AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Mar 11 Nov - 18:21

Ça serait un mensonge de dire que Damien, il a pas vu Rudy depuis plusieurs jours.
Rudy il est contre sa peau, surtout ses yeux bleus qui sont dessinés un peu partout, sous la forme d’ecchymose.
Rudy il a beau avoir frappé fort, on aurait un artiste parce qu'il a dessiné des constellations et même des soleils et des planètes, contre la peau de Damien.
Ça fait vraiment mal mais la galaxie, elle a du avoir mal, quand elle a été créer aussi brusquement.
BIG BANG.
Ouais, ça sonne un peu violent, un peu tempête.
Peut-être que sept jours c'est le temps qu'il faut pour que le monde se créé tout entier mais les sept jours, ils sont passés et même si les bleus ils sont devenus mauve, ça fait encore mal et Damien, il reste là au milieu des draps, posé devant sa télé et il ne bouge pas.
On dit que parfois une étoile ça explose pour finir en trou noire et que ça emporte plein de choses avec soi. Damien, il a pas envie de disparaître ou d'avoir un trou béant dans la poitrine.
Pourtant il a l'impression que son coeur étoile, il perd un peu de ses paillettes et de ses brillants, et Mark quand il l'observe, il a un sourire tout bas et il secoue la tête, lentement.
Il dit rien mais dans ses yeux, on voit bien que Damien, il a fait ce qu'il fallait pas.
Hier, il a pensé à retirer son coeur et le remettre dans son coffre a jouet, là où se trouve ses vieilles peluches et tout ce qu'il touche plus, maintenant.
Un coeur on peut l'abandonner mais c'est préférable de le déposer sur quelque chose de confortable, tout de même. Un lit de peluche, par exemple.
Damien, il a pas bougé. Il est resté la galaxie sans mouvements qui perd petit à petit des étoiles et des couleurs chaque jour.
D'ici une semaine ou deux, il sera une toile blanche et la fusée, elle pourra voler nulle part, contre sa peau. Elle sera que dans sa tête, comme un souvenir ou alors un rêve, et il se demandera si c'était vrai ou pas.
Suffira de regarder dans les yeux de Rudy au détour d'un couloir pour avoir envie de pleurer et se rappeler que c'est la réalité.
Mais pour le moment, Damien il est bien là, dans ses draps et son t-shirt madonna trop grand. Il est bien là, loin du monde, à être une galaxie que personne ne voit.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Mar 11 Nov - 22:12

J'ai pas vu Damien depuis la dernière fois où je l'ai frappé après mon match de foot.
Pas l'ombre du garçon aux habits trop courts. Pas l'ombre de ses lèvres trop douces et de son corps qui semble voler tellement qu'il est léger.
Il est où Damien ?
Je l'ai demandé à un des professeurs mais il a haussé les épaules.
L'un d'eux m'a même dit que c'était pas la première fois et qu'ils pouvaient rien y faire ...
J'ai regardé par la fenêtre, j'ai attendu à la sortie de l'école mais y avait rien. C'était vide et triste.
Triste et vide, on s'en fiche de l'ordre.
J'ai hurlé sur Rozen parce qu'elle s'était encore fait du mal mais j'ai pas essayé de la nettoyer cette fois. Parce que moi aussi, je vais pas aussi bien que je le devrais et que personne voit ce qui se passe.
Je suis un fantôme.
Tout le monde se dit 'de toute façon, il va me frapper alors ça sert à rien'
Peut-être que demain, ce sera moi qui m'entaillerais les veines. Je me raterais pas, c'est certain. Je sais comment il faut faire, justement, 'pour pas se rater'. Pour disparaître de la planète terre.
Et lorsque je monte les escaliers, c'est encore pire. Je regarde la maison trop grande et je me dis que ça pourrait être un joli endroit pour notre famille ...
J'ai dit au mec qui m'a ouvert la porte que je venais pour les devoirs mais c'est faux.
On est même pas dans la même classe.
Il m'a dit 'vazy rentre, il est à l'étage', je l'ai suivis même si j'avais envie de dégobiller tout le long.
Et voilà, Damien est là.
On dirait une poupée.
Il bouge pas, au milieu de ses draps.
Je ferme la porte, comme si on était chez nous. J'ai pas envie que quelqu'un entende ce qu'on va se dire.
Pourquoi tu viens plus au lycée ?
Je m'approche pas, je reste contre la porte à regarder par la fenêtre. J'ose pas planter mes yeux direct dans les siens, ça se fait pas.
Si c'est à cause de moi, on peut arranger ça.
Tous les internats me seront ouverts, de toute façon ... c'est pas difficile du tout.
Un Rudy en prison, c'est tout ce qu'il mérite.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Mar 11 Nov - 23:36

En bas, y'a un peu de bruits mais c'est certainement l'une des amies de Mark. Elles attirent toujours par millier, un peu comme une pluie d'étoiles. En plus, elles portent tellement de maquillage qu'elles finissent toutes par se ressembler.
Damien, quand il était petit, il aimait bien rester près d'eux et essayer de les différencier. C'était difficile mais à la fin, il avait toujours droit à un dessert et ça mettait du bonheur dans son ventre.
Damien pourtant là, il bouge pas.
Il a pas envie de voir les maquillages.
Sauf si c'est pour en mettre contre ses traits.
Sauf si c'est pour effacer ses douleurs, ses bleus, ses sentiments et puis recommencer à zéro.
Ou du moins, y croire.
Damien, il s'enfonce un peu plus dans ses draps quand il entend des bruits, dans le couloir. Il fronce des sourcils et il garde ses cris dans sa gorge, si Mark il vient le voir. Il en veut pas, de son potage. Il en veut pas, de sa soupe. Il est pas pauvre et encore moins ridé, bon sang !
Mais c'est pas Mark, non, qui se dessine là. C'est pas Mark et sa soupe.
C'est Rudy et les miettes de Damien contre ses doigts.
Ses doigts, ils sont un peu bleus, les jointures toutes abîmées comme lui. À croire qu'il a un bout de sa galaxie contre sa peau.
C'est presque joli.
« Pourquoi tu viens plus au lycée ? » Il a fermé la porte derrière lui et ça fait tout disparaitre sauf eux, sauf Damien et Rudy, et ça fait mal au coeur et au corps et ça donne envie de pleurer, un peu. Damien, il remonte la couverture sur lui, cache Madonna et ses cuisses un peu poilus aussi. Faudrait pas voir, non, que Damien il est pas doux, présentement.
Sa peau, c'est comme une énorme plaie. C'est pas doux.
« Si c'est à cause de moi, on peut arranger ça. » Damien hausse des épaules et il observe la télévision, pour ne pas l'observer. Il a pas envie de voir qu'ensemble, ils forment une plus belle galaxie que séparer. Il a pas envie de voir tout ça, non. « J'sais pas. » Il baragouine un peu et tourne ses yeux vers lui, mais le temps d'un instant.
Après, il fronce encore des sourcils et gronde de sa voix de fillette. « T'es pas le centre de mon monde. » Mais ça, c'est un vilain mensonge. Un truc plus gros que le monde, que sa galaxie ou la sienne. C'est leur galaxie ensemble mais x1000 comme grosseur, ce mensonge là. Rudy c'est le soleil et Damien une galaxie de conneries, il tourne autour de lui.
La voix elle claque pourtant et Damien, il a le regard un peu méchant. « Pourquoi t'es là ? tu réveilles mes maux. » Les maux de sa peau de bébé. Suffit d'observer sa joue, même d'y toucher.
Rudy, il avait que claquer, mais ça fait mal et y'a des doigts fantômes qui sont toujours là, des fantômes de douleurs.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Mer 12 Nov - 0:42

Ça se voit qu'il a envie de se venger et de me faire du mal, à son tour.
Moi je reste là, je bouge pas, je fixe toujours la fenêtre en attendant mon heure.
C'est bon, j'ai compris, t'es en colère. Alors je vais partir et ça va se terminer comme ça. J'ai les épaules lourdes alors je suis à moitié courbé vers l'avant. Ma colonne vertébrale me fait mal mais qu'est-ce que ça peut lui faire, franchement. J'ai le bout des doigts un peu jaunes à cause du tabac que je fume en trop grande quantité. Quinze ans et déjà accro à la nicotine. Qu'est-ce que ça sera dans dix ans ?
Je serais mort, question simple.
J'ai beau bien ouvrir le yeux j'ai du mal à voir mon futur se dessiner. C'est tout plat et tout blanc, même pas le paradis.
Ni même l'enfer. Aucun des deux veut d'un taré comme moi ...
« T'es pas le centre de mon monde. »
J'ris un peu mais c'est ridicule parce qu'on voit que mes énormes cernes sous mes yeux bleus. Comme si la lune se posait sur la mer sombre de la nuit.
J'sais, d'où l'utilité du 'si'.
J'veux pas qu'il pense que je me donne une telle importance alors que c'est pas mon genre. Je sais bien que je vaux pas grand chose sur cette planète, c'est pas pour me donner des airs de mec importants.
Même ma soeur veut s'barrer.
C'est pas un petit Damien qui va tenir le coup, c'est n'importe quoi. A la moindre occasion je sais bien que lui aussi me fera du mal (et ça sera mérité).
(mais non)
(j'ai anticipé)
« Pourquoi t'es là ? tu réveilles mes maux. »
J'ai même pas de quoi lui répondre parce que j'ai pas de raisons valables, de trucs indispensables pour me ramener devant son lit.
Alors, je me cherche une excuse, vite.
L'école va finir par te virer et tu devras aller en foyer si tu reviens pas.
Mais ça, Damien doit déjà le savoir, je lui apprends rien.
J'sais que ça t'amuse de rater ta vie mais c'est pas une raison pour t'y prendre si tôt. Et puis ça fait chier parce que j'sais pas si tu m'aimes encore et t'avais oublié ta trousse en classe de maths. Je l'ai dans mon sac, j'vais te la rendre parce que tu me manques. J'ai regardé dedans, t'avais plus d'encre rouge, alors je t'ai donné le mien.
Je lui balance toutes mes conneries en la cherchant dans mon sac, parce que ça, c'est vrai.
Je l'ai vraiment.
Sa trousse rose de barbie.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Mer 12 Nov - 3:56

Damien est un enfant.
Il a cinq ans, le nez bouché et son plaid bob l'éponge, autour de ses bras. Il l'a mis dans l'autre sens, pour que les dessins restent contre sa peau mais ils sont encore là, même s'il essaie de cacher.
Damien est un enfant, il fronce des sourcils et observe ailleurs, mais le regard tremble un peu, comme sa lèvre et son coeur. Il tend les yeux une seconde à la vitesse de la lumière et il cherche des fleurs, dans le dos de Rudy.
Damien, il est allergique aux fleurs mais il serait content d'en avoir, comme dans les films. Ça ferait naître un sourire contre ses lèvres et du bonheur dans ses tripes, du jour au matin. Il devrait renifler un peu plus souvent dans un mouchoir mais bon sang, il les aimerait, ses fleurs.
Il observe Rudy et il voit des étoiles, un soleil, des douleurs mais surtout des bonheurs et puis un début de fleur contre ses lèvres, c'est n'importe quoi mais ça fait du bien plus que du mal et putain.
C'est un mal qui fait du bien.
Parfois hier et avant-hier, il a pleuré fort parce qu'il lui manquant même s'il était bien sans lui et qu'il avait le souffle coupé.
Il a demandé à Mark ce que ça pouvait bien être et l'homme a souri tout bas, il a été cherché de la crème glacé en disant que ça pouvait aider.
Damien, il observe Rudy et il aimerait le mettre dans un pot de crème glacé, aller s'y glisser avec lui et ne plus en sortir. C'est bon et ça endort un peu la douleur, c'est le paradis.
Damien, il veut plus de leur fusée ; il veut un chateau de crè me glacée. « L'école va finir par te virer et tu devras aller en foyer si tu reviens pas. » Il pourrait lui dire que Mark a appelé pour dire qu'il était malade et que tout va bien, que les enseignants sont au courant et que c'est bon, mais il garde ses lèvres bien scellées et il l'observe, en silence. Il voit la graine d'inquiétude dans les prunelles de Rudy et il attend qu'elle grandisse, parce qu'il veut la prendre dans ses bras et la toucher toute entière.
Ça fait du bien, la toucher toute entière.
« J'sais que ça t'amuse de rater ta vie mais c'est pas une raison pour t'y prendre si tôt. Et puis ça fait chier parce que j'sais pas si tu m'aimes encore et t'avais oublié ta trousse en classe de maths. Je l'ai dans mon sac, j'vais te la rendre parce que tu me manques. J'ai regardé dedans, t'avais plus d'encre rouge, alors je t'ai donné le mien. » Les yeux de Damien, ils s'ouvrent petit à petit alors qu'il parle et ils récoltent les étoiles égarées par ci et par là. Il sourit un peu tout bas et puis il quitte les draps, il va à quatre pattes vers le pied du lit. Il montre ses jambes trop maigres et un peu poilues, son boxer pas du tout charmant et son vieil t-shirt madonna.
Damien, il a une galaxie morte mais qui vit au fond de ses yeux et il sourit et penche un peu la tête. « C'est vrai ? » Il murmure tout bas et sourit un peu plus, comme un enfant au matin de Noël. « je te manque ? » Il lève les yeux, balance ses étoiles au fond du soleil et pince ses lèvres, un instant. Damien, il sourit un peu et baisse les yeux rapidement, descend de son lit et va ouvrir son sac jaune moutarde, pour en sortir son cahier de mathématique. Pas besoin de chercher une page. Elles portent toutes la même chose. Damien, il ouvre au hasard et se tourne vers Rudy sans s'approcher, pour lui montrer. On voit.
Rudy dans un coeur.
Rudy de profil
Rudy + Damien
Damien Wilson
Et des coeurs tout partout, échoués ou abandonnés.
Damien, il fronce un peu des sourcils, referme son cahier brusquement, un peu gêné ou fâché de tout ressentir ça, de sourire pour ça avec ses douleurs, et puis il se laisse tomber sur le lit. « il est partout là, mon crayon rouge. les filles le faisaient à l'école donc j'ai essayé et ça occupe plus longtemps que les gribouillis. »
Il souffle une deux trois fois avant de lever les yeux vers lui. « tu me donnes vraiment ton crayon rouge ? » Tu me donnes vraiment ton coeur ?
C'est plutôt ça, la question.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Mer 12 Nov - 16:15




J'en reviens pas de ce que je viens de lui dire.
Je sais pas si tu m'aimes.
Tu me manques.
C'est un truc que ce disent les gens qui s'aiment mais la dernière j'ai pas hésité à lui dire de dégager, que je l'aimais pas ...
que je l'aimerais jamais.
Surtout pas sur cette planète.
Dans un monde parallèle je dis pas.
Mais là.
Non, c'est pas possible, y a tout un tas de circonstances qui m'empêchent de faire les choses correctement. Il a du le comprendre, la dernière fois, que j'étais pas capable de tout ce qu'il espère.
Damien quitte ses draps mais j'ose toujours pas le regarder en face. J'assume pas totalement les marques j'ai laissé sur sa peau toute pâle, toute douce. Maintenant elle ressemble à une toile recouverte de tâches de peinture. Ça se voit que j'ai jamais été doué en art, ça ressemble à rien ... c'est même pas joli.
« C'est vrai ? je te manque ? »
Je garde mon air de vilain garçon qui tire la tête tout en continuant de regarder par la fenêtre. Je me dis qu'en bas, une voiture nous attend peut-être, la même que le dernier soir et qu'on est prêt pour partir.
J'ai envie de lui dire 'fais tes bagages, on part.'
Forcément, Damien me demandera ce qu'il se passe, où on va et je lui répondrais d'un air que je sais si bien faire (d'une façon que ma mère déteste parce que ça lui rappelle son père)
'on part se connaître'
Parce qu'ici c'est impossible, pas entre les murs d'une école, pas entre les murs de Palo Alto. Personne sait qu'ils sont là mais moi je les voir, se resserrer au fil des jours au point de broyer mes pauvres poumons plein de nicotine.
Je déteste Palo Alto, je pourrais le tuer.
« il est partout là, mon crayon rouge. les filles le faisaient à l'école donc j'ai essayé et ça occupe plus longtemps que les gribouillis. »
Là, c'est le moment où je me perds sur les pages, je parle toujours pas parce que je trouve le moment trop beau pour venir le tâcher de ma connerie. Damien se débarrasse du livre et je fronce les sourcils, je le fixe encore, comme si les coeurs allaient finir par prendre vie et flotter au dessus de nos têtes.
« tu me donnes vraiment ton crayon rouge ? »
Je reviens un peu sur terre à sa question. Cette fois je le regarde réellement, je me perds dans ses yeux pour me souvenir de nos quelques moments passés ensemble. Il doit croire que je vais encore le taper vu la tête que je dois tirer et je relève même la main pour la poser sur sa taille. Je vais pas venir contre sa nuque, j'ai pas envie qu'il pense que je fais le geste pour lui faire du mal (c'est faux).
il est à toi, maintenant.
J'hésite un peu avant de relever ma main pour prendre tout le courage du monde et caresser ses cheveux.
tu devrais le jeter par la fenêtre.
Parce que c'est ce que je mérite, après tout ce que j'ai pu lui faire subir. Mon coeur, à la poubelle, et on en parle plus mais je m'en veux tellement que je pourrais me couper les mains. Comme ça, terminé les bâtons et les coups de poing.
là, c'est le moment où tu me demandes de reculer parce que j'ai envie de t'embrasser.
Je lui dis ça sur un ton qui va pas du tout avec la phrase. On dirait que je l'agresse mais c'est ma façon de lui dire 't'es trop bien pour moi, t'es trop bien pour la terre entière -et même la galaxie-.
Ou alors un simple,
je t'aime.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Mer 12 Nov - 16:46

Assis sur le bord du lit, ses pieds touchent au sol. Le sol, il est froid et du coup, les pieds deviennent froids et le corps aussi, et Damien, il n'aime pas. Il tremble un peu du bout des lèvres et il se dit, oui, que ça vient de là.
Pas du coeur qui va trop rapidement.
Pas de ses mains tremblantes, de la nervosité de son coeur.
Il a envie de poser ses lèvres contre celles de Rudy mais il a un regard, un regard comme la nuit, mais une nuit plein de nuages, là où on voit pas les étoiles. Damien, il baisse un peu les yeux pour moins l'observer, alors. De toute manière, il devrait même pas avoir envie de ses baisers.
Il lui a fait mal non ? Comment on peut aimer avoir mal ? C'est pas ça, l'amour.
Damien il écrit pourtant sa propre définition de l'amour, à regarder dans les yeux de Rudy. Il se dit qu'avoir mal c'est pas grave, si c'est qu'un tout petit peu, à côté de tout le grand qu'ils peuvent bien connaître, ensemble.
Parce que le corps il réagit tellement à l'amour qu'il porte que les douleurs s'effacent. C'est comme un médicament. Rudy c'est la plaie et la pommade en même temps. C'est peut-être pour ça que Mark, il a souvent dit que l'amour était traitre.
Ça fait mal et pourtant on en redemande encore.
Damien, il ramène un peu ses bras contre lui, il les croise contre son ventre et il avale de travers, les yeux posés sur Rudy mais pas trop. Il fronce un peu des sourcils à cause du noeud de peur dans ses tripes et il stoppe son souffle un instant, avant de sentir ses doigts contre sa taille. Le t-shirt fait barrière mais le contact est doux, ça prend un moment respirer de nouveau.
En dessous y'a une plaie et il a l'impression qu'elle disparait, sous un toucher pareil. C'est con putain, c'est si con. « il est à toi, maintenant. » Ses yeux brillent d'inconnu et Damien, il répond rien. Il observe et s'émerveille de la seconde qui est là. Il essaie de penser à ses douleurs mais.. .mais quelles douleurs ? et il voit que les yeux de Rudy.
C'est con putain, c'est si con.
Si bon.
Les yeux se ferment et il penche la tête comme un chat un peu blessé, un peu à la recherche de chaleur, quand Rudy il y pose les doigts. Faudrait tendre l'oreille et le ronronnement, il l'entendrait. « tu devrais le jeter par la fenêtre. » Damien hoche lentement de la tête, un petit peu, et ouvre les yeux vers lui. Il appuie un peu sa tête contre les doigts sur sa tête et l'observe un peu silencieux. « Faudrait, oui. » C'est un murmure léger qui va avec la raison, la logique. « mais j'aime tellement l'encre rouge. » Un nouveau souffle et les yeux qui se baissent un peu.
Le regard de Rudy, il est beaucoup trop fort.
Ça met des météores dans son ventre et ils s'écrasent contre les parois, ça fait si mal, si mal.
Et poutant, il en veut encore. « là, c'est le moment où tu me demandes de reculer parce que j'ai envie de t'embrasser.» Il relève les yeux vers lui, le petit pd. Il a un sourire en coin au bord des lèvres un peu trop niais et il essaie de le cacher, un peu rapidement. Le regard passe d'un oeil à l'autre et il pince ses lèvres, baisse la tête et hoche de la tête.
C'est un bordel, dans sa tête. « des baisers plumes, on est fragiles. » Il a pas envie, non, qu'ils se retrouvent tout cassés. Damien, il passe sa langue contre ses lèvres en vitesse. Elles sont toutes sèches. Il a pas mis de gloss, aujourd'hui. Ni rien, ni avant hier. Peut-être que Rudy, il va pas aimer.
C'est pour ça que le baiser, il se pose contre ses lèvres comme une plume, on le sent à peine. Damien, il garde les yeux bas de peur que Rudy, au final, il aime pas. « j'aimerais que la terre arrête de tourner. ça serait que nous deux et les choses seraient moins compliquées. parce qu'on a le droit d'être heureux. » Les yeux tremblent un peu mais se posent contre les siens. Y'a une barrière de larmes qui dansent mais elle est légère, comme un voile.
Mais y'a un sourire.
Faut le voir, le sourire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Sam 15 Nov - 9:50

Damien m'embrasse parce que c'est Damien.
Parce qu'il déborde de gentillesse et qu'il sait pas me dire non.
Enfin, je le vois comme ça et quelque part, j'en profite.
« des baisers plumes, on est fragiles. »
Et il fait ce qu'il dit. Un baiser plume ou je sais pas quoi, un truc léger qui me fait respirer l'espace d'une seconde mais pas assez.
Je fronce le sourcils et j'ai envie de lui dire que moi, je suis pas fragile. Que même la roche du bord de mer est pas aussi solide que mes épaules. J'en ai dans le bide.
Je suis un vrai mec (comme mon père).
Mes doigts caressent sa joue même si j'ai pas le droit, je m'en fiche des limites. Je vais pas m'empêcher d'aimer Damien pour quelques coups de bâtons.
Enfin si, normalement .... si.
Je baisse les yeux contre les siens, il est tout petit, tout fragile.
Ou alors c'est moi qui lui ai volé de sa grandeur. C'est pas impossible.
J'ai entendu des morceaux de lui s'éparpiller un peu partout pendant que je le frappais comme s'il m'appartenait.
« j'aimerais que la terre arrête de tourner. ça serait que nous deux et les choses seraient moins compliquées. parce qu'on a le droit d'être heureux. »
Je les vois, les larmes, dans ses yeux. J'ai l'impression qu'il n'y a plus que ça sur son visage. Je le serre un peu plus contre moi pour l'empêcher de pleurer et lâche un soupir dans ses cheveux. Ca bouge dans tous les sens et je ferme les yeux.
J'en profite, pour une fois que mon coeur et mes nerfs s'allient pas pour faire la fête.
ce sera toujours compliqué ...
je suis né comme ça, dans la complication. Mes parents savaient même pas si Rozen et moi on allait survivre. Ils s'étaient fait à l'idée qu'on finirait dans un tout petit cercueil pour bébé, le prêtre était venu à l'hôpital pour prier avec ma mère.
Moi je sais que c'est certainement pas grâce à Dieu si je suis vivant, il aurait pas fait un tel monstre de moi, sinon.
Par contre Damien ... ça doit être un ange un peu paumé qui s'habille de mille couleurs pour être persuadé qu'on le voit. Les paillettes qu'il met sur sa peau ce doit être pour combler le manque d'ailes.
Alors, mes mains caressent son dos, on sent que sa colonne vertébrale et ses côtes.
on pourrait jouer du piano sur tes côtes. tu manges, au moins ?
non, non, non, si je commence à lui montrer que je m'inquiète pour lui ça va pas le faire. Je vais passer pour un petit copain chiant et trop attaché alors que je sais même pas ce que je suis.
Je le regarde et l'embrasse à nouveau mais j'y mets plus de force et d'envie. Je lui montre que j'ai vraiment envie d'être là, avec lui et que tout ce que j'ai pu lui faire, on aurait du me le faire à moi.
Ma bouche a du mal à se défaire de la sienne, mes lèvres brûlantes se disent qu'elles ont rien à faire ailleurs.
le monde peut pas s'arrêter pour nous mais on pourrait peut-être s'arrêter nous-même en regardant la télé, tous les deux. t'es d'accord ?
J'ai envie de faire une activité simple, qui demande pas de gueuler ou de rester en alerte.
Je le regarde en essuyant le dessous de ses yeux même si y a pas de larmes parce que depuis la dernière fois c'est toujours pareil : je veux pas le voir pleurer.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Sam 15 Nov - 23:18

C'est beau l'amour. C'est fort l'amour. Fort comme Rudy, oui.
Rudy, il est comme l'amour. Il est fort, puissant. Il l'encercle de ses bras et il lui donne envie de rester là, toujours, jusqu'à la fin des temps. Ça fait si mal et tant de bien, à la fois.
Il serre fort, si fort.
Damien, il a envie de ça. Il a envie, oui, s'étouffer comme ça.
Serre moi fort, que j'étouffe de toi. Que les larmes séchent contre tes vêtements et que les constellations naissent, sur la peau d'enfant. « ce sera toujours compliqué ... » Il hoche de la tête, le visage un peu enfoui dans le t-shirt, avant de lever les yeux.
Fixer Rudy, c'est comme observer le ciel. C'est si beau, si bleu. Et puis, c'est un soleil.
Et Damien, il s'approche encore, toujours plus près, au point de s'en briser les ailes.
Il pleure contre le sol parce que c'est chaud, ça fait mal, mais...
....mais le lendemain, il recommence. Encore et encore, il recommence.
Un soupir glisse au bord de ses lèvres à sentir ses doigts, ses plumes qui poussent dans son dos, sous le toucher léger de Rudy. « on pourrait jouer du piano sur tes côtes. tu manges, au moins ? » Il fronce un peu des sourcils, et puis du nez aussi.
On dirait un petit cochon, c'est surement pour ça que, lorsqu'il rit, il en fait le son.
Un tout petit cochon.
Damien, il fait une moue et baisse les yeux, marmonne tout bas comme un enfant. « mais si, je mange. tout le temps, même. » Suffit de regarder autour. Y'a des sacs un peu partout, des chips et des bonbons qui trainent, ici et là-bas. C'est pire qu'un débarras.
ohlalal mais pourquoi Rudy, il le voit comme ça.
La chambre elle ressemble à n'importe quoi, il a un t-shirt madonna et du poil sur les jambes. C'est n'importe quoi.
Ohlala, il va prendre ses jambes à son cou s'il voit que sous les bras, y'a même un petit peu de poils.
Damien, il serre ses bras et bouge un peu, essaie de se déloger même, pour pas qu'il sente, voit, mais y'a Rudy qui le serre et ses lèvres qui se posent et.
Et ça fait comme une bombe nucléaire, ça anéanti toutes les pensées, sauf une.
Rudy.
C'est fort, si fort que ça fait mal et du bien et Damien, il passe ses bras autour de son cou, il se plaint tout bas et il s'accroche fort, si fort, pour ne pas tomber, parce qu'ils montent si haut dans les nuages et l'espace et
et
Ça fait tellement mal quand ça prend fin que y'a une larme qui va se perdre contre ses cils, un peu. Il l'observe avec les yeux grands, comme s'il le voyait pour la première fois. « le monde peut pas s'arrêter pour nous mais on pourrait peut-être s'arrêter nous-même en regardant la télé, tous les deux. t'es d'accord ? » Il rougit comme une pucelle, à le sentir essuyer ses yeux du bout de ses doigts.
Damien il baisse un peu la tête et il a honte un peu. « pardon, je dois être moche. » Parce qu'il veut être beau pour lui, tout le temps. Il porte ses doigts à ses yeux et puis après, sur le lit, il s'éloigne à reculons pour aller vers les oreillers.
Il sourit un peu toujours rouge et il ramène ses jambes, vite, vite, sous les draps. Juste au cas ( le poil, faut pas oublier ) « mon lit est petit mais y'a assez de place pour toi, je crois. Sinon on pourra se coller, je suis pas trop lourd. » Pas lourd du tout, même. Faudra juste pas toucher ses jambes.
Pas regarder les draps roses, en dessous.
Ses yeux ils se posent un instant sur la télé et c'est paris hilton qui parle avec ses bff. Rudy, il doit tellement pas regarder ça. Mondieu, il faut pas qu'il voit ça. Alors Damien, il prend la télécommande rapidement et il change de chaîne, vite vite, et il met le sport même s'il regarde pas. « regarde y'a du hockey. t'aimes ça ? »
Faux.
C'est du curling.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Lun 17 Nov - 14:03

Je me demande bien pourquoi je le tape comme ça,
pourquoi je perds autant de temps à le frapper alors qu'on peut être plutôt bien, tous les deux.
Rien que tous les deux, sans s'en mettre plein la tête et les côtes.
Il est là, dans son t shirt Madonna, gêné de m'accueillir dans une tenue aussi moche.
Mais moi, je la trouve pas si moche que ça, on voit ses jambes et puis c'est bras. On voit plus de peau que de vêtement et ça, c'est bien mieux que le reste mais je lui dis pas parce qu'il va encore se dire que je suis juste là pour le sauter.
Mais c'est faux,
enfin non, j'aime vraiment bien ça.
Là, je doute qu'il veuille de moi quand même alors je vais rester sage. Garder mes mains au bon endroit et pas poser mes lèvres partout où je peux. Comme ses tétons, son ventre, ses cuisses et tout ça quoi ...
J'en ai envie mais je me retiens, je suis pas là pour ça, à la base.
« pardon, je dois être moche. »
Je ris un peu et hausse les épaules.
C'est vrai que t'es moche.
Sauf que je crois que je le préfère comme ça, tout mal coiffé, des poils aux jambes et pas vraiment habillé. J'aime bien le voir comme ça : pas du tout préparé à nous deux. D'habitude, il est tout beau et tout brillant, ça change.
J'ai envie de lui dire qu'il ressemble toujours à une fille mais j'veux pas qu'il le prenne mal.
« mon lit est petit mais y'a assez de place pour toi, je crois. Sinon on pourra se coller, je suis pas trop lourd. »
Damien se couche et moi j'enlève mes chaussures, je les laisse tomber par terre pour pas salir ses draps de princesse. Il change de chaîne mais je crois que je m'en fiche pas mal de la télé, au final. Elle fait pas le poids avec le corps de Damien.
Mes yeux louches sur son épaules que j'embrasse du bout des lèvres en même temps que je déploie mes bras pour le serrer contre moi. Mon torse se colle contre son dos et mon menton rejoint son épaule (là où j'ai posé un baiser un peu plus tôt).
« regarde y'a du hockey. t'aimes ça ? »
Je ris un peu dans son cou et embrasse sa joue, maintenant.
Non, j'aime pas.
En fait, en dehors des mes sports et de mes conneries, j'aime pas grand chose, une vraie racaille.
Ma main descend le long de son corps et se pose contre sa cuisse nue.
T'sais, j'm'en fous de tes poils.
Ouais, c'est pas important, ses foutus poils.
Pourquoi tu me les caches ?
Je ris un peu en disant ça, y a un sourire sur mes lèvres qui se pose pleins de questions. Je me redresse un peu pour mieux le regarder et écouter sa réponse.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Lun 17 Nov - 17:45

J'ai les yeux qui se ferment un instant quand il se colle bien contre moi. Y'a son souffle contre mon cou, son visage qui touche ma peau et ses bras contre mon corps. J'ai l'impression qu'il appuie sur mes blessures mais il les panse de ses mains, en fait.
Ça fait pas mal, non. Ça fait que du bien partout.
J'aimerais être un enfant ou alors une fille pour me mettre en petite boule et rester contre lui, rester prisonnier de ses bras et m'en faire un cocon, prendre les draps et les enrouler autour de nous, fort, bien serré, pour qu'on soit incapable de bouger au moins pour une journée.
Parce que l'éternité, c'est toujours beaucoup trop demandé.
Ma bouche s'ouvre, comme mes yeux, quand Rudy il pose un baiser contre mon épaule. Je crois que j'ai les joues rouges parce que je suis pas du tout habituée à tout ça. C'est doux, on dirait mes couvertures quand ils sortent du lavage mais même encore là, ils sont pas doux comme ça. C
C'est fou de savoir comment mon Rudy il peut être doux et violent, à la fois. C'est comme le soleil. Il nous tient en vie mais faut pas le toucher, sinon on meurt.
« Non, j'aime pas. » J'ai le coeur qui rate un battement, la peur d'avoir fait un erreur et les yeux qui cherchent la télécommande mais elle est perdue dans les draps et j'ai beau la chercher, je trouve pas et je - non, je veux pas que Rudy s'ennuie devant la télé ou avec moi et -
oh.
ses doigts.
Je rougie un peu bête et je trouve les yeux vers lui. Ils doivent brillé fort parce que le visage de Rudy il est tout illuminé. « T'sais, j'm'en fous de tes poils. » J'avale lentement et je baisse un peu mes yeux. Tout d'un coup, j'ai un noeud pas joli dans les tripes. « Pourquoi tu me les caches ? » Je pince mes lèvres et je lève un peu mes yeux vers lui, quand il bouge. C'est fou, j'ai peur qu'il parte brusquement.
Qu'il disparaisse comme un coup de vent et qu'il claque la porte brusquement, dans son dos. J'ai tellement honte de ma réponse que je ramène mes jambes contre moi - et ses doigts aussi, je les prends en otage - avant d'hausser des épaules. « les filles elles ont pas de poils. » Je pince un peu mes lèvres et porte mes yeux sur lui. Je continue tout bas. « et je sais que - bah les gars préfèrent aimer les filles....et toi aussi, non ? t'aimerais aimer une fille alors » J'hausse des épaules encore. Ça me rend triste de le dire à voix haute.
Avec lui, j'essaie de pas y penser. Après tout, il m'embrasse sur la bouche et il me donne son crayon encre rouge, c'est déjà beaucoup. J'ai aucun droit de lui en demander plus. « y'a des endroits où tu veux pas me toucher, je sais. et puis de toute manière, c'est plus joli non ? » Je lui adresse un sourire mais c'est tout faux.
Comme mes jambes lisses.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Dim 23 Nov - 11:42

Il me parle de ses poils comme si c'était la pire des horreurs.
Mais moi, je sais que c'est faux : c'est pas un peu de maquillage et un rasage qui va le rendre suffisamment fille pour moi.
Je soupire parce que Damien a pas l'air de bien le comprendre.
Il me regarde de ses grands yeux et je fais pareil.
« les filles elles ont pas de poils. »
Rien que de parler des filles, ça m'énerve. Je me sens tellement coupable et nul de pas pouvoir les aimer correctement que j'ai développé une sorte de blocage. Je sais même pas comment on appelle ce genre de choses mais une paire de seins m'irritent plus qu'elle ne m'attire.
Même les magazines, je les déteste, ça me rend dingue de voir comme ils normalisent la perversion de l'hétérosexuel.
Elles sont où les tablettes de chocolat et les muscles à n'en plus finir ?
« et je sais que - bah les gars préfèrent aimer les filles....et toi aussi, non ? t'aimerais aimer une fille alors »
J'hausse des épaules parce que je peux pas lui répondre le contraire. Je veux les aimer mais j'y arrive pas, c'est plus fort que moi. Comme mes coups de poings qui partent dans tous les sens en même temps que mes cris : incontrôlable.
« y'a des endroits où tu veux pas me toucher, je sais. et puis de toute manière, c'est plus joli non ? »
Je lâche son regard et caresse son bras du bout des doigts. J'y vais doucement, à la recherche des mes mots et de réponses pas trop blessantes.
peut-être. (tu parles d'une réponse)
Je me penche quand même vers lui pour l'embrasser et poser l'empreinte de mes lèvres contre les siennes.
hé ...
ma voix se casse un peu parce que je l'ai pas préparé à reparler de si tôt. Je me racle la gorge pour donner de la clarté à mes mots.
je t'ai pas demandé si ça allait ...
Je suis le pire amoureux de la terre, on devrait empêcher les garçons de me regarder et m'aimer.
tes bobos vont bientôt disparaître, tu crois ?
Enfin, nos bobos, ça serait plus juste.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   Dim 23 Nov - 17:33

Mes yeux se ferment et ses doigts sont là. On dirait un toucher plume mais c'est n'importe quoi de croire que Rudy, c'est une plume.
C'est plutôt une vague ou n'importe quoi du genre, super puissant. Rudy il touche si fort que ça touche tout partout, en dedans.
Là y'a ses doigts légers contre ma peau et c'est tellement léger que je sais pas, ça fout un truc dans mon coeur. On dirait qu'il est tout coton, Rudy.
Mes yeux s'ouvrent et je l'observe. Il est beau comme ça. On dirait une couverture de magazine ou de bouquin. Ou un tableau. Il est beau comme ça, Rudy.
Il a même pas besoin de se préparer le matin. Il met n'importe quoi et il est beau. C'est pas comme moi. « peut-être. » Les lèvres se pincent et j'hoche de la tête, doucement.
Ses lèvres se posent contre les miennes et ça fait booom, dans ma tête.
Un feu d'artifice silencieux. Comme si j'avais des écouteurs sur les oreilles mais que je voyais toutes les couleurs, dans le ciel.
« hé ... » C'est la seule chose que j'entends, sa voix.
Elle est basse, comme le grognement d'une guitare. J'ai jamais aimé la musique et j'arrive pas à distinguer les chansons ou les notes mais les solos de guitare, c'est toujours joli. « je t'ai pas demandé si ça allait ... » Oh.
Mes yeux se baissent et je ressens de nouveau ma douleur. Si je respire trop fort, y'a mes côtes qui font aie et mon souffle qui s'étouffe.
Je lève les yeux vers lui et je lui souris un peu, pourtant. Je mets des pailettes et même que je tiens ses doigts entre les miens.
C'est fou, il a les doigts tout abimés. « tes bobos vont bientôt disparaître, tu crois ? » Les lèvres se pincent et je souris. Ma tête se penche sur le côté et mes yeux brillent un peu de faux.
J'ai pas envie qu'il s'inquiète. « Oui oui, j'ai presque plus rien. J'vais bientôt être tout blanc. » Je bouge un peu comme la sauterelle que je peux être et je m'accroche à son cou. Même que je vais un peu sur ses cuisses. « j'suis fort et bien solide ! » Je ris un peu, fier de mes paroles bien bêtes.
En vrai mon dos fait mal comme ça et même mon ventre. Y'a le dessin de mes côtes en bleu un peu et un rond rouge sur mon ventre, on dirait la botte de Rudy.
Mais il se sent déjà tellement mal... mon pauvre Rudy.
Mes yeux se font tendre et je me pends à son cou. Même que mes lèvres se posent contre sa tempe et il a son visage dans mon cou.
J'espère que je sens bon, au moins. « la prochaine fois... tu pourras me peindre de baisers et de caresses ? deux fois plus forts que les coups. » Comme ça mon corps il va se souvenir de ça, pas des blessures. Et moi aussi, avec de la chance.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )   

Revenir en haut Aller en bas
 

tes (yeux) bleus dans mon coeur ( rudy )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» REX croisé border/berger yeux bleus dans les Landes (40) 2 ans
» Perdu Tilou, siamois, yeux bleus, pucé, Jaunay-Clan (86)
» Hérédité des yeux bleus ?
» Albertine, lapine tricolore aux yeux bleus
» Vol d'un étalon Appaloosa, yeux bleus à Villey St Etienne (54) dans la nuit du 24 au 25 juillet 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: PALO ALTO :: LES RUES :: LES HABITATIONS-