AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 je t'aime à l'envers. (damien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: je t'aime à l'envers. (damien)   Jeu 6 Nov - 18:02

On a gagné le match aujourd'hui.
Mais certainement pas grâce à moi parce que j'ai passé la moitié de mon temps à regarder les tribunes.
Au milieu de la sueur et des cris des garçons j'ai vu sa lumière invisible me transpercer les pupilles et j'ai pas su m'en détacher. Damien la luciole.
Je le regarde pas comme ça, sans arrêt pas parce que je l'aime mais parce que je le vois avec un autre mec.
Et je sais pas qui c'est.
Alors, forcément, ça m'énerve. Il aurait pu m'en parler, je sais pas.
Ils se lancent des sourires et des regards qui font naître une violence sans égale dans mes veines.
Un type de l'équipe vient pour me féliciter mais je le regarde pas, je m'en fous de lui.
Je lui dis même à un moment :
va te faire foutre.
Ça lui plaît pas des masses mais il a l'habitude de m'entendre dire des saloperies comme ça. C'est pas contre lui, je pourrais tuer tout ce qui respire.
Je me fraie un chemin au milieu des gars qui gueulent notre victoire mais moi, je ne vois que lui.
Le voleur de Damien.
Et je me presse au peu, au point de sentir le vent dans ma gorge et la rendre toute sèche.
Hé, espèce de connard.
Je lui dis ça sur une voix un peu rauque pour lui montrer que je déconne pas.
Une fille a remarqué la lueur dans mes yeux ou mes lèvres qui tremblent (j'hésite) mais elle pose sa main sur mon épaule. Je la repousse alors qu'elle me dit un truc du genre 'rudy, ça va pas ?'
cause à mon cul, ma tête est malade.
Elle grimace face à ma vulgarité mais je m'excuse pas.
Je suis pas gentleman.
Le premier coup part de suite, y a pas de négociation possible. Le mec tombe dans la boue et sa mâchoire lui fait sacrément mal. Il gémit mais je bouge pas, je le regarde souffrir. Je sais même pas où est Damien dans la foule et ça me met encore plus en rogne alors je m'écrase par terre et m'assois sur lui.
Je le plaque au sol, mes mains le serrant bien fermement par le col.
ça t'amuse de me faire chier ?
Je l'agresse avec mes mots. Il comprend pas ce qu'il a fait mais moi je sais sauf que je peux pas lui dire.
Je peux pas lui avouer que sa seule erreur c'est d'être avec Damien.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Jeu 6 Nov - 23:54

Aujourd'hui, Xavier lui a proposé d'aller voir le match de foot. Ça lui a mis un grand sourire sur la gueule parce que Damien, il a jamais eu d'invitation, en fait. Xavier, il est un peu maigre, un peu trop grand mais avec des muscles fins, mais c'est étrange. Ils sont ensemble en mathématique et il lui prête toujours ses notes, quand il manque quelques journées. Il est gentil avec lui. Ça fait changement.
En plus, il veut même pas le toucher. Il lui parle pour lui, pas pour des baisers, des pipes ou des caresses.
Xavier, il a même hurlé un jour, quand Damien il a cru qu'il voulait baiser et qu'il l'a rejoint, dans les wc. Il a dit un truc idiot comme quoi il attendait le prince ou la princesse et que dans sa famille, ils faisaient pas ça avec le mariage.
Damien, il a d'abord ri quelques secondes en pensant à une blague, avant de se rendre compte que c'était vrai et d'avoir une pluie d'étoiles monstrueuses, dans ses yeux.
Xavier, il est devenu un peu comme un héros, avec sa mission de trouver l'amour et d'attendre le mariage avant de toucher sous les vêtements.
Il a les mains douces en plus ; il doit pas se branler souvent.
Alors là, ils sont là. Ils sont là comme deux amis à observer la partie de foot et Damien, il a un sourire comme un croissant de lune, contre ses traits. Il est comme un gamin et il commente chaque mouvement, chaque but et pose des questions à tout va. Xavier, il connait pas plus ça que lui mais il répond et il sourit de manière poli et Damien, il sourit encore plus, du coup.
Il est presque certain que c'est ça, avoir un ami.
Avoir un ami.
Et puis le match fini. Damien, il est un peu gamin avec trop d'excitation dans le coeur alors il dit « trouve moi » et il disparait dans la foule, comme ça. Il fait plusieurs pas et il rit comme un gamin, jette un regard derrière lui et.
Et voilà une foule là, qui se crée et qui jase. On dirait que y'a quelqu'un au sol, même deux quelqu'uns.
Damien, il fait curieux et s'approche un peu, et puis il entend la voix de Rudy, dans tout ça.
non non non
Il pousse les gens et puis il voit. « RUDY ! » Il a les yeux grands, parce qu'il y croit pas. Pourquoi Rudy il frappe son seul ami ? Il est tout en sang, Xavier.
Oh non.
Damien, il serre et déserre les doigts, il tremble un peu, recule d'un pas et puis s'approche brusquement, tombe sur ses genoux à abimer ses pantalons roses dans la boue et pousse Rudy pour qu'il tombe de là. « Lui fais pas mal, Rudy ! » Dans la voix y'a un sanglot qui sort pas. Damien, il garde ses mains contre Rudy, essaie de le pousser encore et l'observer avec les yeux grands qui hurlent des pourquoi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Ven 7 Nov - 1:40

Je suis en train de déconner grave et tout le monde nous regarde.
Surtout moi, l'enragé.
J'arrive plus à retenir mes coups, c'est trop difficile : on dirait pas que je suis maitre de mes poings. Ils partent dans tous les sens et la seule chose que je vois c'est du sang.
Le pire c'est que je pourrais pas dire au proviseur que c'est lui qui a commencé en premier parce que tout le monde sait que c'est pas vrai.
Et puis même, Rudy Wilson, ça suffit à lui faire tout comprendre.
Je déteste le proviseur parce qu'il est persuadé que ma soeur et moi on le fait exprès d'être comme ça.
Je veux dire, complètement paumé et au bout du rouleau.
Alors qu'il a bien vu que mes parents ont tout essayé ....
c'est dégueulasse.
Puis y a Damien qui apparaît de je sais pas où, il écarte la foule comme si c'était un demi-dieu et pendant quelques secondes je regarde que lui. J'oublie ce que je suis en train de faire et j'admire sa façon de marcher (courir) vers nous.
Je suis aveuglé par sa présence tellement que je dois froncer les sourcils. Le soleil, c'est rien à côté de lui, il peut être jaloux.
Si j'avais pas frappé ce pauvre garçon, il serait pas là, ça veut dire que Damien tient à lui.
Il veut pas que je lui fasse du mal.
Il le dit et ça me tue.
« Lui fais pas mal, Rudy ! »
C'est vrai pourquoi je lui ferais du mal alors que le seul fautif c'est Damien ? Je me redresse, tout plein de sang et de transpiration, on dirait que je sors d'un épisode de the walking dead.
C'est fou, que je me dis.
C'est complètement fou.
Tu vas le tuer.
VA TE FAIRE FOUTRE TOI ! ME TOUCHE PAS.
Et je lui fous la claque du siècle devant tout le monde. Je l'humilie à cause de la panique et de la jalousie et des sentiments qui bloquent et de ma sexualité et de la nuit dernière et du match qu'on a gagné mais pas grâce à moi.
Mange la terre et me fais pas chier.
Je le regarde avec tout le mépris du monde et me dirige vers la foule qui elle aussi me laisse un peu de place pour passer. Une fois le barrage de personnes dépassé j'accélère le pas et je cours, à m'en faire mal aux poumons. Je cours, je cours, et le sang sèche sur mon visage on dirait du maquillage. Je cours encore un peu, jusqu'à la fin des habitations et des rues. Je me retrouve au milieu de la déchetterie et finalement je me dis que c'est là, ma place.
Je pourrais même me faire une cabane avec les cartons qui s'y trouvent.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Ven 7 Nov - 2:07

Damien, il a les yeux grands pour tout voir et il a mal, à l'intérieur. Il comprend pas réellement parce que pour lui, c'est comme son meilleur ami et son petit ami qui se frappent et ça met son coeur à l'envers. Il a envie de vomir mais Damien, il a rien mangé aujourd'hui alors ça serait que du vide.
Les lèvres se pincent et il serre un peu la machoire, pour pas pleurer. Il entend un peu dans la foule des idiots qui disent que le pd va pleurer et cette fois-ci, il a pas envie de leur donner raison. Damien, il est peut-être pas fort de corps mais il l'est d'esprit un peu alors il fronce des sourcils et serre des dents et fait le fier, comme un grand.
Même si y'a un peu de larmes, dans les yeux. Elles coulent pas, c'est le plus important.
Même quand Rudy il le pousse brusquement, il pleure même pas.
Damien, c'est un vrai grand. Un vrai homme, oui.
Il pleure pas pour n'importe quoi.
Faut des oignons pour le faire pleurer, pas des trucs de pd.
Damien, il est encore au sol comme ça et Rudy se redresse. Il est déjà plus grand que lui même les deux à genoux, alors comme ça, on dirait un véritable géant.
Surtout que sur ses traits, y'a de la colère beaucoup trop présente. C'est même pas joli.
Même si le bleu de ses yeux il est encore plus bleu, c'est pas joli.
Damien, il pince un peu ses lèvres et il essaie de se redresser aussi, pour être un peu à sa hauteur. Il lance un regard hésitant à Xavier qui saigne un peu de la lèvre et puis il observe Rudy, le temps de se prendre son cri à la figure. « VA TE FAIRE FOUTRE TOI ! ME TOUCHE PAS. » Damien il avait tendu les doigts vers lui sans même avoir vu, sans même s'en rendre compte. Il essaie de les ramener vers lui mais la claque, elle arrive trop vite.
Elle est tellement brusque que les étoiles de ses yeux, elles tombent dans la boue.
Comme les météores.
Comme les lunes et les soleils.
Y'a juste leur fusée qui reste accrochée au coin de son oeil comme une larme qui menace de couleur.
Mais Damien, il pleure pas comme on dit sur les pds.
La machoire elle tremble beaucoup mais il pleure pas du tout. « Mange la terre et me fais pas chier. » Il ouvre les yeux grand et la fusée tangue mais elle reste là.
Même quand Rudy s'en va.
Même quand lui aussi, il part en courant.
Même quand, derrière, Xavier hurle de pas faire ça.
Damien, il court, court, vite comme le vent dans son pantalon rose, il suit le point bleu devant même s'il est pas en forme et que ça lui fout un poids dans les côtes, trop rapidement.
À un moment ils arrêtent, Damien il pose ses mains contre ses genoux et il respire fort, la tête penchée par en avant. Le point fait mal dans ses côtes et il lève les yeux vers Rudy, encore de dos. Les joues de Damien, elles doivent être rouges. « Pourquoi t'as fait ça, Rudy ? T'as pas de raison de - » Il soupire encore pour récupérer son souffle et puis il avance vers lui.
Damien, il pose sa main contre son épaule et il le tourne brusquement. Les yeux de Rudy, c'est comme des poignards, ça frappe brusquement et ça coupe encore plus le souffle.
Dans la tête de Damien, y'a l'image de quand il était eux et qu'il avait le souffle de Rudy qui sentait un peu l'ail et le steak en pleine figure. Ça fait un noeud, dans ses tripes. « Il a rien fait de mal, Xavier. Je sais pas pourquoi tu l'as frappé mais c'est un gentil garçon, faut pas. » Il fronce des sourcils et l'observe encore. Il voit ses yeux, son nez, sa bouche, son cou, ses oreilles, les bébés poils de barbe un peu pales contre son menton et son torse qui se soulève rapidement. « tu m'as vraiment fait mal. » qu'il ajoute plus bas, avant de passer ses doigts contre sa joue. Sauf que lui, y'a aucun poil là.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Ven 7 Nov - 2:52

Je dois avoir l'air con à foutre des coups de pieds dans les déchets pour essayer d'atténuer la colère.
Le pire c'est que ça marche même pas et je me fatigue pour rien (et ça m'énerve encore plus).
J'entends des bruits de pas et je me dis que c'est certainement des profs qui viennent me récupérer pour m'envoyer dans le bureau du proviseur. Je suis à deux doigts de partir mais heureusement le visage de Damien se présente juste à temps.
J'ai envie de prononcer son prénom mais j'y arrive pas à cause du noeud qu'est devenu mon corps.
Y a qu'un gémissement bidon qui quitte mes lèvres.
Je veux pas qu'il m'approche et me vois dans cet état parce qu'en plus j'ai même pas mes cachets sur moi. Je monte dans une colère si forte, un peu comme si j'étais même plus sur terre. Mais pas dans le ciel non plus, c'est trop doux les nuages et la galaxie. Moi, je suis rien de plus qu'une boule de feu, j'ai rien à faire au milieu de tout ça, y a déjà le soleil pour briller de mille feux.
Je tremble un peu et mes mains sont enfoncées dans mes poches. Fin non, c'est même pas des mains mais des poings (bien serrés). Ils attendent, silencieux, que je me décide à les sortir de leur cachette. Je les entends me dire qu'ils en ont marre d'être là dessous et qu'ils étouffent.
« Il a rien fait de mal, Xavier. Je sais pas pourquoi tu l'as frappé mais c'est un gentil garçon, faut pas. »
En disant ça il fait rien de plus que m'énerver d'avantage. Si c'est pour venir me parler de ce mec, ça sert à rien de te pointer, Damien. C'est comme Rozen et ses bras toujours taillés. Elle sait que ça me fout dans des états pas possible mais elle recommence toujours.
Rozen c'est une artiste, j'te jure, elle donne l'impression de connaître tout sur tout. Tu lui demandes le nom d'un oiseau elle te le dit direct et toi t'as l'air complètement con à côté d'elle ! Elle est magique ma soeur.
Et là, je crois que j'ai vraiment besoin d'elle mais si je l'appelle, Rozen répondra pas. Elle laisse toujours son téléphone dans sa chambre, sans batterie, sans rien.
« tu m'as vraiment fait mal. »
Je lui ai dit de pas me toucher en le claquant mais on dirait que ça suffit pas.
Alors, je me penche et attrape une vieille barre de fer rouillée. Avec ça, je lui donne un violent coup dans les jambes et Damien se tord un peu. Je me dis que ça suffit pas et j'en rajoute une couche : je le tape sur la colonne vertébrale en espérant lui faire vraiment très mal.
Je veux plus que tu m'approches, t'es qu'un putain de menteur.
Ma lèvre tremble en même temps que je jette loin de moi la barre de fer pour m'empêcher de continuer.
J'ai même plus envie de te toucher avec un bâton, tu me dégoûtes.
ça,
c'est un Rudy qui dépasse les bornes.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Ven 7 Nov - 3:11

Si Rudy il donnait une claque dans l'autre sens contre sa joue, ça serait la marque d'étoile. Damien, il y peut rien s'il a une peau de bébé. Si sa peau elle est fragile comme tout et qu'elle marque des petits soleils, à longueur de temps.
Là, il peut qu'observer Rudy et pas trop comprendre. Il sait un peu, pour ses crises.
Rudy, il le voit pas comme un soleil pour rien. C'est une énorme boule de feu. Autant ça lui réchauffe le coeur, autant ça lui brûle la peau.
Mais Damien, il est dompteur de feu, il le sait. Il a pris quelques coups mais Rudy, il lui a offert plus de baisers que de coups, non ? Ça joue ça, non ?
Parce que dans tous les métiers, y'a des échecs parfois. Des petites défaites qu'on surmonte et tout va bien, ensuite. C'est la même chose en amo -
en amo-
en
a
m
o
u
r.
c'est la même chose, oui, surement, en ça.
Alors Damien, il s'en fiche un peu de se brûler les doigts et d'en voir la trace, contre sa joue. Il avance un peu d'un pas et fronce des sourcils, inquiet. Rudy, il a plus les yeux bleus. Ils sont noirs, présentement. Noirs comme la nuit, comme un trou noir. Comme un soleil sur le point de mourir. Et Damien, il veut pas voir son soleil mourir.
Il s'inquiète, Damien.
Il s'inquiète et il voit pas, non, la chose venir.
Le temps de cligner des yeux, Rudy il a déjà un morceau de fer entre ses doigts et il frappe fort, contre ses jambes roses. Damien, il bascule brusquement et les jambes plient, il tombe au sol. Maintenant c'est pas que rose et brun contre ses genoux, ça risque d'être rouge aussi, avec un peu de chance.
Entre les jambes et le coeur, il sait pas où ça fait le plus mal. Surement les jambes parce que le coeur, il le porte pas vraiment sur soi. « Je veux plus que tu m'approches, t'es qu'un putain de menteur. » Les sourcils s'froncent alors qu'il garde la machoire serrée et il tourne les yeux vers lui. Il a mal et il a envie de lui hurler, de le traiter de tout les noms et de savoir pourquoi il est menteur.
Mais dès qu'il croise son regard, il se prend un autre coup, dans le dos cette fois. Le souffle il est coupe brusquement et Damien, il se laisse tomber au sol et roule un peu, sur le côté. Il atterrit sur le dos et ça fait mal. « J'ai même plus envie de te toucher avec un bâton, tu me dégoûtes. » Le souffle il est plus là, contre ses lèvres. Ça doit bien prendre dix secondes ou même vingt avant que Damien, il le trouve. Il cherche les yeux de Rudy et il demande pourquoi sans un mot.
Il essaie de respirer un peu plus fort mais ça fait mal, il tousse mais ensuite, il grimace et ça fait mal. Bon sang, ça fait mal !
Damien, il essaie pourtant encore de bouger un peu, il tourne sur le ventre cette fois, lentement pour pas avoir trop mal, et puis il appuie ses mains contre le sol, glisse de la terre sous ses ongles bien limés et grimace, encore, avec toute cette douleur. Le souffle reste coupé et il a mal, trop mal, alors il reste comme ça, un peu bête, à quatre pattes. Même lever la tête vers Rudy, ça fait mal. « non, j'peux pas. » C'est plus pour lui que pour Rudy, ce murmure là. Damien, il se laisse de nouveau côté au sol et il roule encore sur le dos. Il reste là, même si le sol il est dégueulasse, même si ses cheveux et ses vêtements vont être sales. Même si Rudy, comme ça, il peut le casser de tout part. Ses yeux s'fixent vers lui et Damien, il doit froncer des sourcils.
Parce que Rudy, c'est un soleil.
ou dix soleils.
ou cent.
ou mille.
dans tous les cas, ça fait mal aux yeux. « t'avais dit que tu voulais plus me faire mal... t'avais dit... » Il grimace, essaie de reprendre son souffle mais surtout, de retenir ses larmes. Pourtant, elles coulent. Et puis, il voit plus rien. À trop fixer le soleil, on devient aveugle. « T'AVAIS DIT QUE TU VOULAIS PLUS ME FAIRE MAL et c'est moi le menteur...» Le hurlement, il est cassé, il finit tout bas et dans un sanglot brisé qui fait gémissement de douleur, à la fond. Damien, il ferme les yeux fort et lâche un cri de frustration.
Parce qu'il s'était bien, Damien, qu'il allait pas pleurer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Ven 7 Nov - 12:22

Maintenant, y a plus de cris et de foule pour nous regarder.
On est que tous les deux (et les oiseaux dans le ciel).
Damien, il est couché par terre, tout petit, tout fragile. Je viens de le casser en deux comme un enfant capricieux et il me reste encore de la rouille mélangée au sang sur mes doigts.
J'entends sa respiration beaucoup trop forte et je me rends lentement compte de ce que je viens de faire. Mes poings sont toujours serrés mais ça veut rien dire. Je vais pas encore le taper : il est à terre.
Il sait, maintenant, à quel point je peux être en colère.
Pourtant, je donne quand même un coup dans une canette de bière qui traîne par là.
Je tourne en rond et pose mes mains derrière mon crâne en lâchant un hurlement qui me permet d'évacuer tout ce que j'ai dans le coeur.
Faut que ça se taise, que ça se tue, que ça s'arrête, à tout jamais.
Jamais.
Jamais.
Je tremble et ça me donne l'impression d'être le pire des tarés. On va m'envoyer dans la prison pour adolescents et j'aurais l'air bien con, loin de Rozen et de mes parents.
Loin de tout.
Papa me le disait tout le temps quand j'étais plus petit 'si tu continues, on va appeler la police, elle te mettra dans la prison pour enfants'. J'avais tellement la trouille que j'allais me coucher sous mon lit jusqu'au petit matin. Y avait que le sourire réconfortant de ma mère pour me faire sortir de là. Elle me tendait sa main et j'attrapais ses doigts avec la crainte d'un animal sauvage.
Je savais qu'elle me laisserait pas aller là-bas, elle.
Mais la dernière fois, elle me l'a dit, sur un ton qui fait mal :
viendra un jour où je pourrais plus rien faire pour toi.
Je suis sûr que si mes parents viennent à savoir pour Damien je risque de me retrouver là-bas.
C'est le moment de se calmer, que je me dis, dans ma tête. Y a personne qui entend, seulement mon corps et mon cerveau qui fait des étincelles.
Alors, je regarde autour de moi et je compte toutes les canettes de coca cola qui traînent à nos pieds.
Un,
deux,
trois,
quatre,
[...]
neuf.
ça va déjà un peu mieux mais c'est pas encore ça.
« t'avais dit que tu voulais plus me faire mal... t'avais dit... »
Et vazy que je recommence à respirer comme un taré.
« T'AVAIS DIT QUE TU VOULAIS PLUS ME FAIRE MAL et c'est moi le menteur...»
Je me tourne vers lui, brusquement. Je lève la main mais je vais pas le frapper. Je veux juste lui faire peur.
TA GUEULE.
C'est toi le menteur, c'est toi le tueur, c'est toi l'horrible, c'est-
mes pensées sont plus capables de devenir des paroles alors je reste muet, la main tendue vers le ciel et les sourcils froncés.
Damien pleure.
C'est la première que je vois réellement ses larmes, jusqu'ici j'étais persuadé que seule Rozen pouvait pleurer.
Arrête, pleure pas !
J'déteste ça, voir les gens pleurer.
PLEURE PAS J'T'AI DIT.
Je lui hurle dessus.
T'étais avec ce mec, tu voulais que je fasse quoi ?
J'allais pas les laisser s'aimer devant moi, comme ça, comme si de rien n'était.
Et notre nuit, tu la fous à la poubelle ?
Je me recule de quelques pas parce que je me connais, je vais finir par recommencer avec mes coups de pieds.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Ven 7 Nov - 16:28

C'est horrible, ça fait mal, ça fait un cratère dans sa peau et un trou à la place de son coeur.
Non.
Le trou, il était déjà là en fait. Sauf que maintenant, il est plus grand, il est énorme géant monstre immense. On voit que ça et plus rien d'autre. Il sent que ça et plus rien d'autre.
Que ça et beaucoup de douleurs au corps qui se mélange et qui emporte des sanglots comme des vagues ou des tempêtes ou des tornades.
C'est trop énorme et il contrôle plus rien, même pas son souffle, il le contrôle pas. Damien, il a juste envie d'hurler fort pour faire fuir Rudy et de rester là contre le sol, comme une étoile qui a quitté la mer ou la ciel et qui attend juste de mourir.
Et y'a Rudy qui lève le poing, encore en colère pour un truc qu'il comprend pas et Damien, il ferme les yeux brusquement, il pince ses lèvres et il s'étouffe un peu avec ses sanglots retenus et toute la morve, dans son nez. « TA GUEULE.» Les lèvres il les serre plus fort et il ouvre les yeux, après quelques secondes.
Il est pas bien.
Ils sont pas bien.
C'est quoi tout ça ? C'est pas réel, c'est même pas un cauchemar. Les cauchemars, y'a dez zombies et des démons, pas des Rudy en colère comme ça.
Et Damien, il pince ses lèvres plus fort mais ça fait une grimace et la bouche se déforme et y'a un autre sanglot qui se fait entendre, même s'il veut pas. On dirait le bruit d'un chien blessé mais c'est même pas beau, en fait. Un chien au moins, ça fait des jolis bruits. Pas Damien.
Mais là, il s'en fiche. Damien, il a mal comme il a jamais eu mal.
Pas à cause des coups, mais parce que c'est Rudy.
C'est pas le premier garçon qui le frappe mais c'est Rudy, merde.
Rudy qui brule de colère encore. Et Damien qui a l'impression d'avoir été licencier de son métier de dompteur de feu. Pas assez compétant, qu'ils ont surement dit. « Arrête, pleure pas ! » Il pince ses lèvres plus forts et il ferme les yeux et il bouge un peu. Il essaie mais au fond, il bouge pas du tout, Damien. Il est comme un papillon qui a perdu ses ailes. « PLEURE PAS J'T'AI DIT. » Y'a une lamentation énorme mais basse qui se glisse contre ses lèvres et le nez qui coule et Damien, il hurle fort, mais bas ; « LAISSE MOI ! » Parce que ça fait mal sa voix, ses mots, son visage, ses yeux, son menton, son nez, sa bouche, son tout. Rudy ça rime avec douleur et ça pose des sanglots partout dans sa gorge.
Si c'est ça être amoureux, Damien il comprend pourquoi son père il lui a souvent dit de jamais le faire. Ça fait trop mal, c'est comme mourir mais cent fois pire.
« T'étais avec ce mec, tu voulais que je fasse quoi ? » Mais Damien il comprend pas. Il pleure et il fronce des sourcils et il serre ses lèvres, il essaie de le regarder mais ça fait mal et il pleure encore, même s'il veut pas. « Et notre nuit, tu la fous à la poubelle ? » Et là, il comprend deux fois plus pas. Damien il a envie d'hurler qu'il dit n'importe quoi parce que c'est ça, au final.
Il a envie de pleurer mais pleurer, il en a marre, il aime pas ça. Il ferme les yeux et il observe le noir comme partout dans lui et il essaie de calmer les sanglots parce que ça fait mal dans son dos, à chaque secousse. « de quoi tu parles ? » C'est un gémissement avant qu'il ouvre les yeux et le cherche. Rudy c'est encore un soleil et lui, un dompteur de feu sans boulot mais c'est pas grave. Damien, il le cherche des yeux quand même. Même si c'est pour finir dans le volcan Rudy. « c'est toi qui mets notre nuit à la poubelle en me frappant comme ça ! J'AI RIEN FAIT tu - j'ai cru que tu m'aimais, que t'étais différent et » Il s'arrête un peu pour pas pleurer et il bouge un peu, il arrive presque à s'asseoir, Damien. « tu frappes mon seul ami sans aucune raison et après tu dis que c'est de ma faute. c'est n'importe quoi. j'ai rien fait. j'suis même venu te voir et » Et il fouille dans ses poches, il fouille dans ses poches et il sort un papier blanc petit, tout petit. Il le jette au sol vers lui mais le vent se glisse entre eux et l'envoie vers la gauche, plutôt. Dessus, on voit le numéro de Rudy. « j'ai fait ça tout petit pour que j'sois le seul à voir vu que tu - pour t'encourager » Et y'a encore un sanglot. Alors Damien, il hurle dans un sanglot et il bouge un peu, même si ça fait mal, trop mal, et il prend le papier bien décoré et bien coloré, trois heures de dessin que ça lui a pris pour faire ça beau comme ça, il l'aurait même offert à Rudy, s'il aurait aimer.
Il prend le papier et il le déchire comme son coeur et son corps, ils sont déchirés,en pleurant comme un bébé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Sam 8 Nov - 16:50

Je lui fais du mal, je le sais.
Je suis pas débile.
Pourtant, j'ai du mal à avoir les remords qu'il faut. J'suis en train de déverser toute la douleur que Rozen me donne sur lui.
Je m'en débarrasse, je l'oublie, je la jette aux lions.
Je sais bien qu'elle finira par revenir mais au moins, j'aurais l'esprit vide pour les heures à venir.
Enfin, c'est ce que je crois, parce que je me prépare à partir et le laisser tout seul ici.
Je me dis que de toute façon, même si je demande de l'aide il finira par me pointer du doigt.
Et puis tout le monde se dira 'encore ce petit con de Rudy'.
J'ai pas envie de leur donner raison, ça me tuerait.
« c'est toi qui mets notre nuit à la poubelle en me frappant comme ça ! J'AI RIEN FAIT tu - j'ai cru que tu m'aimais, que t'étais différent et »
c'est chiant parce que je peux pas retenir un rire. Le voilà qui s'échappe entre mes lèvres et s'écrase au sol, comme ça. Je fixe mes pieds, un instant, parce que j'ai du mal à m'imaginer amoureux de Damien. J'arrive pas à imaginer mon pauvre petit coeur entre les mains d'un autre. C'est pour ça que je le coupe brusquement pour lui dire :
je t'aime pas, tu dis n'importe quoi.
Je lui réponds avec un air tellement haineux qu'on pourrait se demander où je puise toute ma colère. J'ai pas envie d'aimer, moi, y a qu'à voir ce que ça donne avec Rozen. Je le sais, moi, que ça se passe pas comme dans les films américains.
Je vois plutôt ça comme le plus grand des cauchemars. Le plus triste des enterrements.
« tu frappes mon seul ami sans aucune raison et après tu dis que c'est de ma faute. c'est n'importe quoi. j'ai rien fait. j'suis même venu te voir et »
Je le déteste parce qu'il essaie de me faire culpabiliser et quelque part, je sais bien que ça marche. Je peux pas le regarder souffrir plus de dix minutes sans me dire que je suis qu'un pauvre monstre. Mon corps est si lourd que je me laisse tomber par terre moi aussi, comme si je m'étais frappé tout seul.
Assis devant lui, je pose mon regard sur le papier sans oser l'attraper ou en faire quoi que ce soit.
« j'ai fait ça tout petit pour que j'sois le seul à voir vu que tu - pour t'encourager »
Je l'écoute à peine, je suis trop occupé à me concentrer sur ma respiration qui part encore un peu dans tous les sens. J'essaie pas de m'approcher de Damien parce que c'est encore trop tôt et puis qu'on sait jamais vraiment avec moi ....
on saura jamais.
Même moi je sais pas.
Je m'emmêle avec mon moi intérieur, je lui dis de se taire, on se fout sur la gueule parfois et on finit toujours par se faire du mal.
Je t'ai jamais demandé de venir me voir. T'y connais rien au foot, tu l'as dit la dernière fois.
Je baisse les yeux et caresse mes genoux pleins de terre et de d'herbes, y a des croûtes qui se sont échappées et je saigne un peu (comme d'habitude).
Tu connais rien sur moi, aussi, ça saute aux yeux. Sinon tu serais pas là.
J'ai les lèvres qui tremblent un peu parce qu'une fois l'adrénaline tombée le froid m'enveloppe.
Tu serais pas là ....
Je me répète ça des centaines de fois dans ma tête pour me rappeler toutes ces personnes qui n'ont jamais eu la force de rester à mes côtés. Et dire que c'est que le début.

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : homemade.
AVATAR : alexander faye.
ÂGE : seize bétises.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 94

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Sam 8 Nov - 21:26

Ça renifle encore et encore, toujours un peu plus fort.
Ça renifle et ça se gratte les yeux mais ça fait que mettre du rouge dedans et sur les joues aussi et contre les narines et c'est pas bien. Damien, il sent toute sa peau iritée sous ses doigts et il aime pas, il aimerait avoir sa crème et être dans son bain avec des bulles, et puis des chandelles et même de la musique et juste dormir et se faire réveiller par Mark qui a trop envie de faire pipi.
Il aimerait passer trente minutes à mettre sa stupide crème sur sa peau et puis après se poser dans les télé réalités les jambes repliées contre lui et les flatter lentement, parce qu'elles sont douces et en plus, elles sentent bons et qu'il est juste bien comme ça, Damien.
Sauf que Damien là il a de la boue sur les genoux et un noeud au coeur et même des vagues dans l'âme et de la terre sous les ongles, des marques rouges sur le visage et
Et il aime pas ça, pas ça du tout.
Même qu'il s'est coupé le doigt, un peu, avec cette stupide feuille de papier.
Ça fait gloup gloop, contre le sol, mais trop lentement et le son, il est pas assez fort.
Devant lui y'a Rudy aussi à genoux et on dirait un reflet un miroir, et puis au final, c'est peut-être ça.
Damien il lui a fait mal dans le coeur et Rudy il lui a fait mal dans le corps.
Damien il a mal au coeur et Rudy, il a mal dans le coeur.
Et ils sont juste là, cons, adolescents donc cons.
Damien, il commence à avoir froid, mais ça doit venir de dedans, tout ça. La douleur elle élance plus dans son dos mais c'est comme si la barre elle s'est glissée en dessous et qu'elle bougeait pas parce qu'il se sent tout tendu et il se dit que tout seul, il pourra même pas se relever. Il se sent comme un vieux robot de cent ans qui manque un peu d'huiles.
À chaque mouvement, ça grince un peu plus fort, là dedans.
« Je t'ai jamais demandé de venir me voir. T'y connais rien au foot, tu l'as dit la dernière fois. »
Un sourire ; un grincement.
Damien, il devrait même pas sourire mais merde, ça le fait sourire, les conneries de Rudy.
Il lève les yeux vers lui et des larmes coulent contre ses joues.
Il pleure plus mais ses cils, c'est comme les feuilles d'un arbre. Ils gardent l'écho de la pluie encore dans leurs bras.
« Tu connais rien sur moi, aussi, ça saute aux yeux. Sinon tu serais pas là. » Il fronce un peu des sourcils et essuie ses larmes d'un poing fermé, un peu comme un enfant fatigué. Damien, il essaie de bouger mais le corps il va pas trop et il grince encore, il grimace et ça fait mal. Mais il écoute encore. « Tu serais pas là .... » La tête se penche sur le côté, il reniffle à en perdre toute sa grâce et il hausse des épaules. « tu veux que je parte ? » Il demande un peu curieux, peut-être trop. La voix elle est forte, même.
C'est même pas une voix de pédé en fait, qu'il prend, Damien. Il l'a surement volé.
N'empêche qu'il le regarde encore, la grimace contre les lèvres, les yeux rouges, comme le nez, et puis une belle trace de morve en dessous, comme la cerise sur le gâteau.
« même si je voulais, je peux pas. » Il grogne un peu et reste en petit bonhomme contre le sol, ramène ses jambes pas douces du tout contre lui et les encercle de ses bras. Y'a le dos qui crie aïe aïe aïe mais il écoute pas. Il a bien pas écouter son coeur pendant des années, il sait faire pareil avec le dos quelques minutes. Il murmure tout bas, une longue file de mots qu'il ne retient pas.« j'ai trop mal, mais je te retiens pas. si t'es pour casser notre fusée en deux, je te retiens vraiment pas. j'veux la garder, ma fusée de souvenirs. et puis tes sourires, et puis » Et Damien, il se stoppe et lâche la terre des yeux, les lève vers lui et tremble un peu. « je garde ça, t'y toucheras pas, c'est tout. » Même si Rudy, il a mis des coups de barre de fer, sur leur fusée qu'à eux deux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PROUT.
CRÉDITS : ALIEN.
AVATAR : MAX R.
ÂGE : QUINZE ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   Mar 11 Nov - 18:05

Je me recule un peu, comme ça, d'un rien du tout.
Je capte son regard et tout le désespoir qui s'en échappe, si ça continue, je crois que damien va finir par me tuer rien qu'en me fixant.
Vous pensez que c'est possible ?
Vous pensez ?
J'ai du mal à respirer rien qu'à le voir dans cet état parce que c'est de ma faute et rien que de ma faute. Cette fois, c'est pas moi qui protège Damien d'un garçon qui en vaut pas la peine parce que ce garçon en question bah c'est moi ...
Faudrait que je le protège de moi. Qu'il arrête de venir m'embrasser parce que ça se terminera toujours de cette façon. Je me connais, tout le monde le sait, faut pas être con pour le deviner. J'avale difficilement ma salive quand ses mots viennent jusqu'à moi.
J'hésite entre pleurer et crier.
Mais c'est trop tard pour pleurer et j'ai trop mal à la gorge pour gueuler.
Je me tais, je le regarde.
(j'accepte)
« j'ai trop mal, mais je te retiens pas. si t'es pour casser notre fusée en deux, je te retiens vraiment pas. j'veux la garder, ma fusée de souvenirs. et puis tes sourires, et puis »
Mes yeux se perdent contre les siens mais j'y vois que de la tristesse et de la déception. C'est irrattrapable ce que je viens de faire. Alors, je me redresse, toujours en silence. Le soleil me fait mal aux yeux mais j'y fais pas attention même si ça me donnerait une raison de pleurer sans que ça prenne en compte ce fichu coeur.
« je garde ça, t'y toucheras pas, c'est tout. »
Je suis encore un peu courbé quand je lui parle pour lui répondre.
t'as raison, Damien, je vais plus y toucher, c'est terminé.
J'ai les larmes qui coulent cette fois mais je fais mine de rien. J'essaie pas de les essuyer ou de les retenir. Je me dis que comme ça, Damien s'en rendra même pas compte. Qu'il les verra pas et pensera que ça me touche pas plus que ça.
L'une d'entre elle coule sur ma joue et se perd dans mon cou.
j'espère que ça ira pour toi ...
que tu trouveras quelqu'un qui t'embarquera sur Mars. Et puis sur toutes les autres planètes.
Tu le mérites.
C'est ce que je pense en quittant la déchetterie (sincère, trop sincère).

_________________


Il y peindra son corps avec toute sa douleur, il y peindra sa respiration, son geste et son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: je t'aime à l'envers. (damien)   

Revenir en haut Aller en bas
 

je t'aime à l'envers. (damien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» je t'aime à l'envers. (damien)
» Quelques plantes d'extérieur chez Damien !!!
» Bassin et marais de Damien
» Il aime le rangement !!!!
» Toc Toc Toc, moi j'aime bien ca faire des trous ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-