AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PATATRA (une racaille)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Dim 16 Nov - 12:09

- Mais non mais je dis ça comme ça moi, j'en sais rien, peut-être que c'est aussi que tu me trouves chiant ou je sais pas. Y a forcément un truc, non ? Je te parle de beauté parce que c'est le premier truc qui m'est venu, le prends pas comme ça, hein ...
J’ai haussé les épaules.
Je sais pas quoi lui dire. Je sais pas. Puis c’est lui, aussi, depuis quand on tombe amoureux en une après-midi ? Je croyais qu’il fallait prendre son temps et tout ça, c’est comme ça que ça se passe, dans la vie, non ? Mais Pablo il arrive avec ses petites mains et son corps tout maigre et il déglingue toutes les règles.
- Et si j'fais ça ?
Il se relève un peu lui aussi et sans prévenir je sens ses bras qui viennent s’écraser autour de mon cou et sur mes épaules et puis aussi sa bouche qui vient se catapulter contre la mienne.
Oh
Je le repousse pas, au contraire. J’ai les yeux fermés un peu trop fort pour oublier que c’est un garçon et aussi pour oublier que ce garçon c’est Pablo. Mais je trouve qu’il embrasse très bien et qu’il est téméraire de se jeter contre moi pour me faire ça. Nos deux torses sont collés l’un contre l’autre. J’ai posé la paume de ma main sur sa joue et mon autre et accrochée dans sa nuque et dans ses cheveux et moi aussi je lui montre que j’suis tout à fait capable de l’embrasser. Nos langues se titillent un peu.
Et puis c’est terminé.
Ça a duré un petit bout de temps cette histoire.
Je baisse les yeux sur ses mains et puis sur ses genoux qui sont avachis sur le bitume et je remonte jusqu’à son visage.
- J’suis toujours pas amoureux
Je dis.
Et j’ai un morceau de sourire sur le visage.
C’est un peu comme un défi, une invitation. Et ça dirait :
fais-moi tomber amoureux de toi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Dim 16 Nov - 14:21

Si j'fais ça, est-ce que ça te réduit le ventre en papillons ?
Si j'fais ça, est-ce que tu sens comment tu t'envoles ?
Si j'fais ça, t'as pas envie que ça dure toute la vie ?
T'as pas envie de t'accrocher à moi et de plus jamais me laisser partir ?
Si ça se trouve il va poser ses mains sur mon torse et m'envoyer balader de l'autre côté des montagnes.
Mais ses mains elles sont sur mon visage et dans ma nuque, comme s'il me disait « reste » mais avec ses doigts, pourquoi il fait ça, pourquoi sa bouche en redemande, pourquoi quand je m'arrête pour respirer il revient de lui-même ?
Moi, ça me secoue le ventre.
J'ai plus que du vide sous nos genoux.
Et puis j'ouvre les yeux et puis je le vois, sa bouche est toute rouge.
Je perds ses yeux deux secondes.
Le temps qu'ils voyagent sur moi.
- J’suis toujours pas amoureux
Gmslkdjf mskodjf^sodifjgpdft.
Je vais peut-être le tuer.
(Enfin non parce qu'on pourrait plus s'embrasser)
Je le lâche complètement (même si j'avais très envie de lui faire un câlin mais c'est pas grave) et je me rallonge sur le dos, les yeux au soleil, envie de rire et envie de pleurer.
- Tu veux pas que j'aille te décrocher la lune aussi ? Et puis Saturne ?
Oh sa bouche.
Ce soir dans mon lit j'en pourrai plus de sourire, ça me fera dormir.
Mais demain, c'est sûr, je serai triste, j'aurais plus aucun souvenirs et je serai triste.
Parce que Sal veut bien m'embrasser mais pas m'aimer.
Eh, c'est mon cœur qui est à vendre, pas mon corps.
D'ailleurs, mon cœur, je vais le mettre en solde, comme ça peut-être qu'il en voudra plus.
- Non mais c'est pas possible là, j'ai rien pour te draguer. Faudra qu'on se revoie. Faudra qu'on ait un vrai rencard.
J'ai peur qu'il s'en foute.
J'ai peur que ce soit juste pour rire.
J'ai peur que ce soit juste pour voir ce que ça fait.
J'ai peur qu'il s'en foute
J'ai peur qu'il s'en foute
J'ai peur qu'il s'en foute
J'ai peur qu'il s'en foute.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Dim 16 Nov - 18:20

On arrête de se toucher et Pablo retourne s’allonger sur le dos, le visage dans le soleil.
Il fait un peu plus froid quand il n’est pas sur moi.
- Tu veux pas que j'aille te décrocher la lune aussi ? Et puis Saturne ?
Je hausse une épaule.
- Tu veux pas aller me chercher le soleil plutôt ?
Quitte à vouloir bien faire les choses, autant les faire en grand en même temps. Puis imagine avoir le soleil. Rien qu’à soi. Ça doit être dingue.
- Non mais c'est pas possible là, j'ai rien pour te draguer. Faudra qu'on se revoie. Faudra qu'on ait un vrai rencard.
Je serre un peu les mâchoires. Je veux bien le revoir, y’a aucun souci. Mais pour ce qui est du rencard, ça m’emballe beaucoup moins. J’suis pas un garçon qui tombe amoureux avec une jolie table, une bougie et de la bonne bouffe. C’est le genre de turcs qui me font partir en courant.
- Si tu parles d’aller au restaurant ou quoi tu peux aller te faire foutre je viendrais pas.
Pourquoi s’emmerder autour d’une table à parler de la pluie et du beau temps alors qu’il y a tellement de choses à faire comme
comme s’embrasser
comme faire du vélo
comme risquer sa vie
comme fumer des pétards
comme boire un peu jusqu’à tanguer comme sur un bateau
comme sonner aux portes des gens
comme s’allonger dans l’herbe pour regarder les étoiles
comme mettre le feu à des objets
comme baiser aussi
(mais je crois que Pablo il dit plutôt « faire l’amour »).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Lun 17 Nov - 12:19

On se regarde, avec le soleil.
Je sais pas si je serais capable de grimper là-haut, de couper tous les fils qui le retiennent au ciel et de redescendre, le soleil dans les bras, pour Sal, je sais pas si j'en suis à ce point-là, peut-être que demain, oui, ou la semaine prochaine.
Là je me sens très lourd.
Et très à chier.
(Pardon maman je dis vraiment trop de gros mots)
Je me sens comme si j'avais rien à faire là, là et partout.
- Si tu parles d’aller au restaurant ou quoi tu peux aller te faire foutre je viendrais pas.
Oui c'est ça.
Donc je vais me faire foutre.
C'est par où, exactement ?
Que j'y aille tout de suite quoi.
Mes ongles grattent le bitume et mon ventre s'amuse à tourner virer dans tous les sens, c'est trop pour lui, c'est trop pour moi, trop de oui que Sal crie avec son corps et de non qui sortent de sa bouche, ses lèvres ont l'air prêtes à m'embrasser mais sa tête s'en fout complètement.
De Pablo.
Et de ses polos.
Ses mains c'est comme un souvenir brûlant dans mon cou, comme un rappel qui dit mais Sal fait encore ça pour être gentil, et même si ça va pas ensembles, que Sal, il est pas gentil, il le fait quand même, rien que pour toi Pablo.
Mes yeux piquent.
C'est le soleil je te jure.
Faut pas pousser les gens à être amoureux de toi mais en même temps c'est triste d'aimer quelqu'un qui t'aime pas hein ?
Et puis qui t'embrasse sur la route la plus chouette de tout Palo Alto ?
- J'veux rentrer.
J'veux toujours rentrer quand je suis avec Sal, à chaque fois ça commence avec des étoiles et ça finit en j'veux rentrer, parce qu'au bout d'un moment, lui comme moi, ça nous pèse, que je l'aime.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Lun 17 Nov - 16:30

Pablo a pas l’air très bien.
Il y a ses doigts qui se frottent contre l’asphalte et puis il a l’air un peu plus pâle que quand je l’embrassais, tout à l’heure. Est-ce que je le déçois encore ? Je fais pas exprès. J’te jure que je fais pas exprès. Peut-être que Pablo a toujours pas compris que moi j’étais pas très adroit avec les sentiments, que j’étais pas tout à fait capable de suivre les sentiers tout tracés. Je passe mon temps à tomber dans les bas-côtés, à couper à travers champs.
- J'veux rentrer.
Je pousse un soupir immense.
Il veut toujours rentrer, Pablo. Il fait pas d’effort.
Il aime pas être avec moi, ou quoi ?
Parce que moi j’aime être avec lui.
Et j’en ai marre d’être tout seul de faire du vélo tout seul de manger tout seul de boire tout seul de fumer tout seul de me promener tout seul. Avec lui la nuit est un peu moins sombre. Il y a plus de couleurs.
- Non.
Je dis.
- Moi je veux pas.
Je m’approche de lui et je passe mes bras sous ses aisselles. Je le mets sur ses deux pieds et on est tous les deux debout. Je regarde un peu ses yeux son nez sa bouche son menton puis mon regard tombe dans son cou. Je le serre contre moi et j’enfouis mon visage dans son cou.
Il sent bon.
- J’suis désolé
Je l’écrase contre moi. Je crois qu’on pourrait presque entendre nos cœurs (se) battre.
C’est un câlin qui dit pardon. Pardon pour être moi. Pardon d’être con. Pardon de pas t’aimer autant que toi tu m’aimes. Pardon pour toutes ces choses-là et pour ton cœur que je vais sûrement finir par abîmer. Pardon pour les larmes futures. Pardon pour tout ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Lun 17 Nov - 20:18

C'est ta faute papa.
Pourquoi tu nous fais tout le temps déménager ?
À chaque fois, faut que je change d'amoureux.
Et là, tu vois, ça marche pas, c'est le onze septembre.
Là, les étoiles se sont plantées et m'ont fait cadeau de beaucoup d'amour et d'un garçon qui n'en veut pas, d'accord fallait bien que ça m'arrive un jour, mais mon bonheur en prend un coup.
Comment on se relève de ça ?
Comment on essaie de penser à quelqu'un d'autre ?
Quand y a déjà un garçon qui prend toute la place ?
Est-ce que ça sert à quelque chose, au moins, de continuer à le regarder pour encore plus l'aimer ?
J'veux rentrer.
- Non.
Si, j'veux m'en aller.
- Moi je veux pas.
Il m'aide à me relever, exactement comme un bébé, pas du tout comme un amoureux, je le sais pourtant, mais je m'y fais pas, je suis debout sur mes deux jambes avec mes deux bras qui servent à rien, et heureusement qu'il me rattrape dans les siens parce que sinon, j'allais tomber.
Heureusement qu'il me serre contre lui tout court.
Pour ma vie tout simplement.
Ses bras sont tout autour de moi.
Et on est encore plus proches que quand on s'embrassait.
J'arrive plus à différencier nos cœurs.
J'ai passé mes mains dans son dos et mon nez dans ses cheveux et là je suis au plus bel endroit du monde (je parle pas de la route, c'est lui, c'est son corps c'est tout).
Je nous détache et quand je le regarde j'aperçois des étoiles.
Enfin des morceaux.
C'est tout cassé.
- J'veux quand même rentrer.
Je sais même plus ce que je dois faire avec mon visage (sourire ou pleurer ou faire la gueule ou arrêter de le regarder).
- Tu sais comment me faire rester.
Je sais que c'est dégueulasse de lui dire ça.
Mais moi c'est ça que je veux.
Je m'en fous des montagnes et des vélos et de sécher l'école.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Mar 18 Nov - 19:11

Ses bras viennent se serrer et s’accrocher dans mon dos et son nez vient tomber dans mes cheveux. Putain ça faisait des siècles que j’avais pas enlacé quelqu’un comme ça et ça fait tellement mais tellement de bien. Ça fait un bien fou de serrer un corps tout chaud contre son corps à soi et l’entendre et le sentir respirer contre sa poitrine. Je crois qu’on se sent carrément vivants.
On se sépare et puis Pablo me regarde un peu.
- J'veux quand même rentrer. Tu sais comment me faire rester.
Je me mords l’intérieur des joues.
Et puis je repasse ma main dans sa nuque et j’écrase son visage contre le mien, mon autre main vient chercher sous son sweat, sur la peau. J’embrasse sa bouche une fois, dix fois, cent fois. Avec et puis sans ma langue aussi. J’ai les paupières fermées très fort pour oublier ce que je suis en train de faire.
Parce que je fais encore n’importe quoi. J’ai oublié d’utiliser ma tête avec Pablo.
Je retire mes deux mains.
Et puis mon visage aussi.
J’ai un peu mal aux lèvres.
En suite je me mets à genoux et je détache la ceinture de Pablo, je défais aussi la fermeture éclair de son pantalon et mes doigts s’accrochent aux élastiques de son slip.
Je lève les yeux sur son visage (je ne vois que son menton).
- J’dois faire ça aussi pour que tu restes ?
Je sais pas si je dois rire ou pleurer mais tout ce dont je suis certain c’est que j’ai les doigts qui tremblent un peu
et le menton aussi
comme si j’allais verser une
ou deux larmes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Mar 18 Nov - 19:56

Il va pas le faire
Il va le faire
Il le fait
Ses doigts serrés dans ma nuque et sa bouche qui me distribue des baisers à la pelle, je me laisse faire tranquillement, avec un début de sourire sur mes lèvres, ou sur les siennes, ou je sais plus.
Ses doigts serrés sur ma peau sous mon sweat et ma respiration qui s'accélère, j'ai les jambes qui fondent comme un bonhomme de neige au soleil, avec le cœur qui bat trop trop vite, il va me lâcher.
Pourquoi tu fais ça ?
Parce que je l'ai demandé, ouais.
Mais tu pouvais dire non.
J'avais pas un pistolet chargé pointé contre ton cœur.
Ça sème des petits cailloux de mystère dans ma tête.
C'est chiant, les cailloux, ça me donne le chemin direct pour aller jusqu'à lui.
Pas moyen de le perdre.
Tout pour le retrouver.
Il quitte ma bouche et je suis triste parce que même s'il m'a embrassé pendant presque dix mille ans (tous mes copains doivent être morts, maintenant, et le ciel, il a dû sacrément vieillir), j'ai pas trouvé le temps pour oser glisser mes mains sous son marcel.
Je suis sûr qu'il cache des étoiles là-dessous.
Il tombe à genoux et
Il défait ma ceinture et
Il déroule ma braguette, ses doigts à deux millimètres de
Je suis rouge comme le ciel en coucher de soleil.
- J’dois faire ça aussi pour que tu restes ?
Mais non
Mais non
Surtout pas si ça doit te faire pleurer.
Je m'écroule à son niveau, le visage qui a mal et les mains dans son cou.
- Mais non, mais ... C'est pas ça que j'te demande Sal pourquoi tu ...
Pourquoi tu fais ça ?
Pourquoi tu fais ça comme ça ?
C'est pas en m'embrassant que t'es gentil et c'est pas non plus en baissant mon pantalon, je te l'ai déjà dit, mes yeux te le répètent parce que mes mots trembleraient trop de larmes.
Pleurer, ça te ferait encore plus partir, ça.
- Sal. C'était pour te provoquer. Si tu m'aimes pas, fais pas ça. Si tu m'aimes pas, ça te sert à quoi ?

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Mer 19 Nov - 16:38

Pablo tombe à genoux devant moi et j’ai lâché les élastiques de son slip. J’ai encore les doigts qui tremblent. Les doigts qui tremblent d’avoir embrassé trop fort, les doigts qui tremblent de s’être un peu promenés sur sa peau et de s’être aventurés aux frontières de son intimité.
Ses mains reposent dans ma nuque alors je peux rien faire d’autre que le regarder droit dans les yeux.
- Mais non, mais ... C'est pas ça que j'te demande Sal pourquoi tu ...
Il se tait et moi je l’aide pas plus que ça.
Je me mords l’intérieur des joues pour pas pleurer.
Parce que j’ai envie que de ça, de pleurer, un peu, pour une fois. De laisser les larmes tomber sur le précipice de mes joues parce que je suis tombé tellement bas que je crois que j’ai plus que ça à faire (des enclumes dans la gorge).
- Sal. C'était pour te provoquer. Si tu m'aimes pas, fais pas ça. Si tu m'aimes pas, ça te sert à quoi ?
Je renifle.
- Je … j’ai pas envie d’être seul. J’ai plus envie d’être seul et peut-être que si je te fais du bien tu … tu voudras rester avec moi. Et puis c’est pas que je t’aime pas c’est … c’est pas vrai ça.
J’ai la voix nouée de plein de choses pas très jolies.
Au lycée ils diront que Sal c’est devenu la pute de Pablo.
Je suis pas amoureux, non.
Je sais pas vraiment ce que c’est être amoureux. Mais c’est trop rapide, non ? C’est trop rapide pour des sentiments aussi grands.
Je suis content parce que j’ai réussi à ravaler mes larmes. Elles stagnent un peu au fond de ma gorge mais sinon ça va, je crois que ça pourrait être pire. J’aurai pas accepté de pleurer devant Pablo. J’aurai trouvé la situation dégradante.
Parce que Sal Paulson il pleure pas.
Il ne pleure jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Jeu 20 Nov - 12:21

Il renifle.
Trois tonnes de larmes redescendent de ses yeux à son ventre (je crois que c'est là qu'elles sont quand on a pas besoin d'elles), je les entends, je le sais parce que je fais le même bruit.
- Je … j’ai pas envie d’être seul. J’ai plus envie d’être seul et peut-être que si je te fais du bien tu … tu voudras rester avec moi. Et puis c’est pas que je t’aime pas c’est … c’est pas vrai ça.
LKjhlkxjcnvmd.
C'est un peu à ça que ça ressemble dans ma tête.
Je crois que j'en ai même plus.
Elle est restée derrière moi, elle a pas suivi le mouvement, elle est encore bloquée dans les bras de Sal, sous ses lèvres, et même si elle comprend rien, elle reste là-bas.
Moi, là, j'ai plus rien, plus de tête, que des larmes et que mes doigts.
- Mais t'es pas seul, j'suis là, j'ai pas besoin de ça pour être ton ami. C'est pas très facile parce que ... T'es vraiment beau. Et t'es vraiment chouette aussi. Y a pas que ta beauté t'inquiète pas. T'es cool aussi. Et tout.
Ma voix
ben elle tremble.
Elle est comme moi, elle sait pas trop quoi faire, pas trop quoi dire, elle sait pas trop comment on va s'en sortir.
Parce que Sal s'accroche à moi et que moi tout ce que je veux c'est qu'il tombe amoureux.
Comment on fait Sherlock ?
On a qu'à rien faire pour l'instant, on a qu'à laisser quelques larmes couler et on verra la suite plus tard, on verra comment on fait pour que Pablo Paradise soit ami avec Sal Paulson alors que Pablo est amoureux et pas Sal.
On verra.
C'est impossible mais ça se dégagera.
- Pourquoi tu pleures pas, Sal ?
Ça se voit que y a quelque chose qui te gêne, là.
Qui te pèse sur le cœur, non ?

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Jeu 20 Nov - 15:01

- Mais t'es pas seul, j'suis là, j'ai pas besoin de ça pour être ton ami. C'est pas très facile parce que ... T'es vraiment beau. Et t'es vraiment chouette aussi. Y a pas que ta beauté t'inquiète pas. T'es cool aussi. Et tout.
Ça fait du bien quand on nous dit « je suis là ». Ça fait promesse, ça fait pour toute la vie, jusqu’au bout du monde et pourquoi pas même en attendant les étoiles. Je suis là et je compte bien rester un bon bout de temps si tu le veux bien. Je suis là et ça me pose pas de problème d’attendre que tu sois là aussi. Ça me pose aucun problème.
J’ai envie de tendre les bras vers lui, de le serrer contre moi, de l’étouffer contre ma poitrine.
Pour dire merci.
Merci d’être là.
Il me dit que je suis beau chouette et cool et ça me fait sourire un peu. J’ai répondu
- Toi aussi
???
Il va croire que je suis tombé amoureux comme ça, là, paf. Que ça m’est tombé dessus comme une météorite qui se serait gouré de trajectoire.
- Pourquoi tu pleures pas, Sal ?
Il est con à me poser des questions comme ça parce que ça fait revenir les perles salées. Je les chasse en battant un peu des ci(e)ls mais ça m’arrange encore moins cette affaire parce qu’elles sont toute une armée à venir aux portes de mes paupières.
- Je … j’ai le droit ?
Je laisse tomber mon visage contre son épaule et je renifle très, très fort. Puis mon menton se remet à trembler de plus belle et mes épaules se secouent dans tous les sens. Je crois que c’est à cause des sanglots. Je sèche mes yeux dans son sweat.
Je crois que je pleure
parce que ça suffit de toujours encaisser
parce qu’avec Pablo on a le droit de pleurer
parce que je suis peut-être pédé
parce que je me suis jamais autant senti comme un moins que rien
parce que.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Jeu 20 Nov - 19:35

Sal est comme une chanson.
Parfois, ça finit mal.
Parfois, y a des fausses notes.
Mais bon, on l'écoute quand même.
Sur le mode repeat, en plus (enfin en tous cas moi c'est ce que je fais, je m'en lasse même pas, ça m'étonne toujours quand je regarde ses épaules, je me dis que c'est pas possible, moi qui m'étais jamais intéressé aux épaules des garçons avant, ou même aux clavicules ou aux omoplates, et pourtant, et pourtant)
Sal.
Sal il bat très vite des yeux comme si ça pouvait faire disparaître les larmes, il doit pas batailler souvent avec, sinon il saurait que plus t'agites les yeux, plus les larmes, ça les fait tomber.
Comme là.
Comme là.
- Je … j’ai le droit ?
Elles courent déjà sur ses joues quand il se cache dans mon cou, je me dis qu'il en faut pas beaucoup pour avoir l'air d'un enfant, d'un tout petit truc, y a même un morceau de moi qui se demande comment on va faire pour rentrer s'il continue à pleurer comme ça.
Mais c'est pas grave.
Au pire on rentrera pas.
- Pleure, pleure.
C'est un ordre mon général.
Je prends ses bras et je les passe autour de ma taille et puis j'enroule les miens autour de lui, avec les bras qui remontent vers son cou et les mains qui caressent ses cheveux pour le calmer, pour calmer les tressautements de son corps.
J'ai mal aux genoux sur le goudron mais ça non plus, c'est pas grave.
Je resterai comme ça tant qu'il y aura des larmes.
(Cent sept ans)
Je pose des bisous sur sa tempe et sur son front, parce que je peux pas m'en empêcher, je suis un ami qui est très très amoureux.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Ven 21 Nov - 19:55


- Pleure, pleure.
C’est ce que Pablo dit et c’est ce que je fais aussi. Je le fais très bien, en plus. Avec mon nez qui coule et mes yeux qui coulent aussi. Je sens aussi ses mains venir chercher mes bras qui viennent serrer la taille de Pablo. Ses doigts tombent dans mes cheveux et les caressent. Et puis ses lèvres interviennent aussi, sur mon front. Je crois que ça me fait du bien. Ça fait baume au cœur et au corps.
Je crois qu’il faudrait pleurer plus souvent.
Mieux, pleurer dans les bras de Pablo.
À l’abri des regards, à l’abri dans ses mains.
Je me défais doucement de son étreinte. Je me demande de quoi j’ai l’air quand je pleure. Est-ce que j’ai l’air soulagé, fatigué, heureux, triste, est-ce que mes yeux son rouge, quelle forme a ma bouche, est-ce que je ressemble toujours à Sal Paulson le tough guy du quartier ?
Sûrement que non.
Mais c’est pas grave. Pablo doit penser que c’est pas grave. Qu’on peut pas être un gros dur tout le temps et que parfois il faut laisser son cœur s’entrouvrir un peu même si ça implique de verser quelques larmes.
Je me laisse tomber en arrière, les fesses sur l’asphalte.
J’essuie mon nez du revers de la main. Geste rapide.
- Je … j’crois que ça va mieux. Merci.
Je regarde mes mains qui tremblent toujours un peu mais moins fort quand même. Comme si elles étaient un peu vivantes elles aussi.
- Je peux te ramener si tu veux toujours rentrer.
On se dira au revoir sur le trottoir et peut-être que cette fois-ci ce sera plus douloureux pour moi que pour toi. On se dira au revoir sur le trottoir et peut-être que cette fois-ci je t’embrasserai pour de vrai. Avec ma bouche sur ta bouche et ma langue contre ta langue. Et je repartirai le cœur battant, les sourcils froncés, les mains fermement accrochées au guidon du vélo parce que je saurai plus vraiment dans quelle direction aller.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Ven 21 Nov - 20:33

Je resterai comme ça.
Tant que t'auras des larmes.
Tant qu'il fera pas nuit.
Et même quand les étoiles seront là.
(Je leur dirai même d'arrêter de danser, un peu de respect.)
Je bougerai pas.
C'est toi qui commande.
Toi, ta gorge, tes bras.
Nos ventres se touchent et quand même je me demande ce que ça ferait si y avait pas tous nos vêtements par-dessus, je peux pas m'en empêcher excusez-moi, c'est trop tentant, c'est comme si tu disais à la lune, ah non, ce soir tu viens pas, t'as pas le droit, elle dirait quoi, hein ?
Bah moi, c'est pareil.
Il nous défait et je le regarde et il a plus du tout le même air que tout à l'heure (quelqu'un qui va pleurer), là, c'est quelqu'un qui a pleuré.
Les yeux fatigués les joues irritées la bouche enlarmée.
On dirait moi quand j'écoute une chanson de Keaton Henson.
Détruit.
- Je … j’crois que ça va mieux. Merci. Je peux te ramener si tu veux toujours rentrer.
Sal il a moins les sourcils froncés.
Comme si y en avait un peu moins qui pesait, là-dessus.
- C'est moi qui te raccompagne.
Je relève le vélo (pourquoi il est tombé déjà, il est amoureux lui aussi maintenant ?), je monte dessus (il est un peu grand pour moi), Sal monte derrière moi et j'essaie de même pas penser qu'il pourrait passer ses bras autour de ma taille, ses bras en entier, faire un nœud avec pour pas me lâcher, j'y pense pas.
D'ailleurs, on se touche pas.
Je roule pas trop vite, dans le bon sens, et je me demande ce qu'il va se passer sur le trottoir.
Cette fois.
Est-ce qu'il faut que je m'en aille tout de suite
Est-ce qu'il faut que j'attende un peu au cas où il aurait changé d'avis
Est-ce qu'il va m'inviter chez lui
Demain, c'est sûr, faut que je remette ma belle chemise.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : NEPTUNIUM 237
AVATAR : JAKE
ÂGE : SIXTEEN
DATE D'INSCRIPTION : 10/10/2014
MESSAGES : 233

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Sam 22 Nov - 8:22

- C'est moi qui te raccompagne.
Je dis oui avec la tête et on se relève tous les deux. Je le suis un peu bêtement, un peu étourdi par tout ce qui vient de se passer. Les baisers, son pantalon, mes larmes. Ça fait un paquet de choses d’un coup et je me sens un peu faible, un peu terne, un peu triste. Je me sens plus du tout Sal Paulson. Je sais plus trop qui je suis. Ce que je fais. Où je vais.
Heureusement Pablo remet le vélo sur ses deux roues et grimpe à l’avant, le guidon entre ses doigts. Je monte derrière lui.
On se met à pédaler et le soleil commence doucement à tomber, lui aussi. Dans quelques heures il n’y aura plus que la nuit, la grande, la noire, avec ses étoiles timides et peu nombreuse. Quand Pablo pédale j’ai mes mains posées sur mes cuisses et ma joue contre son omoplate. Comme un oreiller. Comme un repose-tête. Désolé Pablo aujourd’hui je suis pénible, je fais que de me servir de toi pour me décharger, pour me sentir moins lourd. Mais ça me fait du bien, ça me fait un bien fou, immense, qui me fouette le visage et me donne envie de relever le menton et me sécher les larmes.
Il m’en voudra pas.
Il m’en veut jamais bien longtemps.
On arrive devant sa grande maison et je mets un pied à terre pour qu’il puisse à son tour descendre. Je me sens bien. J’ai froid à une joue (celle qui n’était pas contre Pablo) et les yeux secs. J’attends qu’il aie ses deux pieds sur le trottoir. Je le regarde un peu et j’ai un sourire qui fleurit sur le visage.
- À demain.
Je dis.
Je passe ma main dans sa nuque et j’attire son visage contre le mien. C’est comme si on s’étreignait avec nos têtes. J’embrasse dans son cou. Pas pour lui faire plaisir. Pas pour lui montrer que je l’aime. Mais parce que j’en ai envie, parce que ça me fait plaisir de le faire et parce que je sais que lui aussi ça lui fait plaisir. Je le lâche et je monte sur mon vélo. Je ne le regarde pas, je ne dis rien. Je me mets à pédaler sans me retourner.
Chacun retourne à sa solitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : moi
CRÉDITS : un amour de kelynn
AVATAR : matt
ÂGE : dix-huit
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2014
MESSAGES : 187

MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   Sam 22 Nov - 8:46

Si on était dans un film, la musique serait tout douce.
Comme son sourire.
Comme ses lèvres.
Comme sa main.
Comme nos cils qui se tapent dedans.
Comme mon visage levé vers les étoiles quand il m'embrasse dans le cou.
À demain.

_________________

tout contre léo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PATATRA (une racaille)   

Revenir en haut Aller en bas
 

PATATRA (une racaille)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» PATATRA (une racaille)
» de la "racaille" chez Alphée
» reintegration de racaille avec speed et tantor faite!!!
» Rasta et Racaille
» attaquée en position de soumission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-