AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 viens parler aux étoiles // nikiz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: viens parler aux étoiles // nikiz   Dim 17 Aoû - 13:27

La nuit est là, bien là, elle est partout, dans les rues, dans les coeurs, dans les maisons. Les lumières sont allumées dans ces petits foyers, dans ces familles, pour réchauffer les coeurs. Il y a, par-ci, par là, des gens qui ont une vie, des habitudes. Des choses qu'elle ne connait pas. Pourtant, elle connait ça la routine, avec sa mère et sa clope lorsqu'elle rentre du lycée, la maison vide et le bruit du poste en fond lorsqu'elle rentre d'une balade, l'absence d'un père, l'indifférence d'une mère. Ceux sont ses habitudes. Mais elle veut toujours connaitre celles des autres. Ca l'embête de savoir que des gens ont leur propre vie, ailleurs, et qu'elle n'en saura jamais rien. C'est l'énigme que la petite ne résoudra jamais.
Pincement au coeur. Elle entoure son ventre de ses bras frêles. Ses yeux virent à droite, à gauche, elle reprend sa marche. Elle accélère.
La pauvre, elle déteste ne pas avoir le contrôle, de ne pas savoir. Et là, là, elle ne sait pas qui vit dans cette maison. Elle connait pas les noms des personnes qui sont assises autour du diner. Elle ne connait pas la disposition des pièces, des meubles, elle ne connait pas la famille, ni le nom d'leur chien. Peut-être qu'ils se haïssent, le mari trompe sa femme et la femme est enceinte de son collègue, ils restent ensembles pour les deux blonds qu'ils ont eu ensemble. Ou peut-être pas.
Elle court, elle s'arrête, elle s'accroche au mur et se penche en avant. Sa bouche est ouverte en o. Ses yeux se ferment. Et puis, elle se souvient qu'il y a des gens dans la maison qu'elle tient. Elle lâche le mur, comme s'il était brulant. Et court, à nouveau.

Il faut qu'elle fasse quelque chose, que son cerveau s'arrête, qu'elle se souvienne.
Iz. Deux lettres qui l'ont amené à sortir, ce soir. D'habitude, c'est juste pour le plaisir de voir la lune, les lumières publiques éclairer la ville. Ce soir, c'est pour voir l'éclairage de Palo Alto se refléter sur le visage bagué d'un gamin du lycée.

Iz. Deux lettres.
Nik. Trois lettres.

Il est au parc, elle arrive.
Il y est peut-être pas, elle attendra.

Elle escalade, enjambe la clôture, elle se faufile à travers les allées, alors qu'elle aurait très bien pu passer par la grande porte. Elle est casse-cou. ouille.

Elle se remet à courir. Elle a chaud, elle voudrait s'arrêter, mais au lieu de ça elle se met à sautiller, heureuse, tout à coup.
Son coeur est léger, son visage est barré par un immense sourire, il y a autant d'étoiles dans ses yeux que dans le ciel. Elles brillent toutes pour un seul sourire, le sien. Iz.

Soit là, soit là, soit là.

Elle ne sait pas si son coeur bat à cause de sa course folle, de l'excitation ou tout simplement parce qu'il bat vite. Elle s'en fiche. Elle ressent quelque chose. Pour l'instant, pour lui. Pour eux. Pour tous.

S'il n'est pas là, que va-t-elle faire ? S'asseoir ? Où ?. L'appeler ? Et lui dire quoi ?
Il faut qu'il soit là. Assis, calmement, sur son banc. Il le faut.

Et puis elle tourne, pas sur elle-même cette fois-ci, à droite, et elle le voit. Assis à côté de la fontaine. Il est là.
Il est là.

Iz, juste pour Nik.
Nik juste pour Iz.

Elle se calme. Elle ralentit. Elle fait comme si, il le faut. Elle inspire, grandement. Elle essaie d'enlever son sourire débile. Elle penche la tête sur la droite, elle prend son sourire le plus commercial.

Et elle s'approche.
Elle s'approche.


    - Iz.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: viens parler aux étoiles // nikiz   Mar 19 Aoû - 12:37

je l'attends, bien sagement. ma nik, nik, nik, nik. ça résonne dans ma tête. nik, nicolas. nik, nicolas. ça me passe en boucle, avec son joli rire qui vole aux éclats, qui me tape gentiment contre mes tympans. je souris, un peu bêtement, tout seul. je souris de son rire qui résonne, alors qu'elle n'est même pas là.
je balance mes pieds dans le vide, un peu, au-dessus du sol, et mes baskets frottent le béton, doucement. je comble le silence, le silence me donne froid. ou peut-être que c'est l'air du soir, qui me donne froid. peut-être que c'est sa non-présence, qui me donne froid.
je comble le froid comme je peux.
je comble le vide comme je peux.
le vide, parce que je suis vide, sans nik. elle me vide chaque fois qu'elle s'en va. ma tête, mon cœur, mes tripes. tout est vide et mes membres deviennent lourds.
je suis lourd, très lourd quand je ne la vois pas.
lourd de vide.
et aujourd'hui, je suis léger, parce que je vais la voir.
léger de vide.
je l'attends, dans la nuit constellée, la nuit presque noire, au milieu du parc. mon cœur tambourine. j'ai hâte, très, très hâte. (trop hâte.)
iz.
j'entends sa voix, je souris un peu bêtement. c'est une hallucination, ça, dis? j'aime bien l'entendre dire mon prénom, j'aime bien. c'est doux et ça me fait frissonner.
je l'entends, elle est à mes côtés. je me retourne, tout doucement, comme pour me dévoiler avec lenteur la personne face à moi, comme pour me dévoiler avec lenteur son incroyable beauté. j'aime l'admirer longuement, nik. la découvrir petit à petit, la redécouvrir chaque jour. j'ai toujours l'impression qu'une partie d'elle a changé, une partie qui la rend plus belle que la veille.
boum, boum, boum. mon cœur va sortir de ma cage thoracique, il va s'faire la malle. il veut aller rejoindre le sien.
nik. oui, c'est toi, nik. t'es belle, nik. tu vas bien?
nulle, ma conversation. nulle.
je me décale un peu, je veux lui faire de la place, à mes côtés. juste là, un peu contre moi. qu'on regarde le ciel qui se reflète dans la fontaine, ensemble. c'est romantique.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: viens parler aux étoiles // nikiz   Mer 20 Aoû - 11:43

Il est là, Iz est là. Le beau, le bagué, le petit. Iz est là. Il est juste posé là, de manière tellement dépareillée face à la nuit, face au parc, face à la fontaine. Il n’a pas sa place, ici, ni là. Il a sa place dans les étoiles, Iz, il a pas sa place ici, ni dans ses bras. Il l’est pas, dans ses bras, d’ailleurs. Manière, il n’y a pas sa place. Il vit dans les étoiles, parmi les lunes, les planètes, les soleils et les comètes. Il est d’ailleurs, Iz, il vient de loin. C’est pour ça qu’elle est dans les étoiles à chaque fois qu’elle le frôle. Elle part, elle aussi, en voyage dans ses yeux. Elle sent les vacances dans son parfum, elle voit le soleil, la mer et les montagnes, la neige et le sable chaud dans ses yeux, elle touche ces paysages paradisiaques lorsque ses doigts effleurent sa peau. Elle part en voyage.

Chante-moi le paradis, Iz. Fais-moi voyager, j’en ai ma claque du bitume. J’veux m’envoler à tes côtés.

Elle a l’impression de prendre l’avion, elle a un sentiment dans le ventre, des papillons, du stress, du bonheur. Peut-être même de la peur, de l’appréhension. Elle est là, face à la porte d’embarquement. Il est attaché au banc, il l’attend. Elle doit faire son choix, monter à bord. Elle n’a pas le choix, elle ne se le laisse pas. Elle doit monter.
Elle s’avance, sourit, encore et toujours à la manière d’une joyeuse hôtesse de l’air, et elle s’assoit.
Ouf elle est à bord.

Attache ta ceinture, relaxe-toi. Ca décolle.

Il parle, c’est le pilote ? Ou alors elle est déjà arrivée. Elle sait pas trop. En tout cas, le paysage est beau. Même s’il fait noir, même s’il fait nuit. Même si elle ne voit rien. Elle le distingue lui, à travers la nuit. Elle le voit, même, comme en plein jour. Elle le voit, tout le temps, tous les jours, mêmes lorsqu’il n’est pas là. Elle a placardé cette jolie carte postale au-dessus de son lit.
Nik et Iz en voyage.
Elle va plus que bien. Vitesse de croisière atteinte. Tout va bien. Elle est même arrivée.
    - Très bien, et toi ?

Et toi ? Et  toi ? Bien sûr que ça va, moi je suis en vacance, on va toujours bien en vacance. Loin de la maison, proche du paradis. On y est jamais vraiment tant qu’on n’a pas rencontré cette personne, lui. Iz.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: viens parler aux étoiles // nikiz   

Revenir en haut Aller en bas
 

viens parler aux étoiles // nikiz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je viens vous parler un peu de nous....
» Sous le regard des étoiles: le Maroc
» je veux parler a des forestiers de blida SVP
» Un autre hôtel 7 étoiles en Chine
» Comment avez vous appris à parler le breton?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PALO ALTO :: HORS JEU :: RP-