AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 vieux frères à la mer (jim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 17:10

non mais faudrait stopper tout ça
sourire, souffrir, ça rime à quoi ?
parce que coeur, parce que la vie


j'entre. à l'intérieur, ça sent le bon. j'arrive jamais à décrire les odeurs, mais celle-ci elle me laisse mystère. secret défense. je salue discrètement la vieille dame ridée derrière le comptoir, ses lunettes rondes sur son petit bout d'nez, son livre poussière devant elle. j'arrive pas à lire correctement, personnellement. c'est dingue, les livres. les phrases, les mots, c'est comme s'ils renfermaient un secret. et comme c'est un secret, y a que ceux qui arrivent bien à lire qui peuvent le découvrir. c'est méchant. alors souvent je demande à quelqu'un de me lire un livre. à pierre paul jean. ils disent souvent oui, mais coeur tu sais pas lire ?
hochement négatif de la tête. bof bof bof. je bute sur le a, le o roule sous ma langue, le i lézarde mes joues. mais je dis pas aux gens tout ça. je dis jamais rien. c'est vrai que je suis un secret, moi aussi. sauf que moi tout le monde peux me découvrir. suffit de dire coeur je te veux, et coeur est à toi.
ça me tue.
finalement, mes yeux se posent sur un livre à la couverture arc-en-ciel, un éléphant sur une souris. c'est dingue quand même. avec les livres, on peux tout faire. vraiment tout. ça m'a encore plus tué.
alors je l'ai pris et je me suis assise là, par terre. c'est tellement plus confortable.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 18:15

première constatation en foutant les pieds à la bibliothèque : il dénote dans cet univers. c'est le tableau à l'envers. celui qu'on a mal accroché, et qui se casse la gueule au beau milieu d'un vernissage. c'est le mal cloué. le mal embouché. ça l'fait sourire.
aujourd'hui, il a quand même décidé d'aller taffer.
alors il déambule dans les allées, il essaye de se trouver une place. la bonne place. peut-être près de la fenêtre ? ou à côté d'un copain (s'il y en a un ?) trouvé une jolie fille et faire le remix de l'étudiant largué qui a besoin d'aide pour bosser ?
non, y'a cœur assise par terre, comme si on l'avait posé là, puis oublié. c'est mieux. bien plus mieux. il s'approche, avec son air de poney mal dressé un peu gêné, parce que c'est cœur quand même, et qu'il a pas été trop gentil, des fois. souvent. maintenant.
"hey." il espère qu'elle l'a remarqué. jim, il n'aime pas trop les gens absorbés par leur papier mâché. il pose ses fesses. il se pose tout court. pause. il joue les contorsionniste pour voir ce qu'elle lit/regarde/comprend. il tire la langue. il fait l'pitre.  
la couverture le fait marrer. il trip à moitié, là, jim, à côté de cette gosse tant aimé.
"c'est au programme de littérature ? il montre du doigt, le gamin. comme tous les autres. 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 18:40

éléphant. souris.
j'en suis au passage où la souris demande à l'éléphant de l'épargner parce qu'il veut la tuer. et je trouve ça vachement lâche de sa part, de vouloir s'attaquer au plus faible. peut-être que c'est une caricature d'aujourd'hui. que les plus forts (genre avec des muscles et tout) écrasent les plus faibles (comme moi ou eux je sais pas)
et puis je pense à ce que je ferais une fois le livre fini. parce que y a des livres, une fois que t'as fini de lire, qui te font remettre en question. et t'aimerai en apprendre plus sur l'auteur. sauf que ça marche jamais comme ça, parce que généralement quand tu veux prendre contact avec lui, y a toujours sa secrétaire (bimbo cheveux blonds, on repassera) qui te dis qu'il est pas disponible.
mais pas disponible pour quoi ? pour discuter ? c'est pas humain ça, de pas vouloir parler.
bruit à côté de moi. une voix. cette voix, le genre qui te fait carrément rougir les cordes vocales.
lui. jim. le copain des bacs à sable, des toboggans. un hey qui sort de ses lèvres. j'aime quand il parle, on a l'impression que le monde s'arrête net. encore faut-il qu'il ait déjà fonctionné.
- c'est au programme de littérature ?
- c'est dans mon programme à moi, je crois. parce que c'est trop compliqué pour les autres ce genre de bouquin.

les dessins m'ont donné mal au crâne, j'ai la migraine des mots. alors je ferme le livre et je tape la tête de jim avec. doucement. faudrait pas l'abimer le petit. même si il l'est déjà intérieurement.
- et puis qu'est-ce que tu fais là toi ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 19:06

elle le fait sourire, cœur. on peut croire qu'elle le fait exprès, d'être bizarre, parfois, quand on la connait pas. mais on l'a fait pas, à jim, celle-là. cœur elle est dans son monde. et quand elle revient dans le vrai (enfin, vrai, dans celui du môme quoi, celui avec de l'alcool qui brûle, des faux semblants, et des pleurs d'enfants) c'est tout doucement. une douceur d'éléphant.
il rit de plus belle.
la vieille poubelle.
(toi t'es pas comme elle, hein, jim, et ça te fait mal parfois
ça te rassure aussi, parce que tu te serais déjà fait buter sinon.
les garçons, ça peut pas se comporter ainsi, ici
les garçons qui ne remontent plus le toboggan à l'envers, s'entend
-ou juste pour aller cloper arrivé en haut-)  
"trop compliqué pour moi ouais. j'arrive pas à comprendre comment un éléphant peut tuer une souris ! t'y crois, toi ? la souris elle se casse quand elle veut, elle zigzague entre ses pattes ou se creuse un trou ou je sais bref y'a pas d'éléphant ici de toute façon, 'fin moi j'en ai jamais vu hein. les souris si, genre ma sœur. les souris et les rats c'pareil ?" il parle fort, jimmy. quand il y pense, il se dit tant pis.
comme d'habitude. puis il parle vite aussi. quand tu l'écoutes t'as l'impression de lire les sous-titres d'un film en vo, t'as jamais le temps de regarder et l'image, et les paroles (enfin jim il a franchement du mal quand il regarde un film qu'il écoute pas dans sa langue). cœur elle arrive à lui faire fermer sa gueule en le tapant gentiment. c'est toujours gentil, avec elle. ça change. ça fait resurgir des souvenirs au goût de sable dégueulasse (peut-être que les chiens pissaient dedans, en bas des hlms ?). c'est (presque) bon. "je bosse la prochaine interro ! ça se voit, non ?" il esquive le coup de livre. il le prend et le pose-jette un peu plus loin. "même pas tu m'dis bonjour." en plus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 19:25

jim.
il parle fort. il rit fort. il existe (très) fort. c'est comme une étoile qui brillerait plus que les autres, qui dirait je suis là je suis là. mais jim, on sait que t'es là. où tu peux être de toute façon ?
sur le toit des maisons, sur le capot des voitures. après-minuit dans le froid qui glace le coeur glace le foi.
et puis des fois je me demande ce que ça fait, de vivre jim. de penser jim. de voir jim en fait. ça doit sacrément faire peur. l'alcool, la cigarette. non, pardon, la clope. ça sonne mieux. et je me demande aussi s'il fait semblant d'être un grand dans sa tête. parce que tout le monde sait (tout le monde ça sous-entend moi et des autres gens) que jim il fait (un peu trop) semblant. enfin avec les autres.
pas avec moi. parce qu'il sait qu'il n'a pas besoin de jouer le rôle du môme. il l'est déjà.
et puis tout s'enchaîne. il l'ouvre et les mots et les phrases s'entrechoquent. carnage de lettres. des fois j'aimerai le mettre sur pause et puis prendre le temps de tout relire correctement.
de le relire.
parce qu'on sait jamais ; peut-être que je loupe des parties de lui. et c'est pas une erreur à faire ça.
- j'aime bien croire à ces choses-là parce qu'il faut bien croire en quelque chose, en fait. et puis peut-être que la souris elle a peur non ? t'as jamais vu d'éléphant dans les albums d'images ? c'est trop trop grand. et ça doit être lourd aussi. et puis les souris et les rats c'est pas pareil parce qu'ils ont pas les mêmes noms. enfin je crois. faudrait demander j'en sais trop rien.
et puis il parle de prochaine interro. le truc, c'est que je suis jamais au courant quand y a des trucs à bosser.
et après je me tape un zéro pointé.
et je regrette. mais je recommence.
esquive de coup de livre. il a échappé de peu à l'éléphant et la souris lui. il échappe toujours à tout. même lui s'échappe. il doit se chercher la nuit. jim t'es où ? dans la galaxie ? cogne toi pas contre une étoile. et dit, tu redescends quand ? il fait froid là-bas et j'ai besoin de toi jim.
- toi t'as pas dis bonjour. t'as dis hey. c'est pas la même chose.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 19:42

il grimace. elle a réponse à tout. jamais jim n'a le dernier mot. c'est toujours comme ça. parfois c'est saul, parfois c'est papa. y'a toujours quelqu'un pour le remettre un peu à sa place. (heureusement) sinon quoi ? sinon, ce serait la
cata.
c'est fatiguant de toute façon d'être jim. il peut pas l'être tout le temps.
"pourquoi faudrait croire en quelque chose ? les éléphants si ça se trouve ça veut pas bouffer les petites souris" absurde. jim il croit en rien. il croit même pas en lui. (il croit pas en ce qu'il dit)
"mouais, ça doit être comme les oiseaux, y'a des noms différents mais c'est pareil au fond !" ou comme les gens. y'a les genre jim (qui gueule), les genre saul (qui dégueule), les genre jane (qu'on engueule). cœur, c'est différent. pour le môme, y'en a qu'une. celle de son enfance. celle du divorce des parents. du square en bas d'chez toi (ouais, jim, celle que tu poussais de la balançoire, ou avec, dans tes bons jours criards).
il se baisse et lui fait un bisous sur la joue. genre baveux, genre heureux.
"ok, on reprend depuis le début ! BON-JOUR. "  
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 20:18

il grimace le jim. c'est tout joli sur son visage. c'est lisse, doux. on aimerait y déposer quelques petits bisous, le prendre dans nos bras et lui dire non cette fois tu pars pas.
mais il s'en va. comme à chaque fois. quand on pense enfin le tenir du bout des doigts, il s'évapore. mais le truc c'est qu'avec jim, faut jamais perdre espoir.
ja
mais
sinon c'est mort. sinon c'est la mort.
- si tu crois en rien, t'es rien. ça fonctionne comme ça non ? et les éléphants ça se trouve ils veulent juste écraser les petites souris, parce que c'est faible.
et on en revient à la théorie du plus fort/du plus faible. et jim il est un entre-deux. pas trop (très) fort mais pas faible.
parce qu'il a un coeur et ça fait pencher la balance.
- si tu prends l'exemple d'un aigle et que tu compares ça avec un pigeon, c'est pas pareil. c'est un peu comme toi et moi en fait.
je souris. le genre de sourire à fendre le visage en deux, à faire exploser des paillettes dans les yeux.
coeur en comète.
hm. contact froid sur la joue. une trace de lui sur moi. pas la plus belle mais la plus réussie.
- non mais là ça fait crétin.
bonjour.
aurevoir.
ça fonctionne comme ça les gens en fait. y en a même qui se disent bonjour alors qu'ils aiment pas spécialement le dire. marque de politesse je présume. et après, au milieu, y a les "ravie de vous avoir rencontré" alors que y a des gens ils sont pas ravies de "rencontrer". ils sont pas ravie du tout.
- c'est un bon jour aujourd'hui, à ton avis ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 20:46

petit ricanement. c'est pas méchant. c'est jim. c'est rien.
"ils veulent les écraser parce qu'elles sont faibles ? pfffff, j'sais pas" pourtant il réflechit un moment. ça lui prend du temps. il aime pas trop réfléchir, jimmy. les mots, ils viennent, il s'en vont, ils reviennent. et puis si ça va pas, au pire on s'en fout. il parle à l'instinct, il écrit à l'instinct. l'instinct fonctionne pas souvent d'ailleurs. pour ça qu'il se tape des taules-qui-font-mal-quand-il-rentre-à-la-maison. maman elle supporte pas trop. elle le supporte plus trop. elle aussi, elle dit "j'sais pas" quand les profs lui parlent des difficultés de son fils. "est-ce qu'il fait ses devoirs, le soir ? est-ce qu'il sort ? est-ce que vous l'aidez ?" "j'sais pas" parce que qu'est ce que tu veux répondre à ça ? "mon fils, je l'élève pratiquement toute seule, et depuis le divorce, il me déteste à moitié (l'autre moitié est destinée au père)." voilà ce qu'elle aimerait dire, parfois. mais c'est pas facile.
parce que jim, il est pas facile, oui.
crétin, comme elle dit.
cœur elle a raison. mille fois plus que lui.
"moi je suis un aigle ! toi t'es...un bébé aigle. tu vois, c'est pareil sur le long terme !" jim c'est le flot de paroles incessant.
et encore, si c'était pour dire des trucs intéressants.
elle lui demande si c'est un bon jour. il hausse les épaules. non. mais peut-être que ce sera une bonne nuit. il sait pas.
"j'sais pas. et toi ?"
ce sera pas mieux qu'hier. pas mieux que demain.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 21:24

il faudrait un bon gros dictionnaire pour traduire le langage-jim. avec des verbes étranges aussi.
je t'haine.
tu m'haines.
etc etc.
et puis quand on en a fini avec lui, on l'encadre chez nous. comme une espèce de semi-défaite. parce qu'on l'a toujours à moitié jim. jamais entié. y a lui et puis l'autre lui parti ailleurs, à l'aventure je crois.
mais l'aventure c'est (moi) ici ou là-bas tout là-bas. l'endroit.
j'espère trouver un album d'images avec des éléphants énormes dedans. comme ça je pourrais lui montrer, à jim, que les souris elles vont toutes y passer.
- et puis les oiseaux ils sont trop cons. ils restent sur les trottoirs alors qu'ils peuvent voler tout là-haut. moi si je serais un oiseau, j'essayerai de voler jusqu'au soleil. et tant pis si je me crame les ailes parce que c'est le prix à payer pour avoir un peu de coloré. de chaleur-soleil sur le bec et les ailes.
enfin je crois. c'est sorti tout seul, comme ça. d'une traite. peut-être que je parle trop pas assez ou trop.
trop de mots (compliqués).
- je sais pas non plus. je pense que c'est un jour tout court. pas bon pas mauvais. juste un jour.
je t'haine.
tu m'haines.
etc etc.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 21:54

il est attachiant, jim. il colle, il décolle (il se fait coller aussi). cœur elle l'a peut-être compris. ou peut-être pas. ça s'apprend au fil du temps. et c'est vrai que le temps à filé,
depuis les premières années.
"mais trop pas !! c'est les pigeons ça ! moi je te parle des aigles ! les aigles ils volent genre, h24, ils s'en foutent eux des trottoirs, y'en a pas chez eux."
allez viens cœur, je vais t'apprendre à voler moi, qu'il dit, jim.
moi j'suis un aigle, et t'as beau être un bébé, j'peux t'apprendre quand même.
dis-moi, que t'attends que ça. non ? si ?
"ouais, c'est un jour de pigeon."
il rigole. c'est vrai, ça, quand on y pense. (ou quand on y pense pas).
c'est eux, les pigeons.
quand on s'y penche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 22:03

c'est devenu trop compliqué pour moi, tout ces mots. pourquoi on parle pas avec le corps ? c'est plus facile. un bisou, tu es mon ami. un baiser, tu es mon amour(eux) etc etc. non, on s'emmerde la vie avec des phrases, des lettres, des verbes. imparfait. passé (pas) simple.
- y a des arbres alors, et puis des branches aussi. ils peuvent se poser dessus et plus s'bouger, eux. donc c'est la même chose. des bons à rien de toute façon.

et puis moi, je sais pas voler. peut-être que c'est pour ça que j'ai tellement la rage-colère contre tout ces oiseaux, ces plumes et tout ça. ils ont de la chance.
vraiment.
et ils profitent pas. des cons. voilà.
et puis je ris. pas un rire-honte, non, un rire qui résonne contre les murs invisibles. parce qu'il est drôle. ou alors c'est moi qui me marre pour rien.
ou les deux. pf. c'est compliqué.
- ça me donne la gerbe, les pigeons.
j'attends pas forcément de réponse, juste que oui vraiment ça me donne envie de vomir les pigeons. non ? non.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Mer 13 Aoû - 22:18

"des branleurs quoi. "
mais il est pas mieux, jim. james.
c'est même le premier du jeu. l'aigle paresseux. mais tout le monde a pris l'habitude. tout le monde fait ce qu'il peut. sans lui. (tant mieux pour eux)
les réponses de cœur, ça le fait rire. il s'en prive pas, même si un panneau criard du genre "respectez la tranquillité des lieux" est collé juste en face d'eux. pourquoi tranquillité rime toujours avec se faire chier ? pourquoi le silence rendrait calme ? jim, il est pas serein quand il y a plus de bruit. parce que c'est comme s'il n'y avait
plus rien.
"moi c'est les bibliothèques" alors il se lève. il lui ébouriffe les cheveux (elle est toute décoiffée, cœur, genre le style froissé qu'on entasse dans la corbeille à papier)
quand il se casse, jim, c'est lui qui décide. c'est lui qui "s'arrache", comme il dit. ça doit faire un peu mal quand même.
"et les bibliothécaires aussi, elle m'aime pas la vieille peau, alors avant qu'elle me vire" j'me tire. c'est simple à faire, simple à dire. mais y'a cœur qui reste là, et ça lui fait un peu pitié. (moi qu'lui)
"tu veux venir ou tu préfères rester avec tes éléphants et tes pigeons ou je sais pas ?"
les animaux qu'on dessine sur le papier, c'est plus de son âge, jim. ça le saoule. ça l'intéresse pas. c'est lui l'animal, maintenant. le con d'pigeon.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   Sam 16 Aoû - 17:49

ça commence à me foutre un mal de tête pas possible la bibliothèque. c'est pas que j'aime pas les livres et tout ça (même si j'arrive pas trop à déchiffrer les mots) mais bon voilà. c'est pas mon endroit. c'est pas notre endroit. sortir c'est cool aussi. mais faut avouer que le monde ça fout la trouille.
les trottoirs qui nous font tomber. (ces cons)
les saloperies de chewing-gum qui collent sous les chaussures.
mais là je suis pas dehors. je suis ici avec jim. et l'air commence à me manquer. l'air de la vie.
il se lève. ébouriffe mes cheveux. rien qu'avec ça, il me tue de l'intérieur.
- je sais pas trop. tu sais les éléphants et les pigeons commencent à me faire chier. alors bon.
y aurait pas un bouton stop ? histoire de mettre la situation en pause et de relire mon texte. parce que là je crois avoir tout raté. de A à Z.
mon corps se lève, mon esprit colère reste coincé entre les pages du livre, dans ce monde coloré avec des éléphants trop méchants.
- t'es chiant.
mytho.
mytho.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: vieux frères à la mer (jim)   

Revenir en haut Aller en bas
 

vieux frères à la mer (jim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» vieux frères à la mer (jim)
» Mon beau (vieux) manège !!!
» Vieux rhododendron malade ? (a donner )
» [Separation] Algue by les frères BOUROULLEC
» Vieux auto-radios....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-