AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 confessions (jun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: confessions (jun)   Sam 13 Sep - 20:32



    Il est caché dans un coin, un livre dans les mains. Il pensait qu'on lui foutrait la paix ici mais non ; y'en a qui disent qu'il vaut mieux qu'il dégage de là parce que le papier, ça brûle vite. A l'idée que tout parte en fumée, il est parcouru de frissons et Pyro a envie de pleurer. Et ça fait mal dans son cœur. Et ça sent la fumée même si c'est pas vrai. Et ça picote partout et ses mains sont moites. Il prend son vieux téléphone pourri et défoncé, il envoie « SOS » à sa psy. Il est prioritaire dans ses patients, ça rentre dans le programme de réinsertion. A y penser, Pyro tripote son bracelet qui étouffe sa cheville. Pyro se chuchote de se calmer, doucement, presque poétiquement.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : COLD BLOODED. (coralie)
CRÉDITS : CLASS WHORE.
AVATAR : CAMILLA CHRISTENSEN.
ÂGE : 16 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
MESSAGES : 137

MessageSujet: Re: confessions (jun)   Sam 13 Sep - 23:27

papa et maman disent tout le temps : n'importe qui peut aller chez le psy, tout le monde devrait être suivi, c'est pas que pour les fous, loin de là. ils disent ce n'est pas que pour les fous, loin de là. mais quand Jun parle à Joe, mais quand Jun raconte qu'elle aime bien la petite schizorexique du mardi soir, alors papa fronce les sourcils.
et le soir, entre le fromage et le dessert (sans sucre, sans gras pour papa, il a le corps en colère, trop de colèstérol), il glisse l'air de rien : tu sais Jun, tu devrais pas traîner avec ces gens-là. c'est pas un gars / une fille pour toi.
tout le monde peut aller chez le psy mais il y a les gens comme eux et les gens comme nous.
Jun préfère pas écouter ce que papa raconte entre le fromage et le dessert, de toute façon son régime lui monte à la tête (y a pas de colèstérol dans le chocolat qu'il cache dans les tiroirs de son cabinet ?).
elle devrait pas voir ces gens-là et lui il devrait pas manger ces choses-là.
alors Jun n'écoute pas et fait de Pyro son bout de chocolat.
il se noie un peu, entre les livres, il a le corps panique. c'est pas la première fois qu'elle le voit comme ça mais (comme à chaque fois) sa poitrine se serre jusqu'à ce qu'elle ait le cœur tout essoré et le ventre noué.
elle s'avance vers lui sans un bruit, ses pas cotons sur le sol de la bibliothèque, se penche et pose un baiser sur sa joue (doucement).
(doucement) elle murmure coucou toi.
(doucement) elle s'assied à côté et écarte un peu le livre
(doucement) elle demande (elle affirme) ça va.

_________________


Dernière édition par Jun Devéria le Dim 14 Sep - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: confessions (jun)   Dim 14 Sep - 9:25



    Il sent l'effluve d'un baiser sur sa joue et un parfum fleuri agréable ; ça le sort de sa torpeur, de sa bull fugace de panique dans laquelle il vient de se confiner. Il ne répond pas même s'il sait que c'est malpoli et qu'elle est gentille, qu'aux gentilles, il faut répondre. Pyro, les yeux ébahis, la regarde et secoue très très vite la tête de gauche à droite. Non, ça va pas. Cela fait mal à la poitrine, à gauche, là où quand il pose la main, il sent un petit monstre emprisonné qui ne demande qu'à sortir mais qui vit quand même moins bien qu'avant toute cette histoire. Nerveux, Pyro tripote sa cheville mais il fait attention à pas tripoter trop fort parce que s'il le fait, peut-être que ça va se détacher par accident et qu'il va encore retourner en prison, par accident. Il ne veut pas. Et sans s'en apercevoir, les yeux toujours plongés dans les siens, Pyro se rend compte que des larmes coulent sur ses joues avec tellement d'intensité qu'on dirait qu'elles veulent effacer ces tâches de rousseurs. « Tu crois que je peux mettre le f-f-feu, ici ? ». Pyro a peur. Même s'il n'a rien pour allumer un feu, avec un surnom pareil, peut-être qu'il peut mettre le feu par la pensée ?



Revenir en haut Aller en bas


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : COLD BLOODED. (coralie)
CRÉDITS : CLASS WHORE.
AVATAR : CAMILLA CHRISTENSEN.
ÂGE : 16 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
MESSAGES : 137

MessageSujet: Re: confessions (jun)   Dim 14 Sep - 17:44

il y a Jun, sa bulle, le coton, le blanc, la soie. il y a la soie, la fragilité, le silence, le calme.
et le reste.
et ces choses-là, qui vont avec ces gens-là. la douleur, l'angoisse, le mal.
tout ce qui secoue le corps frêle de Michael, toute la tempête qui semble le bouffer. Jun le découvre avec lui, Jun le prend dans la tête. ça lui en fout plein les yeux, ça crochète son cœur à coup de ré-a-li-té.
là, entre les livres, dans la bibliothèque.
elle a le regard calme et le visage serein, elle autopsie le stress qui empoigne son cœur sans s'emballer,
sans rien laisser s'emballer.
Michael joue avec le bracelet qui le retient à la Terre, avec le bracelet qu'on lui a offert pour dire on t'a vu, on te suit, tu peux voler oiseau migrateur, on saura toujours où tu es. Jun comprend pas trop pourquoi les hommes collés à la Terre ressentent le besoin d'enlever la liberté de ceux qui savent voler.
elle prend sa main et glisse ses doigts entre les siens, comme maman fait parfois. elle l'observe et essaye de ne pas sentir ses lames couler acide sur son cœur à elle. la seule chose qui prend feu, c'est toi. elle le pense fort mais ne dit rien, elle ne voudrait pas lui faire peur, à l'homme-oiseau, à l'oiseau-flammes.
alors de son autre main elle vient essuyer ses joues rougies et elle lui sourit encore un peu. elle murmure de sa voix d'enfant mais non, mais non Michael, tu crains rien, personne ne craint rien. respire, doucement.
doucement elle dit,
doucement.
elle sourit et serre ses doigts dans les siens, elle dit encore : la seule chose que tu peux faire c'est te noyer, alors arrête de pleurer.
on pourrait éteindre tous les incendies du monde avec les torrents qui coulent de tes yeux, petit homme-feu.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: confessions (jun)   Dim 14 Sep - 18:08



    C'est la seule qui prend la peine de l'appeler Michael. Ici, les élèves l'appellent Pyro et les professeurs, Leist. Ouais, Pyro, c'est un prénom d'usage mais c'est un prénom étouffant qu'il a fini par détester parce qu'il définit ce qu'il est. Pyro-mane, phobe. Il serre fort la main de Jun et ferme les yeux sous son toucher. Pyro passe sa main dans ses cheveux. « Ça fait quand même moins mal de se noyer que de brûler », qu'il dit. Et il le sait pour avoir testé les deux. Plusieurs fois, dès qu'il a commencé à manipuler le briquet, sachant à peine lire, il a passé ses doigts trop près de la flamme. Plusieurs fois, ça sentait le roussi parce qu'il se brûlait. Plus récemment, il a tenté plusieurs fois d'arrêter de respirer dans la baignoire, immergé sous l'eau, jusqu'à ce que ça fasse mal dans sa poitrine. « J'ai déjà essayé de me noyer, Jun. J'ai fermé les yeux très très fort en plongeant dans la baignoire mais je crois que le feu qui bouillonne en moi m'a fait resurgir de l'eau comme une irruption volcanique ». Doucement, Pyro dépose sa tête sur l'épaule de la jeune femme, en caressant sa paume avec son pouce, pour se rassurer.



Revenir en haut Aller en bas


avatar

PSEUDO/PRÉNOM : COLD BLOODED. (coralie)
CRÉDITS : CLASS WHORE.
AVATAR : CAMILLA CHRISTENSEN.
ÂGE : 16 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 09/09/2014
MESSAGES : 137

MessageSujet: Re: confessions (jun)   Dim 14 Sep - 19:14

 c'est comme tenir une bombe du bout des doigts. un mouvement brusque, une parole en trop, et il explose.
et elle avec.
si elle l'ose le secouer, s'il ose trop parler, il risque l'écorcher. lacérer sa poitrine à coup de confessions, de vie un peu trop vécue, de sentiments qu'elle n'oserait pas même imaginer.
alors c'est doucement qu'elle lui parle,
alors c'est doucement qu'elle l'écoute, qu'elle accueille ses mots tranchants, ses mots qui rien qu'à eux existent plus, vivent plus fort que la poupée-enfant.
elle garde les yeux grands ouverts pour ne pas trop imaginer, pour ne pas trop ressentir. sa main libre encore un peu humide des larmes essuyées vient se glisser dans les cheveux-fous du garçon anxieux.
comme maman fait quand elle a de la fièvre et qu'elle risque les cauchemars.
cauchemars. c'est ce qui semble hanter Michael.
les monstres-flammes, les incendies-terreurs.
et si c'était ça, la vie ?
elle a la voix des réveils paisibles, des soirs au coin du feu. elle parle, elle raconte pour éteindre le brasier dans le cœur de l'oiseau, « faut pas arrêter de respirer Michael, faut pas vouloir disparaître. personne ne se brûlera, personne ne se noiera. promis. » elle sourit dans son murmure, elle sourit pour qu'il l'entende, qu'il le sente, jusqu'à son cœur en cendres. « tu devrais voir comme t'es beau quand tu vis. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: confessions (jun)   Lun 15 Sep - 6:37



    Il se laisse aller, il se laisse consoler comme un enfant en bas âge dépendant de sa mère. Sa mère à lui n'est plus là. Elle n'est même pas venue à son procès. Il y a eu son père mais ça n'a pas servi à grand chose. Il était là pour dire combien ça pouvait être dangereux d'avoir un fils qui joue avec le feu. Il l'a trahi. Pyro le voit comme ça. Il se souvient de ses propos qui résonnent en boucle dans sa tête : je n'ai plus de fils. Je n'ai plus de fils comme on dit qu'on ne veut plus de ce vêtement ou de cet accessoire. Cela a fait mal. Encore plus mal que quand les policiers sont venus le sortir du lit pour l'écraser contre le mur et lui enfermer les mains dans un carcan de ferraille trop serré. Il lâche sa main pour pouvoir mieux essuyer ses larmes. « Pourquoi t'es toujours aussi douce, aussi délicate, Jun ? Pourquoi t'es jamais en colère ? Tu as pas peur d'exploser à force de tout retenir et d'être que gentillesse ? »




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: confessions (jun)   

Revenir en haut Aller en bas
 

confessions (jun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Confessions intimes: Audemars Piguet Royal Oak Diver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-