AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 je baise les étoiles (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : abel
CRÉDITS : (c) .cranberry
AVATAR : luanna perez
ÂGE : dix-huit ans
DATE D'INSCRIPTION : 15/11/2014
MESSAGES : 9

MessageSujet: je baise les étoiles (libre)    Dim 16 Nov - 20:50

Il fait nuit, il fait froid. Les étoiles brillent mais n'éclairent rien, parce que c'est des conneries de films ça, les étoiles qui font une lumière tamisée pour le premier baiser de la connasse blonde que tu seras jamais.
Cléo se demande vaguement pourquoi elle est là, à regarder ce petit lac alors qu'il fait nuit, qu'il y a du vent, qu'elle se caille sa mère et qu'elle voudrait juste aller boire jusqu'à plus pouvoir tenir debout pour oublier qu'elle a passé une journée de merde.
C'est peut-être parce que les bars font trop de bruit, ou parce qu'elle a pas envie de se faire tabasser ce soir, par l'alcool ou par les autres. Elle serre son manteau un peu plus fort, comme pour se rappeler qu'elle est vraiment là.
Pourquoi elle est là déjà ? Son regard vagabonde. Loin, loin devant elle, y'a une balançoire qui s'trimballe dans le vide. C'est bizarre, mais ça la rend triste. Peut-être parce qu'il est tard, peut-être parce que ce soir, c'est l'anniversaire de son petit frère et qu'il devient grand, qu'il commence à la regarder avec un drôle d'air. Putain, ce qui est bien avec les enfants, c'est qu'ils vous aiment peu importe.
Mais il s'est mis à la désaimer, comme les autres.
Ça donne envie de pleurer, merde.
Cléo est curieuse. Est-ce qu'elle a pied dans ce lac ? Elle a toujours voulu y nager. Elle s'approche du bord, sans réfléchir. L'eau est noire encre. On dirait du pétrole. Mourir par noyade, paraît que ça fait souffrir tes grands dieux.
Mais mourir sans souffrir, ça vaut pas tellement le coup, non ?
Elle réfléchit, comme si c'était une vraie possibilité.
Mourir, quelle drôle d'idée.
Ses pieds dépassent presque du bord. Elle enlève ses chaussures, pour agripper avec ses orteils, histoire de voir. C'est drôle quand même.
Cléo, fermement plantée dans le sol, lève la tête pour regarder les étoiles. Elle se demande vaguement si quelqu'un pense à elle. Si quelqu'un pourrait pas être là.
Les larmes coulent toutes seules. La solitude, ça fait tellement mal.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

je baise les étoiles (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camping libre de Sidi Boulfdail
» Sous le regard des étoiles: le Maroc
» Un autre hôtel 7 étoiles en Chine
» Kit main libre
» Vivre Cuba, libre!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: PALO ALTO :: LE PARC-