AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 VIBORG (SAL PARADISE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: VIBORG (SAL PARADISE)   Jeu 23 Oct - 18:48

you want to cry and smile
but instead you just stare
and you can’t do anything


Je me dis que j'aurais mieux fait de l'inviter à un match de foot.
J'aime pas le foot.
Mais j'aime les joueurs et la tête qu'ils font quand ils marquent un but.
(On dirait qu'ils viennent de remporter la lune.)
(C'est peut-être vrai.)
J'aime aussi les supporters qui crient et qui s'arrêtent jamais et qui sont contents même quand y a pas de buts.
Qui chantent si bien que y a de quoi se demander où est le chef d'orchestre.
Qui se prennent dans les bras aussi.
Je trouve que ça vaut le coup de rien comprendre à rien pendant quatre-vingt dix minutes.
Ça vaut le coup d'attendre peut-être le seul but du match.
C'est dommage d'avoir raté une opportunité de me jeter dans ses bras.
Je me demande de plus en plus ce que ça peut faire, de l'avoir contre moi.
Mais il a dit cette fois on fait quelque chose de toi.
J'ai dit on va à la galerie d'art alors, il savait même pas qu'il y en avait une dans la ville.
- Excuse-moi, je suis en retard.
Mais j'ai changé de chemise à la dernière minute.
Et à la radio, y avait Madonna, alors forcément, je savais plus où donner du cœur.
Je suis content qu'il soit pas en jogging.
Je sais pas si c'est un rencard ou pas.
On a pas dit.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Jeu 23 Oct - 19:03

Pablo a décidé de m’emmener à la galerie d’art.
Au début j’ai un soupiré, je me suis dis non mais c’est une blague, j’ai pas envie de mettre les pieds là-dedans et puis depuis quand y a ça à Palo Alto, maintenant ? (depuis longtemps, apparemment).
J’ai essayé de m’habiller mieux que d’habitude, pour pas qu’il aie honte de moi une fois là-bas. J’ai mis mon pull le plus propre (un pull bleu marine avec une tâche de graisse en bas qui ne part pas). Et puis j’ai piqué  un jean au grand frère, j’ai dû retrousser le bas pour pas avoir des jambes qui ressemblent à des accordéons.
Et puis mes chaussures trouées (fidèles).
Je suis allé à pieds en courant parce que j’ai encore cassé la chaîne de mon vélo j’ai pas eu le temps de le réparer, le bougre, il est plus amoché que la dernière fois.
Je suis assis sur les marches qui sont devant la galerie d’art.
Et je fume en l’attendant.
Je fais des grimaces aux mamies.
Je mate les fesses des jolies filles (ou plutôt des filles aux jolies fesses).
Et puis Pablo arrive.
- Excuse-moi, je suis en retard.
Je hausse les épaules pour dire « pas grave ». Je me lève et je jette ma cigarette en bas des escaliers puis je lui serre la main.
- Bon et maintenant faut faire comment ? C’est quoi les règles de conduite et tout ? J’suppose faut être silencieux, pas toucher les œuvres, blablabla ?
J’ai un sourire malin sur le visage.
Parce que je pense que la galerie d’art pourrait devenir mon tout nouveau terrain de jeu. Peut-être qu’on pourra dessiner sur les sculptures. Peut-être qu’on pourra
Non. Faut respecter sa poésie, à Pablo. Faut que j’arrête d’être """"méchant"""" avec lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Jeu 23 Oct - 19:42

Ses épaules disent pas grave.
Avec Sal, c'est pas grave d'être en retard, c'est pas grave de pas débarrasser au Macdo, c'est pas grave d'insulter les gens dans la rue, c'est pas grave d'aller en jogging au lycée, c'est pas grave de cracher par terre, c'est pas grave de pousser les vieilles personnes dans la rue.
Par contre, c'est grave d'être homo.
C'est même très grave.
Mais moi je lui en veux plus, il a dit désolé avec ses yeux.
(Je suis sûr)
Il prend ma main dans la sienne.
Mais plutôt euh ...
Formel.
C'est pas un rendez-vous alors.
- Bon et maintenant faut faire comment ? C’est quoi les règles de conduite et tout ? J’suppose faut être silencieux, pas toucher les œuvres, blablabla ?
Ah,
oui,
c'est,
vrai.
Il est comme ça, Sal.
- Ben je sais pas, faut ... Enfin c'est pas une bibliothèque non mais ... Ben, faut pas gueuler, déjà. T'es pas sur ton vélo. Tu peux toucher, enfin moi je le fais tout le temps, mais faut pas casser. Voilà. Ça va aller ?
Oui.
Ça va aller.
- Tu m'invites ?
Je le regarde en souriant.
On a qu'à faire comme si c'était une blague et puis on verra.
En partant, ce soir, je le prendrai dans mes bras.
Je ferai comme si c'était une blague et je verrai bien si ses bras s'enroulent aussi autour de moi.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Jeu 23 Oct - 20:35

Pablo il m’explique très bien. Il me dit que j’ai pas le droit de crier (parce que je ne suis pas sur mon vélo), que je peux toucher mais pas casser.
Je hoche très vite la tête genre d’accord, j’ai tout compris. Promis, chef, j’ferai pas de bêtise.
- Tu m'invites ?
Il me regarde avec un sourire qui trône sur ses lèvres.
Je pousse un soupir parfum cigarette.
Je sors mon porte monnaie depuis la poche arrière de mon jean. Je regarde et j’ai un billet de dix dollars qui traîne, je pense que ça devrait payer nos entrées.
Je donne à la madame du guichet et on entre dans la galerie.
C’est très grand, très blanc.
Je me dirige vers une salle remplie de statues de bustes et tout ça. Une avec un homme nu attire mon regard. Je m’approche d’elle avec un sourire bête sur le visage.
- Et donc ça ça te fait bander ?
Je me marre. Pas trop fort, mais quand même.
Je pose ma main sur son épaule et je contemple la statue.
- Oh allez, j’te taquine…
Je me sens tellement pas à ma place.
J’ai l’impression d’être une vilaine verrue au milieu d’un visage parfait.
C’est que moi, on me voit plutôt traîner sur les trottoirs.
- Tu peux m’expliquer les œuvres ? Parce que je moi je comprends rien...
On m’a jamais appris l’art.
On m’a jamais appris comment regarder derrière les couches de peintures, derrière les coups de pinceaux. Je sais pas analyser. Je sais même pas
apprécier
l’art. Mais Pablo, il doit savoir.
Il connaît ça, lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 7:51

Il a dit oui pour payer, ça veut dire que ce soir, je pourrais le prendre dans mes bras au moins sans qu'il me dégage.
Et puis sinon, la prochaine fois, on ira voir un match de foot, ça sera plus simple.
C'est grand, c'est blanc, on dirait un désert avec des objets un peu partout.
- Et donc ça ça te fait bander ?
Il me montre une statue grecque d'homme nu et ça me fait rougir jusque dans le cœur.
Il serait beau, lui, en statue, tout nu.
Ça me fait rougir parce qu'hier soir c'est exactement ce qui m'est arrivé quand j'ai reçu son sms avant d'aller me coucher.
Bander.
- Moi euh ... C'est les bras que j'aime surtout. Regarde.
Je me mets sur la pointe des pieds et je passe mon doigt sur les faux muscles de la statue.
- C'est incroyable les bras des garçons. On dirait qu'ils peuvent soulever le monde tu trouves pas ? Alors que ceux des filles bah ... rien.
J'espère qu'il va pas essayer de deviner mes bras sous ma chemise parce que les miens, ils peuvent même pas soulever un carton.
- Tu peux m’expliquer les œuvres ? Parce que je moi je comprends rien...
Je l'emmène dans la pièce où il y a des peintures, parce que moi, les mecs tout nus, non seulement ça me fait rougir, mais en plus, j'ai jamais trouvé que ça servait à grand chose, si tu veux des garçons à poil, t'achètes le calendriers des rugbymen.
(J'en ai un dans ma chambre)
- Je sais pas trop, c'est très personnel. Et puis j'te l'ai dit, je suis pas un artiste, moi, je comprends pas toujours grand chose, j'aime juste quand c'est beau. Tu vois, ça, je trouve joli, j'ai envie de le regarder pendant des heures mais je saurais pas te dire de quoi ça parle.
Le pire, c'est qu'au foot, je supporte aucune équipe.
Je suis juste là Pour Le Bonheur.
Je suis sûr que Sal, ça va le faire chier.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 8:14

Les joues de Pablo deviennent comme deux grosses braises.
Ouh là là… je pensais pas que ça le mettrait dans un tel état. J’ai encore des traces de rire sur mon vissage (un sourire trône sur mes lèvres).
J’ai les mains dans les poches, maintenant.
Pablo il me dit que lui, ce qu’il préfère, ce sont les bras. Il se met à toucher l’avant bras de la statue, là où le muscle se découpe parfaitement sous la peau de pierre.
- C'est incroyable les bras des garçons. On dirait qu'ils peuvent soulever le monde tu trouves pas ? Alors que ceux des filles bah ... rien.
J’ai encore envie de me marrer.
Je sais pas si c’est parce que je le trouve mignon (???) avec ses remarques ou si c’est pour me moquer de lui. C’est la première fois que quelqu’un me dit que des bras de garçons c’est incroyable. Je pense aux miens et je me dis non, ce n’est pas si incroyable que ça.
Je le regarde.
- J’suis pas sûr que les tiens peuvent soulever le monde.
Je me marre encore (mais doucement, pour pas déranger les gens).
Avec Pablo on marche dans la galerie, sans bruit, et moi ça me fait vraiment bizarre tout ce silence, j’ai pas l’habitude.
Il m’emmène dans une pièce encore très immaculée et sur les murs de nombreuses peintures sont suspendues. Mes yeux caressent les tableaux sans comprendre, sans s’y attarder. Ce qui m’étonne, c’est qu’être ici ne m’ennuie pas tellement.
Il me dit que tout ça, l’art, c’est très personnel, que parfois il ne comprend pas mais qu’il trouve ça beau. Il me montre une peinture avec du bleu partout dessus (et je crois un bateau vers l’horizon et des vagues au milieu de l’étendue).
- Pourquoi tu trouves ça joli ?
Pause.
- Pourquoi il dessine la mer comme ça ? Enfin, pourquoi il la fait pas de façon réelle ? On dirait qu’il a eu la flemme de dessiner.
On est là, plantés devant un tableau très bleu que personne ne comprend.
- Moi ça m’plaît pas quand je comprends pas. J’préfère les statues, les statues c’est… concret, c’est bien comme ça qu’on dit, non ?
Avec Pablo j’essaie de faire des efforts de vocabulaire. J’essaie aussi de me tenir mieux que les premières fois où il m’a vu. C’est que je veux lui prouver et me prouver que j’suis capable. Capable d’être autre chose que l’image de voyou que je renvoie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 8:48

J’suis pas sûr que les tiens peuvent soulever le monde.
J’suis pas sûr que les tiens peuvent soulever le monde.
J’suis pas sûr que les tiens
peuvent soulever le monde.
Ça me travaille pendant que je regarde le tableau, je sais que c'était pas méchant mais j'ai envie de lui dire qu'ils peuvent très bien faire des câlins.
Et aussi, que si lui il met pas ses bras autour de moi ce soir c'est pas grave, il peut les laisser pendre, c'est pas grave, on verra une autre fois.
Mais il va rien comprendre.
- Moi ça m’plaît pas quand je comprends pas. J’préfère les statues, les statues c’est… concret, c’est bien comme ça qu’on dit, non ?
On dirait un enfant.
Un gosse d'un mètre quatre-vingt six.
Je fais oui de la tête et tout de suite après je rigole.
- Tu préfères les statues ? Tu préfères les mecs à poil, c'est ça ?
Mon rire il fait un peu de bruit contre celui de Sal qui essaie d'être le plus discret possible, il va résonner contre les quatre coins de la salle, pour une fois je me l'autorise, moi je rigole tout le temps dans mon coin, c'est chiant.
Et puis, j'ai fait une bonne blague.
J'espère que ça va le faire sourire.
Pas partir en courant.
J'aime bien aussi quand il court (je l'ai regardé l'autre jour en sport, j'avais une heure de rien), mais je préfère que ce soit vers moi.
Boum, dans mes bras.
Même si ça risque pas d'arriver, je préfère.
- Je suis content que tu te sois bien habillé et tout.
(J'arrive pas à faire comme si c'était pas un rencard)

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 9:51

- Tu préfères les statues ? Tu préfères les mecs à poil, c'est ça ?
D’abord je fronce les sourcils.
Puis je me marre aussi en secouant un peu la tête et en regardant le sol (léger malaise).
- T’es con…
Je lui dis.
Mais au moins il est drôle, un peu. Et puis de toute façon je sais même pas si j’aime les mecs à poil, je les regarde jamais, même quand ils sont habillés. Je me regarde jamais non plus dans la glace, sauf quand je dois raser le peu de barbe que j’ai. J’ai jamais pris le temps de vraiment me regarder. J’ai jamais détaillé mon visage, observé la forme de mon buste, de mes jambes, etc.
- Je suis content que tu te sois bien habillé et tout.
C’est ce qu’il me dit. D’abord ça me fait un peu hausser les sourcils puis j’ai un morceau de sourire sur le visage. Au moins il remarque que je fais des efforts, même si mon jean est trop grand et qu’il tombe trop sur mes fesses, même si mon pull est pas 100% propre, même si mes chaussures ont l’air d’avoir fait la guerre.
- Ah bon
Je dis.
- C’est même pas mon jean. Mais je l’ai pas volé, hein…
Ça me fait rire encore. Il pourrait croire ça, que j’ai volé un jean pour l’occasion, sans même faire attention à la taille. Et puis moi je serai même pas capable de voler des vêtements, je sais même pas m’habiller bien, je sais pas accorder les couleurs, avoir l’air joli.
Parce que quand on est à côté de Pablo, on se sent vite en bas de l’échelle.
Mais c’est pas de sa faute.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 12:19

Qu'est-ce qu'il est beau quand il sourit.
J'aimerais être capable de retenir tout ce qui change sur son visage quand il se met à avoir l'air content, pour y repenser ce soir en me couchant.
Je prends en photo avec mes yeux qui clignotent.
On verra cette nuit ce que ça donne.
- C’est même pas mon jean. Mais je l’ai pas volé, hein…
Je hausse les épaules.
Il fait ce qu'il veut.
- Ça te va bien en tous cas. Tu devrais t'habiller comme ça plus souvent.
Je me souris et je vais voir un autre tableau.
Je l'imagine arriver au lycée habillé comme ça.
Le jean pas troué et accordé au pull.
Il ferait la gueule mais il serait beau.
Les joggings ça lui va bien, le voyou ça lui va bien mais ça montre rien, ça cache tout ce qu'il y a en dessous, que ce soit le corps ou les sentiments.
Avec Sal faut deviner.
C'est pas facile.
- Ça t'aimes bien ?
Mais sérieusement, quand on se donne une heure et un lieu pour se retrouver, qu'on s'habille bien (mieux que d'habitude), que quelqu'un paye pour l'autre
C'est pas un rencard ?

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 12:33

Il me dit que ça me va bien (mon jean et mon pull ensemble) et que je devrais mettre ça plus souvent. Je hausse les épaules. C’est que c’est pas trop moi quand je suis vêtu comme ça, c’est pas le Sal Paulson de tous les jours. Moi je les aime bien, mes vieux joggings et puis mes tee-shirts trop grands pour moi aussi.
Je suis un pas un gars difficile.
On se déplace vers un autre tableau et on reste planté devant encore une fois.
Si le grand frère m’voyait fringué comme ça et dans la galerie d’art il serait mort de rire.
Quand il m’a demandé pourquoi je m’étais habillé propre comme ça j’ai dis que c’était pour aller voir une fille.

- Ça t'aimes bien ?
Je regarde bien. Je crois qu’il est connu, celui-là.
J’ai déjà dû le voir quelque part.
- Ouais ça va.
(Là c‘est le moment où je regarde mieux le tableau)
- Tu trouves pas qu’au bout des vagues on dirait qu’il y a des mains ? Et que genre quand elles vont retomber dans l’eau elles vont attraper les gens dans les barques avec elles.
???
Ta gueule Sal, non ???
C’est bizarre, une galerie d’art. Et puis à quoi ça sert, d’abord ?
Les tableaux vivants, les scènes qu’on voit avec les yeux, celles qu’on ressent, c’est pas ça, l’art ? C’est pas éprouver la vie ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 15:06

C'est peut-être parce que les garçons comme Sal vont pas à des rencards (avec des garçons ou avec des filles ou s'en fout).
Ils en ont même jamais eu.
À mon avis ils croisent une fille ou un garçon et ils le/la trouvent joli(e) et puis ils l'accostent et ils lui demandent s'ils peuvent prendre un verre et ça finit dans un lit ou quelque chose comme ça.
Ça me rend triste pour eux.
Parce que si jamais Sal veut bien m'aimer comme ça
(Si jamais)
Je veux pas qu'il me croise dans la rue et qu'il m'emmène dans un bar.
C'est pas que je suis un petit prince.
C'est que ça a le don d'enlever toutes les étoiles et tous les papillons de mon ventre, ça les emmène très loin là où je peux pas aller les récupérer même avec la voiture de mon père qui roule super vite.
- Tu trouves pas qu’au bout des vagues on dirait qu’il y a des mains ? Et que genre quand elles vont retomber dans l’eau elles vont attraper les gens dans les barques avec elles.
Je le regarde avec des yeux grands comme des soucoupes volantes.
(J'en suis sûr)
J'aimerais dire quelque chose d'aussi frappant, d'aussi grand pour que ça continue une conversation qui est à peine commencée.
Sinon, il va en profiter pour faire comme s'il avait rien dit et ça restera pour toujours en suspens dans le temps, ces mots-là, parce que j'aurais pas été assez fort pour les relever.
Ses yeux regardent un autre tableau, ça y est je l'ai perdu.
« Perdu ».

Je crois que je viens de tomber amoureux.
Comme quoi ça prend rien
que deux secondes.

Viens, je m'envole.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 16:03

Je sens ses yeux sur moi.
Ses yeux qui insistent, qui me regardent. Et moi je continue de fixer le tableau pour ne pas avoir à tomber dans ses yeux, je veux pas avoir à entrer dans un duel de regard, parce que je gagne jamais.
Et je suis mauvais perdant.
Mais je crois que je suis vraiment passé pour un con, avec ma remarque, avec mes vagues qui attrapent les gens dans les barques.
Je détourne mon regard et je continue de marcher. Je passe sur les tableaux sans vraiment m’arrêter, je fais parfois des pauses, tout ça dans le silence. C’est presque religieux tellement c’est calme, ici. Comme s’il fallait honorer les dessins de tous ces peintres.
Ça me fait du bien, le silence, aussi.
C’est bien de brusquer ses habitudes.
Comme quoi on peut bien vivre en fermant sa gueule et en restant calme.
Mais j’espère qu’on va bientôt sortir, parce que moi j’étouffe, dans des endroits comme ça. J’ai besoin de revenir à mes origines, à la rue.
Il y a un sofa là-bas, et face à ce sofa, deux tableaux et entre ces deux tableaux, une sculpture. Je vais m’y asseoir avec Pablo.
- T’as vu comme j’suis sage.
Je dis.
Et puis
- Si jamais quelqu’un devait te faire un tableau, ou une sculpture ou n’importe quoi qui soit de l’« art », tu voudrais qu’il y ait quoi dedans ?
Peut-être que je pourrais essayer, comme ça.
M’improviser artiste.
Faire un dessin avec du cambouis sur un cadran de vélo.
Comme ça il l’accrochera au mur de sa chambre et il pourra dire « c’est un type pas du tout comme moi qui m’a offert ça, mais c’est plutôt chouette, non ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 19:31

Je fais comme si de rien n'était.
Je regarde du Manet c'est beau oui c'est très beau.
Exactement comme Sal.
Enfin comme le soleil je veux dire.
Enfin ça revient au même.
Enfin merde j'en ai marre là.
Je sais pas si c'est comme ça les autres gens, mais moi c'est toujours pareil.
Coup de foudre.
Ça me prend par surprise, ça tombe du ciel comme ça (évidemment) et puis une fois que c'est fait je peux plus faire marche arrière, c'est indélébile, je peux même pas choisir la personne.
C'est toujours des garçons c'est tout.
Pour les bras.
- T’as vu comme j’suis sage.
On est assis sur un canapé et moi je souris.
- C'est bien. J'vais pouvoir t'emmener au musée, au cinéma, au restaurant même.
Arrête Pablo.
Tu pues l'amour.
Et puis tu lui fais peur avec tes conneries.
- Si jamais quelqu’un devait te faire un tableau, ou une sculpture ou n’importe quoi qui soit de l’« art », tu voudrais qu’il y ait quoi dedans ?
Il veut me faire un cadeau ?
- Euh ... Des trucs célestes. Un fouillis de belles choses.
J'ai peur de dire un truc de travers comme si j'étais interrogé au tableau à l'école.
J'ai peur qu'il trouve que mon art, c'est pas beau.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 24 Oct - 20:01

- C'est bien. J'vais pouvoir t'emmener au musée, au cinéma, au restaurant même.
Je hausse un peu les sourcils.
C’est que Pablo il a encore de grands projets d’avenir pour moi. À croire qu’il s’inquiète pour mon insertion sociétale, qu’il veut m’apprendre autre chose que la manière dont on tague les murs, les poubelles, les voitures. Moi aussi, je l’aurai bien emmené quelque part, pour lui montrer de jolies choses.
Mais c’est que quand je sors, je vais toujours vers le nulle part.
Vers le vide, vers le grand frisson. Celui qui te remue et te transcende.
- Euh ... Des trucs célestes. Un fouillis de belles choses.
Je suis étonné.
J’pensais qu’il aurait dit quelque chose comme un bateau au milieu de l’océan.
Mais les étoiles la lune le soleil je crois que ça lui correspond bien au final.
- Moi je voudrais bien quelque chose qui raconte la nuit.
Les nuits tristes les nuits colère les nuits alcoolisées les nuits brouillard et puis les belles nuits aussi
Les soirs comme l’autre fois avec Pablo dans mon dos qui apprenait pas à pas, mètre après mètre ce qu’étais la liberté.
Ça ferait sûrement un joli tableau ou un belle photographie, ça. Lui qui pédale et moi derrière la gorge déployée et mes bras en croix.
Il me rend trop rêveur, Pablo.
- Mais avec pas beaucoup de noir. Non, plein de couleurs pour dire la nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Sam 25 Oct - 8:31

- Moi je voudrais bien quelque chose qui raconte la nuit.
Tu m'étonnes.
Moi, je sais pas à quoi ça ressemble, la nuit.
La nuit, ça me fait peur, sauf quand y a Sal (l'autre fois sur le vélo), mais Sal, il est pas toujours là, c'est pas un garçon comme ça.
- Mais avec pas beaucoup de noir. Non, plein de couleurs pour dire la nuit.
Je souris.
Sal veut pas le dire mais Sal c'est un rêveur.
C'est juste que ses rêves sont pas comme les nôtres.
Il en a inventé une nouvelle variété (et moi, ça me plairait bien d'y plonger).
- Mais la nuit, c'est noir.
On dirait que c'est moi maintenant qui ai les pieds un peu trop enfoncés dans la terre, et que lui, il a les doigts accrochés aux étoiles du ciel.
- Mais si tu veux et si j'y arrive je te dessinerai une nuit en arc-en-ciel, je vais bien trouver comment ça peut exister ça.
Je voulais lui demander si je pouvais lui faire un cadeau mais j'ai bazardé le point d'interrogation au dernier moment.
Parce qu'il aurait dit non.
J'ai pas besoin d'tes cadeaux.
J'ai pas besoin d'ton argent.
J'ai pas besoin d'toi Pablo.
- Bon, on bouge ?
Et moi, je parle comme lui, maintenant.
Bientôt c'est lui qui m'apprendra à regarder les étoiles.
Bientôt c'est moi qui le forcerai à m'embrasser.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Sam 25 Oct - 8:42

Il me dit que pourtant la nuit, c’est noir.
Pourtant il imagine pas toutes les couleurs. Les lampadaires, les néons des bars, les phares des voiture, les lumières des maisons. En fait c’est très lumineux, quand on y pense. Faut juste bien regarder. Et puis même quand on ferme les paupières, c’est jamais noir. Y’a toujours plein de couleurs qui éclatent sous les yeux clos.
- Mais si tu veux et si j'y arrive je te dessinerai une nuit en arc-en-ciel, je vais bien trouver comment ça peut exister ça.
Je hausse les épaules.
Je sais pas si je le garderai son dessin. C’est que je perds toujours tout. Je suis pas très doué de mes mains, je sais pas garder les gens (papa et maman sont partis et le grand frère s’éloigne peu à peu), alors les dessins.
Je ne dis rien.
- Bon, on bouge ?
Je hoche la tête et je me lève.
On parcourt la galerie dans l’autre sens. J’ai hâte de retourner dans l’air frais, à l’extérieur.
On franchit la porte. Il fait gris.
- Tu veux faire quoi ? J’vais pas te proposer de venir à la maison, parce que c’est un peu pourri chez moi, mais en même temps j’sais que t’aimes pas trop la rue et puis il est trop tôt pour rentrer.
Y’a encore un milliard de choses à faire avant la nuit, avant demain.
C’est comme il veut.
Du moment qu’on m’occupe l’esprit et les mains, moi ça ira.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Sam 25 Oct - 13:03

Il fait froid dehors.
Heureusement qu'il a mis un pull.
- Tu veux faire quoi ? J’vais pas te proposer de venir à la maison, parce que c’est un peu pourri chez moi, mais en même temps j’sais que t’aimes pas trop la rue et puis il est trop tôt pour rentrer.
Attendez, il fait froid ?
Mais, il est où le soleil pour les amoureux ?
Ils sont où, les cœurs dansants dans le ciel ?
C'est parce que je viens de tomber amoureux d'un voyou que tout est en noir et blanc comme ça, c'est de la discrimination c'est ça, pour me montrer que j'ai pas vraiment choisi le plus chouette dans la pyramide ?
Mais je vous emmerde, moi.
Et le soleil, tu vas voir, je vais le faire venir.
- Pourquoi ?
Je le regarde.
Ça me fait lever la tête.
- Pourquoi on va pas chez toi ? Ça me ferait plaisir.
Je sais pas si Sal ça l'intéresse mon plaisir.
Je sais pas si on en est là.
Mais je peux toujours essayer.
(Je crois qu'on est à un rencard mais c'est juste que Sal il est pas au courant.)
- On peut pas aller chez moi de toute façon, mes parents se sont engueulés, j'préfère attendre un peu avant d'y retourner.
Je hausse les épaules.
Ça lui aurait pas plu de venir chez moi de toute façon.
Il aurait été gêné de tout salir ou il aurait eu peur de casser quelque chose, il aurait trop fait attention, ça fait fuir la vie, ça.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Sam 25 Oct - 17:43

Pablo il répète deux fois pourquoi, pourquoi on peut pas aller chez moi.
- Parce que chez moi c’est pas un palace cinq étoiles. Mais si ça te fait plaisir, alors on y va.
Je commence à marcher sur le trottoir, Pablo derrière moi. Il me dit que ses parents se sont engueulés et tout. Je me sens pas triste pour lui. Les parents qui s’engueulent, je connais pas. Le couple, à la maison, c’est le grand frère et moi. Et celui qui décide, c’est lui. Moi j’ai le droit de donner mon avis même si au final, il s’en fout un peu, de savoir à quoi je pense.
Je fouille dans mes poches pour voir si j’ai pas une cigarette roulée de prête.
Bingo.
Je l’allume et je la fume le temps du trajet, qui se passe dans le silence.
C’est dingue comme je trouve pas de conneries à dire, on dirait pas moi.
Mais quand je pense à Pablo c’est des blagues sur les homos qui me viennent en tête et lui ça a pas vraiment l’air de le faire beaucoup rire.
On arrive devant la maison. Je teste la poignée de la porte d’entrée, c’est ouvert, comme d’habitude. On craint pas les voleurs, y’a rien à voler, là-dedans.
- Bienvenue à la maison
Je m’entends rire.
Rire amer.
- Ma chambre c’est au fond du couloir à droite, j’arrive.
Je le laisser aller. J’ouvre le frigo et je prends deux bières. Je vais dans ma chambre. Je vois la moquette pas toujours très propre, mon lit défait, la tapisserie un peu moche. Je lui tends une bière et je pose la mienne sur ma table de chevet.
- J’suis désolé, c’est pas le grand luxe.
Je décapsule ma bière contre le rebord de ma fenêtre et j’en bois une ou deux gorgée. Je dois avoir l’air d’un gros naze. Avec mon pull trop grand, mon jean qui me tombe sur les fesses, ma bière dans la main et ma tronche de voyou.
Pablo il va se barrer en courant, il va prendre la porte il va dire j’suis désolé en fait j’dois rentrer. Je lui en voudrais même pas, j’crois que je comprendrais parfaitement. Il doit tellement se sentir mal à l’aise et perdu dans ma chambre minuscule et toute moche.
- Ça te dérange pas si j’me change ici ?
J’attends pas sa réponse. Au pire c’est ma chambre, je fais ce que je veux.
J’enlève mon jean et je vais attraper mon jogging qui est étendu sur mon lit puis je l’enfile. Je m’étire.
- Fais comme chez toi hein.
Et je vais m’asseoir à côté de lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 26 Oct - 10:47

Il dit que chez lui c'est pas un palace cinq étoiles.
Mais je m'en fous des étoiles moi.
Tant que y a le soleil ou la lune pas trop loin.
Et Sal partout.
C'est vrai que sa maison, on dirait un astéroïde écrasé sur la terre par hasard, on dirait quelque chose qui devrait pas être là, on dirait Sal dans la galerie tout à l'heure.
Moi, j'appelle ça des pépites.
Des trucs qui ressortent dans le décor.
Je sais pas si je trouve ça beau mais je trouve ça intéressant.
Les amis de mes parents, ils sont tous pareils, ils font tous le même métier, mes amis d'avant, ils portaient tous les mêmes vêtements et ils disaient les mêmes phrases que les autres, c'est pas marrant.
Ça me fait plaisir de rencontrer quelqu'un qui boit une bière à la fin de l'après-midi, qui a une chambre à peine à sa taille et qui fume très certainement dans son lit le soir avant d'aller faire des cauchemars.
Ça me déboussole.
- Ça te dérange pas si j’me change ici ?
Je voudrais faire non de la tête.
Mais il a déjà enlevé son pantalon.
ifug,k?OKodifh,?u,ydfkjdsf??
En plus c'est tellement serré ici que je crois que quand il enfile son jogging, y a son bras qui me touche ou quelque chose comme ça.
Un truc éphémère.
J'enlève mes chaussures et ma veste, je les pose au bout du lit sans les froisser.
Et je m'allonge de tout mon long sur son lit.
Les bras bien sages de chaque côté du corps.
La tête sur son oreiller avec les yeux vers le plafond incliné.
Les jambes, bien droites.
- J'essaie d'imaginer ce que ça fait d'être Sal Paulson.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 26 Oct - 11:07

Pablo se met à enlever ses chaussures et puis sa veste, qu’il pose au bout du lit. C’est drôle parce que même quand il fait des choses comme ça son geste est impeccable (rien n’est froissé). Et puis il s’allonge sur mon lit, les yeux vers le plafond, le crâne enfoncé dans mon oreiller et les bras le long du corps.
- J'essaie d'imaginer ce que ça fait d'être Sal Paulson.
Oh.
Ah bon.
- Sal Paulson c’est pas vraiment comme ça
Je dis. Je me penche vers lui et je passe mes doigts dans ses cheveux pour les décoiffer. Je casse ses angles trop carrés. Et puis j’essaie d’oublier qu’il est pédé et que là ça doit être la panique dans son ventre et le grand brasier dans son bas ventre.
Moi je sais pas ce que je ressens.
Je crois que ça me fait sourire de le faire devenir Sal Paulson (même si en soi c’est pas vraiment un cadeau qu’il se fait).
Après je tire un peu sur son corps pour qu’il soit sur le côté et non pas les yeux face au plafond.
- Je regarde jamais le plafond
Je dis.
Je le lâche et puis j’allume une cigarette que je lui tends.
Et la bière sur la table de chevet.
- Tiens ça dans ta main et ta bière dans l’autre et là tu seras presque moi. C’est juste tes fringues et ton esprit qui vont pas avec Sal Paulson. Mais c’est pas grave. Imagine deux comme moi, on se serait battus plus d’une fois.
Je m’entends rire un peu. J’aimerais pas avoir à me battre avec Pablo. J’aurai peur de lui casser quelque chose. C’est qu’il a pas l’air très solide, comme garçon.
Je vais m’asseoir sur la chaise à côté de mon lit, le dossier qui appuie contre mon torse.
(et je le regarde)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 26 Oct - 16:50

- Sal Paulson c’est pas vraiment comme ça
Je m'en doutais.
Il s'approche et sa main met le bazar dans mes cheveux.
J'entends même pas la musique que ça fait tellement mon cœur bat fort par-dessus.
C'est dommage parce que j'aurais bien aimé m'en faire une berceuse pour le soir.
Il prend mon corps aussi et il le secoue pour que ça ressemble davantage à lui, il me tourne et il me retourne, il me brasse le cœur, ça fait du bien.
Et puis il me laisse comme ça, la bière et la clope à la main.
J'essaie de fumer un peu mais ça pique les poumons.
La cigarette c'est comme Sal.
Toxique.
- Tiens ça dans ta main et ta bière dans l’autre et là tu seras presque moi. C’est juste tes fringues et ton esprit qui vont pas avec Sal Paulson. Mais c’est pas grave. Imagine deux comme moi, on se serait battus plus d’une fois.
Il est assis maintenant, à l'autre bout de moi et puis il me regarde.
Ça me fait rougir
(plaisir)
- Pourquoi tu viens pas faire Sal Paulson avec moi ? Ah, c'est parce que c'est pas complet.
Je pose la bière sur la table de nuit et la cigarette dans le cendrier en bas du lit, c'est comme ça chez Sal.
Je me remets debout et moi aussi j'enlève mon pantalon, j'ouvre son placard, fais comme chez toi il a dit alors c'est ce que je fais, de toute façon, je suis Sal Paulson, je fais ce que je veux, je suis un p r i n c e.
Je trouve un jogging gris, je l'enfile par-dessus mon slip blanc, c'est trop long en bas et ça me fait rire, je fais un revers pour avoir l'air moins bête.
J'ai l'impression d'être un tout tout petit garçon qui a piqué le jogging de son grand frère.
Mais Sal, c'est pas mon grand frère heureusement.
Sinon, je pourrai pas l'embrasser tout à l'heure.
Et puis je suis sûr qu'il en profiterai pour me cogner toute la journée.
- Comme ça, ça va ?

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 26 Oct - 18:55

Donc, je le regarde.
Il tousse un peu avec la cigarette et ça me fait sourire même si tout de suite après je pense t’es con, t’es con Sal, pourquoi tu lui fourres une clope dans le bec, il est trop pur ce garçon là, c’est pas bien.
Les joues de Pablo, c’est deux petites braises.
- Pourquoi tu viens pas faire Sal Paulson avec moi ? Ah, c'est parce que c'est pas complet.
J’ai pas le temps de répondre qu’il pose tout son barda par terre et sur la table de chevet. Il se lève, enlève son pantalon et se promène en slip dans ma chambre. Dans mon esprit ça fait
???
Et puis il s’empare d’un de mes joggings et il l’enfile.
- Ça te va vraiment pas
C’est ce que je lui dis.
Et nos rires se font écho dans la pièce exigüe. Je me demande vraiment ce qu’il se passe, aujourd’hui. D’abord Pablo qui m’emmène dans une galerie d’art et moi qui rechigne même pas et après moi qui l’invite chez moi et qui lui donne une cigarette et même une bière et qui le laisse s’allonger sur mon lit et même porter l’un de mes saints joggings.
Je crois que je l’aime bien.
Je crois que c’est ce qu’on fait avec un ami.
- Comme ça, ça va ?
Je hoche la tête. Je vais chercher la cigarette qui se consume toute seule dans le cendrier et je la coince entre mes lèvres (faut pas gâcher).
- Y’a de l’idée.
Sauf que
Sal Paulson, il aime pas tant que ça regarder les tableaux.
Sal Paulson, il a pas de parents.
Sal Paulson, il travaille pas trop à l’école.
Puis surtout Sal Paulson, il est pas pédé.
Je retourne m’asseoir sur ma chaise et je le regarde, les lèvres un peu pincées, les sourcils un peu froncés aussi.
- Alors, ça te fait quoi, d’être Sal Paulson ?
Ça te fait rêver, ça te fout la gerbe, ça te fait trébucher ? Ça fait quoi de porter un jogging troué qui pue la clope et les fins de soirées ? Ça te fait quoi les cheveux pas coiffés, la bière dans le ventre, les yeux fatigués de pas avoir assez dormi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Dim 26 Oct - 20:01

Mais non Pablo ça va pas parce que tu sais même pas te battre.
T'es bon à rien avec tes poings.
Juste à les enfoncer au fond de tes poches quand t'es pas content parfois.
- Alors, ça te fait quoi, d’être Sal Paulson ?
J'essaie de serrer les poings mais j'y arrive même pas.
On dirait que mes doigts c'est des caresses.
On dirait que mes mains c'est des petites fées.
Mais pas des bricoleuses d'hématomes, on dirait pas ça du tout.
- Je sais pas. Je le suis pas vraiment, je sais même pas taper sur les autres ...
Je retourne sur le lit, j'aime bien.
Ça respire lui de partout.
Ça sent son parfum, ça sent ses rêves et surtout ses cauchemars, ça sent la fumée, ça sent les filles qu'il ramène jamais, ça sent « le grand frère », ça sent le vide, ça sent le sang sur le visage, ça sent la crème pour les bleus, ça sent le cambouis de son vélo (...)
Quand je me mets sur un lit ça me donne envie de dormir.
Mais là je me retiens et je serre juste sa couette un peu contre moi comme si c'était lui.
J'ai que ça de toute façon.
Mes bras, si je voulais les passer autour de lui, il les casserait et il les enverrait voltiger à l'autre bout du monde.
C'est pas facile d'être amoureux d'une bombe à retardement (surtout quand ça fait à peine une heure que les sentiments poussent dans le cœur).
- On peut regarder un film ? Au moins tu m'entendras pas parler. Et puis après si tu veux on fera à manger.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Lun 27 Oct - 10:34

- Je sais pas. Je le suis pas vraiment, je sais même pas taper sur les autres...
J’ai envie de lui répondre mais c’est pas grave, tu sais. Moi je peux t’apprendre, je peux t’apprendre à te servir de tes poings et de tes pieds, de ton corps tout entier. Et pourtant, faudrait pas qu’il devienne un voyou. Faudrait pas qu’il s’engueule avec ses parents parce qu’un soir il reviendra avec des saloperies dans le sang et des bleus sur le visage.
Il retourne s’étendre sur mon lit et ses doigts serrent un peu la couette.
- J’t’apprendrai, si tu veux.
Je hausse une épaule. Je sais pas. Il peut dire non. J’espère qu’il dira non. Je veux pas faire du gâchis avec lui.
- On peut regarder un film ? Au moins tu m'entendras pas parler. Et puis après si tu veux on fera à manger.
Je hausse un sourcil puis je hoche la tête pour dire ouais si tu veux. Je me lève pour aller prendre le seul ordinateur de la maison, un pc portable un peu vieux mais qui tient quand même la route. Je vais dans la chambre du grand-frère et je m’en empare.
Je reviens dans la chambre et je vais m’asseoir à côté de Pablo, sur le lit, une jambe qui pend dans le vide et l’autre qui touche celle de mon nouveau pote.
J’allume l’ordinateur. Sur le fond d’écran c’est moi et le grand frère devant une voiture qu’il répare, des sourires de vainqueurs sur le visage. On dirait qu’on est les rois du monde, sur cette photo. Ça me fait sourire.
- Tu veux regarder Drive ?
Je demande.
- Tu sais, c’est l’histoire d’un mec qui fait chauffer lors des hold-up mais qui est aussi mécano et cascadeur et tout. Ça te dit ?
Je pose mes yeux sur Pablo.
On dirait un gosse. Autant parfois il fait très sage et plus âgé, autant en ce moment on dirait qu’il apprend la vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   Ven 31 Oct - 9:25

Il s'en va chercher un petit cinéma et moi je souris grand, grand, grand, en grand.
Parce que je porte un jogging et que j'ai une nouvelle coupe de cheveux.
Et que tout ça, c'est Sal.
Je souris encore plus gros (mais caché dans mon cœur) parce que quand il revient avec l'ordinateur et qu'il s'assoit sur son lit il pose sa jambe contre la mienne.
Je regarde le fond d'écran.
C'est Sal et un jeune homme qu'on dirait Sal aussi mais en plus qui-fait-peur.
Le genre de garçon qui me tapait au début quand j'ai dit que j'aimais les garçons à un âge où personne s'est encore posé la question.
Avant Léo Plume et tous les autres.
Sal aussi il pourrait me taper, mais je sais pas, il le fait pas.
- Tu veux regarder Drive ? Tu sais, c’est l’histoire d’un mec qui fait chauffer lors des hold-up mais qui est aussi mécano et cascadeur et tout. Ça te dit ?
Je souris.
C'est un film-Sal.
Le film commence et il a pas éteint les lumières pour faire comme au cinéma mais au moins comme ça je le vois.
De toute façon j'aurais pas pu me servir de l'obscurité pour prendre sa main au moment romantique du film, il aurait cramé que c'est moi.
(Vivement que je l'embrasse)
La première scène c'est le mec qui est au volant de sa voiture et il regarde sa montre et c'est là que mon cœur change de couleur, vire au rose amour.
Mes yeux clignotent de « il est trop beau ».
Ça fait une cartographie des étoiles dans mes yeux (je suis sûr).
Il y a le générique qui commence avec Kavinsky, comme sur mon iPod, je chante un peu parce que je peux pas m'en empêcher, un jour j'ai dansé un slow sur cette chanson avec un autre garçon.
C'était n'importe quoi.
Sal, il doit pas aimer les slows.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VIBORG (SAL PARADISE)   

Revenir en haut Aller en bas
 

VIBORG (SAL PARADISE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Brassolaeliocattleya Port of Paradise "Green"
» Plumeria Paradise
» Hosta Paradise island
» Phalaenopsis Krabi Paradise (finleyi x cornu-cervi FMA chattaladae )
» BARDANI PARADISE BEACH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-