AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 mots inconnus (bass)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Miles Heider

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : hersunshine.
AVATAR : baptiste.
ÂGE : huit de bonheur, dix d'angoisse (dix-huit).
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 122

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMar 2 Sep - 20:05


Et puis, tu fais quoi ici. Perdu entre les livres, perdu dans les noms, les mots, les pensées des gens. Tu lis pas, Miles. Tu lis pas ; t'as pas la patience, pour tout ça.
Je sais, je sais.
Je sais, mais ta gueule, c'est tout.
Là, j'y suis. Là, dans les allées un peu sombres, celles du fond complètement, avec la littérature étrangère. Celle qui est pas traduite et que personne lit, en fait.
Personne vient, ici. Personne veut lire des merdes qu'ils comprennent pas.
On remarque pas, alors, pour le papier. Perdu dans les rangées, j'arrache un peu, à petite lanière, des morceaux de papier.
J'trouve le bon livre, celui avec le bon papier, pour rouler mon tabac.
Y'a jamais personne, ici, de toute manière.
Les livres, la poussière, et moi.
Moi, un vieux livre en russe j'crois, entre les doigts. Mes yeux s'perdent parfois contre les mots et les traits étranges mais ça change rien ; j'y capte rien, au baratin inscrit là, à gauche et à droite. J'y capte pas grand chose, rien du tout, en fait.
Rire léger, amer.
J'referme le livre brusquement et porte mes yeux au bout d'la rangée. Y'a eu un peu de couleur, au travers des livres ternes.
Mes yeux s'posent sur lui et j'grimace un peu, avant d'observer mon livre bidon, de nouveau. « les bouquins érotiques sont de l'autre côté. ceux pour enfant aussi. »
Criiichh.
Une autre page d'arracher. J'lève les yeux, observe Bass.
Bass et ses jeans trop courts.
Bass et ses cheveux blonds.
Bass et ses yeux bidons.
Il bouge pas, forcément. « tu sais rouler ? » Haussement d'sourcil, j'le dévisage, sceptique. « ton chat a pris ta langue ? » Qu'il arrête d'observer.
C'est que des pages, que du papier.
On pourrait même pas lire, ce qui est écrit.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bass Lackey

PSEUDO/PRÉNOM : CALIBAN.
CRÉDITS : .REED
AVATAR : PHILIP ELLIS.
ÂGE : (1)8 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 137

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMar 2 Sep - 20:45

Aujourd'hui un professeur m'a dit :
Sebastian, arrête d'avoir la tête dans les nuages. ça va finir par te jouer des tours. Bouge-toi, va à la bibliothèque, apprends par toi-même.
J'ai pas tout compris mais je me suis dit qu'il était pas bien plus intelligent que moi. Au ciel, y a même pas de nuages, tout est bleu et transparent. Si je tends le bras, je suis sûr que je peux arriver dans l'espace et atterrir dans une autre dimension.
Mais aujourd'hui, j'ai pas trop le temps de jouer aux astronautes alors je suis rentré dans la bibliothèque. La première fois depuis des années. J'avais oublié  à quoi ça pouvait ressembler. Finalement, ça change pas trop des villes : des immeubles.
En livres cette fois mais des immeubles quand même.
Rangés par ordre alphabétique. Par hauteur aussi.
Non, auteur, Bass.
Comment ça ? ah oui. Par Auteur, donc. Tout ça, ça me donne un peu le tournis et je sais pas trop dans quel couloir aller. Heureusement, je parviens à voir mon phare.
Il est là, il clignote un peu, l'ampoule est au bout de sa vie mais je m'avance quand même, un peu. Je le regarde.
Miles.
J'ai envie de lui dire 'je t'aime' sans raison mais je me retiens. Je le regarde, il est beau quand il déchire les pages de son livre. On dirait un vilain garçon avec les traits d'un ange. C'est peut-être lui, mon autre dimension.
« tu sais rouler ? ton chat a pris ta langue ? » deux questions d'un coup, c'est la grande forme pour lui. J'arrête de fixer ses mains et je tire un peu sur mon t shirt trop court. Mon nombril est en train de sourire à Miles.
« non il est à la maison. bouboule, il est pas là. » je lui tire la langue, pour lui prouver mes paroles et m'assoit à côté de lui. « donne, je roule. » je lui dis ça sans réfléchir. J'attrape le morceau de papier et je fais n'importe quoi avec. Je sais pas rouler, moi. En fait, je sais rien faire de mes dix doigts.
J'avais juste envie de participer, pour pas qu'il se vexe et me déteste.

_________________
J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tendu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Miles Heider

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : hersunshine.
AVATAR : baptiste.
ÂGE : huit de bonheur, dix d'angoisse (dix-huit).
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 122

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMar 2 Sep - 21:12

Il fait un peu bête, Bass, avant son t-shirt trop petit. J'ai envie de le tirer fort, fort, et de lui faire mal aux épaules pour qu'il arrive jusqu'à sa taille. Je l'ai déjà fait une fois, pendant une foutue crise d'angoisse, je crois. On était pas si grand, plutôt gamins. J'lui ai fait mal alors il a chialé et j'ai chialé aussi, parce que je voulais pas faire de crises. Au final, on a pleuré à deux et on avait l'air vraiment idiot.
C'est encore un peu le cas, tiens. Sauf que là, je me contente de froncer des sourcils et de lancer un regard noir à son vilain nombril. On dirait un nombril de meuf, parfois. Bass, il a le ventre tout plat et la peau super blanche. Le soleil doit mettre des lunettes fumées, pour l'observer.
Bref, c'est con un peu, comme pensées.
Je sais même pas pourquoi j'ai tout ça, dans la tête. C'est de la merde.
Un soupir quitte mes lèvres et mes doigts s'occupent encore un peu d'un livre, avant que j'le dépose sur la table, là, abandonnée. Elle a un peu de poussière mais c'est parce que les gens l'ignorent. Ça donne envie de tousser et un peu de mal à respirer, mais c'est sans importance. J'y parviens donc on s'en fout.
J'aurais pas de crise d'angoisse, pas besoin de paniquer. « non il est à la maison. bouboule, il est pas là. »  J'hausse d'un sourcil, à l'observer. Il fait un peu bête Bass et ça me fait rire, parce que c'est surprenant, quand même. J'ai beau le connaître depuis longtemps, à chaque fois j'suis surpris par ses paroles et j'souris, comme ça. L'effet Bass, surement.
Certains ont envie de le taper quand il parle comme ça mais moi, j'suis surpris et je souris, simplement.  « donne, je roule. » Il prend mon papier et fait un truc, avec.
Je sais pas c'est quoi mais j'observe, un instant.
Rire, encore. « Bass. » Mes doigts se posent sur les siens et je l'arrête, dans ses mouvements. Ses doigts sont froids et c'est étrange, alors je retire les miens. « C'est pas comme ça. Tu sais vraiment pas ? » J'l'observe un moment, dans ses yeux d'enfant. Parfois j'ai l'impression que y'a rien dedans, et d'autres fois, trop de choses. Bref. J'détourne les yeux, dans tous les cas. « C'est -  » Ma voix se coupe, et je cherche comment plus expliquer. Je peux pas lui écrire, pas lui dessiner. J'écris mal, et je dessine mal. « C'est comme un cadeau » Voilà, il comprendra. « T'emballes le tabac ou autre chose, tu vois, et tu te l'offres en l'allumant et en le fumant, ensuite. » Je place mon tabac dégueulasse, en expliquant. Le papier, j'le lève entre mes doigts et j'le porte un peu à mes lèvres, avant d'arrêter. « Tiens, aide moi. Lèche moi ça. » Je mets le papier sous son nez, plutôt.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bass Lackey

PSEUDO/PRÉNOM : CALIBAN.
CRÉDITS : .REED
AVATAR : PHILIP ELLIS.
ÂGE : (1)8 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 137

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMar 2 Sep - 21:46

J'aime bien son odeur. C'est pas qu'il sente vraiment bon mais ça me rappelle tout un tas de choses. Ça me donne encore plus envie de rester avec lui, même si ça l'énerve.
Moi, je ferais n'importe quoi pour Miles. Il le sait, parce que la dernière fois j'ai même attrapé sa gomme qui était tombée au fond des toilettes. Je me suis penché et j'ai plongé dans l'eau. J'ai pas hésité. Je me suis dit : Miles sera content.
On trouve rarement Miles et Content dans la même phrase. Je crois qu'ils se sont engueulés, un soir, pour des conneries. Depuis, ils se font la tête mais moi j'essaie toujours des les réconcilier. A ce qu'il paraît, je dois d'abord trouver Bonheur mais lui, il se cache bien. Alors, je cherche un peu mieux.
« Bass. »
Je le regarde, innocent, les yeux brillants. Oui, c'est moi. Y a quelque chose qui va pas ? T'aimes pas l'origami, mon amour ? Je lâche tout. Le morceau de papier tombe sur le bois de la table et j'ose plus rien faire. Maman va être furieuse.
« C'est pas comme ça. Tu sais vraiment pas ? » Captivé par le son de sa voix, je bouge pas, je parle pas. Je deviens un pantin amoureux même si, en général, les pantins ont pas de cœur. Je m'en fiche, moi, j'en ai un en bois, sculpté par Miles. « C'est comme un cadeau T'emballes le tabac ou autre chose, tu vois, et tu te l'offres en l'allumant et en le fumant, ensuite. » Je le regarde, hypnotisé par ses mots. J'essaie de suivre ses mouvements pour pouvoir les montrer au professeur de mathématiques, demain. J'enregistre mais je suis déjà perdu.
« Tiens, aide moi. Lèche moi ça. » J'hésite pas, je le fais. Je pourrais sauter d'un pont pour lui alors, lécher un morceau de papier, c'est pas la mort. J'aimerais qu'il me demande de l'embrasser mais la dernière fois que j'ai voulu le faire, il m'a poussé si fort que j'ai eu mal au dos pendant une semaine.
L'amour, ça doit pas faire mal, non ?
Sinon, c'est plus de l'amour, c'est de la détresse.
Ça veut dire que Miles est en détresse, peut-être. Et moi, je l'aide même pas. Je suis un amoureux indigne.
J'ai le cœur si mou qu'il devient du coton : allez, Miles, viens te coucher dedans. Je secoue la tête parce que j'en ai marre de toutes ces pensées. Je suis fatigué de l'aimer.
« Miles ? Pourquoi tu fumes ? Y a des cadeaux plus mieux que la fumette. » J'ose pas le toucher alors je le fais avec les yeux, comme dirait Maman. Je grimace, parce que j'ai l'impression d'avoir dit la pire bêtise du siècle. « Non ? »

_________________
J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tendu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Miles Heider

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : hersunshine.
AVATAR : baptiste.
ÂGE : huit de bonheur, dix d'angoisse (dix-huit).
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 122

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMar 2 Sep - 22:20

Bass, il est pas comme les autres. Il a jamais été comme les autres, je crois. J'me souviens d'un livre un peu bidon, certainement le seul que je dois avoir, à la maison. Je l'ai lu plusieurs fois mais ça, personne le sait. On rirait un peu à savoir que Miles, le gros dur, il aime lire une connerie du genre.
Miles a besoin d'une doudou et de lumière pour dormir déjà. C'est déjà un peu la rigolade, à cause de ça. J'ai tapé les mecs qui se sont moqués, après la dernière sortie de classe, mais osef. Les gens, ils se moquent encore. Ils savent pas c'est quoi, l'enfer des crises d'angoisse.
Bass, il dit rien, lui. Il est au courant. Ça doit être lui, en fait, qui s'en prend le plus, à cause de mes crises de panique. On a jamais su d'où ça venait, cette merde. Vers dix ans, j'étais pas capable d'être dans la même pièce que lui sans paniquer. On a du me changer de classe à cause de ça, une année. Un truc assez énorme. Les professeurs avaient bien essayés de nous faire parler en nous gardant après l'école, mais j'ai fini par faire une crise monstrueuse et j'ai fini à l’hôpital.
À éviter, alors.
Mais avec les années, ça s'est calmé. Faut dire, avec Bass toujours dans les pattes, j'avais pas le choix. L'idiot, il essayait de me consoler. De me prendre dans ses bras, de me tenir la main. Je sais pas le nombre de fois où je l'ai frappé, pendant que je paniquais et que je pleurais.
Y'a pas longtemps, même, je l'ai encore fait. Il a voulu prendre un truc près de moi ou je sais pas, il s'est trop penché et j'ai cru qu'il voulait m'embrasser. J'me suis enfermé un long moment dans les chiottes avant de me calmer, seul, comme un grand. Un peu moins pire le Miles, avec le temps.
Alors maintenant, Bass est là. Bass est là, et j'angoisse pas trop. ( enfin si, un peu ) J'ai un noeud dans les tripes mais ça va. Je peux même toucher sa main et le regarder longtemps, parfois. J'lui souris et j'hoche de la tête, quand il a bien lécher. Au moins, il a compris. Un instant, j'ai cru qu'il allait mettre de la bave partout et du tabac sur sa langue. On sait jamais. Lécher comme un chat, quoi.
Bref, je roule. Bass, lui, observe. Ses yeux piquent contre ma peau et c'est un peu étrange, mais j'ai l'habitude. Bass, il me fixe toujours un peu trop. Il a surement peur que je fasse de nouvelles crises, comme avant. Il pleurait souvent, quand j'en faisais.
Ça va, Bass. Je vais pas paniquer. « Miles ? Pourquoi tu fumes ? Y a des cadeaux plus mieux que la fumette. » Je cligne un peu des yeux, fronce des sourcils et tourne mon regard vers lui, encore. Bass a les yeux grands, bleus, et ils fixent beaucoup. On dirait bambi, ou je sais pas. Je l'observe un moment, silencieux, et j'ai le souffle qui coupe dans ma gorge, je crois. J'aime pas le fixer longtemps. Ça fait un truc nul, dans mon ventre. Ça me fout en colère et en même temps, triste, et en même temps, j'ai envie de le fixer encore. Bref. « Non ? » Je fronce des sourcils. « Non ? » Il me faut quelques secondes, pour comprendre. « Hm, oui, peut-être. T'as un cadeau pour moi, peut-être ? » Je ris un peu, je me crois malin. Mes yeux se posent encore sur lui et puis sur son nombril. Il me sourit encore et c'est vraiment étrange. Je détourne les yeux et roule, roule, roule. Mes doigts posent le papier roulé contre la table. J'ouvre le livre, déchire une feuille, deux, cinq, dix. « Fais moi en un. » C'est bête, mais j'ai envie de voir ce qu'il peut faire. J'ai envie de fumer la clope aussi, mais c'est déplacé, maintenant.
Bref.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bass Lackey

PSEUDO/PRÉNOM : CALIBAN.
CRÉDITS : .REED
AVATAR : PHILIP ELLIS.
ÂGE : (1)8 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 137

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMar 2 Sep - 23:07

J'ai quelque chose qui bouge dans mon ventre.
Ça part dans tous les sens et ça me fait un peu mal, aussi. J'ai peur d'avoir l'appendicite. Depuis tout petit, j'ai vraiment peur de l'avoir et de devoir aller à l'hôpital.
J'ai pas envie qu'on me coupe un morceau de moi et qu'il finisse je sais pas où.
Mais là, c'est pas pareil. Je me demande si on peut avoir l'appendicite de l'amour ? Faudrait que je demande à Bouboule, il doit savoir, lui. Dans une autre vie, c'était un grand chirurgien. On l'a décidé tous les deux, un soir où j'arrivais pas à dormir. Je lui ai dit 'toi tu es mon docteur, bouboule' et il a répondu un miaou d'approbation.
Alors, Docteur Bouboule me dira ce qui se passe avec moi. J'espère juste qu'on devra pas m'opérer et m'enlever quelque chose, surtout si ça provient de mon amour pour Miles. Je veux pas en perdre une miette, ça serait vraiment dommage.
« Hm, oui, peut-être. T'as un cadeau pour moi, peut-être ? »
Mes sentiments remontent à la surface et j'ai du mal à les garder pour moi. J'ai les mains qui tremblent alors, je les mets tout au fond de mes poches serrées. Elles ressortiront plus de là avant ce soir, au moins. Parce que là, c'est ingérable. Je contrôle plus rien. Bassàladérive.
« Fais moi en un. »
Je fronce les sourcils et plonge dans ses yeux. Je suis tombé trop profond pour pouvoir remonter à la surface. (en fait j'ai jamais su nager, mais chut.)
Chut, c'est ce qu'une dame nous dit en mettant son index devant sa bouche. J'attends qu'elle se tourne pour continuer d'aimer Miles. Mes mains toujours dans les poches, j'ai des questions qui me brûlent les lèvres.
« J'ai jamais su te faire un cadeau. Puis, de toute façon ça sert à rien parce que t'aimes pas ... » Je baisse la tête, j'ai envie de pleurer. « T'aimes pas quand on est tous les deux. Tu m'aimes pas. » J'hausse les épaules, cette fois, ils brillent plus mes yeux, ils sont rouges. « Je le fais pas exprès d'être nul. Je sais pas ça que je t'ai fait mais pardon. » Parce que moi je t'aime tellement que j'ai du mal à en parler à Bouboule. Puis j'ai l'impression de peser trois kilos quand je pense à toi.
Non, trois tonnes Bass.
Oui, bon, trois tonnes. Je suis nul en chiffres et même là, j'y comprends rien.
Miles + Bass = rien.
Un + Un = zéro.
La tête à toto. La mienne.

_________________
J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tendu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Miles Heider

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : hersunshine.
AVATAR : baptiste.
ÂGE : huit de bonheur, dix d'angoisse (dix-huit).
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 122

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMar 2 Sep - 23:34

Bass observe trop et y'a une dame, qui arrive. J'aime pas sa tête et encore moins ses lunettes. J'ai envie de lui dire de dégager parce qu'ici, c'est mon coin. J'ai toujours été ici et personne est venu. Même pas elle. Même pas Bass. Lui ça va, je l'accepte parce que ça a toujours été comme ça. Bass, même si t'en veux pas il reste dans les parages et au final, t'en veux.
Après tu fais la tête, quand il est pas dans les parages, à traîner dans les pattes. Moi j'la fais, en tous cas. Mais la tête, je la fais tout le temps alors les gens, il remarquent pas réellement.
Bass est dans les pattes de Miles, il tire la tête.
Bass est pas là, Miles tire la tête.
Il fait toujours ça, Miles. Ou alors, il angoisse.
Ouais, j'angoisse.
Mais là, c'est pas réellement le cas. J'ai juste un peu n'importe quoi au fond de l'estomac. Ça doit être ça, de manger à la cafétéria. L'estomac finit à l'envers et puis après, je sais pas trop quoi faire. Je me sens comme un con, j'ai mal au ventre et je crie un peu sur les gens.
Ou alors, c'est Bass.
Je sais pas si c'est possible, d'être allergique à quelqu'un. Je me soigne, dans tous les cas.
C'est peut-être une maladie mais y'a un remède. Ça serait triste, si c'était pas le cas.
Mais ça, Bass il a pas besoin de le savoir. Après il me prendrait un peu trop fort dans ses bras et je ferais une crise d'angoisse bien bidon. J'aurais besoin de deux-trois minutes pour aller mieux et je me sentirais pathétique, comme à chaque fois.
Alors, je fronce des sourcils. Je l'observe la tête un peu merdique et j'attends qu'il me fasse un cadeau ou alors, je sais pas quoi. Bass il fait rien, pourtant.
J'ai fait quoi, encore ? « J'ai jamais su te faire un cadeau. Puis, de toute façon ça sert à rien parce que t'aimes pas ... » Je fronce un peu plus des sourcils, à l'observer. Il me sort quoi, là, cet idiot ? On dirait que ses yeux se noient et qu'il a perdu son chat, encore. Il baisse la tête et j'ai envie de le secouer. Mes doigts se serrent contre l'une des dix feuilles déchirées. « T'aimes pas quand on est tous les deux. Tu m'aimes pas. » J'ai envie de lui dire de se taire mais j'ai un noeud bidon, dans ma gorge. Je crois pas que ce soit la cafétéria, cette fois. C'est la maladie Bass, encore une fois.
Je vais pas commencer à paniquer, non plus, pour cet idiot. Une crise d'angoisse parce qu'il pense que je l'aime pas, ça serait con. Une crise d'angoisse c'est con tout court, oui. « Je le fais pas exprès d'être nul. Je sais pas ça que je t'ai fait mais pardon. » Je soupire et détourne les yeux, avant de secouer ma tête. J'ai envie de prendre mon sac, mes feuilles et ma clope, et de partir. Il me met les nerfs un peu, Bass. Il comprend rien et je dois lui faire un dessin.
Mais je l'ai dit, déjà ; je suis pas doué, en dessin. Alors je dis ; « Tais toi, Bass. T'es vraiment bête. » Mes lèvres se pincent après que ma voix, elle est grognée. Je dois avoir les sourcils froncés et une vilaine tête mais qu'importe. Il devrait pas dire des conneries comme ça, non plus. J'attrape une autre feuille. Elle est un peu froissée mais c'est sans importance. J'en fais une lignette et je sors mon chewing gum de ma bouche. C'est un peu crade mais Bass, il en a surement rien à faire. J'passe le semblant de bracelet autour du poignet de cet idiot et je le colle avec mon cheming gum. « Viens pas dire que je t'aime pas, la prochaine fois. C'était la dernière et j'sais pas faire d'autre truc que ça. » Et encore ça, c'est vraiment pas joli. Je lève les yeux pour affronter les siens et ils sont encore humides. Il m'énerve. « J'ai que des mouchoirs usagés, morve pas. » J'ai un t-shirt par contre. J'ai toujours un t-shirt de rechange, au cas où Bass, il est trop froid avec le sien, trop petit.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bass Lackey

PSEUDO/PRÉNOM : CALIBAN.
CRÉDITS : .REED
AVATAR : PHILIP ELLIS.
ÂGE : (1)8 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 137

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMer 3 Sep - 0:20

Je me sens un peu minable, là, à côté de lui, sur ma chaise qui craque. Je ressemble à rien et puis j'ai les cheveux qui partent dans tous les sens. Ils sont comme mon cœur, ils savent pas trop comment se positionner alors ils font n'importe quoi.
C'est pareil pour mes sentiments, ils en font qu'à leur tête. J'ai beau les retenir, ils s'insèrent dans mes gestes sans que je puisse les retenir. Une caresse, un regard, un sourire. J'ai l'impression de vivre Miles et c'est trop douloureux parce que lui, il vit qu'angoisse.
Bass ? Il connaît pas, ça lui dit rien. Enfin si, c'est ce gamin qui sait même pas rouler une clope.
Mais il comprend pas.
Non, tu comprends pas, Miles.
Sans toi, c'est pas pareil. Et avec toi aussi, c'est pas pareil. Depuis que t'es rentré dans ma vie, y a tout qui change tout le temps. Mon monde se contorsionne pour te faire plaisir. Tu comprends, là ? Bien sûr que non parce que je suis incapable de te le dire. Je sais juste pleurer et me plaindre.
Pardon.
Mais je t'aime.
Pardon.
Mais je suis nul.
Pardon.
Mais aime-moi. Tu me dois bien ça.
« Tais toi, Bass. T'es vraiment bête. » Je me tais même si je renifle un peu. Les larmes coulent pas, je les empêche et je les retiens, tout au fond de mon âme. Il doit y avoir un lac tout entier de sanglots retenus : on l'appelle le réservoir à mélancolie. Et ma mélancolie, elle se compose de cinq lettres.
Miles.
Ma merveille.
Mon regard se pose sur ses mains et je le laisse capturer la mienne. Trop blanche et douce, à côté de la sienne. On dirait une poupée qui touche un véritable homme. « Viens pas dire que je t'aime pas, la prochaine fois. C'était la dernière et j'sais pas faire d'autre truc que ça. » Je souris parce que ça suffit à me remonter le moral. Je regarde mon bracelet papier-chewing-gum et j'ose plus bouger mon poignet par peur de l'abîmer. « J'ai que des mouchoirs usagés, morve pas. »
Je dis plus rien, j'admire encore son chef d'oeuvre avec mes yeux d'amoureux encore plus amoureux (je sais pas si c'est possible mais tant pis).
« Attends. » J'ose enfin bouger mon bras pour attraper un stylo qui traîne sur le bureau. Mes mouvements sont lents, on dirait que je sors tout juste d'un plâtre. Je regarde Miles une fois, puis sa main. Une seconde fois. Puis de nouveau sa main. Clic. La mine du stylo sort alors que j'attrape ses doigts. J'observe sa main et j'imagine mes lèvres posées contre sa peau.
Là, j'aimerais les poser là.
Alors, j'approche ma mine et la pose entre son pouce et son index. La palme. J'y écris, de mon mauvais français :
1 bizou ici.
« C'est là que j'aimerais t'embrasser si t'étais pas malade de moi. » Et puis sur la joue aussi mais ça, je me retiens de lui dire.

_________________
J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tendu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Miles Heider

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : hersunshine.
AVATAR : baptiste.
ÂGE : huit de bonheur, dix d'angoisse (dix-huit).
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 122

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMer 3 Sep - 1:03

J'ai pas besoin de porter mes doigts à mon nez pour savoir qu'ils sentent la fraise, maintenant. Ils ont l'odeur du chewing gum, c'est sympa. Mes doigts sentent comme le bracelet de Bass et j'ai pas besoin de bouger pour le sentir, d'ici.
C'est comme s'il avait mes lèvres sur son poignet mais vaut mieux pas que je pense à ça.  J'ai une boule d'angoisse dans les tripes et c'est loin d'être sympa. C'est peut-être autre chose aussi mais qu'importe, j'en ai rien à faire. Je sais juste que j'aime pas ça et que c'est pas du tout plaisant. On dirait du tonnerre qui gronde et les orages, ça me fait paniquer.
Un autre truc à ajouter, sur la liste. On en viendrait à croire que je crie, c'est seulement pour pas pleurer. C'est peut-être le cas au final mais qu'importe. J'ai les cris et pas les larmes, on partira pas sur les si.
Les larmes de Bass, elles ont disparus. Il doit encore avoir le nez plein mais au moins, c'est déjà ça. Il a cet air bête sur sa tête quand il pleure et j'aime pas ça. Il observe le bracelet avec un air de gamin et j'ai envie de poser mes doigts dessus pour qu'il arrête. Ça gêne un peu, en fait. Il est même pas beau, le bracelet. Le chewing gum dépasse un peu d'un côté, trop gros, et il colle contre sa peau. Et puis, on sait même pas ce qui se trouve sur les morceaux de papier. Peut-être que ça dit je te déteste et ça serait vraiment ironique.
Parce que Bass, je le déteste pas.
Je l'aime pas non plus, faut dire.
Enfin, je l'aime un peu, mais juste un peu. Il est bien, quoi.
Bien, malgré les angoisses. Bass, c'est l'origine de la panique mais il la calme aussi. Je crois, en tous cas. C'est compliqué.
J'aime pas y penser. Je préfère pas y penser, c'est tout.
Mes sourcils se froncent et je déchire un peu un papier, alors qu'il sort de sa contemplation. « Attends. » J'attends déjà, mais j'attends encore. J'ai les sourcils froncés à l'observer et mon corps qui se tend. J'ai envie de lui dire que j'ai pas envie d'attendre parce que j'ai le coeur qui bat fort et j'apprécie pas ça particulièrement. Il est lent dans ses mouvements et ça fait peur à mon coeur. Il fait des sauts et il a envie de quitter mon corps, d'aller dans un ailleurs où c'est plus calme.
Mes doigts tressautent quand il prend mes doigts dans les siens. J'ai envie de retirer ma main et j'ai le coeur qui claque fort, contre ma peau. Partout dans mon corps, il claque un peu trop fort et j'ai un peu envie de vomir. J'ai les doigts moites, aussi. Un noeud dans les tripes, surement le début de l'angoisse. Ou un autre truc, mais je pourrais pas nommer. « Tu fais quoi ? » Bass, il répond pas et écrit quelque chose contre ma peau, plutôt. Un petit mot que j'dois lire la tête penchée, faire attention pour pas toucher mes cheveux, des siens. Le coeur bat plus fort et j'ai un peu le tournis mais j'essaie de pas y penser. Je fronce des sourcils, pour bien lire. Bass parle. « C'est là que j'aimerais t'embrasser si t'étais pas malade de moi. » Je bouge un peu ma tête, peut-être trop brusquement. Je sens mes cheveux qui effleurent les siens et mon coeur fait des misères. Je lui dis de calmer ses angoisses mais il écoute pas, et je ferme les yeux un instant, pour éviter la panique. Ça prend beaucoup de secondes mais quand j'ouvre les yeux, ça va. Et Bass, il est à deux centimètres de moi. C'est un peu près alors je recule ma tête, les sourcils froncés. Je dois avoir l'air méchant mais j'ai juste la panique dans les veines. Je suis pas confortable et j'ai pas envie de paniquer, encore. « OK. » J'hoche de la tête un peu bête et je retire ma main de la tienne. Tant mieux s'il a envie de poser un baiser là. J'ai quoi à dire, face à ça ?
Je sais pas. Je pince mes lèvres encore et j'attrape un autre papier. Je sais pas trop ce que je fais mais je le plis un peu et ça commence à ressembler à quelque chose. Après quelques secondes, ça fait un coeur. Un coeur en origami. Sauf que celui-là, il angoisse pas et il est pas malade. Alors, je le tends à Bass et je lui adresse un mouvement de tête. « Tiens.  ]Je sais pas dire des trucs sympa alors je me tais, c'est mieux comme ça. En plus, je dois encore avoir une vilaine tête, pour pas changer. Même petit, j'avais toujours l'air en colère. Même quand je souris, j'ai l'air en colère. Alors, j'ai abandonné.
Mes yeux, ils se posent encore sur Bass et sur ses mots, contre ma main. J'ai une idée un peu conne à la tête et le coeur qui panique un peu, alors je fais rapidement. Je lie mon majeur et mon index et je les pose un peu brusquement contre les lèvres de Bass. Ils glissent un peu et je lui ai peut-être fait mal avec un ongle mais c'est pas grave. Je continue mon geste et je les pose contre ses mots, ensuite. « Tiens, heureux ? » J'essaie de sourire un peu mais c'est tout petit et encore, je dois avoir l'air mauvais. J'appuie un peu ma tête sur ma paume et près de mes lèvres, j'ai les deux doigts qui ont touchés les siennes. Je suis pas trop confortable et j'ai l'impression d'avoir un peu envie de pleurer mais je le ferais pas.
Faudra un jour que le corps il comprenne que Bass, il a rien de mauvais.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bass Lackey

PSEUDO/PRÉNOM : CALIBAN.
CRÉDITS : .REED
AVATAR : PHILIP ELLIS.
ÂGE : (1)8 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 137

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMer 3 Sep - 13:14

Je me dis que je vais finir par l'user à force de le regarder et le dévorer des yeux.
Un jour, Miles se regardera dans la glace et se rendra compte qu'il est tout délavé, par ma faute. Mais tant pis, ça lui apprendra à me faire du mal alors que moi, je lui veux que du bien. On frappe pas quelqu'un qui nous aime, c'est pas logique.
Fin, la logique-Miles elle est tellement complexe que j'essaie même plus de la comprendre. Je le regarde et j'attends. Si ça se trouve, il va me jeter mon stylo à la figure et je vais me retrouver avec un point rouge au milieu du front. La vieille dame viendra me secourir, j'en suis certain. C'est le rôle des vieilles dames, d'aider les petits garçons comme moi en détresse.
Miles maltraite encore ce vieux livre et en arrache de nouvelles pages. Les mots en espagnols deviennent du langage de martiens.
LA MARIPO-BLO.
PUE-RES.
Déjà que je suis pas doué en espagnol, là, ça aide encore moins. Heureusement que je quitterais jamais ma petite ville.
« Tiens. » J'ai les yeux qui brillent tellement que je dois l'éblouir. J'attrape le cœur en papier avec toute la douceur du monde. Même Bouboule, je le caresse pas comme ça, il va être jaloux.
c'est bête parce que ça me donne encore plus envie de l'embrasser.
Et puis je le laisse faire avec ses doigts et nos lèvres. Quand il me touche, moi, j'ose même pas bouger. J'ai les yeux ronds comme des billes et la bouche un peu ouverte. Mes lèvres brûlent à l'endroit où Miles les touche.
J'ai du mal à réaliser ce qu'il est en train de se passer.
C'est pour ça que je bouge pas, que je parle pas, que je respire pas. Je fais rien. Je deviens une statue de cristal. Un geste brusque et je me brise sous son contact.
« Tiens, heureux ? »
J'ai l'impression qu'avec ses mots, il vient d'appuyer sur le bouton 'resert' et je me redémarre, brusquement. Je lui adresse un mouvement de tête en souriant.  « Heureux, c'est rien à côté de moi. » J'ai la voix qui quitte mes lèvres de façon trop brusque.
La vieille dame revient et cette fois, c'est pas pour me sauver.
Dehors, qu'elle nous dit.
Dehors !
J'essaie pas de faire l'insolent, je me redresse et puis j'attrape mon sac trop lourd. Le livre déchiré, elle le prend entre ses mains.
« Miles, viens. » On dirait que je marche sur des oeufs tellement que je pose délicatement mes pieds au sol. Je fais pas de bruit, je suis un fantôme, comme Papa.
Une fois dehors, j'ai encore envie de pleurer alors, je me tourne vers Miles et je lui demande, paniqué.
« Tu crois qu'elle le dira à nos mamans ? » Dans ma main, le coeur de Miles ne bouge pas. Lui, il a pas eu peur de la bibliothécaire. Il a même pas eu peur du livre déchiré. « il est vraiment joli ton coeur en tous cas. j'ai le droit de le garder ? » On sait jamais, qu'il veuille le récupérer ... ce serait normal, après tout. Mais pour essayer de lui faire oublier, je change de sujet. Je m'éloigne de quelques pas en me tournant une fois, vers lui. « J'aimerais bien que tu me raccompagnes jusqu'à chez moi. On est pas obligé de se tenir les mains. Ou même de parler. » Je lui souris, j'ai juste envie de le rassurer pour qu'il dise oui.
Oui, Bass, je viens.
Et puis on se tient 'les mains' même, si tu veux.
Rêverie.

_________________
J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tendu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Miles Heider

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : hersunshine.
AVATAR : baptiste.
ÂGE : huit de bonheur, dix d'angoisse (dix-huit).
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 122

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMer 3 Sep - 14:10

Bass, il bouge plus et j'me dis que j'ai fait un truc qu'il fallait pas. Que mon coeur il est moche, un peu comme le bracelet, et que je suis capable de rien faire de bien. Pas capable de le toucher, pas capable de lui faire des cadeaux minuscules, aussi.
Moi, j'ai les doigts qui me démangent et je me dis que je devrais les laver, avant de faire une crise. Ma peau pique et ça devient tout brûlant, comme si j'avais encore ses lèvres, contre. J'ai envie de les frotter contre mon jeans et de lancer un regard noir à Bass, comme si c'était de sa faute.
C'est un peu le cas. C'est toujours de sa faute. Puis, celle de mon coeur aussi. Je sais pas.
Bref, bref.
Mes doigts me piquent et mon coeur, il fait n'importe quoi quand Bass, il parle un peu trop fort.
Mon coeur, il doit avoir les oreilles sensibles. Il supporte pas quand Bass, il parle trop fort ou alors, qu'il est trop prêt. Il aime pas ses murmures, non plus, contre mon oreille.
Mes doigts tremblent un peu, à cause de l'écho en dedans. On dirait une lourde série de vague et c'est pas réellement agréable. J'ai les sourcils froncés, un peu concentré, prêt à chasser la douleur. Prêt à fermer les yeux et expirer, inspirer, comme un grand, comme à chaque fois. Et puis, cogner contre quelque chose ensuite, parce que je déteste ça.
Avec Bass, j'ai l'impression d'être faible à chaque fois. J'ai beau l'avoir frapper quelque fois, il a fait de plus grandes marques, contre moi. Des marques-monstres. Des marques-douleurs.
Un peu de marques-bonheur, aussi. Un peu beaucoup.
Mais ça, mon visage il le sait même pas.
Il sait pas grand chose, mon visage, à part mes angoisses et froncer des sourcils. C'est pas nouveau.
Miles, il est fait pour grogner et avoir l'air méchant, tout le temps. Y'a pas grand monde qui savent que, dedans, ça tremble tout le temps.
« Miles, viens. » Mes yeux se lèvent et tombe sur la dame. Elle m'a vu souvent faire du mal à ses livres donc, elle m'observe les sourcils froncés, le regard mauvais. Ça me dérange pas tellement ; au moins, je sais répondre à ça. J'lui fais la même tête en prenant mon sac et en suivant Bass, dans les rangées. Je garde trois pas, entre lui et moi. Je sais que deux, c'est pas assez. Ça me fait bizarre au ventre et parfois, il s'arrête brusquement. Avec trois pas, j'a le temps de m'arrêter sans le percuter, quand il stoppe tout mouvement.
J'ai pas pris la peine de compter pour lui, non plus.
J'ai juste pas envie de faire d'autres crises d'angoisse. ( OK, un peu pour lui, aussi )
La porte s'ouvre et dehors, le ciel est gris et aveuglant. Il faisait plus beau à l'intérieur. « Tu crois qu'elle le dira à nos mamans ? » J'hausse des épaules et je réponds pas. Je crois pas, non. Et puis de toute manière, maman elle répond plus au téléphone. Elle l'a débranché, même. Y'a que mon portable, pour les appels. Parce que le bruit, il lui fait mal aux oreilles et ça lui donne envie de pleurer. Parce qu'elle en a marre d'attendre les appels d'un homme qui ne reviendra pas. Et puis, quand elle en trouve un nouveau, elle le rebranche simplement. « T'inquiète pas pour ça. » J'prends quand même la peine de répondre en remontant la ganse de mon sac contre mon épaule. Bass, il est du genre à faire des cauchemars à propos de ça. Autant le rassurer un peu. « il est vraiment joli ton coeur en tous cas. j'ai le droit de le garder ? » Mes yeux, ils se tournent vers lui. Je croise encore le regard de son nombril mais j'essaie de pas faire la grimace, cette fois. Mes yeux, ils se lèvent et se posent contre ceux de Bass, plutôt. Ils sont brillants et encore plus aveuglants que le ciel. « Je l'ai fait pour toi, Bass. » Ma voix est un peu brusque mais sa question, elle est idiote aussi. Je lui ai pas donné le coeur pour qu'il fasse que le tenir, non plus. Et puis, c'est qu'un coeur de papier fait par Miles. Ça vaut pas grand chose.
Bass s'éloigne un peu et je fronce des sourcils. Là, c'est plus que trois pas. Bass, il veut toujours moins que trois pas.
Bass, reviens ici. Je me tais, pourtant.
J'observe juste les sourcils froncés et j'attends qu'il tourne sa tête, vers moi. J'ai l'impression d'être un peu paumé quelques instants et j'ai un noeud au ventre, mais il finit par me sourire, en arrêtant ses pas. « J'aimerais bien que tu me raccompagnes jusqu'à chez moi. On est pas obligé de se tenir les mains. Ou même de parler. » Mes mains se serrent contre mon sac parce que, je sais que je peux pas aller jusqu'à chez lui. En voiture, maman elle prend un autre chemin pour aller à l'école vu les crises d'angoisse. Enfin, prenait. Maintenant, je fais le chemin à pied, donc ça va.
J'ai mon visage qui gratte alors, je le frotte un peu contre mon pull, contre mon épaule, avant de me mettre à marcher. Je passe à côté de lui et je m'arrête à trois pas. « Le coin de la rue. » J'ai encore envie de lui dire qu'il est bête et de soupirer mais je le fais pas. J'aimerais être capable de lui tenir ses doigts et fort en plus, pour lui prouver que je le déteste pas. Mais Bass, il comprend pas. Mon corps aussi, il comprend pas. Il se contente de pas être bien et c'est épuisant. Alors, je me contente d'avancer et j'espère que Bass, il viendra se placer à côté de moi. C'est moins que trois pas mais c'est pas grave, je sais gérer, ça.
J'essaie de gérer beaucoup de choses, je crois, pour avoir Bass à côté de moi.
Contre mes doigts, je sens encore la brûlure de ses lèvres. « Elles sont gercées. » Je regarde un peu la route en parlant et je tourne mes yeux vers lui, une seconde. Bass, il comprend pas. « Tes lèvres. Elles sont gercées. Et j'ai les doigts qui piquent. » C'est un peu bête et je grogne pour ça. En plus, je sais que si je me lave les doigts, ça sera encore là. Une fois, il m'a pris la main fort et trop longtemps, et j'ai senti ses doigts contre les miens pendant deux jours complets. J'ai cru que quelque chose allait pas avec ma main parce qu'elle semblait toute vide et que j'arrivais plus à tenir le crayon. Il était pas assez grand et il avait pas sa place, là.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bass Lackey

PSEUDO/PRÉNOM : CALIBAN.
CRÉDITS : .REED
AVATAR : PHILIP ELLIS.
ÂGE : (1)8 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 137

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMer 3 Sep - 19:15

Hé Miles !
Regarde-moi, prends ma main puis arrête-toi de respirer si tu veux, je m'en fiche. Viens juste avec moi et cesse de me détester. Apprends à m'aimer comme je t'aime.
On volera la voiture du voisin et même si j'ai pas le permis, on s'en ira tous les deux, loin d'ici. Dans une ville si belle et lumineuse qu'elle ressemblera à une chanson d'été.
Tu seras couché sur la banquette arrière et tu dormiras aussi longtemps qu'il le faudra pour te soigner de toute tes crises. De tous tes malheurs. De tes tristesses et tes chagrins d'amour que je connais pas.
Moi, je m'occuperais de la voiture, de l'essence et ces choses dont tu te fiches. Et même si j'ai pas l'étoffe d'un conducteur, on arrivera un jour ou l'autre à cet autre monde.
Tu ouvriras les yeux et ton sourire sera encore plus beau qu'un champs de coquelicots. Celui que j'ai pris en photo avec mon père quand j'avais huit ans. Je lui tenais la main et je lui ai dit 'c'est la plus belle chose que j'ai jamais vu'.
Mais ce sera faux, parce que ton visage remplacera toute ma poussière d'existence en un instant.
Allez, prends-moi la main, Miles, c'est tout ce que je te demande. Fais pas le con avec moi.
« Le coin de la rue. »
Mes doigts tombent dans le vide et j'ai plus rien à attraper. Des lambeaux de rêves s'échouent au sol, j'ai l'impression de les voir à vue d'oeil : ils sont comme des étoiles filantes. Ils brillent puis disparaissent. Et moi, je suis la lune et son visage triste.
Je scintille mais je bouge pas.
Le coin de la rue, c'est quoi Miles ? Tu m'apprends ? C'est pas notre petit morceau de paradis ? Bien sûr que non, puisque toi aussi tu t'échoues comme une étoile filante en voyant ma maison. Une fois tu t'es fait mal au menton et j'ai pleuré avec toi. Maman m'a engueulé mais j'y pouvais rien.
J'ai eu l'impression d'avoir mal en même temps que toi, au même endroit, avec une intensité égale.
J'ai un pied qui  va devant l'autre, ils sont comme des robots, à écouter mon cerveau un peu malade.
« Elles sont gercées. Tes lèvres. Elles sont gercées. Et j'ai les doigts qui piquent. » Mon coeur aussi, il est gercé, par ta faute. Mais ça, je te le dis pas. Je t'aime trop pour te mettre je sais pas quoi sur le dos. Mes lèvres on peut les guérir avec un peu de beurre mais mon coeur, on le laisse dans sa galère.
Je regarde ses doigts jusqu'à entendre un 'miaou'.
C'est Bouboule, j'ai reconnu le son de sa voix. Lui aussi, il veut faire le trajet avec nous. Je me penche et l'attrape pour lui donner un bisou.
Je m'adresse à Miles, encore.
« Bouboule trouve que tu es beau, aujourd'hui. » Bouboule pense rien du tout. C'est moi, le menteur.
« T'as envie d'un kinder avant qu'on arrive ? j'en ai un. On peut se le partager, ça me dérange pas. » J'en ai drôlement envie, même, de partager un kinder avec mon amoureux. C'est plus romantique qu'un dîner au restaurant. Plus joli que s'embrasser sous la tour eiffel. Plus grandiose que se marier à venise.
Le kinder de l'amour.

_________________
J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tendu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Miles Heider

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : hersunshine.
AVATAR : baptiste.
ÂGE : huit de bonheur, dix d'angoisse (dix-huit).
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 122

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyMer 3 Sep - 19:46

Bass, il a une tête étrange. Il a souvent une tête étrange. On dirait qu'il se perd dans un rêve un instant et puis que soudain, il revient ici. Il va ailleurs, loin, et puis il revient et il voit que c'est pas trop bien, ici.
C'est pas trop bien, la vie, en compagnie de Miles. Faut dire, Miles, il fait des crises, il tire la gueule et il sait pas parler, et puis on va pas parler de s'exprimer. Il fait un peu con et voilà, c'est tout.
Alors, Bass, bah il sort de ses rêves et il tire une tête étrange. Il voit ma vilaine tête et il est un peu triste, au fond. 'fin, j'imagine en tous cas.
Et ça me fout en colère, un peu. Je fronce des sourcils et j'ai un peu envie de le pousser, pour qu'il change de tête. De lui donner un coup de côte mais ça, je peux pas réellement. Je peux qu'être là et l'observer, le toucher avec les yeux.
Mais même avec les yeux, ça fait bizarre dans mon coeur et dans mon ventre, alors je peux pas trop.
Je comprends pas pourquoi ça fait ça, avec lui. On a été souvent voir le docteur mais il a haussé des épaules, comme s'il avait rien appris, dans la vie.
Comme si c'était un mystère absolu, une maladie qui vient des étoiles ou alors, d'une autre galaxie. Je sais pas trop, en fait. Ça vient d'un lieu étrange et puis c'est tout.
J'ai des étoiles filantes dans le corps et elles s'agitent quand Bass, il me touche ou alors, qu'il est tout près. Comme s'il était la terre et elles, la lune. Comme s'il était le soleil et elles, toutes les planètes.
Si je suis une planète, je dois être pluton. Parce qu'on sait pas réellement ce que je suis et au final, quand on pose la question, les gens haussent des épaules tout simplement. C'est une question mais on s'en fiche un peu, au fond.
J'ai le regard perdu sur l'asphalte quand là-bas, on entend le bruit d'un chat. Pas besoin de lever les yeux pour savoir que c'est Bouboule. Je lève les yeux et sourit à la bête. J'ai envie de la prendre dans mes bras, même si je me plains de son poil, quand elle se colle contre mon jeans.
Bouboule, je peux la toucher. Alors, c'est un peu comme toucher Bass.
Parfois même, quand je mets mon nez bien creux dans son poil, j'arrive à trouver l'odeur de Bass.
Je la connais pas trop bien mais je sais que c'est la sienne. Je sais pas d'où ça vient, cette certitude là.
Petite angoisse, dans le coeur. Bass parle, me sort de là. « Bouboule trouve que tu es beau, aujourd'hui. » J'ai les yeux qui se perdent dans ceux du chat. On dirait qu'il dit quelque chose mais je comprends pas trop. J'hausse d'un sourcil et essaie de sourire, un peu. « Toi aussi »
Mes yeux, ils croisent un peu ceux de Bass mais ils fuient, vite vite vite.
Ils pourraient gagner un marathon, mes yeux. Des centaines, même. « T'as envie d'un kinder avant qu'on arrive ? j'en ai un. On peut se le partager, ça me dérange pas. » Y'a la surprise dans mon coeur et contre ma vilaine tête mais, avec Bass, c'est souvent le cas. À chaque fois qu'il ouvre la bouche, il dit quelque chose qu'on voit pas venir. Bass, c'est un peu une boîte à surprise. J'ai beau souvent lui dire de dégager quand il est trop près, en vrai j'ai envie de toujours rester à cause de lui pour entendre ce qu'il peut bien sortir.
On dirait un peu des trésors. Ou alors, mieux que des trésors. Je sais pas. Bref.
Mes doigts vont dans mes poches et j'arrête mon pas. D'ici, je vois le coin de la rue. Il est un peu trop proche et moi, je pourrais pas aller plus loin. Mes sourcils se froncent et j'observe un peu Bass, avant de faire un pas. Mes doigts attrapent son t-shirt - pas sa peau, je peux pas, ça - et je le tire vers la rue, à côté. Au bout, y'a un parc. Les jeux sont abandonnés mais ils sont encore en état. Les enfants, ils préfèrent juste le nouveau parc, sur la rue voisine. « Il est où, ton kinder ? » Mes doigts sont encore contre son t-shirt, et moi, je suis trop près. J'ai le coeur qui fait des tambours bien fort dans ma poitrine et mes yeux qui restent trop longtemps, dans les siens. Alors j'le lâche et je détourne les yeux un peu. Je dois avoir l'air en colère mais j'essaie juste de faire taire mon coeur. C'est un peu galère. On dirait que je fais la guerre. « On va s'asseoir au sommet du jeu, hm ? On sera tranquille et s'il pleut, le toit protégera. » Il va pas pleuvoir avant ce soir, mais ça, chut. Ça veut pas dire non plus que, moi, j'ai envie de rester avec lui jusqu'à ce soir.
Je crois, en tous cas.
Peut-être que oui, au fond.
Je grogne un peu et je marche un peu plus vite. Bass, il traîne un peu derrière alors je tends la main et j'attrape l'un de ses doigts, avec le mien. C'est pas beaucoup mais ça fait des montagnes, en dedans. Je le tire un peu, le regard un peu dans la panique. Le coeur claque et moi, j'ai les mains moites. Il est moite aussi, mon petit doigt ? Je sais pas mais en tous cas, il serre fort celui de Bass. Ça fait trop bizarre en dedans et j'suis pas certain d'apprécié, mais je le lâche pas, une fois rendu tout en haut. Même une fois assis, je lâche pas.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bass Lackey

PSEUDO/PRÉNOM : CALIBAN.
CRÉDITS : .REED
AVATAR : PHILIP ELLIS.
ÂGE : (1)8 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 137

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyJeu 4 Sep - 19:44

Je sais pas comment j'ai pu tomber amoureux de Miles à ce point.
Je veux dire : aimer quelqu'un, c'est normal. J'aime ma maman, le professeur de mathématiques, Ernest et puis même Lou. Je pars du principe que tout le monde a droit à un peu d'amour.
Mais là.
Là ...
Avec Miles, c'est tellement fort que je sais plus comment faire pour m'en débarrasser. Au début je me disais : c'est bon, ça va, demain je tomberais amoureux du voisin.
Tu parles.
Ca fait dix ans que j'ai envie de l'embrasser. Dix ans c'est long. J'ai l'impression d'être épuisé maintenant. Fatigué de l'attendre. Parfois, je me réveille au milieu de la nuit (entre deux rêves) et je le dis à voix haute, comme pour me convaincre.
C'est terminé Miles, demain, j'arrête de t'aimer et même de te parler. Je te regarde plus jamais et puis tout le monde sera heureux. Tu feras plus de crise et moi j'arrêterais de pleurer pour toi. C'est terminé.
Le problème, c'est que dés que je vois son regard je perds tous mes moyens. Et même le sens de l'orientation. J'ai le coeur qui bug tellement qu'il finit par céder. Je crois qu'on pourrait me tuer cinq fois que j'aimerais encore ce garçon.
J'ai du naître comme ça : amoureux de Miles.
On a tous un destin tout tracé à ce qu'il paraît. Bah voilà le mien, le destin-Miles. La vie-Miles. La souffrance-Miles.
Pff, c'est trop injuste.
Je tape dans un caillou qui traîne et je finis par déposer Bouboule par terre. Il nous regarde et doit se dire qu'on ressemble vraiment à rien tous les deux. Que Miles et Bass ça sera jamais quelque chose de commun. Rah Bouboule, si tu pouvais aimer autre chose que ta pâté pour chat on passerait notre temps à parler des filles et des garçons.
Si ça se trouve, toi aussi t'aimerais pas trop embrasser les poupées aux cheveux longs ...
Je sens mon t shirt qui se plie sous l'emprise de Miles et j'ai de la peine pour lui. Parce que moi, je suis un peu dans le même état que mon t shirt. Je suis froissé et je ressemble plus à grand chose. Parfois, j'oublie même de me coiffer tellement que je pense à lui.
« Il est où, ton kinder ? »
Ah oui, mon Kinder. Je me penche un peu sur la gauche et laisse tomber mon sac le long de mon bras. Il me faut quelques secondes pour le sortir de la dedans et lui montrer.
« On va s'asseoir au sommet du jeu, hm ? On sera tranquille et s'il pleut, le toit protégera. » Je lui souris, le genre de sourire qui signifie 'je te suis jusqu'au bout du monde, moi'.
Son doigt vient chercher le mien et j'ai le coeur qui fait un bond. Je crois qu'il veut sortir de ma bouche pour sauter dans les bras de Miles. C'est un peu excessif mais c'est ça, de m'appartenir.
On grimpe tous les deux dans la mini-cabane et j'ai déjà à moitié l'impression d'être dans un autre monde. Surtout que nos petits doigts restent ensemble. On dirait qu'ils sont tombés amoureux l'un de l'autre. Je lui tends quand même mon kinder un peu écrabouillé.
« Tiens, partage-le, t'es plus doué que moi avec tes mains. »
Je me tais mais pas longtemps parce que le silence m'effraie. Il me rappelle l'absence de Papa.
« dis, Miles, tu veux faire quoi quand tu seras grand ? Après le lycée et tout ça. T'as des rêves ou t'es comme les grands, tu t'en fous ? »
J'essaie de comprendre, d'entendre quelques mots de plus. Je me concentre déjà sur ses jolies lèvres rouges que j'ai envie d'embrasser.
Je tremble un peu à cause du froid qui tombe mais aussi de nos doigts qui chauffent.

_________________
J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tendu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Miles Heider

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : hersunshine.
AVATAR : baptiste.
ÂGE : huit de bonheur, dix d'angoisse (dix-huit).
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 122

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyJeu 4 Sep - 20:32

Y'a des éclairs dans  mon doigt. Ça devrait faire mal mais c'est pas réellement le cas. Ça fait juste étrange dans mon ventre et j'ai un peu de mal à respirer ou alors, j'ai oublié comment. C'est surtout bizarre et j'ai les sourcils froncés mais mon petit doigt, il veut rester là alors je serre un peu plus fort, même, celui de Bass. J'ai un peu l'impression que je vais bientôt paniquer mais c'est pas ça je crois, parce que l'air il passe encore dans ma gorge et que j'ai pas mal à la tête, juste un peu au coeur. C'est qu'il claque fort, un peu trop, contre mon torse.
J'ai l'impression qu'il va tout casser et que j'aurais plus de côtes, à la fin de la journée. Là, le docteur il verra vraiment ce que ça fait, la maladie de Bass. Peut-être qu'il voudra me donner enfin le bon médicament mais j'aurais pas trop envie de le prendre.
Ça me dérange pas de vivre avec quelques côtes cassés. C'est plutôt bien, même. Plus de place, pour les battements de mon coeur. Beaucoup plus de place, même.
Et puis, si je prends le médicament, mon petit doigt il voudra plus toucher à celui de Bass, si ? On pourra plus se tenir le doigt, comme ça. C'est pas comme si on le faisait souvent, même que c'est la première fois et je sais pas encore si j'aime ça, mais on s'en fiche.
J'ai décidé de tenir son doigt et je le lâche pas, c'est tout. Tant qu'il fait rien de plus, ça va.
J'ai un peu d'angoisse dans le coeur mais ça se contient. Mes sourcils restent froncés et j'ai un peu mal au coeur mais Bass, au moins, il tire pas une sale tête.
J'aime pas quand il tire une sale tête, ça me donne envie de le cogner parce que, au fond, je sais pas faire autre chose pour le faire réagir.
C'est comme une habitude mais une mauvaise, on dira. Un peu comme fumé.
Ça va pas, je pousse Bass.
Ça va pas, je fume.
Sauf que la cigarette, j'en ai rien à faire qu'elle s'éteigne et qu'elle soit plus là, demain.
Bass, j'en ai quelque chose à faire, je crois. Un peu, en tous cas.
Le coeur se crispe et y'a comme un truc, dans mon estomac. Ça chatouille un peu, comme des plumes, bref.
Ça doit être un oiseau, peut-être les oeufs que j'ai mangé ce matin. Ils étaient étranges, peut-être qu'ils naissent comme ça, quand on les mange. Je vais finir comme dans Alien et puis, Bass il pleurera encore.
Non, c'est vraiment con. J'fronce un peu des sourcils et tourne mes yeux vers Bass. Y'a comme une lueur dedans les siens.
Peut-être que c'est pour ça qu'il fait gris, aujourd'hui.
Bass il a été bête et il a capturé le soleil, pour le mettre dans ses yeux. Faudrait que j'lui dise de le libérer. « Tiens, partage-le, t'es plus doué que moi avec tes mains. » Je le dévisage un peu parce que c'est pas du tout vrai. Je sais pas faire grand chose de mes dix doigts, sauf des bracelets de gamin et de l'origami, parfois. Maman me montre quand elle est heureuse mais elle l'est pas souvent, donc je sais pas beaucoup de choses, sur ça. Je sais faire un coeur et cygne, c'est tout.
Bref. Je prends quand même le kinder entre mes doigts et j'essaie de casser en deux. C'est un peu difficile parce que mon doigt tient encore celui de Bass et en plus, j'ai vraiment les doigts glissants. Je savais pas que mes mains, elles étaient toutes moites. D'habitude, elles sont sèches. Je vais être malade ? « dis, Miles, tu veux faire quoi quand tu seras grand ? Après le lycée et tout ça. T'as des rêves ou t'es comme les grands, tu t'en fous ? » Je fronce un peu des sourcils et je le tourne mon visage vers lui, avant de les hausser. Bass il a des questions étranges. La psy elle me pose les mêmes mais je l'envoie balader.
Je grimace un peu et parviens à briser le kinder un peu. J'ai plein de chocolat fondu sur les doigts mais c'est pas grave ; je donne la plus grande partie à Bass. Je préfère la fraise, de toute manière. J'ai un peu la tête ailleurs alors que je porte mes doigts à ma bouche pour les nettoyer. Y'a la main de Bass qui suit mais c'est pas grave. « Je veux rêver » Je fronce un peu des sourcils parce que, j'ai répondu sans penser et  la réponse, elle est bête. Mes yeux se posent contre ceux de Bass encore et j'ai pas envie qu'il juge. Je les détourne quand même rapidement, en continuant de nettoyer.
Y'a un peu de chocolat contre son petit doigt et ça donne envie de nettoyer mais je sais pas mais j'ai mal au coeur surtout au ventre  mais pas vraiment mal plus doux et ça fait boom en dedans et j'ai un peu le tournis et les joues rouges et je sais pas et -
Je suis peut-être un peu malade, en fait.
En rentrant, je demanderais à maman de prendre ma température, si elle dort pas. Si elle pleure pas. Sinon je ferais seul, comme d'habitude. Et puis après, elle pleurera plus en disant qu'elle peut pas s'occuper de moi et je devrais la prendre dans mes bras.
Mes sourcils se froncent et je préfère continuer la bêtise que j'ai commencer. « Je fais que des cauchemars et je m'en souviens pas. Et je rêve pas. Ça finit toujours en crise d'angoisse. » Je grogne un peu mes mots parce que, même si tout le monde est au courant, surtout Bass, j'aime pas parler de ça. Les gens ont pitiés et moi, ça me donne envie de les frapper.
J'ai aussi envie de dire que je veux apprendre à tenir ses autres doigts, et puis sa main, et puis son bras, et puis son torse, et puis -
Bref. Je dis pas.
Je détourne les yeux au cas que eux, ils aient envie de le dire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bass Lackey

PSEUDO/PRÉNOM : CALIBAN.
CRÉDITS : .REED
AVATAR : PHILIP ELLIS.
ÂGE : (1)8 ANS.
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 137

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyVen 5 Sep - 16:52

Il me dit (sur un ton sérieux et un peu brisé) :
Je veux rêver.
Et je sais qu'il dit pas des bêtises Miles. Qu'il a vraiment mal partout, qu'il est tout cabossé, un peu comme la voiture de maman parce qu'elle se maquille en conduisant. Il joue pas la comédie. Je le connais assez pour savoir s'il ment ou pas.
Le cerveau de Miles, il accepte que la souffrance et la peur. J'aimerais mettre mes mains autour de son coeur pour l'attraper et le mettre en sécurité. Comme ça, il arrêterait de faire n'importe quoi quand je suis avec lui. On serait des amoureux comme les autres et j'aurais plus des bleus partout.
Bass le dalmatien de l'amour.
C'est presque joli comme surnom.
Non ... c'est vraiment très joli, en fait.
Je lève les yeux vers Miles et j'ai l'impression que toute sa souffrance me vient en pleine tête. Comme s'il me l'envoyait par télépathie.
Allez, Bass, sers à quelque chose, prends ma douleur.
Okay ... okay.
Et puis je peux me tailler les veines si ça peut t'aider, aussi. On va pas en faire toute une histoire.
« Je fais que des cauchemars et je m'en souviens pas. Et je rêve pas. Ça finit toujours en crise d'angoisse. »
Je dévore ma part du kinder sans en laisser une miette. Maintenant, mon haleine sent le chocolat. Ça me donne le courage de pas pleurer pour Miles. Je lui souris, parce que je sais que tout est pas perdu. Qu'un jour ou l'autre, on pourra faire comme à la télé : s'embrasser et se prendre dans les bras. Faut juste qu'on trouve un moyen de le sortir de là. On doit pouvoir tuer la tumeur que je suis.
Mais ... on fera comment si je meurs ?
Non, il faut une autre solution, moins radicale, qui nous plaise à tous les deux. Pour le moment, c'est pas la question : Miles est triste et moi je le tiens par le petit doigt. Je commence à avoir une crampe mais c'est pas grave, je le serre quand même pour lui montrer que je suis là.
Que jamais je le quitterais.
Le soleil se cache derrière un nuage et l'atmosphère s'alourdit. J'ai l'impression que le ciel me tombe sur la tête et ça me fait un peu mal aux épaules.
« Faut pas que tu t'en fasses, Miles. »
Je lui dis comme ça, de ma voix un peu timide et brisée. J'essaie d'y croire mais c'est difficile. Alors, je continue, avec mes idées et mes espoirs pour deux.
« Je suis sûr que tu finiras par guérir. Fin non, t'es même pas malade, c'est n'importe quoi ce qu'ils disent les docteurs. » Je grimace parce que c'est dur d'être la source de tous les problèmes. J'aimerais toquer chez lui et m'excuser auprès de sa mère mais aussi des professeurs et de tout le monde.
Il faudrait peut-être que je lui dise un jour à quel point je regrette.
Peut-être.
Mais ça voudrait aussi dire le perdre totalement et ça, c'est impossible. Et même si ça rime, je m'en fiche, c'est plus facile de mentir que le voir partir.
« Ils feraient mieux de retourner à l'école. » Je ris un peu pour essayer de détendre l'atmosphère puis lui aussi. Je le sens tendu même s'il a pas la force de me regarder. Je le connais, c'est tout. « puis comme dirait Bouboule : chat suffit tout ça ! » D'ailleurs en parlant de Bouboule, de là où je suis je peux le voir faire sa toilette sur le muret d'en face. Il doit se faire beau pour les jolies filles (maman dit que c'est pour ça qu'il s'absente de longues journées). La dernière fois, j'ai cru que quelqu'un l'avait empoisonné et j'ai pleuré cinquante minutes tellement que j'allais mal.
Heureusement, je l'ai entendu miauler dans le jardin et j'ai eu l'impression de revivre. Un peu comme cette dernière fois, au lac.
Bouboule, c'est pas un simple chat, c'est mon super héros.
De là où il est, je suis sûr qu'il doit veiller sur moi en cas de pépins.
« Elle était nulle ma question. Tu veux pas plutôt faire de la balançoire ? Viens, je te pousse. Si tu fermes les yeux, t'auras l'impression de voler, tu verras, c'est trop marrant. »
Je lui souris et lâche son petit doigt pour glisser le long du toboggan. Cette fois, c'est moi qui ai besoin d'un peu d'air. J'ai les phalanges pleines de fourmis et c'est pas agréable, en plus.
Je cours comme un gamin jusqu'à la balançoire et la stabilise pour Miles. Mes yeux se posent sur lui et je reprends la parole, un peu noué.
« tu peux me faire confiance, au moins pour ça ? »
Promis, je pousserais pas trop vite, je ferais attention.
Enfin, je fais déjà attention à toi tous les jours.
Si ça tenait qu'à moi, tu serais enfermé dans une bulle antichoc.

_________________
J’avais quelque chose de cassé à l’intérieur, je sentais ça dans mon ventre et je savais pas quoi faire. Alors je m’ai couché par terre. J’ai tendu le doigt avec lequel faut pas montrer et je l’ai appuyé contre ma tête. Et puis j’ai fait poum avec mon pouce et je m’ai tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Miles Heider

PSEUDO/PRÉNOM : alien.
CRÉDITS : hersunshine.
AVATAR : baptiste.
ÂGE : huit de bonheur, dix d'angoisse (dix-huit).
DATE D'INSCRIPTION : 01/09/2014
MESSAGES : 122

mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) EmptyVen 5 Sep - 18:18

J'aurais pas du dire ça. C'est bête et c'est con, et maintenant, Bass il doit penser qu'il est encore responsable d'un autre truc, à propos de moi. C'est pas de sa faute si je suis comme ça. Je suis Miles et Miles, il est con, un peu trop panique, comme un fil électrique. Faut pas le toucher avec les deux mains sinon ça fait des éclairs dans le corps et c'est pas bon, non, du tout.
Mes lèvres se pincent et j'enfouis une main dans ma poche, à la recherche d'une cigarette. Bass aime pas ça mais là, j'en ai rien à faire. J'ai le coeur qui bat un peu fort et j'ai besoin de faire disparaître le stress. Ça aidera quelques secondes, au moins.
J'vais pouvoir me perdre là, dans la brume de la clope, et puis fermer les yeux et être ailleurs ou juste nulle part et ça ira, c'est tout. Ça ira, simplement. Peut-être même que si je mets plein de fumée dans mes poumons, elle fera un grand brouillard à l'intérieur de moi et avec le temps, la maladie elle se perdra un peu et puis elle s'envolera et partira simplement. « Faut pas que tu t'en fasses, Miles. » Mes yeux s'tournent vers Bass et je l'observe. Un peu comme hier, un peu comme demain.
Il a des traits d'enfant et ça me rappelle à quoi il ressemblait, avant. Il a pas trop changé sauf que ses cheveux sont blonds, maintenant. Ça doit être le seul garçon de l'école qui s'est teint.
Un jour y'a un mec qui s'en est moqué dans les couloirs et je lui ai foutu une droite. Les cheveux de Bass sont étranges et parfois ils tirent sur le jaune ou le blanc, mais y'a que moi pour faire un commentaire sur ça. Pas un autre con. Bass, il a pas besoin d'un autre idiot comme Miles dans sa vie. Je suis déjà assez pénible comme ça. « Je suis sûr que tu finiras par guérir. Fin non, t'es même pas malade, c'est n'importe quoi ce qu'ils disent les docteurs. » Je souris un peu parce qu'il dit des bétises, Bass. Il rêve un peu trop en couleurs mais c'est pas grave; c'est des jolies couleurs.
Bass, c'est comme un paquet crayola feutre alors que moi, je suis un gros marqueur noir et permanent. Je dois même avoir sa sale odeur. « Ils feraient mieux de retourner à l'école. » J'hausse des épaules même si j'ai un sourire un peu bête, sur les lèvres. J'sais pas trop quoi répondre mais ça fait du bien, l'entendre parler.
Bass, il peut croire souvent que j'écoute pas trop, quand il blablate, mais j'écoute tout.
J'pourrais même dire une bêtise qu'il a dit, la semaine derrière.
Y'a des gens qui regardent la télévision ou écoute la radio et des disques, moi j'écoute Bass et je le regarde. Chacun sa passion. « puis comme dirait Bouboule : chat suffit tout ça ! » Sur le coup j'fronce des sourcils et je ris un peu, juste un souffle qui fait pouff entre mes lèvres mais beaucoup plus, en dedans. « Elle était nulle ma question. Tu veux pas plutôt faire de la balançoire ? Viens, je te pousse. Si tu fermes les yeux, t'auras l'impression de voler, tu verras, c'est trop marrant. » Ça fait des années, j'crois, que j'ai pas fait de balançoire. Parfois j'viens ici et je m'assois juste mais me balancer, jamais.
J'ai un peu les sourcils froncés à hocher de la tête mais surtout, à plus sentir son doigt contre le mien. J'ai l'impression que la tension et l'angoisse disparaît mais en même temps, y'a un vide et je l'aime pas, ce vide là. J'ai envie de lui hurler de disparaître et de me ramener le doigt de Bass. Ça me dérange même pas d'avoir les doigts moites.
J'ai envie de grogner et de pas bouger, j'crois même que je lui lance un regard noir. J'avais pas envie de bouger et j'étais bien, là, mais Bass il a tout cassé et maintenant, il attend avec sa balançoire.
Je l'observe quelques secondes un peu méchant avant de me lever et de le rejoindre. J'en ai pas du tout envie mais qu'importe. « tu peux me faire confiance, au moins pour ça ? » Je lui fais un signe de main et puis, j'me pose contre la balançoire. Il me touche pas mais je le sens dans mon dos et ça fait vraiment un truc étrange, et je suis certain d'apprécier, en fait. J'ai la gorge qui se noue un peu plus et quelque chose de pas bien, dedans. J'ai les mains encore plus moites, même.
C'est vraiment pas sympa. En plus y'a ses doigts qui touchent un peu aux miens sur les cordes de la balançoire et je sais pas.
Je sais pas, je sais pas, je sais pas.
C'est - non, j'aime pas. Y'a comme des images dans ma tête et un truc à mon coeur et j'ai envie de vomir et de pleurer et d'hurler et je comprends pas.
Merde, merde. J'ai pas le temps de penser que j'suis déjà brusquement debout et que je fais une sale tête, à lui lancer un regard. Je dois avoir l'air d'un enfant qui a peur ou je sais pas et j'ai même les yeux un peu brouillés et bon sang, c'est de la merde. « Je peux pas » C'est pas lui faire confiance, que je peux pas. C'est savoir qu'il est derrière moi comme ça, un peu trop près. Je sais pas pourquoi mais ça fait un truc dans ma tête et je sens la crise qui monte monte monte et qui disparaît pas. « Désolé Bass, je dois rentrer. » C'est une excuse bidon mais je veux pas paniquer, devant lui. J'ai pas envie qu'il croit encore que c'est de sa faute.
C'est ma faute, la mienne, la mienne, toujours la mienne. Y'a un truc qui va pas dans ma tête et j'ai envie de l'ouvrir et de tout en sortir pour voir c'est quoi.
J'lui lance un regard pris au milieu de plein de choses avant d'aller chercher mon sac, dans le jeu. J'le prends rapidement et il coince un peu dans le jeu donc je tire fort, j'entends un petit crac mais c'est pas grave.
Faut juste que je m'en aille. Que je m'éloigne, que j'arrête de paniquer, que je sente plus ce truc dans mon dos et que j'ai plus ces sensations là, contre ma peau, dans ma peau. J'ai l'impression que ça gratte comme des picotements et que j'ai envie de gratter gratter gratter jusqu'à m'arracher la peau.
J'dois faire con à partir comme ça mais surtout mal, à Bass.
J'ai envie de dire pardon mais.
Mais j'suis un con. Un con, un idiot, un connard, un lâche. Qu'importe.
Je suis le mec qui sait même pas être toucher sans avoir envie de pleurer.
C'est con parce que Bass, quand je le vois pas, j'ai l'impression que même moi, je suis pas là.
Y'en a pas, de Miles sans Bass. Alors pourquoi Miles, il sait pas être bien, avec Bass ?
Je demande rien, que ça. Que ça.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




mots inconnus (bass) Empty
MessageSujet: Re: mots inconnus (bass)   mots inconnus (bass) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

mots inconnus (bass)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» entre mots et sentiments !!!!
» Pêche à la carpe, brochet et black bass
» Par Monts et Par Mots 2013
» Présentez-vous en quelques mots
» Et si on parlait de mots clés,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-