AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BRILLE (victor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: BRILLE (victor)   Dim 14 Sep - 14:04



Je regarde mes poings serrés, mes yeux qui se ferment lentement sur le monde, comme des volets. Dans mon casier, un papier. Avec toujours cette même phrase méchante qui fait pleurer des yeux, rire mauvais. retourne dans ton pays. Mais c'est ici, mon pays ? Non.
N o n, c'est pas là, Loïse. Dans ton pays, il fait beau du bleu sur le visage des gens, il fait chaud sur le corps rouge. Alors qu'ici, la rage lézarde les murs, le haine s'incruste dans chaque pore de peau.
Ici, il fait pas beau dans le coeur. Il fait gris, c'est un monde sans couleurs. Avec des pantins en noir et blanc.
Maladroitement, je chiffonne le papier, laisse l'encre baver, s'effacer, courir après les mots. Les maux. (bien fait)
La faim cisaille mon estomac, il reste des morceaux de brume dans mes yeux. Mon ventre chante à la faim. A la fin. Et mes pas vont vers la cafétéria.
Les papiers dans le casier, c'est même plus drôle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Dim 14 Sep - 14:15

midi déjà
c'est un peu l'heure de torture, l'heure qui me ravage, qui me tue un peu. elle blesse à coups de fourchettes et de couteaux à bout rond. et puis c'est pas drôle aujourd'hui c'est steak haché purée alors je vais pas pouvoir compter les grains de riz pour faire s'écouler le temps...
je picore dans mon assiette et je regarde
je regarde les jolies et les un peu moins jolies filles qui rient beaucoup entre elles, qui se murmurent des secrets et des messes basses devant leurs copines. plus loin c'est les garçons, les garçons en bande, les garçons sûrs d'eux, les beaux garçons, les caïds de la cour de récré et leurs rires gras qui explosent dans la cantine
avec des yeux vides je contemple tout ça
j'essaie de sourire à certains visages mais ils ne me voient pas
je lis le nombre inscrit au fond de mon verre, de peur d'y voir un zéro. je respire plus tranquillement quand je vois qu'il y a écrit "54".  j'aimerais bien leur dire à mes couverts, j'aimerais bien que quelqu'un vienne s'asseoir enfin à côté de moi, pour la première fois
que quelqu'un me demande "est-ce que je peux m'asseoir à côté de toi ?"
pour la première fois

(hj: le choix de la musique jtm)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Dim 14 Sep - 14:33

Et j'ai peur.
Parce que j'entends de partout la voix des jolies fleurs dans la grande salle.
Le bruit des fourchettes/couteaux qui s'entrechoquent, les blagues pas si drôles que ça des filles/garçons à la con. Et y a cette voix dans ma tête qui me dit trouve toi quelqu'un, reste pas comme une idiote avec ton plateau à moitié vide.
Mais j'ai pas besoin de quelqu'un, qu'on me tienne la main, de dire t'as fais quoi aujourd'hui ? rien, rien de spécial.
Sauf que.
Une silhouette qui se décompose. Un garçon. Encore un.
Tout seul. D'habitude, ils sont à plusieurs, avec la capuche de leur sweat baissée jusqu'au menton, à faire les fières le derrière posé sur la table (alors que normalement ça doit être sur une chaise)
Mon regard lentement s'échoue sur son visage. Mes yeux embrassent ses joues, glissent sur les veines de ses mains, se perdent sur cette immensité.
Des noeuds se font dans mon ventre, si ça continue plus aucun aliment ne pourrait passer. Je serais obligée d'avoir des tuyaux dans le nez, dans la gorge, pour m'alimenter. Et ce serait dommage.
- salut.
Est-ce que c'est comme ça qu'on commence une discussion ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Dim 14 Sep - 16:27

Je mâchouille une pomme de terre, les yeux plantés dans le néant.
Je pense au chat et je pense à maman. Je pense aussi que j’aimerais être un chat, qui se contente de manger sans attendre que quelqu’un vienne s’asseoir à côté de lui pour partager une heure de la journée.
Et puis je pense à maman qui a déjà tout réussi dans la vie, un homme qui l’aime, un enfant, une maison et un travail, et le bonheur en plus.
La chance…
Et puis quelqu’un parle, quelqu’un dit salut. Attendez, quelqu’un ME parle, quelqu’un ME salue. Je reste à fixer la fille, les yeux gros comme des planètes, le cœur qui bat comme un dingue, et puis j’ai chaud aux joues, j’ai très chaud aux joues.
(au moins une minute passe, fond sonore : les rires les voix le bruit affreux des couverts contres les assiettes)
Bonjour, je dis. Les lettres se bousculent et au final ça ressemble plutôt à « bnojuor ». Je prends une profonde inspiration. Tu… tu peux t’assoir si tu- si tu veux. Je tente un sourire qui ressemble à une gamelle sur bitume (mais je crois qu’elle est gentille puisqu’elle est venue jusqu’à ma table).
Elle est jolie avec ses yeux océan et ses cheveux cascade.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Dim 14 Sep - 16:57

J'arrive toujours pas à me faire au lycée.
Voir toujours les mêmes têtes fracassées, les mêmes pétages de plombs, les mêmes mots d'amours (pas moi évidemment). Ces filles habillées trop court, trop ci et pas assez ça, ces garçons qui fument derrière les vestiaires, qui sentent la guerre et la colère.
Mais devant ce garçon-là, je me sens tremblante, avec les jambes instables et la tête qui se noie dans la purée.
Et quand il ouvre la bouche, les mots se trompent de sortie. Le a ricoche sur le o, le u roule sur la langue, cacophonie de lettres.
Il y a un sourire trop grand pour son visage qui apparaît, j'ai l'impression qu'il m'éclaire avec ce geste. Je me sens façon lumière.
J'ai envie de faire demi-tour. Ça fout la trouille, d'être socyable - non, pardon, so-cia-ble.
Respire. Respire. Ça va passer.
Je le pousse légèrement pour m'asseoir à côté de lui, pour poser mes bagages et reprendre mon souffle, comme un plongeur avant de sauter dix mètres, ou une voiture avant d'enclencher la vitesse supérieure.
La mienne, elle est déjà à son maximum.
- loïse. moi, c'est loïse.
J'ai même plus faim.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Dim 14 Sep - 18:28

Elle me pousse un peu moi j’avance pour pas la gêner pose son plateau à côté du mien puis s’assied finalement.
Wow je suis tout crispé sur ma chaise. J’ai les doigts très serrés sur ma fourchette ça me blanchit les phalanges.  Puis je me décide à lâcher mes couverts et je pose mes mains sur mes cuisses, sous la table. Je regarde à l’opposé de ma nouvelle (et première) compagne de table.
Puis elle se présente, sa bouche prononce son nom. Loïse, elle, c’est Loïse. Bon là j’ai plus trop le choix je suis quand même obligé de la regarder. Victor, je dis. Je souris encore, pour faire bonne impression mais surtout
surtout
parce que je suis content.
Tu sais, (je commence) c’est la première fois que quelqu’un mange avec moi à la cantine alors euh… merci. Joues brûlantes couleur lave.  Yeux qui brillent qui remercient très fort. Honnêtement si j'étais extraverti ou un peu cinglé je l'aurai peut-être prise dans mes bras jusqu'à l'étouffement et je lui dirai merci merci merci merci.
J'ai envie faire un doigt d'honneur à ma copine la solitude. Va-t'en vilaine.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Dim 14 Sep - 18:42

Il se décale un peu pour me laisser de la place. J'ai l'impression de peser trois tonnes.
Il serre les doigts et je le vois qui se ramasse, trébuche, se cogne.
Il doit se faire sacrément mal dans la tête (et dans le corps). Il tourne la tête, me regarde même pas. Moi aussi, je peux faire ça. Moi aussi, je peux me tourner et puis dire mange ta purée.
J'ai pas envie de le laisser, avec ses yeux qui brillent comme si il allait pleurer, et ses joues rouges. On dirait qu'il vient de courir un marathon, mais non, il vient juste d'avoir pour la première fois quelqu'un à côté de lui.
Il parle et sa voix me dit merci, de, manger, avec, moi.
- pourquoi tu manges pas chez toi, alors ?
Sourire sur mes lèvres.
Peut-être que je devrais me taire/sourire/manger en me forçant. Mais la curiosité me pique la gorge.
Victor. v i c t o r. Comme fort.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Lun 15 Sep - 17:16

La gentille fille – Loïse, elle me demande pourquoi je mange pas chez moi. Je fronce les sourcils, les yeux fixés sur mon assiette à peine entamée et déjà froide. C’est que j’habite un peu loin du lycée et puis mes parents m’ont jamais appris à cuisiner alors… c’est que c’est plus pratique pour tout le monde de m’envoyer ici, tu comprends, je dis.
Je sens ses yeux posés sur moi. J’ai l’échine toute courbée.
Je me sens pas vraiment à l’aise et pourtant elle est là, elle fait des efforts avec ses sourires étoilés sur son visage et ses dents toutes blanches et ses tentatives de blague.
Je me décide enfin à la regarder. T’es toujours gentille avec les gens que tu connais pas ? je lui demande. Et je me dis qu’il y a beaucoup de personne qui devrait être comme elle. Je veux dire, prendre la peine de dire « bonjour » ou « salut » ou n’importe quoi
et sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Lun 15 Sep - 18:00

Il me parle en langage codé. (enfin j'ai l'impression). Parce que les sons arrivent bizarrement dans mes oreilles, j'entends plus pareil. J'ai les cordes vocales qui rougissent, l'effort qui brûle les joues (déjà rouges).
Ses mots me font voyager (un petit peu). Un victoravion, avec les bras en ailes et la tête dans les nuages. Un transport qui va plus vite que la lumière, retourne la galaxie, met pluton à l'envers.
- oh d'accord. je dis simplement.
J'ai l'impression que l'avion va se crasher, piquer du nez, fouler la terre.
allô loïse, ici le monde.
- c'est une question piège ?
Je sais pas. Peut-être. Ironie/simple question.
- et puis tu sais je regarde son assiette encore pleine, la purée qui fait peine. j'comprends. c'est pas vraiment bon ce qu'on mange ici. si tu veux, je peux t’apprendre à cuisiner, même si ça doit pas être l'activité du siècle.
Je parle, et j'écoute à moitié ce que je dis. J'hoche la tête de temps en temps, oui, oui, pour faire comme-ci, pour faire semblant.
- oh fait, salut. je pense pas te l'avoir dis, alors voilà.
Parce que je suis déjà ailleurs, dans le victoravion.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Lun 15 Sep - 18:19

Et puis elle se met à parler, à parler.
Petit moulin à paroles qui s'arrête jamais de tourner. Mais moi j'aime bien, j'aime bien quand elle meuble la conversation, ça devient moins compliqué pour moi. Ça me permet de me reposer un peu et j'arrête de paniquer pour rien.
Elle demande si c'est une question piège et je secoue négativement la tête, sourcils froncés, très sérieux. Puis elle me propose de m'apprendre à cuisiner et tout et ça me fout encore le feu aux joues (oh là là il faut vraiment que j'arrête d'être mal à l'aise et d'avoir chaud comme ça sinon je vais finir par tomber dans les pommes (ou plutôt dans la purée)). Oh euh bah oui ça me ferait plaisir, je lui réponds avec une tentative de sourire en plus.
Et puis elle dit salut, je pense pas te l'avoir dis, alors voilà. Je la regarde, et je ris.
Mais tout doucement. Rire feutré. Rire de souris. Rire qui s'étrangle un peu. Rire tout rouge. Rire feu aux joues. Tu me l'as dis en arrivant à la table, c'est pas grave, je réponds.
J'étais sérieux pour ma question de tout à l'heure. C'est que- c'est que personne a jamais été aussi gentil avec moi, je marmonne. Vite, vite
je regarde la purée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Lun 15 Sep - 18:36

Je regarde mes doigts, mes bras, et lentement, j'ai honte.
J'ai envie de cacher ma tête sous la table, de plus sortir, d'attendre que tout le monde soit dehors, et puis dormir (un peu) pour me reposer (beaucoup).
Moi qui parle peut-être trop, moi qui m'en veux d'un seul coup, comme ça, pouf, loïse fait gaffe.
Faut trouver les bons mots, comme les jeux qui passent à la télé, où y a toujours ce type barbu qui gagne à la fin. Sauf que je suis pas barbu, et que je gagne presque jamais, avec les garçons. Surtout avec les garçons.
Je prends le couteau, et doucement, je m'amuse à le laisser glisser entre mes doigts à plats. Comme quand j'étais petite et qu'on devait faire de plus en plus vite. J'ai toujours eu peur de perdre mes doigts, que le couteau dérape et l'arrache d'un seul coup.
Mais j'ai toujours mes dix doigts, et je me sens bête. Je pense tellement fort que j'ai l'impression que victor entend mes pensées.
Alors doucement, je me murmure intérieurement de la boucler.
Je me tourne enfin vers lui et le regarde (même si sa jolie tête me boude toujours). De profil, on dirait une étoile. Sauf qu'il a pas du en voir assez pour briller comme il faut.
Et puis ses lèvres qui rigolent, doucement, comme si elles avaient peur de ne plus exister après cet éclat de rires silencieux.
- bon et bien derien d'être aussi gentille avec toi.
Tape avec le coude, qui touche le sien, sourire sur la bouche qui brille comme mille paillettes.
- mon père trouve que mes gâteaux ont un goût de baisers sous les étoiles.
Je lui en ferai goûter, pour qu'il puisse mieux briller.
- tu manges pas ?
tais-toi
joli coeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Mer 17 Sep - 9:37

Je regarde Loïse ou plutôt ses mains qui jouent à faire semblant de se couper les doigts. J’ai les sourcils froncés (inquiétude). J’voudrais pas d’un bain de sang ici, juste là, à côté de moi. Je supporterai pas. J’ai le cœur trop fragile pour la douleur.
Et puis les yeux –mes yeux- retournent fixer la bouillie pâle qu’est la purée. Je fais remuer ma fourchette dedans sans réelle conviction, la bouche muette, le corps mou.
Elle dit de rien d’être aussi gentille. Son coude cogne le mien et on se sourit comme des enfants. Mais je ne sais pas si elle se rend compte. De l’immensité de la chose, de son attitude envers moi. Ça me bouleverse un peu, c’est qu’on m’a jamais habitué aux attentions gentilles et gratuites. Je suis une cible facile. Du genre qu’on enferme dans les toilettes pour rigoler, celui qui se prend des claques dans la nuque toujours pour rigoler, qu’on pousse dans les couloirs encore pour rigoler…
Je suis désolé. Je m’excuse.
Mais je trouve pas ça très drôle.
Elle me dit que son père trouve que ses gâteaux ont un goût de baisers sous les étoiles. J’ouvre les yeux (étonnement). Ah bon, je dis. C’est un peu drôle comme comparaison, mais je veux bien essayer, parce que moi j’ai jamais essayé ça, embrasser sous les étoiles… Enfin, goûter l’un de tes gâteaux, un jour… Euh bah oui, pas l’embrasser sous les étoiles elle, enfin, ça fait trop peur et puis-
Elle me dit « tu manges pas ». Je fais non de la tête. J’ai pas très faim. Tu veux ma part ? je demande. Je pousse un peu l’assiette vers elle, du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Mer 17 Sep - 14:54

Je tape, je tape entre mes doigts et ça résonne contre les murs. Enfin j'ai l'impression. Je croise mes mains, finalement, le pouce gauche qui joue avec le droit, comme un morceau de piano.
Je tourne les yeux vers son visage, on aimerait y déposer mille baisers.
Il a les yeux étonnés et les sourcils froncés. Je me dis que ça lui va pas, l'air inquiété/surpris, qu'il ferait mieux de sourire parce que c'est comme un joli maquillage. Pas trop vulgaire, surtout. Parce que sinon, avec ça, il va attirer du monde - du genre des jolies filles et puis des garçons. C'est pas que je suis égoïste.
C'est juste
que
voilà
J'essaye de suivre sa voix invisible, ses mots égarés, qui tombent sur son plateau, je les vois.
Des phrases, des noms, et puis tout ça qui fait que j'aime bien quand il parle.
- non mais de toute façon je suis sûre que c'est pas vrai, parce que mes gâteaux ils sont toujours cramés ou quelque chose dans ce genre. je pense qu'il aime bien quand je m'implique dans une activité.
Je marque un temps, une pause, pour faire comme-ci je reprenais mon souffle. Comme un acteur avant l'entrée en scène. Comme un plongeur avant un saut de dix mètres de hauteur.
J'ai l'impression de sauter de quarante mètres, avec un plat à l'arrivée, qui brûle le corps la peau, qui mange les yeux.
Victor, il pousse son assiette vers moi tout doucement comme ça, en un seul mouvement. Comme si c'était le jeu de la bombe, où il faut la jeter à l'autre pour éviter d'exploser.
Peut-être qu'il aime pas manger
(ou qu'il a pas faim, juste ça)
Tête qui part de gauche à droite. Non merci, je dis. C'est pas très bon.
(et j'ai pas faim, moi aussi. je préfère me cramer avec mes gâteaux pas très bons.)
- tu fais quoi après ?
après les cours
après le repas
après la vie ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Mer 17 Sep - 17:16

Puis Loïse elle dit qu’elle est sûre que c’est pas vrai, pour ses gâteaux, qu’ils sont cramés et tout ça, que c’est son père qui dit des belles choses sur ses gâteaux. Ça me fait sourire un tout petit peu.
Moi je pense qu’ils ont vraiment ce goût là, ses gâteaux. En général les papas ne mentent pas à leurs enfants, ou alors c’est pas des bons papas. Pourtant j’en suis sûr et certain que ses gâteaux sont super bons. Et puis ça veut rien dire, qu’ils soient cramés. C’est pas parce qu’on est pas beau à l’extérieur qu’on n’est pas beau à l’intérieur. Enfin, je pense que sur Terre on doit être un milliard à être des gâteaux cramés. Un peu bancals, un peu pas comestibles à l’extérieur… Et pourtant on est des paquets surprise à l’intérieur.
(je dis « on » mais moi je suis un gâteau pourri de partout, du genre on a oublié quelques ingrédients et on l’a laissé brûler dans le fou volontairement)
Je ne réponds rien.
Elle refuse mon assiette pleine de purée/de viande en pagaille. Elle me demande ce que je fais après. Je la regarde, un peu étonné, et je hausse les épaules. Je vais aller en cours et après je vais rentrer chez moi… pourquoi ?
Et prendre un goûter.
Et faire mes devoirs.
Et regarder la télé.
Prendre ma douche, manger.
Lire un peu et dormir.
Peut-être rêver, aussi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Jeu 18 Sep - 20:48

Mon papa, il a pas inventé l'eau chaude, les sourires, le rire qui éclabousse, les coeurs chauds. Mon papa, c'est pas le plus beau, ni le plus gentil. Parfois, on aimerait l'enfermer dans une boîte, et jeter celle-ci dans un fleuve. Parfois, on aimerait l'embrasser, le cajoler, lui dire petit papa t'en fait pas. Parce que mon papa, il réussit à me rendre heureuse, et c'est je crois la plus belle des façons de dire je t'aime loïse.
Oups..
Je déraille..
Les gâteaux. Voilà, je parlais de gâteau. Un jour peut-être, je réussirai à faire un bon gâteau au chocolat avec des étoiles roses comestibles dessus.
Et ce jour-là, je serais capable de tout réussir, parce que si tu réussis un gâteau bah tu réussis tout. T'es même capable de te faire des amis garçons et amies filles, de sortir dehors sans avoir l'air con et de manger avec des gens à midi.
Ma fourchette fait des ronds dans la purée puis des traits et encore des ronds. Mon repas est devenu une oeuvre d'art. (Trop abstraite.)
Victor hausse les épaules. On dirait que tout son corps se soulève. Un haussement/victor, avec la tête qui part de gauche à droite et la bouche à l'envers, le visage de traviole. Mais c'est pas grave, il perd pas son charme. Au contraire, il a l'air de briller comme un feu d'artifices.
Explosion. boum. plus de victor.
- comme ça.
Comme (rien)
J'ai une idée dans la tête, qui court qui fait des bonds incontrôlés, qui me demande de sortir, d'exploser sur le visage de victor, de le peindre en mauve, de le rendre tremblant, avec les jambes en purée.
- j'ai envie de goûter aux gâteaux qui ont un goût de baisers sous les étoiles. je marque un temps, une pause dans ma bouche. y a pas d'étoiles, mais au pire c'est pas très important.
Si il veut, je peux lui apprendre à en faire des gâteaux-cramés-pas-bon-mais-qu'on-mange-quand-même.
Si il veut
évidemment
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Sam 20 Sep - 13:03

Je pense à tout ça.
La cuisine, Loïse et puis mon papa. Ma maman aussi. Je pense que j’aimerais bien savoir cuisiner, mélanger des ingrédients et faire sourire le monde. Avoir l’impression de faire quelque chose de bien et de bon. Apporter des mots gentils. Pitié pas de bagarre. Je pense aussi à Loïse et je me dis qu’elle est vraiment très gentille. Peut-être que je devrais l’inviter à la maison et qu’on fera un gâteau parfum-de-baisers-sous-les-étoiles. Est-ce que ça veut dire que c’est comme manger du ciel ? Et les nuages et le soleil ?
oh
Il faut vraiment que j’essaie alors. Je peux pas rater ça. Je pense qu’après on doit avoir la sensation de voler ou d’être mort. Les deux, peut-être. Et je pense à papa qui dit toujours « on est fiers de toi » le nez dans son journal ou dehors à fumer sa cigarette. Peut-être que quand il dit « on » il parle même pas de lui ni même de maman
ni même du chat
Elle dit qu’elle a envie de goûter aux gâteaux et tout ça. Je la regarde avec les sourcils un peu froncés. Parce qu’elle dit qu’il y a pas d’étoiles mais c’est pas grave. Pourtant moi je veux savoir ce que ça fait de manger la nuit. Est-ce que ça veut dire qu’elle a envie de m’embrasser ?
ou de faire des gâteaux ?
quoi
non
Tu veux qu’on fasse un gâteau ? Je lui demande. Avec les dents qui se découvrent sous un sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Sam 20 Sep - 19:45

Victor, il ressemble à un dessin. Avec des arbres qui mangent le ciel, des étoiles en fleurs, des fenêtres triangles, un chat sur la cheminée, la lune sur le plancher. S'il dessinerait un dessin, ça ressemblerait plutôt à ça.
Sauf que c'est trop abstrait pour moi, les brouillons et les esquisses.
Je repousse mon plateau presque vide. Fourchette couteau cuillère s'entrechoquent dans un bruit métallique. Un bruit qui fait clic clic, comme la sonnerie ou comme une sirène de pompier-pour-les-coeurs.
Victor, revenons à lui, au lieu de s'écorcher sur des dessins/papier.
il dit « tu veux qu'on fasse un gâteau ? »
Oh, j'ai tellement envie de faire pleins de choses.
Comme..
Comme...
Manger le ciel, poser la tête sur un nuage, éteindre le cosmos, souffler sur les gens.
Et puis sur son visage lentement se dessine un demi-sourire. Une tâche de bonheur sur les lèvres. Les garçons. Ils peuvent vous rendre dingue rien quand souriant.
J'aimerai parler couramment le langage victor, parce qu'entre ses sourcils froncés et ses sourires gênés, je comprends
plus
rien
Mais j'ai juste envie de faire un gâteau, oui. Et de le manger sous de fausses étoiles. Et d'embra...
Non..
Zut..
Désolée..
- si t'as faim, évidemment. ce serait bête d'en faire un et puis de le regarder. à part s'il est beau et qu'on a pas envie de le manger.
Je prends sa main/radiateur (elle est toute chaude) et je lui souffle.
- tu sais fabriquer des étoiles ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   Mer 24 Sep - 14:56

Elle me fait comprendre que c’est d’accord pour le gâteau, mais seulement si j’ai faim. Je crois qu’on a toujours faim de gâteau, de toute façon. Enfin, ça s’appelle la gourmandise, ce truc-là…
Puis elle me prend la main. Je la regarde avec des yeux immenses, presque apeurés. Le cerveau en mode panique qui hurle « oh là là mais qu’est-ce qu’elle fait pourquoi faut pas me toucher moi faut pas ». Et elle me demande si je sais fabriquer des étoiles.
Tout doucement, pour ne pas la vexer ni la blesser, je retire un à un ses doigts. C’est que déjà que je suis pas à l’aise, alors là c’est encore pire avec sa peau sur la mienne, ça me donne envie de partir en courant et de me terrer quelque part, loin du monde, loin de tout.
Je prends une grande inspiration.
On peut en faire un, je dis. Je sais pas fabriquer d’étoiles, par contre. J’suis pas vraiment doué en quoi que ce soit, alors me demander de fabriquer des étoiles… C’est comme me demander si je savais fabriquer un morceau de lune et- et non, je sais pas…
Joues rouges.
Je me sens tout nul
à pas savoir fabriquer d’étoile.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BRILLE (victor)   

Revenir en haut Aller en bas
 

BRILLE (victor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fauteuil] 123 by Victor BOEDA
» [Lampe modulaire] Sprig Lamp par Victor Vetterlein
» [Suspension + lampe à poser] Trash Me par Victor Vetterlein
» Brille-plantes pour feuillages
» [ Mobilier Gonflable ] KUKI & MAKI par FUGU® x Victor BOËDA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-