AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 face au vide (anarchie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PSYCHOTIC KID
CRÉDITS : ADDICTED TRAGEDY
AVATAR : ASH STYMEST
ÂGE : 17
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2014
MESSAGES : 143

MessageSujet: face au vide (anarchie)   Sam 25 Oct - 14:08


vulnérable dans la nuit.
elle le drape de sa robe sombre et l’enveloppe de son aura rassurante.
le béton du toit est froid, mais il ne ressent rien. il est comme ça Gabriel, il oublie ce qui l’entoure, se concentre sur le vide de sa carcasse et rejette le trop plein de calme autour de lui et surtout en dessous. il ne voit rien, pas ce soir, pas cette nuit, il ne sait pas pourquoi, il est simplement déconnecté.
ailleurs.
loin.
c’est à peine si les étoiles brillent et si son être le ressent. c’est à peine s’il les observe vraiment, alors il se lève et se traine jusqu’au bord, regarde le vide en se demandant combien d’éclats de cervelle il laisserait en sautant. il s’ennuie, se désespère et se perd dans ses songes vide de sens. monde de merde, trop calme, trop plat. lui il rêve d’autre chose, d’ailleurs.
il rêve d’anarchie.
d’anarchie et de sang. de feu et de violence. c’est une envie de se révolter sans raison, simplement pour s’éclater un bon coup, pour se faire mal et apprendre. apprendre à vivre.
vivre.
alors il pense à elle. ça arrive comme ça sans crier gare, sans prévenir son cœur de ne pas se serrer à l’évocation de son souvenir, de son anarchie. Jovan. cri silencieux de douleur et d’envie. cri en son être du manque de la seule personne qui le comprend, qui voit les choses comme lui. ensemble ils s’esquintent, se testent, poussent les limites plus loin ou s’endorment simplement. ensemble c’est tout et rien à la fois. alors oui il est bien avec elle, se retrouve en elle, se perd avec elle, mais surtout joue.
joue au jeu de la vie.
il se penche vers le vide, les yeux clos, juste pour sentir l’adrénaline et le spectre de la mort contre son échine qui le pousse à oser sauter et à la rejoindre dans un monde meilleur ou pire. dans un néant qui n’a pas de sens à son goût. il n’est pas suicidaire, il se demande pourtant ce que ça ferait que d’éclater sa gueule d’ange maudit contre le bitume. un pied décolle, en équilibre précaire, il penche de plus en plus, abdique pour pousser ses limites.
retenu.
Il chute à l’envers, s’écrase contre quelque chose de doux et de chaud, les yeux dans les étoiles, le visage contre le sien. elle. alors il rit. rit de toutes ses forces, à s’en éclater la mâchoire et à s’en trouer le bide. l’anarchie le retient à ce monde pour toujours. « tu t’es échappée de ton couvent ? » qu’il dit toujours accrochée à son corps.
vivant contre elle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : ELISA. (OIGNON/SPLEEN)
CRÉDITS : ALASKA.
AVATAR : CAMILLE R.
ÂGE : DIX-SEPT ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 23/10/2014
MESSAGES : 206

MessageSujet: Re: face au vide (anarchie)   Mar 28 Oct - 17:35

souffle de vie, acerbe vérité.
Le verre brisé sous ses pieds, le vent frais sur son cou, sa nuque, puis ses clavicules qui claquent. Sa crinière vole au vent comme une promesse de nuit fauve, de nuit sombre mais belle. Ange et démon. Anarchie. Dans un souffle le vent te murmure toute ses choses. Parfois sage, il te murmure des mots doux, te dis qu'à deux vous allez monter l'escalier, jeter vos vêtements, vous noyer dans les abysses de l'autre, se jeter l'un contre l'autre. Le vent te teste.

il se demande ou elle est passée, cette fureur, cette envie.
C'est le soleil qui se couche qui lui fait relever les yeux. Elle le regarde, debout là, clope aux lèvres, mains liés à ce présent déglingué. Le soleil se casse, se cache. Encore une fois il la laisse tomber après une dernière caresse, avant de laisser son âme en tête à tête avec la nuit sombre, l'antre de la lune, l'esclave des étoiles. Elle est lasse. Vide de sensation, elle en veut, elle est en manque. Comme une putain de junkie qu'à pas eu sa dose, elle à besoin d'hémoglobine, de violence. De taboue.

Souffle dans son cou, elle relève les yeux vers les toits.
Comme une envie de s'échapper, loin, toujours plus loin de tout ça. Mais un truc la retiens, toujours. Anarchie. Elle lève les yeux vers les toits et elle jette son mégot, entre dans le bâtiment qu'elle déteste tant. Sa prison. Elle ignore la vieille et ignore les gens, ignore les murs sales et humides. Elle monte. Anarchie. Le seul souffle qui la laisse en vie, qui la maintiens debout. Anarchie. Le velux qu'elle ouvre, qu'elle grimpe et qu'elle passe comme dernière barrière. Sa chambre est déjà un vague souvenir alors que ses pieds rencontrent les tuiles fracassés.

D'ici, lune, t'es rien qu'une minable sphère.
C'est maintenant, elle le sait. Guidée par son instinct, elle passe de toit en toit, de tuiles en tuiles. Son intention le lui crie, lui arrache les oreilles. Il est là, et il prend une décision qu'elle ne veut pas. Anarchie. Elle cours maintenant, et la bas, juste à l'autre bout, elle observe la silhouette qui dangereusement joue avec le vent. Gabriel. Le prénom d'un ange pour le corps d'un démon. Pauvre gosse. Alors ses pieds rappent le sol, elle approche et juste à la bonne seconde tend le bras, attrape le blouson, tire de toute ses forces et tombe. Tombe avec lui. Anarchie.

Sans s'en rendre compte, ses mains sont crispées sur son corps. Sa respiration est irrégulière, comme si son adrénaline avait parcouru ses doigts, son corps jusqu'au miens pour partager. « Pauvre con. Y'as qu'moi qu'est le droit de te jeter d'un toit. » Ses mots sonnent dur au creux de son oreille. Elle se rapproche, pose son menton sur son épaule. Puis au bout de quelques minutes, la derrière lui, agrippant encore, elle fixe la lune avant de tourner la tête, fermer les yeux.

Ses lèvres touchent en un frisson le cou de son anarchie.
Gabriel.

Nos âmes se lient,
se jettent, se détruisent,
se recollent et s'éparpillent.

_________________
Fais que tout soit plus fort,
fais-le jusqu'à ce que ma peau vibre
Je ne veux pas écouter, je veux juste ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PSYCHOTIC KID
CRÉDITS : ADDICTED TRAGEDY
AVATAR : ASH STYMEST
ÂGE : 17
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2014
MESSAGES : 143

MessageSujet: Re: face au vide (anarchie)   Ven 31 Oct - 14:48

les étoiles ne sont plus que des tâches dans le ciel.
ciel qu’il observe et qui se brouille dans les larmes de son rire.
elle. elle contre lui. qui l’assomme et l’assassine. elle bouffe son être, le défait, le massacre. elle.
c’est son cœur qui bat, qui lui communique la vie, l’amour et encore la vie. toujours. c’est un tout, une anarchie qui le ronge, le consume nuit après nuit. sa voix comme une menace brise l’instant pour mieux apposer sa marque destructrice. sa voix le transperce, le berce ou l’apaise.
douce.
violente.
il a une main contre sa cuisse qu’il serre, l’autre contre le béton glacial du toit. les chaleurs se mêlent, s’échangent. elle. lui. douce anarchie.
« Tu ne le feras pas. » il dit ça comme s’il en était sûr. petit con vantard. « Détruire n’aurait plus aucun sens. » jouer à la vie n’aurait plus de sens non plus.
plus aucun.
c’est une partie de roulette russe avec un revolver entièrement chargé. Gabriel le sait, il appuie sur la gâchette tous les jours, tous les soirs. toutes les nuits. mais ce n’est que quand elle tient le flingue et sa vie entre ses doigts si fins que c’est réellement amusant.
tire.
il laisse son visage se perdre dans la crinière lionne de sa dame anarchique, s’enfouie dedans. douceur parfumée. Jovan c’est tout et rien en même temps. une insignifiante existence de plus qui se veut unique. « T’étais où. »
où.
un manque dans son cœur s’est creusé. un besoin de la voir, de se foutre sur la gueule, de baiser, se consumer, se faire du mal, de faire du mal aux autres. absence. silence. « Ne pars pas. » un frisson dans son échine, une volonté de s’assurer que c’est vrai. aussi vrai que le goût des lèvres qu’il goute, qu’il colle aux siennes. Gabriel veut l’étouffer, lui prendre son air, qu’elle se meurt contre lui.
sienne.
à jamais. ou jamais tout simplement. comme une anarchie des sens se contrariant dans ce qu’ils ressentent. il est bien Gabriel comme ça, contre elle. sans avoir besoin de détruire, de se rebeller un peu plus, de se faire plus de mal. son cœur bat assez vite pour comprendre qu’il est vivant. il aurait pu mourir, s’éclater la gueule des mètres plus bas contre un bitume affamé de sang. il aurait dû. elle l’en a empêché, s’est joué des codes, de ses expérimentations pour ne pas être séparé du connard.
glorieuse reine anarchique.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : ELISA. (OIGNON/SPLEEN)
CRÉDITS : ALASKA.
AVATAR : CAMILLE R.
ÂGE : DIX-SEPT ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 23/10/2014
MESSAGES : 206

MessageSujet: Re: face au vide (anarchie)   Mar 4 Nov - 21:07

Faisons que tout soit plus fort,
fait le jusqu'à ce que ma peau vibre,
jusqu'au ce que chaque parcelle de mon corps ne réclame que toi.
rend moi dingue, prend moi,
découpe mon âme entre des mains,
je ne veux pas écouter, je veux juste ressentir.

Anarchiste romantique.
c'est un sacré putain d'ensemble qui nous bouffera parce qu'on crois que le bien est mal, que le mal est bien. Fait moi mal, j'irais bien. c'est ce qu'elle se dit à chaque fois qu'elle cherche à se faire de mal, qu'elle cherche l'extase, la putain d'envie, les cauchemars la nuit, le sang sur le bout de ses doigts. Et jovan rit. elle rit de lui, d'elle.
de nous.

« Je le ferais pas. » souffle t'elle. comme un murmure aux étoiles, celle qui les observent, qui attendrons de les cueillir pour plus tard mieux les trahir. trop encrassés, leur cœur réclament leur alter-ego, réclament la douleur, ou la douceur on sais plus trop. « Ailleurs. » répond-elle simplement, avant de s'accrocher à lui comme une personne normal s'accrocherait à la vie. Elle, elle s'accroche à ce moment instable mais doux. Ses mots résonnent dans le crâne de jovan comme un martèlement incessant. il est elle, elle est lui. ils sont anarchie. et elle le tire vers elle, plus près, car elle aime se sentir possédé par ce besoin incessant de se faire mal. il l'incarne si bien, si fort, si faible. puis elle le repousse, encore, et le jette pour mieux le posséder. elle s'assois sur ses genoux, enchaînant ses jambes autour de ses hanches et possède son être, comme il joue avec elle, elle jouera avec lui. « me lâche pas. »

elle s'offre à lui.
il peut tout faire, tout dire, tout corrompre.
ils sont enchaînés.

ils ne peuvent que se détruire, que s'aimer encore un peu plus. alors elle passe ses mains dans ses cheveux bruns qu'elle tire vers l'arrière pour mieux dévorer sa chair. il est à elle, et tout le monde le saura encore demain, parce que c'est comme ça. seule elle peut jouer à chat, seul lui peut être son chat. « saute. » un murmure qui se répercutent entre deux peaux. saute. ose. Mais elle le retiens, elle sert ses jambes encore plus fort, possède ses lèvres encore plus fort. l'aime encore plus fort.

toujours plus fort.

_________________
Fais que tout soit plus fort,
fais-le jusqu'à ce que ma peau vibre
Je ne veux pas écouter, je veux juste ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PSYCHOTIC KID
CRÉDITS : ADDICTED TRAGEDY
AVATAR : ASH STYMEST
ÂGE : 17
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2014
MESSAGES : 143

MessageSujet: Re: face au vide (anarchie)   Jeu 20 Nov - 7:03

elle le brûle.
le consume jusqu’aux os. jusqu’au cœur.
gabriel est pris au piège, entre elle, contre elle. avec elle. et il est bien comme ça.
bien.
elle le serre, l’enserre, l’empoisonne, il peut étouffer, mourir entre ses mains si elle le veut, s’il le veut. c’est un vide sans sens, un trop plein de sentiments entre guerre et paix.
entre destruction et amour.
jovan elle est belle dans l’éclat de la lune, à le surmonter, à le chevaucher et serrer. elle lui dévore les lèvres ou c’est lui qui dévore les siennes, on sait pas trop, ils ne savent pas plus. ils s’étouffent, se bouffent l’oxygène et en redemandent encore.
c’est bon de se faire mal.
un mal qui fait du bien.
il a les mains sur son cul rebondi, qu’il serre trop. il maltraite la chair, les chairs. des lèvres jusqu’aux cuisses. sans s’en faire.
jamais.
c’est l’anarchie des sens qui s’éveille et c’est tout le crâne de gabriel qui explose au contact des lèvres de cette créature, qui contre lui se perd. le perd. « jamais. » et il la serre plus fort entre ses doigts, perd ses lèvres contre son cou.
marque du rouge sa trace.
gabriel la laisse s’écrouler contre le toit qui les porte contre les étoiles. gabriel est sur elle, la tient de tout son poids. les membres se mêlent, s’entremêlent et les corps se confondent.
une valse d’envies, de tourments. il récite les grâces de son cœur à jovan dans un murmure de baisers parfois mordants, dans des caresses parfois griffues.
il l’écorche.
« sois mienne. » qu’il dit enchaîné à elle, relevant les pans de tissu, ne faisant qu’insister davantage, toujours plus. sautant les barrières, sautant le corps du bout des doigts. insidieux anarchiste touché par sa romantique. il a le souffle court et le cœur qui se perd.
le cœur qui bat et perd le compte.
il l’aime à en crever. il veut la crever de l’aimer à ce point.
alors il se fait plus présent, plus étouffant, plus entreprenant. gabriel se laisse porter par l’envie et la violence. porter par ce qu’il est réellement avec elle. gabriel est lui-même. rien qu’avec elle, rien que pour elle.
toujours pour elle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: face au vide (anarchie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

face au vide (anarchie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bélier black face
» Man vs Wild : seul face à la nature - Sibérie
» vide sanitaire obligatoire sur pente???
» face a phasme
» Vide sanitaire et isolation paille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: PALO ALTO :: LES RUES-