AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (rae) on peut pas mourir quand on est infini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : camille
CRÉDITS : stylespleen
AVATAR : marcin ziolko
ÂGE : dix sept ans
DATE D'INSCRIPTION : 12/10/2014
MESSAGES : 22

MessageSujet: (rae) on peut pas mourir quand on est infini   Mer 15 Oct - 9:52


Ashley il est là, dans la salle d'attente de l'infirmerie à fixer le mur depuis presqu'une heure. Il compte même plus les carreaux sur le sol, ni les fissures du plafond, non, il fixe droit devant soi en se demandant si Dieu peut pas faire un bon geste et le faire crever là, maintenant, dans la seconde. C'est vrai qu'Ashley l'affamé en peut plus de cette situation, c'est trop lourd à porter, c'est plus lourd que son propre poids. Ça fait mal aux épaules, au corps, au coeur puis à la tête aussi, partout tout partout. Allez Dieu, dis lui quand c'est fini, quand est-ce qu'il pourra arrêter ses conneries. Allez c'est plus drôle maintenant. Les convocations à l'infirmerie c'était bien au début, ça l'est plus depuis longtemps. Il rate son cours préféré là, à attendre pour du vent. Qu'est-ce qu'elle veut l'infirmière encore ? Rien. Rien du tout. Juste faire passer le temps en se pensant utile. Mais elle est pas utile. Ashley il a sa psy, Ashley il a l'hôpital, Ashley il a ses cachets, Ashley il a le monde sur les épaules. Il a pas besoin d'être convoqué à chaque rare fois où il va en cours. Puis Ashley aussi il s'en fout de ce qu'on lui dit. Tu vas manger dis ? Oui. Tu vas arrêter de jouer avec t'as vie dis ? Oui. Mais Ashley il ment tout le temps, ça fait passer le temps, ça fait taire les gens. Mais il en a marre de fixer le mur, allez Dieu dis lui quand c'est fini.

Puis y a la petite sonnerie, celle qui dis qu'il va avoir de la compagnie dans l'immense salle d'attente pour un petit cabinet scolaire. Lui il veut pas de compagnie, il veut juste en finir, et peut-être que si c'est urgent pour cet élève, l'infirmière le fera partir plus vite. Mais ça fait déjà longtemps qu'Ashley attend, alors l'autre, s'il est à l'agonie, il en a pas fini.

- J'espère que t'es pas à l'article de la mort, ça fait une heure qu'elle est enfermée là-dedans.

Puis toi t'en es loin de la mort dis ? Il parle jamais d'habitude Ashley. Ou alors il parle pour rien dire. Ou alors il parle et on l'écoute pas. Alors Ashley il fixe son mur, sans même regarder qui vient de rentrer, il voulait juste être gentil, prévenir que ça allait mettre du temps. Peut-être qu'il aurait dû se taire ?


_________________

Etre invisible.
Etre invincible. ☾


Dernière édition par Ashley Lowe le Mer 15 Oct - 12:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (rae) on peut pas mourir quand on est infini   Mer 15 Oct - 12:24

Petit papillon prit dans un filet,
Attends impatiemment sa libération
.


Une heure, une heure entière que tes douces prunelles fixent ce professeur. De ses lèvres charnues s'échappent des mots. Consonnes et voyelles t’effleurent parfois, quelques sons t'alertent, sans jamais ô grand jamais interrompre tes pensées. Une heure, une heure  que tes doigts pianotent habilement sur le rebord de cette table. Maudite habitude, maudite illusion que le temps s'échappera ainsi plus vite. Tu perçois les murmures, entrevois quelques petites boulettes de papiers qui passent de mains en mains, et tu distingues même quelques appareils électroniques fermement interdits. L'assiduité  t'exaspères. A quoi bon être spectatrice d'une salle emplie de péché ? Le professeur continue d'énoncer un flot de parole. Flot que tu percevrais presque en une langue étrangère, une de ces langues brouillée et indescriptible à l'ouïe. Alors tu comptes. Tu associes ces mots aux secondes. Un décompte s'enclenche en ton esprit ; l'heure fatidique de la libération. Ton esprit danse sur ces mots, de vulgaires petites paroles qui deviennent de petits tremplins vers la délivrance. Tu sautes sur les syllabes, tes pas s'enchaînent habilement jusqu'à ce que tu sois renversée par la sonnerie.

Petite âme vagabonde se faufile entre les silhouettes. Tu passes, tu te frayes un chemin entre les étranges spécimens qui constituent l'enceinte de l'établissement. Puis, tu disparais. Ta silhouette s'échappe à la première porte entrouverte. Tu délaisses la marée-humaine pour cette petite salle d'attente emplie d'espérance. L'espoir de rentrer chez toi. « J'espère que t'es pas à l'article de la mort, ça fait une heure qu'elle est enfermée là-dedans. »


Petit coup de poignard entre les côtes. Tu suffoques presque. T'as pas l'habitude, pas l'habitude d'être remarquée. Une phrase, quelques mots et ta bulle s'est éclatée en une fraction de seconde. Pourtant, t'es pas sauvage, Rae. Alors, tu inspires un bon coup et tu oses répondre.


« Une heure que tu survies, donc.  » souffles-tu alors que tes prunelles viennent machinalement s'accrocher à la banalité d'un détail. « ce sera toujours mieux qu'être en pleins coeur de la marée-humaine.  »


Rae, la froussarde que tu es préfère s'attarder au prés de la mort, d'une attente inconfortable que de côtoyer ces spécimens d'un monde à part.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : camille
CRÉDITS : stylespleen
AVATAR : marcin ziolko
ÂGE : dix sept ans
DATE D'INSCRIPTION : 12/10/2014
MESSAGES : 22

MessageSujet: Re: (rae) on peut pas mourir quand on est infini   Mer 15 Oct - 13:02

Elle est jolie la petite voix, puis surtout, elle est l’a fait rire la petite voix. Pourtant Ashley il rit jamais, il esquisse pas un sourire, même quand sa petite soeur s’efforce de le faire rire. Alors cette petite voix, elle est peut-être magique pour réussir à donner du baume au cœur avec quelques petits mots lancés. Et ce serait vraiment dommage de la faire fuir cette petite voix magique aux arrières goûts de tragique. Alors Ashley tire sur son t-shirt beaucoup trop large, pour cacher son ventre, ses bras, ses cuisses, pour cacher son corps et tout ce qui pourrait faire peur, avant d’enfin lever les yeux.

- T’es bien tombée, je suis pas ce qu’on pourrait appeler une vague d’humanité.

Y a pas que la voix qui est jolie, y a la jolie fille aussi, avec sa peau toute pale et ses cheveux blonds. Rae ? Il pense, il est pas sur, il a du entendre dans une conversation, ou quand ils étaient pas encore dans l’école des grands, y a très longtemps. Mais il veut pas paraître idiot, alors il garde ça pour lui, elle doit même pas se souvenir d’Ashley, il a bien changé, et de toute façon, on le remarque jamais, même avant.  

Peut-être qu’elle aussi fait parti des transparent, et qu’elle veut échapper à la récrée. Le cours préféré d’Ashley doit être déjà terminé, et il peut pas retenir un grimace. Tout ça pour rien, l’infirmière est même pas là.

Et faut dire que ça devient un petit peu gênant cette conversation, parce qu’Ashley sait pas faire grand chose d’autre que fixer le grand mur en espérant que sa phrase n’est pas tout gâcher. C’est aussi pour ça qu’il parle jamais. Et aussi pour ça qu’il bouge pas son sac de la chaise à côté de lui : peut-être que la jolie fille préfère s'enfuir. Il se laisse mourir Ashley, et peut-être que la voix magique, même si elle n’aime pas les gens, préfère les créatures un peu plus humaine. Et il l’a comprend. C’est pas marrant de faire la conversation à un squelette au regard fuyant
.
Spoiler:
 

_________________

Etre invisible.
Etre invincible. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (rae) on peut pas mourir quand on est infini   Mer 15 Oct - 13:55

Immobile entre quatre murs. à droite, à gauche, ton corps bascule machinalement. Tu tangues entre deux-eaux, tu tentes à ta manière de rester au dessus des flots. Tu flottes, accroches tes prunelles sur un point imaginaire de l'horizon et tu restes à découvert. T'es comme-ça Rae, tu navigues sur les flots, ton corps porté par les vagues sans être dans la capacité même de nager par toi-même. C'est tellement plus simple de ne rien faire. Habituée à n'être qu'une part du décor, une vulgaire petite plante verte qui se dessèche dans un coin, un petit bibelot recouvert de poussière par le temps que tu en oublies presque qui tu es réellement. Rae, petit pantin désarticulé victime de ses peurs. Des peurs dissimulées dans les langueurs océanes, celles que tu entrevois parfois juste en dessous de toi. Tu crois les dominer, tu crois être au-dessus d'eux, alors qu'en réalité elles ont le beau rôle. Elles peuvent t'entraîner dans les profondeurs. Te faire couler, subitement, d'un coup.   « T’es bien tombée, je suis pas ce qu’on pourrait appeler une vague d’humanité.. » T'as l'impression qu'il tente de te rassurer, la vague illusion qu'il lit en toi. Rae, l'abonnée aux fuites aprés un vulgaire échange de mots. Pourtant, tes pieds ne bougent pas. Ton esprit navigue autour de toi, dans cette petite pièce sans jamais ô grand jamais se déposer sur le garçon. Tu préfères être guider par sa voix, sentir sa présence que de se heurter à un regard. Pourtant, tu le sens. Tu sens ses prunelles épier chaque traits de ta frêle silhouette. Il te remarque, c'est si rare.

Tes jambes cèdent peu à peu à ton immobilité, et ton corps se laisse délicatement tomber. Tu te met dans un coin, dans un des petits recoins de la pièce. Pas besoin de chaises, d'un matériel surfait, tu préfères l'état brut. Tes genoux se replient contre toi, comme-si ceux-ci t'aideraient à dissimuler ta silhouette dans cette petite pièce. Une inspiration, une expiration, et tu oses porter tes prunelles bleus-océan sur ce jeune-homme. Un regard vide, qui navigue on ne sait où, dans une réalité à part.


« Alors, qui es-tu, Ashley ?  »


Pour toi, il n'a pas changé. Personne ne change vraiment.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : camille
CRÉDITS : stylespleen
AVATAR : marcin ziolko
ÂGE : dix sept ans
DATE D'INSCRIPTION : 12/10/2014
MESSAGES : 22

MessageSujet: Re: (rae) on peut pas mourir quand on est infini   Sam 25 Oct - 8:56

Je suis qui. C'est vrai ça, t'es qui, Ashley ? T'es quoi, Ashley ? Ce dont il est sur et certain, c'est qu'en perdant du poids, il a aussi perdu Ashley. Un petit kilo, une petite pièce de puzzle disparu. Et un puzzle à moitié composé, c'est impossible à reconstruire. Alors lui, il a jamais réessayé. Parce qu'il a pas envie de chercher, et c'est pas drôle, les jeux où il manque des pièces, et c'est pas drôle, de chercher tout seul. Puis même qu'Ashley, il aime pas les puzzle.  

- Je suis juste Ashley.

Il aime pas trop ça, cette discussion, finalement. On dirait la vieille dame de l’hôpital, on dirait sa psy et ses questions qui sont toujours sans réponses.
Ashley sait jamais rien sur lui. Il sait tout sur son corps, mais jamais ce qu'il y a à l’intérieur.
Y a rien, à l’intérieur.
Pas d'Ashley.
Disparu, perdu. Comme les kilos.

Il fixe le sol. Elle est quelque chose Rae, ça s'est sur. Un corps ça peut pas faire cette effet là, y a forcément quelqu'un à l'intérieur, elle est pas vide, c'est pas une coquille, impossible.
Il y a quelqu'un, quelqu'un de grand et fort, et surtout magique.
Alors il a honte, forcément, de n'être personne.
Il va pas lui demander qui elle, parce que c'est trop gênant, peut-être qu'il a même pas le droit de lui demander.
Et surtout, peut-être même qu'Ashley a envie de le découvrir tout seul. Si elle l'autorise.
S'il en a encore envie demain, et les jours qui suivent, s'il est pas trop fatigué, s'il évanouie pas trop, s'il guérit un peu, puis tout un autre tas de si. Le petit tas de si qui en fait un très grand tas de si, qui scie tout par morceaux : les amis, la famille, les ashley.

Il a même plus envie de parler. Il s'enfonce dans son siège et il ferme les yeux. Elle est trop magique Rae, faut qu'il arrête avec ses idées de puzzle qu'elle pourrait peut-être rassemblé. Y a trop de pièce perdu. Elle peut rien retrouvé, lui non plus.
Il lui fait perdre son temps, faut qu'elle l'oublie, comme tout le monde le fait tout le temps.
Ils y arrivent bien, eux. Alors pourquoi pas elle?

.

_________________

Etre invisible.
Etre invincible. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: (rae) on peut pas mourir quand on est infini   Sam 25 Oct - 15:24

Tes douces prunelles se figent. Mécaniquement, par réflexe peut-être tu t'adonnes à une concentration imaginaire. Tu t'imagines des formes, de jolies-courbes pleines de couleurs qui s'agiteraient sur ce mur vierge. Trop blanc. Trop Lisse. Tellement parfait qu'il te donne le vertige. T'as l'impression d'être une tâche d'encre sur une page vierge. Quelque chose d'inattendue. Une vulgaire tâche d'encre qui vient à briser la perfection d'une page. Rae, tu es l'imperfection de leur monde.  Alors, ces mots viennent à t'extirper de ta bulle. De ce monde imparfait qui sommeille en ta personne.

« Je suis juste Ashley »
Quatre mots volés qui s'extirpent de ses lèvres.
Et une phrase mensongère qui s'accroche à ton être.
Tu n'es pas idiote, et tu le sais toi,
tu sais que personne n'est jamais "juste" une personne.
La banalité, t'agaces, t'exaspères, et t'aurais presque envie de peindre.
De déposer d'indénombrables petites tâches de peinture sur Ashley.
Une multitude de couleurs qui l'amènerait dans ton monde.
Parce que tu le sais, t'en as la certitude,
Ce monde est une cage.  

Ton regard navigue le temps d'un instant. S'échappe des murs pour revenir se déposer sur Ashley. Et quand son corps s'entasse sur son siège, toi, t'as l'impression de te voir. De te voir dans ce monde. De voir ta propre noyade. Il coule, lentement il se laisse couler. Alors, tu tends ta main, déploie tes doigts pour frôler du bout de ceux-ci le bras du garçon. Rae, petite bouée qui vient à lui.


« L'unique Ashley.  » un sourire s'immisce sur tes lèvres, infime petite trace d'un début de sauvetage. « Viens, on sors de ces murs.  »



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (rae) on peut pas mourir quand on est infini   

Revenir en haut Aller en bas
 

(rae) on peut pas mourir quand on est infini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quand planter les graines de bignones?
» qui peut me dire : fleur de moutarde ?
» Où peut-on trouver des lucioles?
» Au secours! Mes poussins sont en train de mourir!!
» Au sujet de l'Abutilon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-