AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You need me, I don't need you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: You need me, I don't need you.   Mar 16 Sep - 0:14


esther, carvel



Dix-sept ans

Kaya Scodelario




Décris-nous ta relation avec tes parents : Tes parents? Pas du tout un sujet sensible, mais tu n'en vois pas l'intérêt de parler d'eux. Ils ne te comprennent pas, ils ne te cernent pas, tu es un mystère, tu es cette petite fille modèle pour eux et ils se font avoir par la façade que tu abordes. Pourtant, tu n'y mets pas tant d'efforts que ça, ils pourraient facilement s'éveiller et découvrir le pot aux roses, mais ils préfèrent s'aveugler. Comme tous les êtres humains, ils préfèrent penser qu'ils contrôlent tout, même leur progéniture chérie. Ils te disent qu'ils te font confiance, ils ne t'étouffent pas même si tu dois faire le mur pour sortir la nuit. Ton père s'en fout tant que tu es en sécurité, ta mère a l'ultime conviction de tout savoir sur toi. Les idiots, les naïfs, ils sont pleins d'espoirs pour toi, comme si tu allais leur faire ce plaisir. Pas près avoir tellement cherché à te brider, pas après avoir failli faire de toi une sainte nitouche sans une intervention qui s'avéra essentielle, non, non, non. Tu n'auras pas de futur, tu n'as que le présent et tu vivras au jour le jour. Tu te figes dans ton silence, ils ne comprennent pas, ils essaient de te faire voir un psychologue, mais il est trop tard. Tu es trop loin, le rivage n'est plus à portée de vue. Ta barque est déjà à mi-chemin, et tu ne feras pas demi-tour. // Comment ça se passe au lycée ? : Toutes ces bêtises sur le fait que le lycée est un endroit où on empêche toute créativité, avec des cours aussi assommants les uns que les autres... On blâme le système éducatif pour son découragement de l'individualité, on cherche un responsable pour le fait que son enfant n'a pas ce qu'il faut pour être doué en mathématiques... Le lycée. C'est là où toi, telle une délicate rose au printemps, tu t'es ouverte, tu as fleuri, tu a grandi, tu as tout compris. Tu as rencontré les bonnes personnes en fait, celles qui t'ont tout montré, tout fait découvrir. Tu as d'abord ouvert les yeux, ronds comme des billes, sur le monde tel qu'il est vraiment et non comme tes géniteurs ont cherché à te le faire voir. Puis, petit à petit, ils se sont refermés, ils se sont habitués à la lumière, ils se sont également habitués à voir dans l'obscurité de la dépravation. Tu t'es défoulée, tu as troqué tes tenues de petite prude pour des vêtements qui mettent en valeur tes délicieuses courbes, tu as baisé, tu as offert à des garçons, qu'ils soient méritants ou pas, ce qu'il y a entre tes cuisses, parfois, tu as même laissé des filles y goûter, par simple curiosité, pour voir si c'est différent. Tu as expérimenté, tu as tout tenté. Le lycée pour toi? C'est l'endroit où tu t'es trouvée, c'est la dernière vague qui va t'emporter vers la nouvelle terre à laquelle tu appartiens.  




L'obscurité, la lumière qui s'en va. Tu as toujours vécu au grand jour, tu n'as jamais cherché à te cacher, tu n'as jamais eu honte de tes actes, après tout, ils n'étaient pas répréhensibles, ils n'étaient pas condamnables, alors pourquoi en aurais-tu été embarrassée? Tu as toujours montré un sourire poli, un sourire que tu as fini par croire toi-même, un sourire que tu pensais être sincère à force de t'en parer. Pourtant, tu t'es toujours dit que dans la vie, il y avait plus que ça, que ça ne pouvait pas être juste une série de victoires, la quête de la réussite à tout prix. Le tableau qu'on t'a dépeint ne te suffisait plus, il avait l'air faux, il n'en valait pas la peine, alors tu es allée à la recherche de l'original. Au début, tu étais toute seule, tu as commencé par quelques actes de rébellion, tu as arrêté d'étirer tes lèvres à tout bout de champ, tu as grimacé un peu. Tu as même penché pour un air boudeur, mystérieux, tu t'es habillée avec le masque de l'indifférence, de l'impassibilité. Ce masque que tout le monde qui te connaissait avant, mais également qui ne te connaissait pas, a voulu craqueler, fissurer, pour savoir ce qui se cache dessous, comme quoi la curiosité est un bien vilain défaut. L'amour? Pas ton truc, tu as déjà été un être d'amour, ça ne marchait pas pour toi, être ingénue ne t'intéressait pas, te donnait l'impression d'être spectatrice de ta propre existence. Non, la débauche, c'est beau, c'est sexy, ça t'a donné envie de te noyer dans ses méandres. Et c'est arrivé. Il est venu, tu avais quatorze ans, et il est apparu dans ton champ de vision. Tu t'es mordue la lèvre parce que c'est la première fois que tu avais envie d'avoir quelqu'un, pour partager ta couche, pour tenter le sport de chambre. Il était plus vieux, mais d'une immaturité déconcertante. Mais qu'il était alléchant. Tu avais le feu au ventre, le cœur qui battait à une vitesse record, puis tu l'as approché, tu as repris ton sourire, tu l'as leurré, tu l'as utilisé pour changer, pour devenir la personne que tu as toujours voulu être sans te l'avouer. Il t'a fait explorer son monde, il t'a fait goûter à l'alcool et aux drogues, il t'a aussi offert son sexe et ses coups reins. Puis tu l'as quitté, il ne t'apportait rien de nouveau, il était devenu une routine, il avait rempli son rôle et il ne servait plus à rien. Il l'a mal pris, il t'a traité de putain, il t'a dit qu'il voulait te quitter de toute façon parce que tu étais mauvaise au pieu, mais tu sais que ce n'était qu'une façon pour lui de préserver un minimum de son ego.

Te voilà nouvelle, te voilà épanouie. Tu as récupéré ton sourire, mais cette fois, tu es en contrôle, c'est toi qui décides quand le montrer, c'est toi qui choisis. Personne ne te donne d'ordres, tu es indépendante, tu n'as besoin de personne mais ils ont tous besoin de toi. Comme une tornade, tu ravages tout sur ton passage, tu les fais brûler de désir puis tu les jettes dans le fossé où ils se consumeront tous seuls. Tu ne peux pas être blessée, tu ne peux pas être atteinte, tu es au-dessus d'eux, ce n'est pas un complexe de supériorité, tu le sais, et ils le savent. Tu es l’inaccessible, et tu es la seule juge de ceux qui auront le privilège d'un peu de temps. Si tu es toujours bonne élève? Oui, mais tu n'essaies même pas de l'être, c'est naturel chez toi. Tu t'en fous des diplômes, tu t'en fous de ton futur, tu t'en fous de ce que tu feras, tu te laisses guider par le courant, prenant les choix qui te conviennent le mieux quand il y a des embranchement qui se profilent à l'horizon. Tu nages aisément, tu es le requin, tu es le prédateur de ces océans. Tu ne t'attaches pas, les liens sont inutiles, ils sont juste des obstacles. Tes parents ne savent plus où tu en es, tant que tu reviens entière, tant que tu as de bonnes notes, ils s'en foutent, ils vivent dans leur mensonge alors que toi, tu as arrêté de vivre dans le tien. Ta vie vient à peine de commencer, et tu ne veux pas qu'elle finisse.




mohamed / pipelette / dix-neuf ans / c'est quoi ce forum merveilleux?  


Code:
kaya scodelario - esther carvel


Dernière édition par Esther Carvel le Mar 16 Sep - 14:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : peach'
CRÉDITS : submvrine
AVATAR : BLUE.
ÂGE : 18
DATE D'INSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 464

MessageSujet: Re: You need me, I don't need you.   Mar 16 Sep - 10:12

kaya
bienvenue par ici I love you

_________________

((ce soir les étoiles dansent))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You need me, I don't need you.   Mar 16 Sep - 14:25

oh une deuxième kaya!!!
bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You need me, I don't need you.   Mar 16 Sep - 15:42

kaya.
c'est dommage de faire de la concurrence à quelqu'un, mais bon.
bienvenue parmi nous, j'aime beaucoup le pseudo.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : BouhDah (orphée)
CRÉDITS : peayne.
AVATAR : hattie watson
ÂGE : 16 ans.
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2014
MESSAGES : 412

MessageSujet: Re: You need me, I don't need you.   Mar 16 Sep - 18:19

bienvenuuue sur PA !

_________________
ON NE CHANGE PAS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You need me, I don't need you.   Mar 16 Sep - 18:20

Merci beaucoup à vous 4.
Pour la concurrence, nous sommes en train d'en discuter.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You need me, I don't need you.   Mer 17 Sep - 19:22

Sheeran
bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : NEPT237/KELYNN
CRÉDITS : MARIE
AVATAR : JACK KILMER
ÂGE : DIX-SEPT ANS
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2014
MESSAGES : 1182

MessageSujet: Re: You need me, I don't need you.   Ven 19 Sep - 19:09

tout est parfait
je te valide, amuse-toi bien I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You need me, I don't need you.   

Revenir en haut Aller en bas
 

You need me, I don't need you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: FICHES-