AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 APOSTROPHE (lou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: APOSTROPHE (lou)   Mar 2 Sep - 18:47


ma voisine de classe est une salope. la concierge se drogue. le directeur est pédé.
mais quelle vie de merde
la poisse
cahier à l'envers, j'arrive pas à me plonger dans les cours. désolée les verbes, le passé pas si simple, mais moi j'ai autre chose à faire. alors merde, vous me faites chier.
la sonnerie. libération. ma voisine me fait un clin d'oeil du genre on se rejoint dans les toilettes après la récré ? non j'ai autre chose à foutre, moi. je suis remi, moi.
hein tu sais pas qui je suis ?? rémi-remi
enfin bref, je ramasse mes cahiers pathétiques et mon stylo bic (avec le capuchon tout mâchouillé, dégoûtant) et je me dirige tête baissée dehors.
le soleil caresse ma peau, essaye de s'infiltrer. ah, désolé mon vieux, je suis blanc et je le reste. va voir ailleurs, va bronzer sur les obus de ma voisine, plus personne voudra d'elle, tant pis, elle le mérite cette donzelle, non ?

et y a lou. je crois que c'est ça, son prénom. lou, comme le grand méchant loup. et même que ça lui arrive de montrer aussi les crocs, je le sais, je la vois à la récré, avec son troupeau (c'est drôle).
je m'en fous, lou elle s'intéresse pas à un gars comme moi, de ceux qui rasent les murs, ne font pas de bruit, s'éteignent même la nuit.
un banc m'accepte, je me pose dessus.
le temps s'arrête, il se stoppe toujours quand je suis au lycée. quelle tapette.
pourvu que ce ne soit pas déjà la fin des cours, pas envie de rentrer avec un zéro pointé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Mar 2 Sep - 20:44



il y a des jours où tu ne penses à rien. tu te laisses juste porter.
portée par le réveil qui te tires difficilement du lit,
portée par ton téléphone qui t'empêche de te concentrer,
portée par la sonnerie qui te libère enfin.
t'as retrouvé les autres. tu les as salués.
en réalité t'en avais aucune envie. t'aurais voulu les fuir. aller autre part.
mais on ne te voit jamais à l'écart. c'est pas ton genre. pas le genre que tu donnes.
alors tu restes là, tu dis deux trois mots.
on t'écoute comme si tu récitais un poème.
t'as beau dire des conneries, on te regarde comme le messie.
mais qu'est-ce qu'ils sont cons, penses-tu.
ils sont jeunes, ils veulent se donner un genre. ton genre. celui que tu t'efforces de dégager pour te sentir spéciale.
et puis tu le vois. oui. lui. le garçon seul.
dans ta tête, t'as l'impression d'être dans un remake de gossip girl.
lonely boy
il est tout seul. encore. toujours.
tu ne sais pas pourquoi mais il t'intrigue. tu l'as jamais vu avec quelqu'un.
toujours seul. seul avec personne. seul avec lui-même.
tu donnes deux trois coups d'oeil vers lui.
il est dans une bulle. sa bulle. il ne te voit même pas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Mar 2 Sep - 21:06

lou, avec elle, en amitié je parle, c'est mathématiquement pas possible. comme 1 + 1 fait toujours deux, et pas trois. comme 2 + 2 fait toujours quatre, et pas cinq.
on se creuse la tête avec les filles, de toute façon
elles sont ouf, quand même
les filles, elles sont pas toutes jolies, faut le reconnaître. mais quand une me sourit, alors, je perds la tête. vraiment. littéralement. de toutes les façons, de toute façon.
les coups d'oeils de lou-loup, je les vois. je le dis pas tout de suite, j'enregistre dans ma mémoire pour me repasser en boucle ce moment, le soir.
pourvu qu'elle ne sache pas ce que je fais. elle pourrait dire remi ? quel teubé ! et puis point, point à la ligne.
mais non.
je suis animé - non, mon corps est animé par une sorte de pulsion comète-émotionnelle, je fais un pas vers elle. puis deux, puis trois. arrivé à dix, je ne compte même plus.
et c'est limite si je ne lui rentre pas dedans, à lou. le choc des cultures, le choc de deux étoiles, front contre front. il a de très jolis yeux, le grand méchant lou(p)
- il fait beau.
tais-toi
idiot

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Mar 2 Sep - 21:21



tu sais pas trop pourquoi tu traînes avec eux. avec elles.
ils te regardent. tu les regardes. et puis tu tournes le regard.
ils t'intéressent pas eux. par contre lui, là-bas, il t'intéresse.
il a l'air triste. il a l'air seul. mais pourtant il a l'air gentil.
t'as juste envie de te casser. de foutre le camp.
en fait, t'as envie de sortir du lycée. t'as envie de fumer. et là, c'est interdit.
tu mordilles le bout de tes doigts. pas les ongles non, juste la peau.
c'est la seule chose que tu as trouvé pour passer le temps. pour penser à autre chose.
toi aussi t'es dans ta bulle. comme lui là-bas.
on te parle, et tu n'écoutes pas.
leurs mots s'articulent, s'élancent vers toi, et se brisent à tes pieds.
t'as même pas eu le temps de les entendre, que tu les piétines déjà.
mais combien de temps encore avant la prochaine sonnerie.
tu ne penses plus qu'à elle maintenant. tu as juste envie de te retrouver en classe pour ne pas avoir à faire à cette bande de crétins.
- il fait beau.
pfiou, ta bulle se perçe.
ses mots ont brisé ta bulle.
alors tu te retournes, et lui là-bas est là, il n'est plus là-bas.
il n'est plus lui là-bas mais lui-là.
tu le regardes et tu lui souris.
tu lui souris car il t'a tout simplement sauvé de ceux qui t'entouraient.
- ah oui ?
t'avais même pas remarqué. t'avais rien remarqué aujourd'hui.
sauf lui là-bas, devenu lui-là
t'avais pas envie de dire ton prénom.
si tu lui disais, il allait dire le sien.
et pour l'instant lui-là, ça t'allait très bien.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Mar 2 Sep - 21:36

c'est comme si elle avait un détecteur de vérité dans sa tête, ancré en elle, jusque dans ses veines.
elle a vue tout de suite que j'étais pas l'un des leurs, le troupeau imbécile, clope au bec invisible, envie de s'enfuir, les profs font tous chier vivement la soirée !
c'est comme si j'avais percé quelque chose. ploc. ça fait ce genre de bruit. en gros. un ploc sonore, nous ne sommes que deux à l'entendre, ce bruit silencieux, qui fracasse les murs, glisse sur l'asphalte, devient fort aux blessures.
fort
mort de rire
- ah oui ?
ehoh ! t'es où ? dans la lune ? t'as pas l'air bien petite lou(p). redescend, fallait t'échapper avant.
l'air distraite, un peu gauche.
deux gauchers de la vie
si c'est pas beau
- tes yeux à toi ils voient pas la même chose que moi ?
on sait jamais
peut-être que loup(p) elle voit des nuages, le gros chagrin des étoiles, elles auront les yeux rouges le lendemain.
bien fait

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Mer 3 Sep - 16:15



sa bulle.
ta bulle.
et maintenant votre bulle.
tu vois plus les autres.
t'entends plus leurs discours à la con.
il n'y a plus que lui-là et toi.
pour le meilleur et le meilleur.
- je sais pas trop. j'aime pas mes yeux.
tu les aimes pas.
tu les as jamais aimé.
parfois ils te font défaut.
parfois ils te laissent seule dans l'obscurité.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Mer 3 Sep - 17:22

notre bulle. à l'extérieur y'a le soleil, les nuages qui jouent aux ombres chinoises. et puis nous.
je la connais pas trop lou. faut dire que les filles, à part pouffer de rire et (trop) se maquiller, elles disent pas grand chose. mais lou, ça se voit, qu'elle en dit des trucs. mais pour l'instant, elle parle avec les yeux. ils disent des horreurs au monde.
je deviens aveugle pour eux.
(pour elle)
- je sais pas trop. j'aime pas mes yeux.
(pourtant ils sont jolis, hein, tes yeux)
je me tais, je dis plus rien. j'écoute les battements des cils silencieux du loup. j'apprends les ecchymoses invisibles sur son corps, les traces de maquillage sur les joues.
haussement d'épaules.
- ah oui ? je les aimes à ta place alors.
c'est vrai.
j'en suis capable. j'ai trop d'amour à donner, à expulser de mon coeur en coton.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Mer 3 Sep - 21:02



il est beau de près.
il est beau même de loin.
mais ça se voit moins.
- c'est possible ça ?
t'ouvres grand les yeux devant lui.
avec les doigts.
tes yeux ils sont bleu azur,
ou une connerie de ce genre.
t'en sais trop rien,
puis de toute façon t'aimes pas les couleurs.
- ils sont trop mielleux mes yeux. j'ai l'air d'une biche
tu sais, les yeux de biche.
les yeux inanimés,
ceux qui donnent envie de détourner le regard.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Jeu 4 Sep - 17:41

lou, elle comprend rien. ses yeux, ils valent de l'or, et elle c'est le bijou, pour couronner le tout.
j'aimerai lui faire des appels de phare, faire des signes avec les bras, lui dire ehoh ça va pas ou quoi??
- c'est possible ça ?
de quoi
lou ?
que j'aime tes yeux à ta place ? bien sûr que oui. j'aimerai te dire, ça, que j'ai trop d'amour en moi, mais les mots glissent sous la langue, impossible pour eux de sortir te rencontrer.
et puis d'ailleurs, j'arrive plus à parler correctement, j'ai l'impression d'être encore un enfant, d'apprendre la lettre a, b, c etc.
- ils sont trop mielleux mes yeux. j'ai l'air d'une biche
non
t'as l'air d'un loup au pelage d'or (référence à tes jolis cheveux mon trésor), avec des yeux comme l'océan, des vagues grises dedans.
surfer dessus.
je di(vague) lou
- c'est vrai, j'osais pas te le dire en fait.
haussement d'épaules.
je sais pas quoi dire, elle m'interpelle.
c'est trop trop bizarre-étrange-paranormal.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Jeu 4 Sep - 19:23



tu sais pas trop pourquoi tu restes avec lui.
tu ne le connais pas.
il ne te connait pas.
et pourtant,
t'as l'impression d'avoir une conversation plus censée qu'avec tous les autres qui t'entouraient.
au moins avec lui,
tu ne te prends pas la tête à réfléchir,
à savoir quoi lui dire.
ça sort tout seul.
même si c'est pas ce que tu dirais en temps normal.
en temps normal,
on ne te parle même pas de tes yeux.
- ça te dit on ne retourne pas en cours ?
tu savais très bien que ça allait sonnait.
il ne restait que quelques minutes,
quelques secondes,
avant que la cloche ne retentisse.
mais tu voulais pas t'en aller.
t'étais bien,
là,
avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Ven 5 Sep - 19:19

je sais pas trop pourquoi je suis devant elle.
peut-être que ses yeux sont maléfiques. peut-être que sa peau, ses doigts, ses mains, son être est un aimant à remi, à-gens.
je laisse mon regard naviguer sur son corps, braver la tempête de ses veines, courir le long de ses bras, se poser tout en haut sur son joli nez.
et de là-haut, j'observe les gens qui se pressent, se bousculent, tous des crétins.
et de là-haut, je me dis putain qu'est-ce qu'on est bien.
(sur le pays-lou)
- ça te dit on ne retourne pas en cours ?
je la regarde comme si elle avait dit la plus grosse bêtise de toute la vie. comme si une grosse bestiole s'était posée sur son épaule.
vite, faut l'enlever.
- je te suis.
c'est parti tout seul de ma bouche, sans mon autorisation. ça flottait, ça lézardait mes dents, pour au final sortir en ravale (de vents) vers lou.
je la suis.
pas (comme un chien), mais presque plutôt comme un ami. grimper sur les trottoirs, regarder lentement le soleil crever entre les nuages, sentir l'odeur de shampooing des cheveux de lou, tirer sur mon pull pour cacher les ecchymoses, glisser sur les veines de la vie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   Sam 6 Sep - 14:17



t'as pas envie de repartir.
pas maintenant.
tu le regardes.
il te regarde.
et il te fait sourire.
c'est tout ce dont tu as besoin.
un sourire.
le tien.
puis le sien.
t'attend de voir ses lèvres s'écarter,
s'ouvrir,
et entendre un bout de son rire.
c'est pour ça que tu veux l'emporter loin de tout ça,
du lycée,
des autres.
rien que lui-là et toi.
toi et lui-là.
lui-là rien qu'à toi.
toi rien qu'à lui-là.
tu vas l'emporter loin,
très loin d'ici.
- alors donne moi ta main.
vos doigts s'effleurent,
puis s'entrelacent.
ce n'est pas vos mains qui se touchent,
seulement vos doigts.
tu le touches du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: APOSTROPHE (lou)   

Revenir en haut Aller en bas
 

APOSTROPHE (lou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-