AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lunaire (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PSYCHOTIC KID
CRÉDITS : ADDICTED TRAGEDY
AVATAR : ASH STYMEST
ÂGE : 17
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2014
MESSAGES : 143

MessageSujet: lunaire (libre)   Ven 10 Oct - 20:53


il plane.
libre dans sa tête, un joint entre les lèvres.
c’est un livre ouvert dont les mots se sont échappés, il ne sait pas bien ce qu’il fait, ni ce qu’il veut. il vit et ça lui suffit, il déchante, chute, ferme les yeux. le sable s’insinue, l’enterre.
il étouffe Gabriel.
cherche dans son crâne à rassembler les pensées, le joint à présent entre les doigts. la lune est belle, elle est entière. brille dans le ciel, contre la mer paisible qui dort, qui ne fait guère de remous, à l’horizon ils se rejoignent et s’enlace. c’est beau qu’il pense le petit con. c’est beau la vie parfois, c’est beau quand c’est calme et que le silence règne. il aime errer, sans but, sans envie. il ne veut pas détruire ni saccager ce soir, non il ne veut pas. il veut juste respirer, il veut goûter à la vie. comme toujours. alors Gabriel soupire la fumée parfumée, le regard porté au loin et un sourire de petit con heureux sur les lippes écorchées. c’est pas compliqué de profiter, de se contenter d’un rien. ça fait du bien aussi de ne pas cogner, de ne pas se saigner pour constater que l’on vit. que l’on vit.
vivre.
il pense à elle, il pense à l’anarchie qui s’humanise à travers ses traits fins. il pense à cette anarchie, à sa beauté, à son chaos et sa douleur, mais aussi au reste. elle lui manque, il veut partager ce moment de paix avec elle, ce moment où elle ne serait rien et pourtant tout. ce moment. mais il se perd dans les étoiles, les étoiles qui tachent le drap noir de lumière. c’est quoi une étoile ? une pensée peut-être, quelque chose de beau, quelque chose qui te prend aux tripes et qui t’éclate. putain c’est bandant, ça fait planer. Gabriel il n’est rien et il aime ça, il est insignifiant dans l’immensité de l’univers. univers infini.
il n’est rien, juste un grain de sable sur cette plage.
grain de sable, écume égarée.
seul.
mais vivant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NO NAME.
CRÉDITS : HerSunshine. (avatar)
AVATAR : bryden jenkins, la magnifique.
ÂGE : dix-sept paillettes.
DATE D'INSCRIPTION : 30/09/2014
MESSAGES : 24

MessageSujet: Re: lunaire (libre)   Sam 11 Oct - 22:54

Toi aussi, tu déambules dans la nuit. Habituellement, t'es avec ta bande mais là ce soir t'as décidée d'être en solitaire. Ouais, toi habituellement, t'es l'une de ces louves qui se promène toujours avec les tiens comme si ça te donnait plus de courage pour régner, pour faire ta loi. Mais ce soir, tu laisses tomber tout ça et tu pars à l'aventure en solitaire. Les mains fourrées dans les poches de ton manteau de cuir, tu ères sans trop savoir vers quelle destination tu te diriges précisément, mais tu t'en fou la nuit est jeune et tes parents ne se soucient plus de tes sorties nocturnes depuis un moment maintenant. Pauvres parents, ils ont baissés les armes par ta faute comme ils ont fait aussi avec ton frère aîné. Vous êtes maintenant deux causes perdues, une pauvre jeunesse. Mais toi, finalement ça te rends fière d'avoir ton entière indépendance de ne pas vivre dans une cage, toi t'es un animal sauvage. L'indomptable indomptée, comme tes potes aiment le souligner. Tu marches pendant un long moment, jusqu'à ce que tes pieds rejoignent le sable et que ta vue fixe l'horizon où tu peux apercevoir la mer et ses vagues qui dansent. Tu retires tes chaussures que tu gardes en mains pour t'avancer un peu plus, la sensation du sable sous la plante de tes pieds te fait sourire, tu glisses une main dans ton épaisse chevelure et t'arbores un sourire discret, un sourire d'enfant. Tout en avançant, tes yeux viennent se perdent dans le néant du ciel où une tapisserie d'étoiles sur un fond noir semble être là juste pour toi. C'est en rebaissant tes yeux vers l'horizon que tu constates n'être pas vraiment seule sur cette plage, tu t'avances donc vers cette silhouette te foutant de savoir s'il avait envie d'être seule ou pas. "Il n'y a pas de hasard, juste des rendez-vous" Voilà ta philosophie de pensées. C'est donc pourquoi, arrivée à sa hauteur tu finis par te poser les fesses au sol en fixant devant toi. Ouais, tu peux paraître intrusive mais t'es comme ça. «Pas mal la vue hein?» Dis-tu en lui jetant un rapide coup d'oeil, façon médiocre d'établir la conversation. Mais justement, contrairement à ce que les gens peuvent penser de toi, t'es pas toujours une grande gueule. Parfois, tu deviens une petite bête sans défense laissant la louve sauvage derrière, l'espace d'un temps, l'espace d'un moment. C'est plutôt rare Gabriel, il faut que tu profites du moment que ça passe.

_________________

dompter l'indomptable...
u.c ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : PSYCHOTIC KID
CRÉDITS : ADDICTED TRAGEDY
AVATAR : ASH STYMEST
ÂGE : 17
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2014
MESSAGES : 143

MessageSujet: Re: lunaire (libre)   Sam 25 Oct - 14:33


il y a cette présence qui filtre à travers les rayons de la lune et qui bousille le panorama. Gabriel s’en fout, ne veut pas s’obséder d’une tâche dans le décor, d’un truc qui lui gâche la vue et son tête à tête lunaire. Gabriel c’est seul qu’il veut être, seul avec ses songes et le reste il s’en fout. mais la silhouette continue de se rapprocher, de foutre en l’air ce moment et il inspire Marie-Jeanne à s’en exploser les poumons. parce que ça détend, parce que l’odeur lui plaît et que faire des ronds de fumée l’éclate. elle s’assoit. c’est une fille. cheveux longs et clairs, comme ceux de son anarchie.
anarchie.
longs et clairs. la peau blanche qui réverbère la lumière nocturne. elle est jolie, lui fait penser à l’autre encore un peu plus. elle avec qui il veut partager ce moment. elle. Gabriel se recentre, ferme les yeux pour se retrouver dans le noir complet, sans lumière, sans rien. juste sa conscience.
conscience.
il pense à tout et rien en même temps. les grains de sable grattent son dos, s’insinuent dans ses cheveux, il n’y a que l’éclat de la mer au loin qui le berce. le berce et le serre de murmures rassurants. elle n’est pas chiante la gonzesse, elle est calme même. calme jusqu’à ce qu’elle ouvre la bouche pour en émettre un quelconque son auquel il ne veut pas prêter attention. il tire sur son joint, encore. ouvre les yeux finalement, vers la lune, vers la beauté de la nuit froide.
l’ignorer.
elle pourrait partir finalement, elle pourrait se lasser. se lasser de lui et de sa connerie, de son air de connard anarchique, de caricature de punk. elle pourrait.
peut-être.
surement.
sa voix continue de résonner pourtant dans le crâne vide de la gueule d’ange. pas mal la vue. il hausse les épaules, glisse ses pupilles aux coins des yeux pour voir un peu plus de quoi elle a l’air. pauvre âme égarée. « ouais c’est pas mal. » c’est vrai que c’est pas mal, ça l’apaise. Gabriel est calme. pour une fois.
calme.
« moi c’est Gabriel. » il se présente, il ne sait pas pourquoi, il ne la reverra jamais, mais il n’a pas envie de faire chier, ni qu’on le fasse chier. il veut prolonger ce moment, ne pas le gâcher malgré les imprévus. alors il dit son nom, il parait que c’est comme ça en société, on dit son nom.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lunaire (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

lunaire (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camping libre de Sidi Boulfdail
» L'agenda du jardinier bio et son calendrier lunaire 2008!
» Pointe du Décollé à Saint Lunaire
» Kit main libre
» Vivre Cuba, libre!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: PALO ALTO :: LA PLAGE-