AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le ciel ne sera plus jamais aussi noir qu'il n'est aujourd'hui. (jeff-muette)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: le ciel ne sera plus jamais aussi noir qu'il n'est aujourd'hui. (jeff-muette)   Jeu 11 Sep - 9:18

jeff.
j.
e.
f.
f.
avant, ça sonnait un peu comme quelque chose de mélodieux malgré son air injurieux. aujourd'hui, ça sonne comme pardon, comme "rends-moi ce que tu m'as volé", des deux côtés.
chris, elle sait. tout. ce qu'elle a fait, ce que l'aînée a fait.
l'argent laissé sur la table. le téléphone qui sonne, jeff qui décroche et qui murmure à la véritable aînée qui les a lâchées. qui finalement raccroche pour laisser à la cadette le soin de décrocher à nouveau lorsque la sonnerie retentit une fois encore.
mais surtout, elle sait ce qu'il s'est passé. les rumeurs vont bon train au lycée. et la cadette, elle enrage. elle essaie de se dire que c'n'est pas vrai. qu'elle, elle est comme tout le monde et qu'elle passe aussi son temps à colporter de fausses rumeurs pour faire bouger un peu le bahut trop insipide.
mais là, elle arrive pas à se faire entrer ça dans le crâne.
tout ce qu'elle entend c'est : archi et jeff se sont embrassés. avec la langue. et ils ont disparus. ensemble. p'têtre qu'ils ont couché ?.
tous ces énergumènes se retournent sur le passage de la tatouée déchaînée. ils la regardent, chuchotent entre eux sur la rumeur. parce que tous savent à quel point chris est attachée à archi. combien chris est attachée à sa soeur aînée.
à ces deux partis qui l'ont trahie.
elle serre et dé-serre les poings. aimerait tout casser, tout briser sur son passage.
elle sait pas où elle va, mais partout plutôt qu'au lycée où tous la fixent avec de la pitié peinte dans leurs prunelles mornes. ou ceux, plus cruels, qui rient sur son passage, s’esclaffent d'un : chris est toute seule ! elle s'est fait baisée !
que des enculés.
plusieurs se sont retrouvés affublés d'un regard noir. d'autres, moins chanceux, ont eu droit à un coup de poing dans l'estomac bien senti, et d'autres encore - les plus malchanceux - se sont pris des coups de Dr Martens dans les tibias et un peu partout à la pose de midi.

14h.
elle est convoquée chez le CPE, mais le fait est qu'elle est déjà dehors, partie loin d'ici. bien entendu que l'administration a eu vent de sa hargne et de sa détresse, des coups partis sur un coup de tête. mais elle s'en fout. peut-être qu'elle préférerait être renvoyée : pour ne plus voir archi. pour ne plus voir jeff qui l'a ignorée toute sa vie et qui aujourd'hui lui plante un couteau dans le dos.
alors elle marche, traîne des pieds, ressasse la rumeur encore et encore. les larmes brillent dans ses yeux, et son coeur saigne.
plic. plic.
les goûtes imaginaires de sang se déposent sur l'asphalte à ses pieds. elle l'a mérité, sans doute. anton, fallait pas le toucher, et elle l'a fait. mais elle ne pensait pas jeff aussi sournoise, aussi perfide.
et puis merde ! chris, elle s'est excusée. encore et encore.
mais ça l'étonne pas d'archi, vu les mots durs qu'il lui a dit. sa vengeance, sans doute, de n'avoir pas aimé les mots proférés de sa belle poupée.

lorsqu'elle reprend conscience de la réalité, du mascara a bavé sur son minois, laissant des traînées noirâtres sur sa peau diaphane. et elle se retrouve dans une galerie d'art.
elle avance, contemple d'un air absent les œuvres qui se profilent devant ses prunelles où la vie semble avoir prit congé. quand soudain, elle voit ses mèches d'un blond bébé. ses mèches presque blanches.
j.
e.
f.
f.
ses pieds ne lui appartiennent plus : elle fonce jusqu'à l'aînée, la chope par son haut. elle aimerait hurler, elle aimerait la taper encore et encore, mais elle ne peut pas.
après être restée quelques trop longues minutes ainsi sans rien dire, elle la relâche avec un soupir.

- je sais tout. c'que t'as fait. t'étais pas obligée de te venger comme ça... c'est mesquin. c'est le pire que tu pouvais faire.

elle souffle du bout des lèvres. pas de colère, juste de la déception et de la tristesse. et l'envie de lui faire payer, toujours sous-jaçante. mais elle respecte sa sœur, bien que ledit respect soit étiolé par la présente rumeur.
Revenir en haut Aller en bas
 

le ciel ne sera plus jamais aussi noir qu'il n'est aujourd'hui. (jeff-muette)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JAMAIS AUSSI PRES
» Phénomène mystérieux en Argentine: un énorme cercle noir se forme dans le ciel (vidéo)
» ciel menacant
» Voyager n'a plus été aussi bon marché depuis des années
» Cadran fond bleu ou fond noir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-