AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 VIBORG (SAL PARADISE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 31 Oct - 20:50

Alors on regarde le film tous les deux.
Ça fait un silence.
Jusqu’à ce que Pablo se mette à chanter au tout début du film, les paroles de Kavinsky. Je me surprends à sourire alors qu’aux autres j’aurais probablement dit « ferme là ta gueule pour voir ». Mais lui, lui j’y arrive pas. j’arrive pas à le regarder et être en colère en même temps, on dirait que c’est pas possible. Il a des yeux tellement doux et les yeux encore plus doux encore quand il les baisse et que ses cils viennent se poser à la naissance de ses joues.
Et puis c’est qu’il m’aide un peu.
On dirait qu’il essaie de me faire rentrer dans les cases même si c’est un peu compliqué et qu’il n’y arrivera jamais.
Je n’ai pas son courage.
Ça fait longtemps que j’ai pas pris la décision de me poser dans mon lit pour regarder un film. J’ai pas le temps, j’ai pas envie, j’ai personne pour me pousser à le faire. Jusqu’à…
Jusqu’à ce que Pablo débarque dans ma vie avec son auréole de Saint flottant au dessus de sa tête brune, ses sourires à la pelle, ses yeux pailletés.
Jamais de la vie faut le rendre triste, ce garçon, il se casse trop facilement.
C’est pas comme moi, il pourra me blesser un grand nombre de fois, je finirai toujours pas me relever (jusqu’à ce que je n’en puisse plus).
Donc le film se déroule et on voit Ryan Gosling qui tombe amoureux et qui conduit comme un chef qui défonce la gueule de tout le monde Ryan Gosling qui parle pas beaucoup dans le film non plus.
- J’suis sûr tu l’trouves canon le Gosling
Je me marre (c’est le générique de fin).
Je ferme l’ordinateur et je le pose par terre, au pied du lit. J’étire un peu mes bras et je cale mes mains derrière ma nuque, sous ma tête. Je nous regarde. D’abord mes pieds cachés dans mes chaussettes et puis ensuite mes yeux qui tombent sur les jambes de Pablo planquées dans mon jogging.
- C’est un chouette film j’trouve. J’te verrais bien faire des films, à défaut d’être écrivain, comme ça tu pourras mêler les mots et les images. Ça t’irait bien, non ?
Je regarde la porte de ma chambre, nue, face à moi (nous).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Sam 1 Nov - 10:39

Sal, je crois qu'il faut être vachement patient pour le tenir dans ses bras.
Je crois qu'il doit remuer de partout et se demander quand est-ce que la torture s'arrête.
Il doit être très seul du corps.
Alors le film continue, et le mec continue de conduire trop vite, de taper des gens, parfois je me cache les yeux parce que la fourchette dans l’œil, ça fait mal à mes yeux à moi, mais il y a une scène où mes yeux restent très très ouverts c'est la scène du baiser.
Déjà parce que des gens qui s'embrassent ça me lqsdjkfq.
Et parce que sa main.
Et parce que la suite.
Et parce que Sal il serait capable d'un baiser-baston comme ça.
Et à la fin du film, j'ai juste le cœur gros comme ça.
- J’suis sûr tu l’trouves canon le Gosling
Retour à la vie.
Ça me fait toujours drôle l'après-film, parfois il me faut des jours et des jours pour m'en remettre, pour ranger les larmes à leur place, pour replonger dans le quotidien.
- C’est un chouette film j’trouve. J’te verrais bien faire des films, à défaut d’être écrivain, comme ça tu pourras mêler les mots et les images. Ça t’irait bien, non ?
Je le regarde comme ça.
(Avec des grands yeux)
- Je sais pas ... Pourquoi tu veux à tout prix que je sois un artiste ? Si ça se trouve je serais bureaucrate ou je sais pas quoi. Un truc bien pour mes parents.
Je sais même pas écrire un poème.
- Allez, on va manger. Pas un macdo cette fois.
Quand je me lève je me sens grand.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Sam 1 Nov - 18:27

Pablo il réagit pas à ma blague. Moi je m’entends encore me marrer.
Il doit penser « mais qu’est-ce qu’il est con celui-là c’est pas parce que je suis pédé que je mate tous les garçons du monde ». Moi j’pense qu’il mate tous les garçons du monde. C’est comme les gars qui aiment les filles et les filles qui aiment les filles. On peut pas s’empêcher de regarder, d’observer, de détailler, d’imaginer (elle est comment cette fille avec et puis sans sa jupe).
Pablo me regarde avec ses yeux qui ont l’air immense.
- Je sais pas ... Pourquoi tu veux à tout prix que je sois un artiste ? Si ça se trouve je serais bureaucrate ou je sais pas quoi. Un truc bien pour mes parents.
Je pousse un soupir qui dure presque l’éternité et je lève les yeux au ciel.
- Je sais pas ? Je croyais que c’était toi le rêveur, toi qui pensais tout le temps aux étoiles à la mer au ciel immense et tout ça
J’ai la voix déçue et je crie un peu.
Je sais pas
Je sais pas
Je sais pas pourquoi ça m’énerve, pourquoi ça me fout en rogne. Moi c’était ça que je trouvais chouette chez Pablo : sa capacité à voir plus haut que l’horizon.
- Allez, on va manger. Pas un macdo cette fois.
Il se lève et moi aussi (un peu plus brusquement). Je l’emmène jusqu’à la cuisine/salle à manger (une petite table avec trois chaise autour, pourquoi trois ? aucune idée). Je roule une cigarette et je pose mes yeux sur lui de temps en temps.
La cigarette coincée entre les lèvres, je dis en l’allumant
- Désolé d’avoir haussé le ton
Et puis
- Tu veux manger quoi ?
Dans mon esprit ça clignote et ça dit : pauvre type pauvre type pauvre type. J’m’étais dis que je hausserai pas la voix avec Pablo. Il va avoir peur sinon.
Puis c’est genre mon premier vrai ami. Que j’invite à la maison et tout. Faudrait pas que je le perde tout de suite, ce serait trop bête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 2 Nov - 9:30

Il a crié.
Sal.
Comme du tonnerre en début de soirée.
Alors moi je descends les escaliers en silence, dans le silence du coupable qui dit qu'il veut être capitaine de bateau mais qui sera sûrement assis à un bureau toute sa vie à regarder les bateaux par la fenêtre.
Désolé Sal.
Si tu veux un artiste, t'as qu'à le faire, toi.
- Désolé d’avoir haussé le ton
Il parle dans sa cigarette et moi je hausse les épaules en regardant autour de moi.
Je suis à la fois dans la cuisine et dans la salle à manger parce que c'est une seule et même pièce, mais il aurait eu peur chez moi, parce qu'il y a une cuisine, puis une salle à manger, et enfin un salon.
Il se serait égaré.
- Tu veux manger quoi ?
Je hausse les épaules.
(Encore, je dois ressembler à un garçon désarticulé qui se promène tout le temps avec son cœur au bout des doigts.)
Je regarde dehors par la fenêtre.
Il fait déjà nuit.
Je regarde la lune bien droite dans son ciel de nuit, avec les étoiles qui, elles, sont posées partout un peu n'importe comment.
Comme tous les soirs, elles font la fête.
À la lune de les surveiller.
- J'vais m'en occuper. T'as des pâtes ? Du saumon ? De la crème fraîche ?
Sinon j'irai en chercher chez moi.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 2 Nov - 11:04

J’aperçois les épaules de Pablo qui s’affaissent deux fois.
Je me sens désolé. Je l’ai peut-être blessé. Mais faudrait peut-être que je lui dise que je fais pas exprès, que c’est pas mon intention. C’est juste que … que ça me frustre, ça me laisse un goût amer dans la bouche, cette histoire de capitaine de bateau qui fait tout pour passer sa vie derrière un bureau.
C’était lui, le rêveur, le poète, l’artiste.
Je pensais qu’il allait m’apprendre.
Je l’ai tout de suite vu, avec ses ailes invisibles qui flottaient dans son dos.
Et là on dirait qu’il se ferme sur lui.
Je sais pas. Faudrait peut-être que je le secoue par les épaules et tout, que ça fasse gling gling et que les lumières se rallument à l’intérieur de lui. Mais il risque de prendre peur. Faut pas le casser, Pablo.
Son visage regarde la fenêtre. Moi aussi.
Il fait nuit. Ça me fait sourire ça me fait penser à nous deux l’autre soir.
- J'vais m'en occuper. T'as des pâtes ? Du saumon ? De la crème fraîche ?
(c’est à mon tour de hausser les épaules)
- J’sais pas c’est pas moi qui fait les courses. Fouille dans les placards, tu devrais trouver des trucs.
J’ouvre les placards, je trouve un paquet de pâtes que je lui lance. Et puis je prends deux assiettes et tout. Je mets le couvert avec la fourchette à droite et le couteau à gauche (je sais jamais, on m’a pas appris).
- J’te déposerai chez toi, après. Vu qu’il fait nuit et tout ça.
Je me sers de l’évier comme cendrier.
Si le grand frère me voyait mettre le couvert … Il serait en train de se bidonner tout seul. C’est vrai que c’est marrant, à croire que le seul le pote que je me fais a une bonne influence sur moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 2 Nov - 15:39

Il me donne un paquet de pâtes et dans le frigo y a de la crème fraîche même pas ouverte et du thon, c'est pas du saumon mais c'est presque pareil, ça rime quoi.
Alors je me mets en mode maman et je répète tous les gestes qu'elle m'a appris.
Faire bouillir, saler, égoutter, remuer, mélanger, ajouter.
Sal me dit qu'il va me ramener chez moi, après, après ça sûrement, après manger.
Ça me rend un peu triste même si ça nous rapproche du baiser (ça me bousille de plus en plus le ventre, ça), parce que Sal, on dirait qu'il est toujours dans l'après, la fin, jamais le début ou le maintenant.
Toujours un pied plus tard.
La tête barrée dans le futur.
Mais je le regarde et je peux m'en empêcher, m'en empêcher parce qu'il est beau et que j'ai jamais vu ça, pas de cette façon-là, parce qu'il est grand et qu'il touche presque les planètes dans le ciel, parce qu'il fait peur mais qu'avec lui on a peur de rien, parce que c'est un prince, parce que c'est le roi du monde, du mien en tous cas.
En un temps record en plus.
Je crois que ça fait deux ou trois semaines, les poèmes, à la bibliothèque.
Les pâtes sont cuites et dedans j'ai mis la crème et émietté le thon comme les petits morceaux de mon cœur.
Je fais une assiette pour Sal et une assiette pour moi.
- Je peux garder ton jogging ?
Il va dire non mais tant pis.
C'est comme l'embrasser.
Il va dire non mais j'aurais essayé.
(Et puis Léo, au début, il aimait les filles.
Il a vu toutes les étoiles dans mes bagages et il a changé d'avis.
...)

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 2 Nov - 16:01

Je le regarde cuisiner. Même avec moins de cinq ingrédients il arrive à faire des trucs qui sentent bon et tout. Moi je sais juste allumer la gazinière, pour le reste, il y a le micro-ondes, les plats tout préparés, le mc do et les pizzas. On n’a pas vraiment le temps, avec le grand frère. Et puis pas vraiment l’envie.
Il fait deux assiettes.
Il en restera pas pour mon frère. C’est pas grave, il est pas invité à notre dîner de chefs, de toute façon.
- Je peux garder ton jogging ?
Déjà j’avais oublié qu’il le portait, mon jogging.
Je hausse les épaules.
- Ouais, tu peux le garder. Si ça te fait plaisir.
On s’assied autour de la petite table et on se met à manger.
C’est qu’il cuisine bien.
Enfin, ça faisait un bout de temps que j’avais pas mangé un bon repas comme ça. Il devrait faire chef (étoilé) aussi. Ça pourrait bien lui aller, comme métier. Une toque bien haute avec un ciel brodé dessus ou une connerie comme ça. je l’imagine bien.
Mais j’dis rien parce qu’il va encore se fermer sur lui-même et tout ça parce que ça convient pas à ses parents bla bla bla.
Entre deux coups de fourchette je pose mes yeux sur lui.
- T’es pas très causant c’soir. Ça va pas ?
Je demande, la bouche pleine.
J’crois que c’est pas trop la politesse de se comporter comme ça. Mais de toute façon Pablo il a bien compris que la politesse je lui faisais un joli doigt d’honneur. J’ai pas le temps pour ça, moi.
Encore une fois, je termine mon assiette de pâtes/thon/crème avant lui.
Je joue un peu avec mon briquet, les yeux sur lui toujours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 2 Nov - 16:20

- Ouais, tu peux le garder. Si ça te fait plaisir.
Je le regarde avec des kilos d'étoiles dans les yeux et des coeurs et ohlala vous imaginez même pas.
Bientôt il va me dire :
putain mais tu m'aimes ou quoi ?
Je le sens trop venir et tout ce que je pourrais faire c'est rougir.
Je peux pas empêcher les étoiles et les paillettes, c'est trop fort pour moi, je suis obligé de les laisser faire sinon elles vont me manger, je suis obligé parce que je suis content, parce que je vais pouvoir dormir avec et faire mes devoirs avec et peut-être même aller à l'école avec.
(Dans dix mille ans quand la Terre tournera dans l'autre sens ...)
- T’es pas très causant c’soir. Ça va pas ?
C'est vrai que je fais un peu la gueule dans mes pâtes.
Alors que lui il sourit et il fume.
Normal.
C'est vrai que j'arrête pas de remuer mes m
- Si je t'embrassais tu dirais quoi ?
Je rougis.
- Enfin, pas tout de suite, mais ... Enfin, je sais que t'aimes pas les garçons, mais ...
Mais quoi
Mais rien
Mais si
Mais non
- C'est que tu ressembles vachement à Ryan Gosling et tout ...
Mon bateau coule.
Je ferais mieux d'être avocat, hein.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 2 Nov - 16:39

Il est là assis sur sa chaise, les yeux dans ses pâtes au thon, l’air complètement ailleurs.
Sur une autre planète, encore.
Je me tiens n’importe comment sur la mienne, un peu comme sur la banquette du mc do, je me balance, je gigote, je remue dans tous les sens. C’est un problème, chez moi, ça, je tiens pas en place. Il faut toujours que je m’occupe de partout. Les pieds, les mains, les yeux. Le corps le cœur la tête.
- Si je t'embrassais tu dirais quoi ?
Les pieds de ma chaise retombent brusquement sur le sol. Ça fait un gros boum et je laisse tomber le briquet. Il a encore les yeux dans son assiette et des plaques rouges sur le visage.
- Enfin, pas tout de suite, mais ... Enfin, je sais que t'aimes pas les garçons, mais ... C'est que tu ressembles vachement à Ryan Gosling et tout ...
J’ai des yeux énormes. Moi aussi j’ai un peu chaud, ça me fout mal à l’aise cette histoire. Mais je me trimballe déjà en tee-shirt je peux pas enlever plus. Enfin si je pourrais mais pas avec Pablo en face de moi surtout quand il me dit des mots comme ça.
- Tu déconnes, là ? C’est une mauvaise blague, non ?
Je m’entends rire (rire incrédule).
- Ah non, non c’est pas une blague.
Je réponds tout seul à ma question.
Putain ! Mais j’aurai dû me méfier d’un garçon comme lui, j’aurais dû me méfier. J’ai pas envie de l’embrasser, j’ai pas envie de faire des trucs comme ça avec lui. Le deal, c’était délirer sur de la poésie ou quoi et fallait que … fallait que ça commence comme ça, qu’il se mette à me regarder avec des cœurs dans les yeux et tout ça.
- J’suis pas pédé, Pablo. J’suis pas comme toi, d’accord ?
Je dis ça tout doucement.
Pour que ça fasse moins mal à son petit cœur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Mar 4 Nov - 19:36

J'étais tellement heureux du coup de foudre.
Je sentais que je commençais à flancher, chavirer, tanguer de tous les côtés, que bientôt j'allais tomber dans le vide de l'amour et tout ça, tomber amoureux quoi, et je trouvais ça ...
Splendide.
Comme à chaque fois.
Mais là, je sais pas.
Et puis il fait une sacré tête, on dirait que je viens de lui dire un truc énorme, un truc affreux, il rit mais y a rien de drôle, c'est plutôt magnifique un garçon qui a très envie d'en embrasser un autre non ? Non ???
- Tu déconnes, là ? C’est une mauvaise blague, non ? Ah non, non c’est pas une blague.
Ça me tord la gorge comment il dit ça.
- J’suis pas pédé, Pablo. J’suis pas comme toi, d’accord ?
J'ai envie de le regarder méchant mais j'en suis même pas capable, tu vas voir, je vais lever mes yeux, voir les siens et tout ce que je vais me dire c'est
oh.
Mais il m'énerve avec sa voix douce, il croit vraiment qu'il est gentil juste parce qu'il prend une voix plus sympa et qu'il dit mon prénom et tout ça ?
Je baisse les yeux sur mon assiette que j'ai même pas envie de terminer (enfin, ce qu'il y a dedans, parce que les assiettes, ça se mange pas, ça se range dans les placards ou ça se jette par terre, bam, comme ça).
- Bah excuse-moi hein.
Je le regarde même pas.
Ça va me rendre encore plus rouge parce que, parce que parce que ...
Sa bouche, quoi.
Je ramasse mes couverts et mon assiette et je jette les pâtes à la poubelle et je fais plein de bruit en même temps.
La tristesse, ça casse les oreilles.
Pour bien montrer que ça va pas trop en bas (dans le cœur).
- Ouais, excuse-moi.
Je me souvenais pas de ce que ça fait quand t'aimes quelqu'un et que lui t'aime pas.
Ça fait ...
Bah, mal.
- J'vais me changer et puis m'en aller, t'inquiète pas.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Mer 5 Nov - 16:31

Et puis encore, il a le regard dans ses pâtes.
Et puis il a l’air énervé. Non, plutôt déçu. Il se lève et puis il ramasse ses couverts son verre, il jette aussi ses pâtes à la poubelle. j’ai envie de l’engueuler parce qu’on balance pas de la bouffe comme ça. Il aurait dû m’dire, je l’aurai terminée, son assiette.
Ça fait un vacarme pas possible.
- Ouais, excuse-moi.
Et puis
- J'vais me changer et puis m'en aller, t'inquiète pas.
Je hausse les sourcils. J’ai le temps de rien dire qu’il s’en va et revient presque aussitôt, sapé comme tout à l’heure. Je pousse un long soupir, les mains posées sur la taille.
- J’ai dis que je te ramenais.
Je sors, Pablo sur mes pas.
Je monte sur mon vélo, et j’attends qu’il me rejoigne à l’arrière. Je me mets à pédaler dans les rues. Je me souviens à peu près d’où il habite, c’est là où je me suis cassé la gueule la dernière fois. On est dans le silence. Je pédale même pas vite parce que j’ai un peu le moral dans les chaussettes, comme on dit.
Il avait l’air presque heureux.
Enfin, ravi d’être Sal Paulson.
L’impression de roi de la nuit s’est totalement évaporée. J’suis roi de rien. Ah, si, peut-être bien le roi des cons.
On arrive devant sa belle bâtisse.
Je le laisse descendre et je descends après lui. Avant qu’il aille retourner se planquer chez lui, j’attrape son poignet un peu fort entre mes doigts et je le tire contre moi.
Je le dépasse bien d’une tête. Et y a ses yeux qui brillent quand on se regarde comme ça. Je dépose mes lèvres sur le coin de sa bouche, les paupières fermées, puis je le relâche.
- Bons baisers de Ryan.
Je me marre, remonte sur mon vélo et disparais dans la nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Mer 5 Nov - 20:33

Sa bouche a ...
Le goût des cigarettes fumées avant de dormir.
Le goût des soirées passées tout seul.
Le goût de la nuit sur le vélo.
Le goût des rêves à fabriquer tout seul.
Le goût du garçon qui me plaît beaucoup.
La forme du paradis.
Il s'en va et je reste là sur mon bout de trottoir :
????
(Je m'en fous de Ryan Gosling, il existe même pas.)

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   

Revenir en haut Aller en bas
 

VIBORG (SAL PARADISE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Brassolaeliocattleya Port of Paradise "Green"
» Plumeria Paradise
» Hosta Paradise island
» Phalaenopsis Krabi Paradise (finleyi x cornu-cervi FMA chattaladae )
» BARDANI PARADISE BEACH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-