AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 ailleurs avec toi (rudy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyMer 22 Oct - 15:20

Damien lève les yeux vers le ciel, sourit aux étoiles et secoue la tête, doucement. Il est pas là, il est ailleurs. Il est tout haut, haut comme ça, trop haut peut-être, et il perd le pas. Il dirait qu'il  a des escarpins dans les pieds et pourtant, c'est pas réellement le cas.
Damien, il a juste des saloperies un peu, dans les veines. Il stoppe son pas un peu, le petit, le noyé de l'intérieur, trop plein d'alcool, trop plein de pilules.
Rire léger, entre ses lèvres, alors que la tête se penche vers l'avant, alors qu'il rend un peu de ce qu'il a là, dans son estomac. La gorge brûle et l'alcool part dans le mauvais sens.
Il essuie sa gueule du revers de la main avant de lever les yeux, arrange son mini short trop petit, trop mini, le sort de la raie de ses fesses, se prend quelques brillants sur les doigts, avant de continuer ses pas.
Les murs des bâtiments sont trop froids et rester droit, il n'y parvient pas.
Damien, il pose sa main contre les voitures, en avançant lentement. Il stoppe un peu, parfois, jette un regard au rétroviseur, s'observe.
Il cligne des yeux quelques secondes, face à son reflet, se demande s'il a un t-shirt avant de se rappeler qu'il a mis un gilet transparent, pour ce soir.
Rire léger, encore, et il avance. Le regard est étourdissant, il a ce besoin d'observer dans chaque voiture, à chaque pas.
C'est là qu'il le voit.
La voiture fait la queue avec les autres, stationnée de travers mais un peu trop de travers. Dam fronce des sourcils, observe la chevelure blonde, toque un peu à la fenêtre mais sans la moindre force. « oh, puppy. » Il sourit, le Damien. Il sourit, le Damien, avant de chercher la poignée du bout des doigts et d'ouvrir la porte.
Sans gênes, il s'y pose, manque de tomber sur Rudy côté conducteur, mais parvient quand même à s'installer. « J'suis troooop content de te voir » Il sourit comme ça, un peu niais, le regard surtout ailleurs. Damien, il renifle un peu, passe ses doigts dans ses cheveux et a la tête qui chancelle, finit par poser ses pieds contre la vitre de la voiture, sans gênes. Puis, il observe encore Rudy. « T'as du coca. J'vais te marier, toi. » Il le pointe du doigt, un sourire sur les lèvres, avant de prendre la bouteille mcdo contenant du coca, entre eux. Il en prend une gorgée sans gênes, observe Rudy en suçant la liqueur. « T'es pas trop jeune pour conduire ? » Fin de la gorgée, petit hoquet suivi d'un bébé rot.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyMer 22 Oct - 21:43

La nuit, je vole des voitures.
Ou alors je casse des figures.
Et quand je vais un peu trop loin il m'arrive de rentrer dans des maisons vides. Je déplace des meubles, je casse quelques verres, j'entre dans la vie des gens avant d'en repartir. Certains disent que c'est comme se faire violer mais moi j'en sais rien, je peux pas témoigner, personne est jamais rentré chez moi pendant que je dormais ou que j'étais au lycée.
De mon point de vue, je trouve ça excitant.
Ce que ressent les autres, je m'en fiche un peu parce qu'ils se sont jamais vraiment demandés ce que je moi je pouvais penser ou espérer.
Ce soir, j'ai volé une voiture. Pas la plus belle du quartier mais au moins elle était pas tout électronisée avec des alarmes qui chantent quand on touche quelque chose de trop. Quelques fils à bidouiller et c'était dans la poche. On a commencé à rouler tous les deux.
La voiture et moi, pas la voiture, une jolie fille et moi. J'ai pas d'amis, pas de connaissances, j'ai rien du tout. Personne veut venir passer ses soirées avec moi alors je tue le temps comme je peux.
C'est à dire :
en volant des voitures.
La plupart du temps je roule même pas avec, je les explose contre un mur, un arbre ou je les envoie balader au fond du lac.
Avant je faisais ça avec des vélos mais c'est devenu lassant.
« oh, puppy. »
Toc,
toc.
ça prend toutes mes pensées et j'ai l'impression de remonter à la surface, un instant. J'en oublie où je veux aller et me perds dans les yeux du garçon que je connais pas (assez).
« J'suis troooop content de te voir »
Mes mains se serrent contre le volant même si on roule pas. Je le regarde et la seule chose qui me frappe pour le moment, c'est l'odeur de l'alcool. Ca me prend du temps de voir qu'il est habillé comme une vraie pédale, qu'il risque de me mettre la honte si quelqu'un l'a vu grimper avec moi. J'aime pas ça, j'aime pas ça du tout.
Pourtant, je lui dis rien, j'admire cette chose horrible qu'il peut bien m'inspirer.
« T'as du coca. J'vais te marier, toi. »
Je fronce les sourcils et lâche un faible rire.
Y a encore quelqu'un qui croit au mariage sur cette terre ? Non, parce que quand je vois à quoi tient celui de mes parents, y a de quoi en rire. Je sais qu'ils restent ensemble seulement parce que Rozen va mal et que s'ils se quittent ça risque de lui faire un choc en plus et -.
Toute une histoire.
Moi, j'aimerais bien les virer de la maison parfois parce que j'aime pas quand ils font semblant de s'aimer et qu'ils nous prennent pour des cons. Tout le monde sait que c'est plus de l'amour.
L'amour, c'est ce que je ressens pour Rozen.
Pas des sourires échangés pour faire bien.
« T'es pas trop jeune pour conduire ? »
Je le regarde bizarrement et fronce des sourcils. J'ai envie de lui dire 'de quoi tu te mêles ?' alors je lui dis, j'hésite pas. Je lève la voix. On entend que ça dans la voiture, même plus la petite musique de fond.
qu'est-ce que ça peut te foutre ? t'es flic ?
Je dois être de mauvaise humeur de le voir comme ça, je sais pas, ça se contrôle pas vraiment. Je pourrais le virer de la voiture mais je le fais pas, le moteur gronde et les quatre roues mangent les mètres. J'ai pas trop envie de savoir où on va, je sais même pas combien d'essence il peut y avoir dans cette bagnole. On verra bien que je me dis. Si ça se trouve, je vais nous écraser tous les deux contre un arbre par pure folie.
Alors, avant que quelque chose déraille dans mon cerveau d'enfant malade, je lui demande :
c'est quoi ton prénom ?
Que je puisse donner un nom à cette histoire qui me mine le moral et toutes les barrières que j'ai pu construire jusqu'ici.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyMer 22 Oct - 22:06

Damien il sourit un peu, beaucoup, passionnément et à la folie. Faut voir comment son sourire peut devenir grand, on voit toutes ses dents. Faut voir comment il peut l'ouvrir grand sa bouche, oui, ça plait bien aux plus grands, aux plus friands.
Pourtant souvent on finit par hurler ; tais toi. Mais Damien, il sourit et il s'en fiche. il sourit et il se perd, là, dans la nuit.
Dans la voiture des gens un peu blond, un peu joli, comme Rudy qui est là, lui, cette nuit.
Y'a comme des envies un peu chiantes dans la tête de Damien. Il a envie de venir le rejoindre sur son siège, de le toucher un peu trop et de se prendre une baffe, s'il le faut. Il a envie de se plaindre et de chigner un peu, de lui demander pourquoi il a pas voulu, la dernière fois, l'embrasser un peu plus fort, un peu plus longtemps.
Parce que mine de rien, c'était la première fois depuis longtemps.
Depuis un petit peu beaucoup longtemps, oui.
Damien, il se rappelle même pas c'était quand, la dernière fois. Surement avec Bass, y'a que lui d'assez gentil pour faire quelque chose comme ça.
Damien il sourit pourtant et on voit toutes ses dents. Il a envie de voir celle de Rudy aussi mais ça le fait pas, Rudy il a surtout les sourcils froncés et il cache un peu ses yeux, comme ça.
Il a envie de lui dire qu'il devrait arrêter de ça, que ses yeux ils sont bleus, ils sont beaux, et qu'on doit les voir un peu. Damien il se tait pourtant. Rudy on dirait une mer en colère et il est un peu trop saoul pour aller se baigner. Un peu trop pêté pour essayer de nager. « qu'est-ce que ça peut te foutre ? t'es flic ? »Y'a un rire qui quitte ses lèvres et Dam il s'étouffe un peu avec le coca. Il tousse un peu et secoue sa tête, passe ses doigts dans ses cheveux.
D'habitude Dam il rit pas fort comme ça mais là, il est un peu ailleurs. Ailleurs avec Rudy. Alors il rit un peu, un peu fort oui, et ça sort un brin comme une truie. C'est pas trop joli mais le petit, c'est comme ça qu'il rit.
Y'a la voiture qui démarre et le rire qui laisse derrière. Damien qui bascule un peu et pose sa main contre le siège, pour pas avoir le mal de mer. Pourtant il s'était dit qu'il irait pas nager, mais Rudy il vient de le prendre sur une de ses vagues pour l'emporter. « c'est quoi ton prénom ?» Ça prend un moment ou quelques secondes, quelque chose comme ça, il sait pas. Damien cligne un peu des yeux et l'observe. « Damien, comme le fils du diable. » Il sourit, le Damien, et pourtant y'a un petit quelque chose qui se serre dans le coeur, parce que c'est vrai.
Damien il a ce nom là parce que c'est diabolique, tout ça. On fait pas ça à sa prof, on fait pas ça à son étudiant.
Il rit encore un peu, Damien, perd son sourire pour en faire un rire et tend les doigts. Il touche un peu le bras du garçon blond, se penche un peu et sourit, un peu bête, la tête ailleurs.
Ailleurs, avec lui. « Et toi c'est Ruuudy. Ruuudy, parce que t'es beau comme un Ruby. Parce que tu m'as fait saigner comme un ruuuubyyy » Il chantonne un peu, Damien ailleurs, Damien étoile, avant de laisser tomber sa main, un peu brusquement. Elle échoue là, porter par les vagues, contre la cuise de Rudy Ruby. « Oh. » Il lève les yeux, un peu brillant un peu tentant, et fait une mine d'enfant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyMer 22 Oct - 22:35

« Damien, comme le fils du diable. »
Damien, c'est donc comme ça que se nomme mon enfer, ça tombe bien.
Enfin, mon enfer, c'est vite dit parce qu'il brille un peu trop pour sortir des ténèbres. Mon regard peut pas s'empêcher de se poser sur lui, attiré par toutes ces étincelles qui partent dans tous les sens.
Salut Damien.
Je lui dis comme ça, un rire aux lèvres, c'est pas très sérieux, au fond. Je le fais pour pas passer pour une grosse brute mais c'est trop tard, je l'ai déjà frappé. A notre premier rendez vous qui en était même pas un.
Un pur hasard, dans les douches, nus, tous les deux.
Lui amoureux du corps des hommes et moi pas encore assez certain. Là, je peux dire qu'il me rebute pas mais il me met pas non plus à l'aise. Je me dis pas 'tiens je vais l'embrasser pour lui dire bonjour' j'ai plutôt envie de grimacer, en fait.
J'entends son rire de merde et je me mets à rire encore plus. Je culpabilise parce que je sais que ma soeur est certainement en train de me tailler les veines en m'attendant mais qu'est-ce que tu veux faire ? Je vais pas nous attacher avec des menottes et l'emporter partout avec moi. J'ai besoin de respirer un peu moi aussi. Rozen, elle hésite pas à me dire 'dégage de ma vie' mais moi j'ose pas alors je fuis, je me fais discret.
Mais au fond, ça veut dire la même chose.
Elle me blesse assez pour passer le plus clair de mon temps avec elle. Puis les psy disent que les jumeaux doivent pas toujours rester ensemble parce qu'ils se créent un monde trop serré. Je sais qu'ils ont pas tord, quand on était petits, on parlait à peine à nos parents. On se suffisait. Aujourd'hui, j'apprends à respirer sans elle mais je le fais pas toujours avec de l'entrain. Y a que ce soir que ça va un tout petit peu mieux, parce que Damien -ça fait bizarre de lui donner un nom- est là.
« Et toi c'est Ruuudy. Ruuudy, parce que t'es beau comme un Ruby. Parce que tu m'as fait saigner comme un ruuuubyyy »
Je sais pas comment il fait pour être si heureux tout le temps. J'ai l'impression qu'on a des années de décalage, que j'ai vécu trop de vies pour improviser des chansons comme il le fait.
Je lui souris un peu mais y a toujours quelque chose qui vient tout gâcher, genre sa main contre ma cuisse. Elle débarque de nulle part et vient dans un endroit où il faut pas. Je fais même une traverse sur la route, heureusement que plus personne roule à cette heure là.
« Oh. »
J'arrête de regarder la route, parce que je m'en fous si on finit dans une baraque ou qu'on écrase un gosse. Je le regarde, lui, avec mon air de vilain garçon qui veut lui casser son joli rire de cochon.
vire ta main de là, Damien, j'ai pas envie de ça.
Je veux pas être un pd comme toi. Je veux pas avoir des manières de filles qui sortent dans tous les gestes, que t'es même pas foutu de retenir. Laisse-moi tranquille. Je m'arrête au milieu de la route, toujours sans me soucier des autres. Si des flics passent dans le coin, je vais finir au poste, c'est pas grave, ils me connaissent. Je leur demanderai un café par pure provocation parce que j'aime pas ça.
Pourquoi tu donnes toujours l'impression de vouloir te faire sauter ? c'est un truc typique aux pds ? J'ai toujours trouvé qu'ils en faisaient toujours trop de toute façon.
Je dis ça en virant sa main de ma cuisse et en le pointant du doigt.
C'est même pas joli ce que tu portes.
On voit que tu pointes, en plus, c'est pas discret.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyMer 22 Oct - 22:59

Damien et Rudy c'est comme un disque rayé, ça bloque toujours au même moment et on rage à pas savoir comment ça peut bien continuer. Damien il est toujours hors d'haleine, il l'observe avec les yeux un peu grand et il veut la suite.
Il la veut là, maintenant. Mais Damien ça va, c'est pas tous les jours qu'il a ce qu'il veut, c'est même jamais en fait. Il se contente de l'observer avec un air un peu bête et un peu con, un air un peu pd pourquoi pas, autant l'être vu comment les gens hurlent sur lui, parfois.
Il aurait juste pourtant entendre la fin de la chanson, il est certain que la suivante est plus jolie. C'est comme un artiste qui sort son premier album et qui ensuite, il écrit ses propres paroles.
Damien il aimerait bien écrire ses propres paroles, parfois il en a un peu marre de danser sur les mots des gens.
Damien pd c'est beau et quand même la vérité, mais la terre elle a pas encore arrêté de tourner.
Pd oui mais la vie, c'est un peu plus compliqué. Ça s'arrête pas à pd, même si les gens ils voient que ça défiler.
Dans les yeux de Rudy, là, y'a que ça. Damien il fronce un peu des sourcils mais il laisse ses doigts là. Il voit la colère et puis le ruby qui s'en vient mais il voit surtout derrière. Il veut derrière un truc caché un peu sous une barrière. C'est comme une voix qui hurle fort, très très fort au milieu d'une clairière, mais y'a personne autour alors on voit pas les mots, on les entend pas. Y'a que Damien qui touche un peu sa cuisse de ses doigts et qui voit le hurlement au loin, qui croit comprendre un peu. « vire ta main de là, Damien, j'ai pas envie de ça. » Il penche un peu la tête sur le côté Damien, et il fronce des sourcils. Pendant une seconde ses ongles s'enfoncent dans la cuisse de Rudy. Il fait même une moue, une belle moue de pédé, oui, parce que Damien, ça va avec pd.
C'est comme un point de repère. Les gens aiment ça, les putains de point de repère. Faudrait pas que Damien aime le foot ou alors les voitures, ça changerait le monde entier et on saurait plus trop comment penser.
Les pieds encore contre le pare brise, Damien il croise les cuisses. PD, pd, petit pd. Autant ne pas changer.
Et puis y'a Rudy qui arrête la voiture et y'a le coeur qui se serre. Le coeur il est loin il est menotté quelque part et pourtant, Damien il le sent qui se serre. Rudy il va ouvrir la porte et le foutre dehors. « Pourquoi tu donnes toujours l'impression de vouloir te faire sauter ? c'est un truc typique aux pds ? J'ai toujours trouvé qu'ils en faisaient toujours trop de toute façon. » Il pince ses lèvres et serre les dents, s'écrase un peu au fond de son siège. Damien il tourne ses yeux vers lui, ses yeux bleus nuits parce qu'il fait nuit. Il retrouve sa main et il soupire un peu. « C'est même pas joli ce que tu portes. » Ça met un peu de colère dans le coeur et surtout un rire au travers des lèvres. Damien il observe un peu ses vêtements et il hausse des épaules, comme ça, juste comme ça. « Pourtant j'suis pd, non ? C'est ce que je dois porter, selon les gens comme toi. » Il fronce des sourcils et l'observe longtemps, un peu trop longtemps. Il fronce des sourcils et puis sourit un peu, comme ça.
Damien il bouge sur son siège et glisse ses doigts sur lui. Il fait un peu exprès, fait la chatte en chaleur alors qu'il aime même pas les chats. « Et c'est pas moi qui dis, tu sais. J'ai pas écrit mon numéro sur mon casier pour faire des pipes. Je touche pas toutes les queues que je croise, non plus. Mais on dit, tu vois ? On dit que Damien il est pédé et il aime bien se faire enculer. Alors les garçons ils font la queue pour lui mettre la leur et puis après ils hurlent pour qu'il raconte rien, le Damien. J'suis comme un puits à secret mais on me jette pas une pièce, juste une bite et une capote usagée. Même pas de baiser. » Il croise un peu ses bras sur lui, Damien. Il commence un peu à faire froid et il a le corps qui tremble un peu. L'alcool c'est un peu joyeux mais après un moment ça rend triste et la drogue aide pas, aussi. « C'est comme toi, hein. On te dit d'être hétéro alors tu me frappes pour croire que tu l'es. Parce qu'on dit que Rudy, il frappe les gens. T'es comme ça selon eux et si tu changes, ils vont te pointer du doigt. Et même si tu changes pas, ils te pointent du doigt et ils parlent tout bas. Et j'ai froid, merde. » Damien il se penche un peu et il joue un peu avec les boutons du chauffage. Sauf qu'il a l'air un peu mort, le chauffage.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyVen 24 Oct - 10:11

Je sais pas pourquoi il fait ça, ce fameux Damien.
Je comprends pas, faudrait qu'on prenne le temps de m'expliquer.
De me dire que ce que je ressens quand il est à côté de moi c'est pas si grave que ça. (ou que si, au contraire)
Parce que là j'ai l'impression d'avoir des fourmis de la tête aux pieds.
Je l'écoute mais il parle un peu trop alors y la moitié de ses mots qui se perd dans l'atmosphère. Si ça se trouve, quelques pays plus tard on les trouvera.
J'entends pas ce qu'il me dit parce que je veux pas, il emploie des termes que j'aime pas, que je fuis, que je dissimule.
Si je pouvais, je poserais mes mains usées contre mes oreilles avant de lui casser la tête contre le pare-brise.
Tais-toi, tu dis des conneries.
Je suis hétéro, c'est pas une légende. J'embrasse des filles, je couche avec aussi. Je suis même déjà tombé amoureux d'une, elle avait les cheveux courts et jouait au foot.
Camille.
Si c'est pas ça, être hétéro.
Mes yeux débordent d'étoiles mais pas de belles étoiles comme on peut rencontrer dans les yeux de Rozen. Non, là, c'est plus de grosses météorites qui tombent sur la terre pour détruire quelques maisons et quelques vies, aussi. Elles viennent si brusquement qu'on s'y attend pas et ensuite on les regrette. On aurait aimé les détruire à temps.
« C'est comme toi, hein. On te dit d'être hétéro alors tu me frappes pour croire que tu l'es. Parce qu'on dit que Rudy, il frappe les gens. T'es comme ça selon eux et si tu changes, ils vont te pointer du doigt. Et même si tu changes pas, ils te pointent du doigt et ils parlent tout bas. Et j'ai froid, merde. »
non, non, ta gueule Damien.
Je frappe pas parce que j'aime les filles. Je frappe parce que j'ai pas le choix, que mon corps est né en colère. Mes pensées sont comme des feux d'artifices, elles explosent sous mon crâne et me rendent fou.
A l'arrière de ma voiture, y a toujours mes traitements contre la colère, entre un paquet de clope et ma trousse d'école.
J'arrive jamais à me souvenir de leur nom même si c'est avec eux que j'ai passé le plus clair de mon temps.
Je les connais depuis que je suis tout petit. En fait, j'ai toujours eu l'impression d'en avoir une tablette dans mon sac, juste au cas où. Avant, je pensais qu'en achetant un sac d'école, toutes les filles et les garçons du monde en avaient eux aussi dans leur poche.
C'était ce que me racontaient mes parents et Rozen pour me faire avaler la pilule.
Quand j'ai compris qu'on me menait en bateau, j'ai cassé le vase préféré de ma mère parce que je savais qu'elle l'aimait vraiment.
Aujourd'hui, je me rends compte que j'ai blessé l'amour et que pendant cette période mensongère, je me sentais normal.
Mon coeur s'emballe alors que j'enlève ma veste pour la jeter grossièrement à Damien. Je vais quand même pas lui poser sur les épaules comme dans les films romantiques.
C'est pas parce que tu m'as embrassé que tu me connais.
Je dis ça en démarrant la voiture pour rouler un peu plus vite que toute à l'heure encore.
Si tu t'habillais pas comme une pute, t'aurais peut-être moins froid. Ma veste s'appelle reviens.
Non, merde, je recommence à me renfermer sur moi-même, c'est pas la solution.
Faut que je m'ouvre, un tout petit peu, que je sois agréable, au moins. C'est à cause ça que j'ai pas d'amis.
T'as rendez-vous où ? que je t'y dépose.
Et ensuite, je prends mes affaires et j'explose cette voiture contre un arbre.
J'explose toutes ces pensées qui me mettent à nu quand je pense à lui.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyVen 24 Oct - 14:57

Damien il a les doigts contre les boutons et le froid qui danse et la tête qui tourne. Y'a comme un peu des vagues en lui et il est pas trop habitué, Damien. D'ordinaire c'est Rudy les vagues déchainées et lui, il est que le ciel trop calme au dessus des gens qu'on peut regarder et tendre les doigts, encore, toujours plus haut, pour essayer de le toucher mais on y parvient pas. On y touche pas, au ciel. On y touche pas, à Damien.
Et là, Damien, il est plein de vagues. Il est plein de vagues en dedans et en dehors et il en a marre un peu, de tout ça. Il a descendu de son nuage d'alcool et maintenant il pataugue dans l'alcool et il aime pas trop ça, à vrai dire. Il garde les lèvres un peu pincées et finit par se redresser. Il se redresse tellement brusquement que son dos fait claque contre le banc et il a le souffle qui meurt un peu mais ça va. C'est pas comme si c'était la première fois qu'on lui coupait le souffle, à Damien.
Suffit de tourner les yeux vers Rudy.
Suffit d'énerver un peu trop un garçon refoulé.
Suffit de titiller un pas PD qui a pas envie de jouer.
Ça met des doigts autour de son cou et ça serre un peu fort, ça murmure tout bas au milieu des crachats "tu diras pas" et Damien il sourit et attend, attend de voir le démon là, en face de lui.
Damien, c'est le fils du démon. Il en crée, des monstres, à jouer un peu trop avec le feu. Suffit d'observer un peu mieux au travers de son t-shirt à filet, on voit bien que y'a des bleus qui se perdent, ici et là-bas. C'est pas non plus des dessins d'amour dans son cou, juste le tracée de quelques doigts, pour qu'il se taise jusqu'à la fin des jours.
Il a un sursaut le Damien, lorsqu'il se prend la veste de Rudy à la gueule. Y'a le zip qui vient frapper contre ses traits mais Damien, il a un grand sourire un peu trop heureux sur ses lèvres et la douleur qui compte pas réellement. Il glisse ses doigts dans les manches et même, il prend une seconde pour sentir l'odeur.
Ça sent un peu la sueur et le produit pour laver les vêtements. Ça devrait pas sentir bon mais Damien il aime bien. « C'est pas parce que tu m'as embrassé que tu me connais. » Nouvelle vague à l'intérieur pendant que la voiture démarre. Damien tourne ses yeux vers lui et hausse des épaules, simplement. Il n'en a rien à faire.
De toute manière, c'est pas comme s'il se connaissait lui-même.
Damien, il connait personne, même pas son ombre, même pas son père, même pas sa mère.
Les gens veulent pas le connaître alors il se contente de faire des dessins, dans sa tête, pour imaginer les pensées des gens et même les siennes, parfois. Souvent le soir allongé dans son lit, Damien il observe le plafond et les étoiles fluorescentes qui sont encore là, malgré les années. Il se fait des scénarios sans queue ni tête dans sa tête et souvent, ça finit bien. C'est bien pour  ça que c'est des histoires, oui.
« Si tu t'habillais pas comme une pute, t'aurais peut-être moins froid. Ma veste s'appelle reviens.  » Damien, il a la tête posée contre son banc et tournée vers Rudy. Il l'observe avec le regard calme mais surtout vague. Ses yeux c'est comme une télé ; on voit tout ce qui se trouve à l'intérieur. C'est pas aussi bien que les dessins animés ou alors un film xxx, les gens s'y perdent jamais, là-dedans. « T'as rendez-vous où ? que je t'y dépose. » Les yeux se baissent un peu et Damien, il finit par croiser ses bras contre son torse. Il a envie d'ouvrir les portes et de sortir même s'ils vont vite mais ça se fait pas. Ou alors de poser sa main sur sa cuisse et ailleurs aussi. « Mon baiser aussi s'appelle reviens, mais lentement et longtemps. Tu me le rends, alors ? » Il sourit un peu, une grimace toute petite, et le fixe un peu. C'est bête à dire parce que Rudy fera jamais, comme tous les autres, mais il perd quoi, Damien, à tenter ? Rien. C'est tout ce qu'il a, de toute manière. Rien. Sauf que Rudy il l'observe pas et continue de rouler. « Nulle part. C'est là que j'ai rendez-vous. Aujourd'hui, hier et dans une semaine aussi. Alors tu peux me déposer là ou là-bas, ça change rien. » Et Damien, il devra abandonné la veste, bien évidemment. C'est sur et certain que Rudy, il voudra pas qu'il la lui rende à l'école, comme ça, devant les gens.
Les jambes, elles se ramènent contre lui et Damien observe un peu la route, là, devant. La route qui défile un petit peu trop vite, comme sa vie, comme les garçons dedans.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyVen 24 Oct - 16:21

« Mon baiser aussi s'appelle reviens, mais lentement et longtemps. Tu me le rends, alors ? »
Prends-toi ça dans les dents, Rudy.
Ça t'apprendra de faire le malin.
Les pds aussi peuvent être drôles.
Mes mains se resserrent sur le volant alors que je fais une traverse du mauvais côté de la route. Je grille un feu rouge et je mets en danger tous les deux mais je crois qu'on en a rien à foutre.
Autant lui,
que moi.
Je sais pas ce qu'il cherche avec moi dans cette voiture parce que j'ai rien à lui offrir. Je pourrais lui dire 'viens on s'arrête plus de rouler jusqu'à ce qu'on soit vieux' mais la vérité c'est que je sais pas quitter Palo Alto sans avoir le souffle coupé.
Et puis franchement, faut me voir, je vais jamais vivre plus de trente ans. Au delà de ça, ça serait de la folie. C'est un tempérament comme ils disent à la télé.
Je le regarde encore même si on fait une énième traverse, je vais pas le laisser sans surveillance.
On sait jamais, qu'il fasse sortir des étoiles de je sais pas où.
« Nulle part. C'est là que j'ai rendez-vous. Aujourd'hui, hier et dans une semaine aussi. Alors tu peux me déposer là ou là-bas, ça change rien. »
Je fronce les sourcils parce que j'aime pas ce genre de discours. On dirait qu'il va si mal qu'il s'en tailladerait les veines.
Un peu comme une fille que je connais trop bien ....
Mais non, tout le monde va pas s'y mettre, à croire que c'est une mode.
Celle de me faire du mal.
Je tremble un peu à cette pensée et hausse les épaules. Je fais mine que je m'en fous, que ça m'atteindra jamais de la vie.
Allez quoi, ton copain t'a largué ?
C'est obligé, il peut pas tenir un tel discours tous les jours. Y a que les grandes personnes pour faire ça et puis Rozen aussi. Mais Rozen c'est pas pareil, elle a du vivre avant de naître et c'est pour ça qu'elle se plaint aujourd'hui.
Elle en avait déjà marre de la vie avant de la connaître.
Je m'arrête encore une fois mais là je fais l'effort de pas me mettre au milieu de la route.
Je recule mon siège et le baisse un peu.
Tu sais conduire ?
Normalement, on sait pas trop à son âge.
Alors, j'ajoute (pour pas le vexer)
Tu tiens le volant et je fais le reste. Viens sur mes genoux.
C'est une expérience à faire après tout. Je lui laisse même pas le choix.
Je sais même pas si y a la place pour deux derrière ce volant mais je m'en fiche.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.


Dernière édition par Rudy Wilson le Ven 24 Oct - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyVen 24 Oct - 17:45

On dirait qu'ils vont tellement vite que le coeur de Damien, ils l'ont retrouvés en chemin. Il est peut-être coincé dans les roues de la voiture ou coller contre le parebrise, mis dans le coffre de la voiture, qui sait, parce que Damien il a l'impression qu'il est encore là et il fronce des sourcils, un peu plus fort.
Ses yeux sont encore contre Rudy même si la route va vite et que Rudy l'observe. Il devrait peut-être avoir peur mais c'est pas le cas, en fait. Damien, il a rien, il a même pas de coeur, même pas de Rudy, alors là il a un peu l'impression.
Un peu l'impression et il sourit.
Plus tard dans son lit, il pourra se faire des rêves avec une jolie suite et avec un peu de chance, peut-être même qu'il y croira pour la nuit.
Damien sourit un peu plus et fixe un peu plus. Il a les yeux bleus nuits brouillard qui se perdent un peu dans ceux de Rudy et sa tête qui part à la dérive, encore posée contre le dossier du banc. « Allez quoi, ton copain t'a largué ? » Il hausse d'un sourcil et rit encore, petit cochon qu'il est, une seconde et puis un autre, avant de mettre sa main devant sa bouche. « Mais quel copain ? » Il rit encore un peu Damien et puis il se tait lentement en même temps que la voiture.
Le rire finit en soupir il observe un peu Rudy.
La route s'arrête ici. C'est ce qu'il se dit, oui.
Damien, il a presque déjà les doigts contre la poignée quand Rudy, il se met à parler. « Tu sais conduire ? » Les yeux clignotent un peu et Damien sourit. Il sourit un peu, peut-être trop, mais ça reste encore tout petit, sur ses lèvres. Il voit quelque chose mais il y croit pas réellement, en fait.
On dirait un rêve ou alors le père noël ou qu'importe. C'est trop beau pour être vrai.
Ça donne encore plus envie de l'embrasser. « Tu tiens le volant et je fais le reste. Viens sur mes genoux. » Damien il bouge pas, les mains encore contre la poignée. « Vrai ? » Il attend pas la réponse, Damien. Il a pas envie qu'il change d'avis, aussi. Damien, il se lève un peu rapidement trop pris dans la voiture et il va poser ses fesses sur Rudy.
Ça doit être la première fois de sa vie qu'il fait le geste pas pour baiser.
Et il sourit. Bon dieu, il sourit.
Les doigts se posent contre le volant et Damien il tourne un peu ses yeux vers Rudy, brillants. Il est beau à voir. Suffit de voir, oui. « Je t'écrase pas, ça va ? » Les yeux brillent un peu plus fort et on dirait un soleil devant la lune. Ou alors la lune qui a son reflet sur l'eau de la mer. C'est peut-être ça, oui. « Vas-y. Et appuie fort sur l'accélérateur. Je veux que les lumières deviennent des étoiles filantes. J'ai des souhaits à faire. » Il sourit un peu plus et se penche, un instant. Il a envie de poser ses lèvres contre ses lèvres mais il se stoppe à la dernière seconde, Damien, un peu sage. Il l'observe en silence quelques secondes, perdu dans ses yeux, le souffle au bord de ses lèvres. « Tu pourras en faire aussi. » Damien, il retourne son visage vers la route, se pose un peu mieux et se met de travers, la tête contre l'épaule de Rudy, pour qu'il puisse voir aussi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyVen 24 Oct - 21:53

Je sais pas ce que je fais.
Pourquoi je le laisse venir sur moi, comme ça, comme si c'était normal.
C'est qu'un pd après tout, il a sa place sur la banquette arrière.
Ou dehors, carrément.
Avant, je faisais gaffe à surtout pas approcher un garçon qui aime les garçons mais je crois que l'un d'entre eux m'a bousculé un jour. Depuis j'ai attrapé sa maladie.
Et moi aussi .... moi aussi je les aime, ces jolis corps plus au moins musclés.
En plus, Damien a pas de copain, c'est une bonne chose non ?
Mais même s'il en avait un, je crois que je ferais en sorte pour qu'il le laisse tomber, tant pis si c'est pas bien de briser un couple. Moi, je suis brisé, alors un peu plus ou un peu, qu'est-ce que ça peut foutre.
Mon coeur bat comme un con quand son corps rejoint le mien. J'ai peur qu'il le sente taper contre son dos et qu'il se retourne pour me demander si ça va. Je veux pas avoir de brèches. De petites douleurs qui me trahissent sur ce que je suis, au fond.
« Je t'écrase pas, ça va ? »
Je garde toujours mon air de méchant qui fait la tête. Il me va beaucoup trop bien pour le laisser tomber.
Je lui réponds d'une voix un peu brusque, comme s'il me faisait chier alors que c'est pas le cas ...
bah nan, j't'ai dit de venir.
Je suis pas con, j'avais prévu. Puis tu pèses encore moins lourd que ce que je croyais. Je sens tous tes os contre mes cuisses et c'est ça le plus douloureux.
« Vas-y. Et appuie fort sur l'accélérateur. Je veux que les lumières deviennent des étoiles filantes. J'ai des souhaits à faire. »
Cette fois, j'arrête de le regarder et je me concentre sur la route pour accélérer parce que damien veut des étoiles filantes et que je roule plus pour moi mais pour lui.
Je le regarde tourner le volant avec des gestes un peu ratés, parfois on se retrouve au milieu de la route sans savoir pourquoi mais c'est pas grave, je l'engueule pas. Je fais pas mieux.
Puis c'est même pas ma voiture.
C'est notre voiture pour cette nuit. Demain il en restera rien, elle emportera avec elle tous nos petits secrets et nos démons maltraités.
« Tu pourras en faire aussi. »
C'est con parce que je me prends au jeu et je regarde les lumières devenir des étoiles filantes. Ça défile vite autour de nous, c'est à croire qu'on part sur la lune, tous les deux.
A bord d'une fusée.
Je fais trois vœux, certainement parce que je suis conditionné là-dedans à cause des histoires et de la télévision.
1. Que Rozen aille mieux.
2. Que mes parents s'aiment à nouveau.
3. Que je disparaisse.
Peut-être pas de la surface de la terre mais au moins de Palo, parce que dans la logique, sans le troisième vœu réalisé, les deux autres seront jamais possibles.
Je suis le problème.
Tourne à gauche.
Je lui donne l'ordre, il a pas le choix. Heureusement, je le vois s'exécuter et une fois assez loin de la route, sur un chemin de terre boueux, je nous arrête.
Cette fois je peux le regarder sans me soucier de rien d'autre.
J'ai souhaité que tu m'embrasses. Peut-être que tu pourrais donner un coup de pouce aux étoiles filantes ...
Je lui mens parce que j'ai jamais souhaité ça.
C'est rien de plus qu'une façon de lui demander un baiser parce que moi je suis incapable de prendre son visage dans mes mains pour le faire.
Je suis incapable de le regarder droit dans les yeux en lui disant 'tu me plais'.
Je suis pas capable ... incapable ... idiot.
Puis je m'en fous des étoiles filantes.
C'est lui, ma comète.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyVen 24 Oct - 22:16

La route disparait et puis il reste qu'eux. Il reste qu'eux, là. Y'a le monde entier qui s'efface et la galaxie qui se dessine, lentement. On dirait un peu les étoiles dans la chambre de Damien sauf que ça brille encore plus fort et que c'est beau.
C'est beau, y'a Rudy aussi. Rudy dans son dos qui gère la vitesse et qui crée des étoiles filantes là, tout autour. Rudy qui dessine avec une grande machine un beau dessin que Damien, il observe les yeux grands ouverts, brillants. Il récolte des étoiles et il les pose dans ses yeux, il essaie d'en mettre un peu de côté pour les laisser à Rudy.
Rudy, il a le droit de briller, lui aussi. Il est beau Rudy. Même en colère, il est beau. Même tout blessé, il est beau. Même quand Damien il l'observe pas, il est beau.
Damien, il a les yeux fixés là, contre les étoiles filantes qui se créent et il sourit, un peu trop peut-être. Il donne des coups de volant un peu au hasard parce qu'en vérité, il observe pas réellement la route.
Ça pourrait les tuer mais c'est pas grave, non. C'est pas grave ; ça serait une jolie mort.
Le petit pd, il fait qu'un souhait, au travers de tout ça. Un petit souhait qui fait sourire contre ses lèvres et apporte battement au coeur qui est pas là.
Damien, il souhaite que Rudy il reste avec lui, pour ce soir en tous cas. Demain, on verra. Il peut pas non plus en demander trop à la fois. Rudy, il est déjà resté longtemps, contrairement aux autres gens.
Et à cause de ça, le coeur bat très rapidement, comme s'il était là. « Tourne à gauche. » Damien hoche un peu de la tête et murmure un oki avant de faire sortir la voiture de la route. Les étoiles s'éteignent et il ne reste que des lumières un peu laides et artificielles et Rudy, contre son dos.
Damien reste un peu silencieux, comme la voiture. Il observe la route qui ne se trouve plus là et les arbres qui sont grands, géants. Il entend un peu son souffle et puis le souffle de Rudy contre son oreille.
Ça fait chauffer l'oreille. Ça fait chauffer le coeur. « J'ai souhaité que tu m'embrasses. Peut-être que tu pourrais donner un coup de pouce aux étoiles filantes ... » Ça prend un petit moment et Damien, il tourne ses yeux vers Rudy. Le cou hurle un peu douleur mais Damien, il sourit un peu. Les yeux se baissent un peu pour observer les lèvres et il a envie de dire "vrai ?" mais il veut pas sembler crétin. Il doit déjà avoir trop d'étoiles dans les yeux, Damien, à l'observer comme ça. « Je peux faire ça, oui. » Il parle tout bas et bouge encore un peu, au dessus de lui. Il essaie de se mettre de travers, le dos contre la portière. Dans le mouvement y'a la main qui effleure un peu le visage de Rudy et Damien qui dit « Merde, pardon. » Il cligne un peu des paupières et tend les lèvres un peu gamins, pour les poser contre le faux bobo. « Voilà. » Il murmure bas, encore lèvres contre la joue, le regard qui se voit mais qui est flou parce que c'est trop près, en fait.
Y'a comme un nuage de bouée mais il est bébé. Il est juste autour d'eux, à cause des souffles un peu chauds et de la chaleur trop grande à l'intérieur. Et y'a Damien qui allume un brasier en posant ses lèvres contre celles de Rudy. On dirait que toutes les étoiles dans ses yeux, elles ont dégringolés dans ses tripes et elles explosent, maintenant. On dirait, oui.
C'est peut-être le coeur qui renait, aussi. « T'as fait un voeu ou plusieurs voeux pour ça ? Parce que j'en ai fait un aussi. » Et il pose un autre baiser, un peu plus long, au cas. « Et puis j'ai mon baiser qui doit revenir, non ? » Et puis les lèvres se reposent encore contre les siennes et sous ses fesses, Damien il dit pas mais tout de même, il sent une tension.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyVen 24 Oct - 22:56

Okay je flippe un peu là.
Je suis pas certain de pouvoir assumer la suite. De le laisser m'embrasser sans avoir envie de lui faire du mal ce qui serait dégueulasse vu que c'est moi qui le désire.
« Je peux faire ça, oui. »
Il peut, tu parles d'un nouveau.
Puis je le sens remuer sur mes jambes et j'ai l'impression que le bas de mon vente est littéralement en train de cramer. Je fais encore le grand garçon, genre je m'en fous, genre il me fait rien ressentir et tout ça, c'est normal. Je l'ai déjà fait mille fois avant lui.
Ahah,
la blague.
Je gère rien du tout.
Je suis pas un badboy qui sait s'y faire avec les corps des autres. A part les frapper, je fais pas grand chose de plus.
Alors, Damien, tu vas bien m'aider un peu hein ?
« Merde, pardon. »
Je sens à peine sa main sur mon visage, s'il me l'avait pas fait remarquer, j'aurais rien dit. Trop occupé à l'admirer.
Mon corps tremble un peu sur le coup parce que ses lèvres atteignent ma peau et je suis pas encore totalement désensibilisé.
Il lui fait un petit moment (quelques secondes en réalité) avant de venir réellement contre mes lèvres et de m'embrasser comme on l'a fait la dernière fois, dans les douches. Et encore, la dernière fois, je flippais tellement que je ressentais rien d'autre que la peur.
Etre homophobe, ça veut peut-être pas dire détester les homosexuels.
C'est plutôt avoir peur,
comme moi, là, tout de suite.
Alors oui, je suis un vrai homophobe.
C'est triste parce que ça m'empêche de vivre tout un tas de choses cette connerie ...
« T'as fait un voeu ou plusieurs voeux pour ça ? Parce que j'en ai fait un aussi. »
Je lui réponds pas, je regarde que ses lèvres un peu rouges par la chaleur de nos baisers. J'ai envie de lui dire 'tais toi et embrasse moi' mais ça marche pas comme ça.
Je dis rien, je ferme ma gueule.
« Et puis j'ai mon baiser qui doit revenir, non ? »
J'ai pas le temps de dire quoi que ce soit que Damien revient déjà à la charge, comme s'il espérait ça depuis des années alors qu'on se connaît que depuis quelques jours.
Et c'est à ce moment là que je laisse un peu aller. Ma main caresse sa joue puis se perd contre sa nuque. Je l'explore petit à petit, sans trop me précipiter par peur de me faire du mal ou d'avoir un choc qui rendrait les choses trop difficiles.
Faudrait pas que je le blesse ...
Mais au final je finis quand même par tout gâcher.
J'étouffe dans cette voiture.
Que je lui dis, la voix un peu tremblante.
J'ai l'impression d'être enfermé dans une boîte de conserve.
Et puis j'ai le coeur qui devient un volcan alors ça aide forcément pas.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyVen 24 Oct - 23:27

C'est pas possible, ils doivent être en train de se transformer en étoile à deux. Ou alors en comète. En grande, gigantesque. Qui fuit le monde tout entier et qui va vite, vite dans les airs, comme ça personne voit et Rudy, il a pas peur et il fuit pas, aussi. Oui, c'est ça.
Ils sont une comète à deux. Ils se sont frappés comme ça au milieu de la galaxie et bam, ils sont devenus qu'une seule.
Et ils traversent l'espace, ils explorent la galaxie, ils créent l'univers.
Parce que c'est ce qu'ils font, non ? Ils créent quelque chose, là, à deux.
Ils créent quelque chose à eux.
Et Damien, il a la tête dans les étoiles, au travers de tout ça. Rudy c'est son dernier baiser mais avant ça, il parvient pas trop à se rappeler. Un baiser comme ça, des baisers comme ça, ça met des étoiles dans sa tête et des constellations et des comètes et des trous noirs aussi.
Des trous noirs de question dont il essaie de pas s'approcher, Damien. Ça lui fait un peu peur. Un peu beaucoup peur, dans le coeur absent qui est pas.
Damien il frôle un trou noir parce que Rudy il arrête de l'embrasser même le touche de ses doigts et le petit pd il a plus de souffle juste un peu les joues rouges et le souffle qui s'est cassé la figure y'a longtemps.  « J'étouffe dans cette voiture. » Damien il l'observe silencieux et il a du mal à respirer. Il respire plus en fait. Il attend juste la suite.
Il attend juste que Rudy il dise "Il serait peut-être temps que tu dégages". Damien il baisse un peu des yeux et observe ses cuisses. Il a le pardon au bord des lèvres et cette envie de l'embrasser encore un peu plus fort. « J'ai l'impression d'être enfermé dans une boîte de conserve. » Damien hoche de la tête et fronce des sourcils. Il fronce des sourcils et il le dévisage un peu, avant de tendre la tête et de l'embrasser encore. « Tu veux qu'on ouvre la fenêtre ? Ou qu'on sort? »
Que je sorte ?
Il dit pas Damien. Il l'observe encore un peu et sourit à peine, avant de gigoter. Damien, il se lève comme un expert qu'il peut être. Il tend les doigts derrière lui et ouvre la porte, Damien. Y'a quelques secondes où il se perd dans l'espace et où il bascule un peu. Y'a même un petit cri un peu pd entre ses lèvres et il passe ses bras autour du cou de Rudy, pour s'accrocher. C'est un peu une peur des hauteurs qui apparaît, brusquement.
Et là, il fait bien crétin, la tête enfouie dans le cou de Rudy et les bras bien pendus. « Merde. Elle a un problème, cette porte. » Il murmure un peu et se calme. Calme le mal de mer un peu à l'intérieur de lui avant de soupirer et de glisser un peu ses jambes sur le côté, reste dos à Rudy un instant, pour se redresser.
Même debout il fait tout petit à côté de Rudy. « Tu viens ? On peut regarder les étoiles. Le toit de la voiture a l'air assez solide, non ? » Et puis Damien, il a toujours voulu faire ça.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptySam 25 Oct - 0:11

On continue comme ça tous les deux et on le fait bien.
On s'embrasse comme si plus rien n'existait en dehors de cette voiture.
Je jette mes pensées par la fenêtre et je me perds contre ses lèvres.
Je me perds dans ces nouvelles sensations et mon corps réagit,
forcément.
A un moment je me dis que je vais trop loin, qu'il faudrait que je me frêne un peu mais pour une fois, j'y arrive pas.
Je perds le contrôle et je suis même pas bourré.
C'est encore plus flippant parce que j'aurais même pas d'excuses bidons à me donner.
« Tu veux qu'on ouvre la fenêtre ? Ou qu'on sort? »
Ma main essaye de chercher la poignée mais c'es peine perdu puis Damien me devance. Il a bien capté que je suis pas à l'aise sur ce siège. C'est vrai, j'ai l'impression d'être pris au piège, je pourrais même pas de me débattre.
Mon corps se crispe lorsque ses bras s'accrochent à mon cou. J'ai déjà assez de mal à me tenir bien droit, faut pas me rajouter des tonnes de kilos en plus sur les épaules. Heureusement, Damien est léger, il doit pas peser bien plus que Rozen et elle, j'ai l'habitude de la porter.
Ah oui, la différence doit venir de là,
de l'habitude ...
Là, je peux pas épouser les courbes de son corps comme je le voudrais, je connais pas encore assez bien. C'est comme découvrir une carte et pas avoir le sens de l'orientation.
Ou pire encore, être aveugle.
Mais quand même, je passe une main derrière son dos pour l'empêcher de tomber en arrière et pour le retenir un peu comme moi. Je lui montre que j'ai la force d'être là avec lui, ce soir, que c'est pas des conneries. Ni même un tour de passe passe pour lui faire du mal.
« Merde. Elle a un problème, cette porte. »
Je souris.
C'est toi qui a un problème.
Damien descend de la voiture et je reste quelques secondes sur mon fauteuil à regarder le vide devant nous. Ma main se pose sur son entrejambe parce que j'avais pas remarqué à quel point ça pouvait être tendu là dedans.
Il a du la sentir, c'est obligé ... mais par politesse ou je sais pas trop quoi, Damien a rien dit.
Et c'est tant mieux.
« Tu viens ? On peut regarder les étoiles. Le toit de la voiture a l'air assez solide, non ? »
Regarder les étoiles c'est pas trop mon truc. Je m'attarde jamais sur les détails, je suis toujours occupé à vivre trop vite, les poing serrés et le coeur à dix mille à l'heure.
Okay.
Je descends à mon tour et je prends une tête de plus que Damien.
Il est plus vieux que moi mais tout petit.
Faudrait qu'on inverse nos âges, ça ferait moins louche.
Je grimpe en premier sur le toit de la voiture, pas parce que je manque d'éducation mais pour pouvoir tendre le bras et l'aider à monter à son tour.
Au début je me dis que Damien va pas y arriver, qu'il va se casser la figure ou un truc comme ça mais je me trompe il se débrouille bien.
Tu connais les constellations ?
Je dis ça en regardant ses yeux parce que je les préfère au ciel et aux étoiles.
Je lui dis ça sans penser une seule seconde à sa réponse. Je l'attrape brusquement pour le serrer contre moi. Torse contre torse. Il doit avoir froid aux jambes avec son short et la fraîcheur de la bagnole mais je m'en fous.
Mes mains se perdent sur son corps et je comprends pas ce qu'il se passe.
A quel moment je l'ai laissé péter les quelques limites que je m'étais imposé.
T'as raison, Dam ... t'es le mal.
Mon mal.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptySam 25 Oct - 0:41

Damien il observe un peu plus Rudy et il a peur. Il a envie de fuir sur une étoile filante au loin pour pas entendre le blond lui dire que non, non, il veut pas de lui.
Non vas-t-en Dam, je veux plus de toi ici.
Et Damien il pince ses lèvres un peu plus fort et il a du mal, un moment.
Il a le coeur qui danse même s'il est pas là.
Et puis qui se libère brusquement avec un « Okay. » bien affirmé. Le sourire revient de nouveau et Damien il devient encore plus petit, là, face à Rudy. Il doit tendre le cou pour l'observer au dessus de lui. Mais ça va ; même que c'est joli. Autour de la tête de Rudy, y'a des étoiles qui brillent, comme une couronne, comme une auréole.
Mais Rudy il disparait un peu rapidement des étoiles. Il s'envole, comme une étoile filante. Damien le suit des yeux et des pas aussi, un peu rapidement. Il monte à son tour sur le toît de la voiture, retire ses chaussures au passage, pour grimper comme un petit chat. Y'a Rudy qui tend les doigts et Damien qui les prend même s'il en a pas réellement de besoin, juste parce qu'il a besoin de sentir ses doigts, en fait.
C'est con mais, en dedans de lui, quand il le touche, il entend de nouveau les battements affolés d'un coeur effacé.
Y'a Damien sourire et Rudy grimace tout en haut, là, sur le toit du monde. Enfin peut-être pas, mais Damien il est petit alors pour lui, ils sont haut. Faudrait tendre les doigts et il toucherait le ciel Damien, tellement ils sont haut.
« Tu connais les constellations ? »
Rudy il a les yeux bleus comme le ciel éteint et Damien oublie un peu les étoiles, un instant. Il hoche de la tête même s'il connait rien et il pointe du doigt quelque part, au hasard. « Ça, c'est la constellation de... des girafes. Les scientifiques ils ont pris des années à trouver la tête tellement elle est haute. » Il hoche de la tête encore un peu, pour affirmer ses dires. « À côté, y'a la grande ourse et en dessous, y'a winnie l'ourson. La petite. » Un sursaut le prend et Rudy, il le tire un peu brusquement contre lui. Y'a comme un vague qui le frappe de plein fouet et Damien, il manque de souffle.
Quand il ouvre les yeux, y'a Rudy un peu trop près et son coeur qui bat mais, à l'intérieur de lui. Rudy, il a remis son coeur dans sa cage thoracique. Damien, il a jamais voulu ça mais il veut pas non plus se déloger de son torse pour attacher son coeur et le jeter au loin. Damien, il préfère rester contre lui et poser un peu sa tête contre son épaule, pendant que Rudy il touche un peu partout. Peut-être qu'il cherche quelque chose. « T'as raison, Dam ... t'es le mal.» Il est petit le rire qui quitte ses lèvres. Damien sort de sa cachette et va poser un baiser bébé contre ses lèvres, qui fait pop. « Toi tu fais du bien, puppy. » Il l'observe de ses yeux brilants et sourit un peu plus. On doit ses dents mais encore, les lueurs dans ses yeux sont plus voyantes. « Tu me détestes quand même pas, hm ? » Il penche un peu sa tête et approche son visage. Damien, il a envie de l'embrasser. Pourtant, il se contente de passer ses bras autour de lui, de caresser un peu sa peau. Faut dire, il commence à faire froid. Beaucoup froid. Sa peau c'est comme la lune, c'est plein de frissons et de bosses, à cause du froid. « Si c'est un rêve, j'ai pas envie de me réveiller. » Baiser léger, contre son cou. Il fait un peu enfant, là, bras et jambes serrés autour de lui, la tête enfouie dans son cou.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptySam 25 Oct - 9:00

Il me prend pour un con, Damien.
Une constellation-girafe ça existe pas, je m'y connais pas trop en étoilogie (ahah) mais quand même.
Je fronce les sourcils et finis par sourire, un petit sourire de rien du tout, qui se voit à peine au milieu de cette forêt qui engloutie une majeure partie de la lumière.
Damien se cale bien contre moi et contre toute attente, j'ai plus envie de le lâcher. Du moins, pour la nuit. Parce qu'une fois que le soleil se lèvera, que la lumière agressive du jour reviendra, tout changera.
La couleur de notre peau.
Celle de nos bouches.
Le chant des oiseaux.
Le bruit des arbres.
La beauté de nos pensées.
Tout deviendra plus brut et mélangé, une sorte de pluie/tempête de nos sentiments qui s'envolera vers les cieux, privée de son essence.
Et j'aurais beau lever la main vers les nuages, aucune de ses sensations ne me reviendra.
Envolées, balayées.
« Toi tu fais du bien, puppy. »
Je grogne un peu parce que j'aime pas ce surnom débile mais je vais pas non plus l'engueuler pour ça. C'est qu'un surnom, après tout, même Rudy en est un.
A un moment j'ai envie de lui dire à voix haute : moi c'est ru-dol-phe, comme le renne au nez rouge. Comme mon nez gelé par cette nuit. C'est débile, je crois même pas au père noël.
« Tu me détestes quand même pas, hm ? »
Ma main se pose contre son visage, plus exactement sur sa mâchoire alors que je caresse du bout des doigts ses lèvres que j'ai abîmée à notre dernière rencontre. J'ai la sensation de pouvoir sentir une plaie mais c'est psychologique, le visage de Damien se porte bien. C'est la culpabilité qui parle à ma place, qui me fait ressentir des choses que je capterais pas en temps normal.
C'est quoi cette question débile ? On embrasse pas les gens qu'on déteste.
On les frappe, on les malmène ou pire encore, on les ignore.
Moi, si je le frappe c'est à cause de ce surplus de fourmis que j'ai un peu partout dans le corps à le savoir si proche. Je le tape pas pour des prunes, contrairement aux autres.
« Si c'est un rêve, j'ai pas envie de me réveiller. »
J'ai envie de lui dire qu'il fait vraiment pd quand il dit ça mais je dis que c'est déplacé alors je garde ma langue dans ma poche. Ca serait bête de tout gâcher à ce stade là pour une fois que je sais me tenir un tout petit peu.
Je sais qu'il fait atrocement froid autour de nous mais j'enlève quand même ma veste et son haut débile. Sa peau sans interférences c'est quand même mieux que tout. Sous mes phalanges je peux sentir ses frissons pourtant je cherche pas à le rhabiller. Au contraire, j'ai encore envie d'enlever quelques couches de vêtements qui me sépare de lui.
Mon regard se perd contre son cou et descend sur son torse.
Il fait tout maigre et fragile, on pourrait le casser en un coup de poing. Mes mains passent pour des monstres à se poser contre lui et le caresser. Alors, pour compenser, je laisse mes lèvres s'échouer dans son cou.
On peut arrêter si t'as trop froid.
Et puis ça me donnerait une raison de me défiler en douceur, cette fois ...

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptySam 25 Oct - 15:41

« C'est quoi cette question débile ? On embrasse pas les gens qu'on déteste. »
Et ça le fait sourire. Ça le faire sourire, oui, comme le pire des imbéciles, comme le plus grand des idiots. Il essaie un peu de pincer ses lèvres alors Damien, parce qu'un sourire ça va avec des rêves et puis des rêves ça va avec le bonheur et ça, il a un peu de mal à y croire. C'est pas parce que Rudy et Damien ça existe maintenant que ça sera là, demain. Même s'il croise les doigts, même s'il fait un signe de croix, même s'il demande à chaque étoile depuis ce toît.
Il peut pas savoir, tout simplement. Damien, il est dans la brûme mais surtout dans les bras de Rudy et il est heureux. Il est heureux, avec ses doigts contre ses lèvres.
Il les appuie un peu, d'ailleurs, ses lèvres. Il pose un baiser, un peu, sans réellement y poser de baiser.
Damien reste silencieux un peu mais il lève bien haut les bras quand Rudy, il enlève un peu de ses vêtements. Les étoiles ont beau briller fort dans les airs c'est rien à côté des prunelles du petit.
Faut le voir, il brille si fort, le petit pd.
C'est une nouvelle étoile. Elle va se trouver à côté de la constellation girafe, juste au dessus du petit prince. Le petit pd. Si on regarde attentivement, on voit que ça brille un peu rose. Parce que le rose, c'est pd.
Une étoile polaire, vu qu'il fait un peu froid.
Damien, il pince ses lèvres et il lève un peu les yeux au ciel, pour observer les étoiles. Contre son cou y'a des comêtes qui se posent, elles sont bouillantes et elles viennent des lèvres de Rudy. Ça fait du bien, un peu de chaleur ; soupir alors, au bord de ses lèvres. « On peut arrêter si t'as trop froid. » Damien chouine un peu, on dirait un chien écrasé. Il glisse ses doigts dans les cheveux de Rudy et il va chercher ses lèvres, les siennes commencent un peu à être gercer.
« Non. J'ai comme des fusées dans l'estomac là. J'ai chaud avec toi. » Suffit de voir les joues. Suffit de voir le regard. Suffit de sentir la tension un peu gamine, tout en bas.
Damien il baisse un peu les yeux gênés, il a peur de faire un faux pas. Et puis il l'embrasse encore et il galère avec le t-shirt de Rudy. Il l'envoie valser dans les étoiles mais il vole pas haut et s'échoue contre le sol.
Et puis. Et puis les doigts se posent là. Damien, il perd son souffle un instant et il lève les yeux vers Rudy. Il l'observe yeux dans les yeux, les mains contre le bouton de son pantalon. « J'ai envie de t'explorer tout entier mais si tu veux, on peut se contenter des baisers. » Parce que Damien, il a pas envie de le brusquer. Il a pas envie de tout faire échouer avant même que ce soit commencer. Et il pose un bébé baiser. Et il fait un bébé touché. Et il défait, le regard un peu grand, le bouton qui devrait pas vraiment exister.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptySam 1 Nov - 21:49


ailleurs avec toi (rudy) Tumblr_n70wpbFRZs1qfv43so9_250


Je me cale sur les battements de son coeur pour mieux respirer.
Je m'y attache, je ferme même les yeux parfois, pour m'y concentrer.
Pour être certain de pas en rater un seul et de suffoquer comme un gros con entre ses doigts.
Je tremble mais je sais pas si c'est le froid ou alors toute cette chaleur que je peux ressentir à des endroits stratégiques de mon corps. Je me dis que c'est trop bête parce que je suis même pas fichu de décrypter les signes que m'envoie mon être toutes les deux minutes.
Ça vient de partout et de nulle part à le foi. Je sais pas, y en a trop, je suis incapable de gérer et de comprendre alors je me laisse aller, comme ça, dans mon ignorance.
J'ai des yeux grands comme des billes à chaque fois que Damien prend la parole. De nous deux, le gamin, c'est peut-être moi finalement.
« J'ai envie de t'explorer tout entier mais si tu veux, on peut se contenter des baisers. »
Je sens que le bouton de mon pantalon part au milieu de ses mots et je le laisse faire. Je suis conscient de la suite des choses. Je crois que les hormones doivent me jouer des tours parce que je parviens pas à le repousser comme la dernière fois.
Ou comme je le fais avec les autres garçons.
Quelques baisers, des caresses et puis stop.
Mon poing qui part.
Les pensées qui me jouent des tours.
Un bordel royal.
On va aller plus loin cette fois.
Je lui dis ça alors que je suis pas du tout sûr de moi. J'ai toujours l'impression d'être sur le point d'exploser et c'est pas agréable. Je comprends pas comment les volcans font pour supporter une telle pression. J'ai le crâne qui est sans cesse au bord de l'explosion, comme si mon cerveau était trop gros pour contenir dans ma boîte crânienne. (en vérité ce doit juste être Damien qui prend beaucoup trop de place dans ma tête)
M'en veux pas si je fais un truc mal.
Parce que je suis pas doué avec le corps des garçons et que je sais jamais comment m'y prendre.
Avec les filles c'est plus facile, les courbes sont toutes dessinées, y a qu'à suivre leur silhouette parfaite.
Mais là ....
là, je sais pas.
Je me perds.
Mes doigts descendent au bas de son dos et baisse un petit peu son short. Sa peau est glacée là dessous.
Damien.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptySam 1 Nov - 22:12

Damien il sait pas, non. Il sait pas, Damien, sur quel pied danser. On dirait même qu'il sait plus marcher, plus parler, plus respirer. Ses doigts font un peu cons, un peu bêtes alors qu'il essaie de défaire le bouton.
Et puis quand il débarque brusquement dans un petit bruit bah le coeur à l'intérieur il fait un énorme bruit.
Damien, il reste là sans mouvement, retient un sourire et pince ses lèvres, fort.
Il a un peu peur que Rudy, il se moque du bruit de son coeur.
C'est même pas une jolie mélodie, c'est juste un dong énorme un peu comme la sonnerie, à l'école. C'est pas beau dans les oreilles, c'est juste énorme.
Damien, il lève un peu les yeux et gardent ses mains là, contre le bouton méchant qui s'est défait.
Il voit un peu la couleur du calecon de Rudy et il est saumon.
Damien, il aime pas trop le saumon mais là, là, il adore et il a envie d'une bouchée.
Il a un peu l'eau à la bouche et le rouge aux joues. Le saumon aux joues.
Il cligne des yeux, le Damien avec le coeur saumon et les joues saumons et son envie de saumon et il observe Rudy, lui aussi un peu saumon. « On va aller plus loin cette fois. »
Le sourire il est grand, grand brusquement. Damien il fait un peu gamin et il hoche de la tête, il serre ses doigts contre l'élastique du calecon et il penche sa tête.
Il pose un baiser, et puis un autre.
Doit y avoir une pluie de météores baisers et Rudy c'est comme la terre parce qu'ils s'échouent là.
Et puis y'a des vents vraiment puissants parce que Damien, il a le souffle chaud contre les traits de Rudy. « M'en veux pas si je fais un truc mal. » C'est pas mal, c'est juste froid.
Si froid, comme une comète qui s'est posée dans la neige et qui est devenue une grosse boule de flocon.
Damien, il a un petit bruit entre les lèvres et le saumon qui devient rouge poisson. « Tu - c'est bien. » Il parle un peu bas parce que la voix, elle est pas là. Elle a le souffle coupé come pas possible, la voix. Damien, il lève un peu les yeux vers lui et il tremble pas mais de froid. Le froid il est là mais il est doux contre sa peau, comme les doigts chaud froid de Rudy contre ses fesses. Damien, il tend ses lèvres pour poser des météores contre ses lèvres et puis il bouge un peu, il fait descendre le pantalon pour faire apparaître le saumon et il se colle un peu plus, encore plus fort.
Et puis y'a comme une pulsion. C'est peut-être con ou un faux pas, il sait pas. Damien pourtant, il le quitte un peu brusquement et il se lève, il devient géant sur la voiture et il baisse son short tout petit comme ça, brusquement. En dessous, y'a rien.
Rien.
Et Rudy, il voit tout.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Rudy Wilson

Rudy Wilson

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyMer 5 Nov - 13:49

J'ai l'impression de jouer ma vie alors que je suis seulement en train de découvrir Damien.
Je caresse son corps, je me rends compte que sa peau est beaucoup trop douce comparée à la mienne. Même Rozen, elle l'a pas aussi douce.
Il doit mettre des tas de produit dessus pour rester jeune et beau. Moi, dans dix ans, j'aurais des rides partout et je ferais plus vieux que mon âge parce que je vis pour deux.
Là, si on compte, j'ai pas quinze ans mais j'en ai trente.
Les années de Rozen, je me les prends en pleine tête parce que elle, elle a pas le coeur à vivre comme il se doit. Elle me donne cette responsabilité et je sais pas comment faire. Je pourrais ranger sa vie dans un tiroir et plus l'ouvrir mais ça serait la laisser tomber.
Puis merde, pourquoi je pense à ma soeur dans ce moment crucial ?
ça se fait pas.
Je lui dirais jamais pour Damien, je le sais.
Jamais.
Plutôt mourir et souffrir.
« Tu - c'est bien. »
J'ai du mal à avaler ma salive lorsqu'il me dit ça mine de rien, du genre je suis trop doué pour les garçons. Mais c'est pas vrai, j'en ai jamais touché de cette façon et aussi longtemps. Là, j'ai l'impression qu'on est ici depuis une éternité et j'ai du mal à respirer.
En plus Damien se redresse et je me sens tout petit et ridicule sous lui. Je le lâche pas des yeux et caresse du bout des doigts ses jambes. Je veux pas perdre le contact par peur de me défiler si je lâche un truc.
La vue qu'il m'offre est assez étrange. Je regarde ce qui pend entre ses jambes sans oser faire plus. Je réfléchis à quoi faire mais rien ne vient, le gros blanc. C'est dans ces moments là qu'on peut voir comme je suis à l'aise. Ma main se redresse et attrape la sienne pour l'obliger à revenir contre moi. Epargne-moi cette vue ignoble, Damien. C'est pas parce que t'as pas de poils que ça rend les choses plus jolies.
Mes lèvres cherchent les siennes pour l'empêcher de parler ou me faire une réclamation. J'ai pas envie de toucher ce qu'il a entre les jambes, j'ai l'impression qu'elle me regarde et me traite de pédale ... c'est étrange, je sais.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas

Damien Berger

Damien Berger

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) EmptyJeu 6 Nov - 17:15

Le coeur il est un peu sur stop pendant un instant mais Rudy, il prend les doigts de Damien et il redémarre brusquement. Même que le coeur, il va vite, trop vite peut-être, pour faire les battements qu'il a oublié et il se mèle un peu les pieds, peut-être.
Mais ça, c'est pas tant grave.
Damien, il s'en fiche un peu, d'avoir le coeur qui va trop vite.
Il a la tête vite, de toute manière, et le corps plein de touchés, et les lèvres qui se peignent de rouge.
Le coeur, il a beau être dans une boite il l'entend résonner d'ici, comme s'il faisait des orages dans le ciel, des claquements trop bruyants.
Le monde entier, il doit entendre tout ça.
Et Damien, lui, il est un peu sourd. Là, il peut que toucher. Que toucher la peau de Rudy et se laisser toucher.
Fermer les yeux, s'allonger, monter dans la fusée et s'envoler dans les étoiles avec lui, ses doigts un peu accrochés à la peau de son dos.
Il a oublié de mettre un masque, un scaphandre, du coup c'est un peu compliqué, pour respirer.
Il y parvient pourtant Damien, entre chaque baisers.
Et puis la tête, elle se penche vers l'arrière quand ils sont là, tout collés et liés, et il observe les étoiles, dans le ciel.
On dirait qu'elles brillent plus fort.
Qu'elles brillent si fort.
Y'a comme une étoile filante qui traverse son corps, leur corps, et un voeu qui résonne, tout bas.
Un petit voeu qui se dit pas à voix haute, tout simplement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




ailleurs avec toi (rudy) Empty
MessageSujet: Re: ailleurs avec toi (rudy)   ailleurs avec toi (rudy) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

ailleurs avec toi (rudy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-